En ce début d’année 2020, des artistes osaient aborder publiquement certains passages plus sombres de leur vie. Au Québec, Pénélope McQuade publiait pour sa part un long et puissant témoignage qui a vraisemblablement touché toute la population québécoise.

Appelé à commenter la nouvelle dans La Presse+, Jean-Rémy Provost, directeur général de Revivre, est convaincu que de telles initiatives ont un impact majeur dans la lutte à la stigmatisation en matière de santé mentale.

Chez Revivre, nous croyons sincèrement que chaque témoignage, d’où qu’il vienne, quel qu’il soit, peut représenter le déclic dont plusieurs personnes ont besoin pour se remettre en actions.

Ensemble, osons en parler. Parce que ensemble, on se sent moins seul.

Pour lire l’article : http://bit.ly/2uNhc4Q