De gauche à droite : Samuel Breau, Stéphanie Fontaine, Dexter Nyuurnibe, et Andrea Paquette.

Stéphanie Fontaine, directrice, projets spéciaux – programme J'avance! a été nommée l’un des quatre « Visage de la maladie mentale » par l’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (ACMMSM).  Stéphanie a utilisé les services de Revivre suite à son diagnostic du trouble bipolaire (voir son vidéo témoignage). Elle célèbre cette année son 15e anniversaire de rétablissement. De la part de toute l'équipe de Revivre : félicitations Stéphanie!

Communiqué de presse - Sensibiliser et réduire le stigma : L’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale présente les Visages de la maladie mentale de l’année 2016

Ottawa, Ont., lundi 18 juillet 2016 : L’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (ACMMSM) a annoncé aujourd’hui le nom des quatre Canadiennes et Canadiens qui ont été sélectionnés pour participer à la campagne annuelle des Visages de la maladie mentale. L'Alliance a reçu des douzaines de candidatures, venant de partout à travers le pays, de la part de personnes en rétablissement d’une maladie mentale.

« Toutes les histoires que nous avons entendues sont réellement inspirantes. Il est si important de travailler à réduire les préjugés associés  aux maladies mentales. Les personnes choisies et tous les autres candidats ont fait un travail exceptionnel pour tenter d’accomplir ce but », a affirmé Fred Phelps, président de la campagne. « Le fait qu’ils partagent leurs incroyables histoires avec le public démontre un grand courage de leur part, et nous espérons que cela incitera d’autres personnes à parler plus ouvertement de leurs propres expériences ».

Au cours de la prochaine année, les Visages participeront à des événements pour sensibiliser la population canadienne aux réalités que vivent ceux qui sont atteints de troubles de santé mentale, et des effets de ceux-ci sur toute la population. La campagne des Visages de la maladie mentale est commanditée par Bell Cause pour la cause. Les histoires de la campagne seront présentées sur des cartes et des affiches qui seront distribuées à travers le pays. Les Visages participeront aussi à une campagne médiatique nationale de sensibilisation et à de courts documentaires. Ceux-ci seront partagés avec des représentants politiques fédéraux lors d’un événement sur la colline parlementaire pendant la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales, du 2 au 6 octobre. Améliorer la sensibilisation et mettre un terme à la stigmatisation sont les thèmes de la Semaine pour cette année.

Les Visages de la maladie mentale sont les suivants :

Samuel Breau: Samuel a réalisé être atteint d’un trouble de santé mentale après avoir déménagé du Nouveau-Brunswick à Ottawa et peu après avoir débuté l’université. Les attentes scolaires étaient hautes, et il vivait sous beaucoup de pression. C’est alors qu’il a reçu un diagnostic de trouble de l’anxiété généralisé et qu’il a eu accès à un traitement. Aujourd’hui, Samuel combine ses expériences professionnelles et personnelles pour partager des messages inspirants, notamment à propos de l’importance de faire tomber les préjugés et l’importance de promouvoir le bien-être psychologique de tous.

Stéphanie Fontaine: Stéphanie connait bien les difficultés qu’entraînent les maladies mentales, étant elle-même atteinte du trouble bipolaire. Son succès dans le monde des affaires malgré la présence de la maladie constitue une histoire porteuse d’espoir. Elle a mis de côté sa carrière d’actuaire pour joindre Revivre, un organisme sans but lucratif qui soutient l’autogestion pour les gens vivant avec des troubles d’anxiété et de l’humeur au Québec. Elle sensibilise le public au fait que n’importe qui peut souffrir d’une maladie mentale, et que tous peuvent aspirer au rétablissement.

Dexter NyuurnibeDexter est un homme afro-canadien atteint de dysthymie et du trouble de l’anxiété généralisé. Dexter reconnaît l’importance de briser les stéréotypes de genre qui définissent la masculinité, pour que l’on puisse arriver à enrayer le stigma associé aux maladies mentales. Il a partagé son histoire inspirante plusieurs fois, ayant présenté un « TEDx talk » et ayant participé à une session de la Banque mondiale et l’Organisation mondiale de la santé à Washington, D.C.

Andrea Paquette: Andrea a beaucoup souffert de son trouble bipolaire avant de trouver de l’aide. C’est alors qu’elle a décidé d’encourager d’autres personnes à partager leur propre histoire en créant un site web, bipolarbabes.com. Après la création du site, elle a mis sur pied des programmes de soutien et de sensibilisation et a fondé Bipolar Disorder Society of British Columbia (la Société du trouble bipolaire de la Colombie-Britannique), maintenant appelée la Stigma-Free Society (Société sans stigma). Andrea encourage le public à changer sa perception des maladies mentales en expliquant que celles-ci ne définissent pas ceux qui en sont atteints.

 

« En continuant de partager leurs histoires avec le public, les Visages aident ceux qui veulent en faire plus pour éliminer le stigma. Ils nous inspirent à demander de l’aide et à supporter nos proches qui souffrent de troubles de santé mentale, et ils encouragent plus d’action de la part des représentants politiques », explique monsieur Phelps.

Pour en apprendre plus à propos de la campagne, ou pour commander des objets promotionnels, veuillez visiter http://www.camimh.ca/fr/

L'Alliance aimerait remercier leurs généreux commanditaires, sans qui la campagne des Visages ne serait pas possible : Bell Cause pour la cause, Lundbeck Canada Inc., la Commission de la santé mentale du Canada, Médicaments novateurs Canada, et Impact Affaires publiques.