Le cannabis m'a détruit (ma psychose)

guillaume1234
Messages : 105
Enregistré le : 18 mai 2011, 13:34

Le cannabis m'a détruit (ma psychose)

Message par guillaume1234 » 19 mai 2011, 09:27

Bonjour,

Voici ma petite histoire à propos du cannabis.

On peut dire que j'ai été un gros consommateur et que j'ai abusé du pot depuis l'adolescence (entre l'âge de 15 et 32 ans).

En octobre dernier, j'ai finalement fait une psychose toxique qui bouleversa complètement ma vie :roll:

Ce que j'aimerais partager c'est l'expérience de cette psychose:

- Les dernières fois que j’ai fumé du cannabis j’entendais des voix, je croyais que mes voisins me chuchotaient des choses, je pensais même les entendre baiser aussi , mais quand je reprenais mes esprits et hochait la tête rapidement , les chuchotements et les bruits de partie de jambe en l'air n'étaient plus là.

( Je me suis ensuite convaincu que mes voisins me persécutaient, m'empoisonnaient, me droguaient)

- Je sentais des odeurs de gaz, je paniquais sur le fait qu'ils m'avaient gazé avec du propane ou des gaz qui font dormir. Qu'ils m'avaient ensuite injecté des drogues dures et que j'avais maintenant le VIH par la même occasion! J'ai même pensé que lorsqu'ils me droguaient ils me donnaient des coups de tazer (gun de la police pour electrocuter) parce que ça les amusait de me faire souffrir pendant qu'ils m'avaient shooté (et là je me suis imaginé toutes les drogues) : de l'héro, de la coke, ou qu'ils m'avaient forcé à prendre du crack, du crystal met, de la ketamine ou du ghb. Je croyais à tout ça parce que j'avais eu des petits problèmes avec eux et j'étais vous comprendrez terrifié!!! J'étais certain qu'on me persécutait sans m'en rendre compte à travers l'usage de drogues et qu'on me faisait faire des trucs après afin de me ridiculiser. J'ai même cru entendre par la fenêtre "tu vas pas t'en remettre comme ça, si tu passes à travers ça....". Rien de rassurant. De plus, je croyais aussi qu'ils avaient piraté ma connexion internet et qu'ils m'espionnaient. J'ai cru que mes voisins étaient des voleurs et dealers et qu'ils avaient l'équipement nécessaire pour s'infiltrer chez moi la nuit et les drogues nécessaires afin de me droguer et de me traumatiser.

(En passant, petit point, je n'ai jamais touché à d'autres drogues que le pot à part jeune deux trois fois j'ai fait de l'acide et des mushs.. Le pot était ma drogue, AUCUNE AUTRE - ni l'alcool )

-J’étais donc rendu parano sur tout, j'étais surtout plus du tout dans la réalité..j'y croyais dur comme fer à mes idées, je croyais même (finalement..) qu'on m'avait donné des hormones féminines et que j'allais bientôt me transformer en femme! Ça sonne incroyable je sais, mais d'y croire c'était vachement éprouvant.

Je suis quand même allé voir mon voisin en cognant violemment à sa porte. Il me dit que rien de tout ça ne lui disait quelque chose et j'ai fini par faire des menaces par la fenêtre..De me battre et que j'allais le pogner dans la ruelle..aussi que ça me dérangeait pas d'aller en prison. J'ai juste entendu 'ta gueule' en retour mais là encore peut-être que j'hallucinais.

Ainsi, un jour alors que je faisais du jogging, gelé évidemment, j'ai fini par arrêter une voiture de police dans la rue afin qu'on me transporte en ambulance. J'avais tout simplement l'image de gens qui me persécutaient et me shootaient avec des drogues.

J’ai été hospitalisé pendant une semaine environ. Ils m’ont alors donné du zyprexa (10mg).

J'ai bien sûr arrêté complètement la fumette et du coup je prends pas de chance je bois pas. Jamais.

Après cette hospitalisation, le cauchemar n'était pas terminé!

Car comme ça allait un peu mieux, j’ai voulu dans les semaines suivantes à l'hospitalisation arrêter de prendre le zyprexa, un antipsychotique..ERREUR!!!! GRAVE ERREUR!!!

Je me suis retrouvé à l’urgence avec toujours mon bon vieux délire de persécution par mes voisins et en plus cette fois avec des idées suicidaires en plus...J’ai été hospitalisé une deuxième fois...Ils m’ont alors donné du 15mg. Comme j'avais peur d'avoir le VIH je suis retourné faire des tests! Evidemment ceux-ci étaient négatif!

Par rapport à la médication, je me sens un peu zombie avec ces médicaments et je dois l'admettre que j’ai gonflé aussi, 50lb en 6 mois... Mon psychiatre m’a finalement changé de pour du zeldox(200mg) le mois dernier. C'est censé moins faire grossir.

J’ai essayé de retravailler mais j’ai quitté mes deux emplois à cause du stress et aussi j’arrivais pas vraiment à être opérationnel le matin!! Pas si évident la vie avec ces antipsychotiques. Je m'habitue pas si facilement à tout ça. J'étais du genre à me lever tôt le matin et faire un jogging, maintenant à 10-11h je dors encore comme une taupe !

En gros, je sais toujours pas ce que j’ai à part le fait d’avoir eu une psychose au mois d’octobre.

Questions:
Est-ce qu'on peut avoir une psychose comme ça une fois dans sa vie à cause de drogues et ça peut ne jamais revenir ? J'ESPERE BEN..
Pourquoi je n'arrive pas à baisser cette médication sans capoter de nouveau, c'est très inquiétant je trouve!!

Alors sans faire la morale, je vais quand même faire une morale de cette histoire :

Si vous fumez du cannabis, ne croyez-pas , comme moi je croyais, que cela est sans danger :
Il y a évidemment les dangers de la fumée (pire que la cigarette) mais surtout cela peut provoquer des psychoses terribles et je n'ai jamais eu une expérience plus désagréable,stressante et déchirante que cette psychose.

J'en suis encore choqué et mon anxiété est toujours dans le piton (alors que j'étais ben correct avant). Je suis resté fragile.

En comparaison, je me suis fait sévèrement agressé il y a 4 ans. Et bien psychologiquement c'est pire qu'une véritable agression! (épaule cassée, dents cassées et bleus partout plus en prime ouverture derrière l'oreille (à coups de barres de fer,...) ) Si on vous frappe, vous savez que vous avez été victime d'une agression mais si vous avez une psychose vous savez pas démêler la réalité de ce que votre cerveau a inventé. C'est ce qui est le plus difficile!

En bref, 7 mois après la psychose je commence A PEINE à m'en sortir...à faire du ménage dans ma tête et ce grâce au temps, aux médicaments et à l'écoute des gens autour de moi !!

Merci à vous tous de prendre le temps de me lire sans me juger ! Si vous pensez que je suis fou ben c'est pas grave..

Je suis retourné vivre chez ma mère à 32 ans (comme je capotais sur mes voisins) et je dois maintenant me reconstruire complètement. J'ai des séquelles, je suis anxieux en permanence , je me sens INSÉCURE constamment , sans oublier le fait que si j'arrêtais ces foutus médicaments mon anxiété grimperait encore et encore et j'aurais des chances de redevenir psychotique et suicidaire. Bref, le cannabis m'a détruit!
Modifié en dernier par guillaume1234 le 05 juil. 2011, 20:25, modifié 31 fois.

Avatar du membre
EXILDAOT
Messages : 224
Enregistré le : 26 mars 2010, 18:36
Localisation : Shawinigan
Contact :

Re: Le pot m'a détruit

Message par EXILDAOT » 20 mai 2011, 12:01

j'en ai parlé dans un autre sujet dans la section bipolaire mais en gros j'ai un peu les mêmes problemes sauf que je n'ai jamais fait de psychose.

mais à cause de mon premier trip de pot à 18 ans *(J'ai 29), je suis tombé accro et depuis ce temps là je tourne en rond.

isolement, solitude, idees suicidaires, paranoia, anxieté.. bref, ce sont mes symptomes..

pourtant, j'ai tout essayé mais c'est vraiment le pot qui me donne ce sentiment d'evasion que les autres drogues ne peuvent me donner.
je dis ca parce que j'ai halluciné la premiere fois et ca m'a marqué à vie.
le mush est aussi une drogue d'evasion que j'aime (voir ma preferee)mais ca ne marche plus sur moi. surement à cause du zyprexa dont les doses sont assez elevees.
donc, je consomme beaucoup de pot.

c'est vrai que le pot n'est pas necessairement une drogue douce.. ca depend de chaque individu je pense.

mais je cherche tellement une facon d'etre ailleurs que veux veux pas, je retombe toujours dans mon cercle vicieux. dans ma bulle.
et ma bulle est assez enflee.

ce qui m'a vraiment detruit, c'est qu'en consommant du pot, j'ai toujours coupé mes pensées et je les observe. ce qui fait que maintenant, il est tres difficile pour moi de me concentrer. tout effort physique ou mental est penible.
c'est pourquoi je ressens le besoin de me deconnecter de la realité.

ce que je conseille, meme si pour moi ca ne fonctionne pas pour le moment, et ca peut paraitre cliché comme conseil, c'est d'aller dans les meetings.

j'essaie de me botter le cul pour y aller parce que j'ai de la difficulté à sortir là où il y a du monde.. je me suis trop habitué à l'isolement à cause du cannabis.
mais peu importe les croyances ou la philosophie des meetings, ca m'aide quand même un peu et ca me fait du bien.

tk, c'est ca que j'avais à dire.
Modifié en dernier par EXILDAOT le 21 mai 2011, 12:07, modifié 1 fois.

guillaume1234
Messages : 105
Enregistré le : 18 mai 2011, 13:34

Re: Le pot m'a détruit

Message par guillaume1234 » 20 mai 2011, 13:03

Salut,

Merci de répondre à mon post.
Tu veux dire les ateliers de revivre? C'est complet ! Pas avant l'automne pour essayer d'avoir une place. Est-ce que tu me conseilles les groupes ouverts? Si tu parles de meetings genre NA, je vois pas ce que je ferais là-bas étant donné que je suis sevré depuis 7 mois. Ca serait bien aussi des ateliers de gens qui font des psychoses, c'est une expérience tellement pas cool. Le seul point positif de cette psychose c'est que ça m'a tellement traumatisé que ça été le coup de pied dans le derrière qui me fallait pour me dire que c'était terminé avec la drogue et j'étais du genre à défendre le pot (ça devrait être légal, c'est pas si pire que ça, ça me détend, je me sens moins déprimé and so on). As-tu déjà essayé d'arrêter ? Je veux surtout pas te faire la morale mais si tu es fragile et sur les antipsychotiques tu devrais p-e pas fumer et encore moins faire des mushs... Moi j'aurais ben trop peur de redevenir psychotique en fumant du pot, mais ça, ça doit être parce que j'ai fait une psychose.. Ca m'a vraiment traumatisé, anyway, il faut bien affronter sa personne un jour. Je te dis ça mais je suis loin d'être capable de dealer avec moi-même depuis que je prends plus rien! C'est vraiment une nouvelle vie de vivre à froid sans pot.

Bon courage à toi en tout cas !

Jeff
Messages : 243
Enregistré le : 13 févr. 2010, 23:37

Re: Le pot m'a détruit

Message par Jeff » 20 mai 2011, 22:54

Bonjour,

moi je peux dire que le pot m'a détruit mais avec le temps je me suis refait jusqu'à un certain point.
Si j'avais jamais touché à ça, je me serais évité bien des misères et j'aurais une bien meilleure vie
grâce à une meilleure santé. Néanmoins, ces temps difficiles m' ont donnée une sérieuse leçon sur la vie
et j'ai sûrement une profondeur d'esprit plus importante que si j'avais vogué sur une mer sans tracas.

Pour moi, l'arrêt de la consommation du cannabis après un épisode psychotique est une évidence. :roll:
Je l'ai fait mais je n'ai pas de mérite. Après une importante psychose, mon cerveau ne supportait
plus le THC. Je fais de l'anxiété dès le début sans en retiré de plaisir.

On entend souvent que le cannabis est une drogue douce et qu'il devrait être légalisé. On vante même
ses vertus thérapeutiques! C'est le monde à l'envers, le tabac qui est légal est démonisé et le
cannabis qui est illégal se fait prêter des vertus médicinales. :roll:

D'ailleurs, le tabac est tellement mal vue que j'ai vue régulièrement des gens se claquer des party en
prenant toute sortes de pilules sur le marché noir mais demandez leur pas de prendre une puff de cigarette.
Non, c'est trop dangereux! :lol:

Le tabac est dangereux mais après une consommation vraiment énorme. On parle de par exemple 25 cigarettes
par jour pendant 30 ans sans relâche. Un seul joint de pot, peut déclencher des troubles psychotiques et
beaucoup de souffrance.

Avant ma psychose, j'ai eu beaucoup de plaisir avec le cannabis. En fait, c'est ma drogue préféré. C'est
pas évident de perde un plaisir mais il faut que ça se fasse. J'adore le tabac aussi et j'ai également arrêté
depuis peu. J'ai plus le choix. Il faut que je priorise les bonnes habitudes. Ma santé s'améliore et
c'est une forme de plaisir compensatoire. C'est sûr que j'aimerais me défoncer ( alcool, pot, tabac ) une
fois de temps en temps mais la machine ne peut plus. :(

Il est possible de faire une psychose toxique et de revenir correct. Malheureusement, c'est pas mon cas.
Mon système est tellement fragile que je peux faire une psychose sans consommer de drogue si je
ne prend pas mes médicaments. Cela m'est arrivé l'an passé.

C'est pas évident à vivre comme situation mais je pense qu'on fini par s'adapter à la longue.

Bonne chance, prenez soin de vous! 8-)

Jeff

guillaume1234
Messages : 105
Enregistré le : 18 mai 2011, 13:34

Re: Le pot m'a détruit

Message par guillaume1234 » 21 mai 2011, 10:14

Merci pour ton témoignage. C'est positif pour moi d'entendre quelqu'un d'autre qui a fait une psychose. Je me sens moins seul dans cette épreuve ;) . Je suis totalement d'accord avec toi c'est une évidence d'arrêter de fumer du pot après une psychose même si j'ai aimé fumer pendant des années, comme tu dis la machine est plus capable et je vais pas prendre le risque de redevenir psychotique :roll: . Prendre ses pilules aussi c'est important , quand j'ai essayé de bouder les antipsychotiques cela m'a vite rattrapé et ça s'est terminé à l'urgence par une deuxième hospitalisation :oops: . Une chose est certaine c'est que je me sens vraiment insécure et anxieux depuis la psychose, c'est vraiment pas si évident remonter la pente. Tourner la page. Comme je disais la seule chose positive est que je fume plus ni pot ni tabac, je bois pas non plus. Jamais. J'ai pas de mérite non plus , mais je suis fier de maintenir une tolérance zéro avec moi-même et comme tu dis opter pour de bonnes habitudes de vie. J'essaie de recommencer à faire du sport , mais c'est pas évident non plus, j'ai l'impression que je me fatigue beaucoup plus vite qu'avant, encore là je blâme les médicaments. J'ai peur aussi, peur de refaire une psychose si j'arrête ces maudites pilules.

Bon courage à toi et merci encore!

Gentleman
Messages : 2289
Enregistré le : 14 févr. 2010, 07:10

Re: Le pot m'a détruit

Message par Gentleman » 21 mai 2011, 11:42

Salut Guillaume

Bienvenue sur le forum.

J'ai déja pris la drogue étant jeune mais moi personnements,j'ai pas été tres affecter.mettons que le fait d'avoir pas trop d'ami fesait aussi que j'aurrais eu la misère a me trouver un pusher.loll.Mais j,ai quand même essayer des choses.j,ai fumer du pots mais j'aimais pas l'effets,ils me rendait plus down ,plus déprimer encore que je l,était.La coke lui j,aimais pas son effets des muscles engourdis,juste une fois ou j'ai essayer une ptite pilules mauve qui était en faite de l'acide ,ça j,ai tripper,j'arretait pas de rire sur ça,son effets a été tres long et je voyait le gason de toute les couleurs sauf vert.J'aurais pu devenir accrocs a ça si il aurait pas été si difficile de s,en trouver de ou je restait.Ensuite bien il a eu l'alcool que lui m,a fait bien plus de ravages que les autres drogues.Reste que malgré tous,j'ai jamais été un gros adepte,plus un gars quivoulais expérimenter.

J'ai connu plusieur qui ont fait une genre de psychoses comme toi suite a leur consommation de drogue.Bien souvent ces gens avait la maladie bipolaire en eux mais qui se manifestait pas trop a la vue des autres,il ne le savait pas jusqu'au jour ou leur consommation de drogue ou d'alcool ,fait ressortir cela.

Il faut pas que tu oublie que de nos jour la drogue n'est plus ce quel était aussi dans le passé,avant avoir du pots pur était fréquent ,la cocaine aussi.Maintenant si tu arrive pas a faire pousser tes propres plants de marijuana.Forte chance que ce tu va acheter sur le marché va être couper avec plus produits pour lui donner un ptit plus allucinogène mais aussi pour que le vendeur puisse ce faire plus d'argents.De la vitre en poussière,du ajax,de la ptit vache(bicarbonate de soude) sont des produits tres fréquents ajouter a la cocaine,et le pots je les connais moins mais il en as aussi.De la, les chances de vivre des bad trip,d'en resortir avec des séquelles ,des psychoses sont beaucoups plus fréquentes .

Tu as écrit aussi que tu fumait plusieur fois par jour,quotidiennement ,cela sur 10 ans de temps.Alors la fréquences est la aussi.Même l'alcool bu en grosse quantité pendant des années peu ammener a une genre de psychose et délire hallucinatoire.J'ai une ancienne connaissance qui un jour ma raconter l,histoire de la cicatrices qui avait sur la tempe.ils avait un ami avec qui il aimait prendre un coups ,un jour sont amis (qui buvait beaucoups et était souvent sur le fort)durant une soirée de buvage a pris une hache et a frappé la gars a la tête parceque soit disant qu'il voyait mon ami non plus comme sont chums mais comme une grosse bibites ignobles prêtes a l'attaquer.Mon chum de se temps la c'est retrouver a l'hopital la tête fendu,on la sauver ,et on lui fesant grosse opérations avec tiges de métals dans la tête.Cette halucination du a l'alcool s'appele le -Delirium Tremens-c'est bien plus fréquent que l'on pense.

Pour la question de bannir ou pas le pots,ça va rester longtemps un sujets a débattre pendant des années.Tellement ça fait partie de la société comme l'alcool.l'alcool fait autant de dommage que le pot mais en même temps si on le bannisserait ,je me verrait mal de vivre dans un pays ou on eut plus prendre un ptit verre de vin rouge en soupant ou a une dégustation de vin et de fromage,de plus manger un bon boeuf bourguignons,un vrai gateau au fruits faite avec du rhum puis plein d'autre choses.C'est l'abus qui en est dangereux et non le produits tel quel,c'est pour cela que le pots reste une drogues douces .Tandis que une drogues considérer drogues dur ,a la première consommations tu peut faire un bad trip ,ou en resortir avec des séquelles si tu sait pas ce que tu fait ,et si tu y connais rien dans la qualité.

Voila,je te souhaite bonne chance dans tes démarches,bye a plus


Gentleman

lavande
Messages : 446
Enregistré le : 10 mars 2011, 21:54
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Le pot m'a détruit

Message par lavande » 22 mai 2011, 06:04

'désintoxe'=sevrage
Avoir de besoin de médic ou autres dépendances....peut être bien...pour un certain temps...cela aide à passer au travers. C'est l'abus qui n'est pas bon. (à mon avis)

Mais cela serait de revoir.....'a revenir à soi'..... pour guérir ces blessures du coeur.
Les médicaments aussi c'est toxique,,,,et si on sent que c'est assez cette roue,,,,,et qu'on se sent prêt à regarder nos petits démons intérieur
(la peur du vide, de se retrouver seul en tête à tête, amène certains à consommer)

C'est d'apprendre à 'revenir à soi' tout en douceur, à son rythme)
,,,,couper doucement et qui dit désintoxe, dit boire beaucoup beaucoup d'eau, mieux manger, avoir un' bite de vie plus smooth'..... pour pouvoir trouver son équilibre.
et cela peux se faire en 's'amusant' pas voir cela pénible et ardu ;)

Ce qui bug,,,,c'est qu'on veut tout, tout de suite,,,,,on est impatient. :roll:
Mais si cela prends 1-2-3 mois ou 1-2-3ans.....à se faire,,,,pourquoi pas, cela vaut le coup! Pour être bien.

Car si on regarde,,,1 an 2ans c'est vite passé.

ex.: mon besoin d'une tite-pilule pour dormir....( la nuit,,,,mes rêves ,,,,'Avant'..... il m'amenait,,,des trucs, qui venait me chercher,
car c'est des trucs que le subconscient, veut ramener,,,de choses vécues étant petite,,,et mes souvenirs ont oublié.
*J'avais dit ,,,,à mon frère, que j'ai compris, que sois que je me cachais ou sois on m'enfermer dans le garde-robe.
Bien mon frère est aller vérifier à la tutrice(tante qui était en charge de nous) et elle à confirmer, que petite je disais cela, alors cela c'est passé pour vrai.
Mais ma mémoire, me la fait oublié, car il devait avoir des choses pas trop net qui se passait,en ce moment là. (j' vivais seule avec ma mère dépressive)

Bon j' veux pas parler de moi comme tel...juste amener à voir,,,,que peut-être des trucs pas jojo,,,,c'est passé, et on est pas près à regarder cela en face'pour l'instant'........le pourquoi des médicaments et autres.....est nécessaire. (dans ce cas si)...
Et se dire que c'est correct comme ca, en se moment.

*J'avais juste besoin de parler, à quelqu'un de confiance,,,,,de mes blessures et cela à mon rythme,,,,
et à apprivoiser les choses qui veut sortir du placard./ et des ateliers thérapeutiques aide a cela.

De tout ca, le plus gros semble sorti,,,et si d'autres choses aurait besoin de surgir, j'me sens bien équipé et prête à l'accueillir.
Et j'ai confiance que je suis rendu à l'étape de... 'Vivre une belle vie' en cueillant le 'moment présent goutte par goutte'.
~*~

J'suis entrain de lire un petit livre, du père Louis-Marie Parent
et le point qu'il amène est:
/ L'être humain, dans le plan de la Providence,
est bâtit pour 24 heures.
Dans ce laps de temps,
il peut tout supporter sans fléchir.

Les problèmes nerveux se produisent
quand nous ne respectons pas cette consigne,
quand nous accumulons des séquelles du passé,
des craintes et des peurs pour l'avenir.
/

mais lui il dit, que les psychiatres qui ont des méthodes pour fouiller le passé n'ont d' autre objectif que de débloquer le client pour les fixer et le faire fonctionner au moment présent.

Bien cela a été écrit en 1993....moi les deux psychiatres que j'ai parler avec(en 2000)....
j'dirais qu'ils étaient bons juste à prescrire des médicaments pis c'est tout :shock:
(c'est plus les psychologues qui ont cette tâche, à mon avis) et même leurs façons d'approche est à revoir pour certains.
(j'aurais de quoi à dire là-dessus ;-) )
Car ils ont pas su poser les bonnes questions,,,,pour aller voir à la source.

Vive l'approche cognitive-comportementale et surtout l'accueil de l'autre,,,,être apte à l'écouter et trouver les mots justes pour l'encourager.
Enfin de compte, cela a aussi rapport au 'sevrage', comment se sevrer. (en changeant nos vieilles habitudes destructives et d' aller aux ressources appropriées)
~*~

Coté drogue,,, a 17-18ans eu de mauvaises expériences et moi non plus cela ne me fait pas le pot-hach essayer la cocaïne à l'occasion, speed, mescaline, acide 1fois.....et les autres pas attirer.

Et en plus à l'âge de 17 ans,,,des supposés amis,,,s'amusaient à mettre des trucs dans mon verre de bière,,,cela les faisaient triper de me voir tout croche (bien chanceuse d'avoir passé par dessus-ca,,,,cette paranoïa incompréhensible en cet instant / et les fois que j'ai marché dans les rues en me sentant invincible, à quel prix !?!) c'était hallucinant et merveilleux à la fois.

Mais cela fait maintenant partie du passé. Et j'crois que j'ai eu des 'come-back' par moment, durant certaines années.
C'est important la vigilance dans les lieux publiques.

Bon excuser mes récits....
mais si cela peut vous donner des pistes, une certaine compréhension par rapport à ce que vous vivez, j'en serait heureuse.
"Il ne faut juger personne, sans avoir marché 2lunes dans ces mocassins" Proverbe Amérindien
Image

Lavande

lavande
Messages : 446
Enregistré le : 10 mars 2011, 21:54
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Le pot m'a détruit

Message par lavande » 22 mai 2011, 06:51

Bonjour Exildaot!
J'espère que c'est correct et que cela sera bien recu...
j'ai été chercher des mots en les soulignants et j'te fais part de ce que cela me dit et ce que je percois. Si cela peux t'ouvrir sur une autre avenue,,,à toi d'en juger.
EXILDAOT a écrit :
pourtant, 'j'ai tout essayé' mais c'est vraiment le pot qui me donne ce sentiment d'evasion

Le mush est aussi une drogue 'd'evasion que j'aime' (voir ma preferee)mais ca ne marche plus sur moi.

mais 'je cherche tellement une facon d'etre ailleurs' que veux veux pas, je retombe toujours dans mon cercle vicieux. dans ma bulle.

Ce qui m'a vraiment detruit, c'est qu'en consommant du pot, 'j'ai toujours coupé mes pensées et je les observe' ce qui fait que maintenant, il est tres difficile pour moi de me concentrer. tout effort physique ou mental est penible.
c'est pourquoi 'je ressens le besoin de me deconnecter de la realité' /
As-tu essayai 'la méditation'?...car le coté évasion et le vouloir d'être ailleurs... c'est cela que sa fait la méditation, de se couper de ces pensées, ne pas s'accrocher à elles... les accueillir un instant, mais ôter prise sur elles , les laisser passer
(et cela ne détruit pas ;) si cette approche nous fait peur, il y a des guides, et des endroits ou tu peux aller doucement t'informer et voir comment cela fonctionne (et qui sais peut-être que cela t'amèra vers un nouveau chemin et nouvelle perception de la vie)
C'est d'aller dans les meetings./j, trouve que c'est bien des regroupements, qui se base sur l'approche des aa

j'essaie de me botter le cul pour y aller parce que j'ai de la difficulté à sortir là où il y a du monde.. 'je me suis trop habitué à l'isolement'/ aussi par l'isolement, on cherche a se protéger, des mauvaises énergies, vue qu'on c'est pas trop ou et comment se diriger, on a besoin de prendre un recul,,,et quand on voit plus clair, on sait plus ou l'on doit aller.

mais peu importe les croyances ou la philosophie des meetings, 'ca m'aide' quand même 'un peu' et 'ca me fait du bien'./
C'est ce qui est important!...et va a ton rythme, tu rentre, tu reste le temps nécessaire....tu accueilles ce qui se dit, et garde un oeil ouvert... vers les gens avec qui tu pourrais échanger....et doucement, tu vas voir un changement
"Il ne faut juger personne, sans avoir marché 2lunes dans ces mocassins" Proverbe Amérindien
Image

Lavande

guillaume1234
Messages : 105
Enregistré le : 18 mai 2011, 13:34

Re: Le pot m'a détruit

Message par guillaume1234 » 22 mai 2011, 10:56

Merci Lavande et Gentleman pour vos longues réponses :P
Lavande tu dis:
Avoir de besoin de médic ou autres dépendances....peut être bien...pour un certain temps...cela aide à passer au travers. C'est l'abus qui n'est pas bon. (à mon avis)

Mais cela serait de revoir.....'a revenir à soi'..... pour guérir ces blessures du coeur.
Les médicaments aussi c'est toxique,,,,et si on sent que c'est assez cette roue,,,,,et qu'on se sent prêt à regarder nos petits démons intérieur
(la peur du vide, de se retrouver seul en tête à tête, amène certains à consommer)
J'ai arrêté de prendre les anxiolitiques mais pas les antipsychotiques. J'arrive à me passer des anxiolitiques sans problème (et je dors bien pareil) par contre les autres quand j'ai essayé de baisser la médication je me suis ramassé à l'urgence et la psychose était revenue en quelque sorte. Tout ça pour dire que
prêt à regarder nos petits démons intérieurs
c'est pas toujours possible malheureusement, la médication est indispensable dans mon cas, même si j'ai le goût de la baisser c'est jouer avec le feu, je redeviendrais psychotique et aurais peut-être même des idées suicidaires.

A+

guillaume

lavande
Messages : 446
Enregistré le : 10 mars 2011, 21:54
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Le pot m'a détruit

Message par lavande » 22 mai 2011, 13:21

Alors cela semble pas le bon moment, pour rectifier cette posologie là.
Et c'est de s'écouter,,,,,aller à ton rythme,,,,c'est un processus à long terme...
Faut se donner le temps...et si tu as besoin de cet médication pour aller de l'avant, c'est correct aussi. Faut pas se mettre non plus dans des situations pénible.
Peut-être et probablement, une bonne journée,,,,quand 'ton bite de vie' va être bien organisé,,,,et plus en confiance, tu sentiras le besoin de baisser ta dose, et tu verras avec ton médecin.

*Et t'ouvrir comme tu fais, donne des pas de plus vers la guérison.
"Il ne faut juger personne, sans avoir marché 2lunes dans ces mocassins" Proverbe Amérindien
Image

Lavande

Répondre