TDA et système de santé québécois

Répondre
EikoBee
Messages : 1
Enregistré le : 02 juin 2018, 07:13

TDA et système de santé québécois

Message par EikoBee » 02 juin 2018, 09:00

Bonjour à toutes et à tous,

Je poste un message ici car je suis un peu perdue concernant le fonctionnement du système médical québécois.
Je suis Française arrivée il y a peu en tant qu’étudiante à Montréal et je dispose de la RAMQ (assurance sociale) ainsi que d’un accès au service de soutien psychologique de mon université.
Après avoir consulté une psychologue à l’université et avoir participé à une étude sur les troubles de l’attention et la méditation menée par un doctorant en psychologie, il s’avère que j’ai très probablement un fort TDA (trouble de l'attention). Il n’a pas encore été diagnostiqué avec certitude car je suis encore en attente pour passer une évaluation neuropsychologique mais j’ai beaucoup des traits associés à ce trouble : difficultés à se concentrer, à lire, à écouter, impulsivité qui cause des problèmes dans les relations sociales, anxiété et humeur dépressive, basse estime de soi et insatisfaction par rapport à la performance académique et professionnelle.

Je suis actuellement en stage dans une ville éloignée de Montréal et je lutte quotidiennement avec l’anxiété et la dépression, qui sont je pense les conséquences de la pression que je me mets pour me concentrer au travail.
J’aimerais commencer un traitement pour le TDA qui je l’espère soulagera mon anxiété mais je n’arrive pas à trouver de médecin acceptant de me recevoir et de me suivre.
Je suis sur liste d’attente pour voir un médecin de famille, le délai est de plus de 400 jours.
J’ai appelé plusieurs cliniques sans rendez-vous, mais ils n’acceptent pas la clientèle orpheline pour ce genre de traitement.
J’ai trouvé une clinique privée mais la consultation est à 250$, ce n’est pas envisageable financièrement.

J’ai demandé à mon université s’il est possible de se faire suivre par un de leurs médecins à Montréal mais il faut que je pose un jour de congé à chaque rv. Mon stage étant de 4 mois, je n’ai pas de congés associés et je dois discuter du moyen de rattraper chaque jour posé avec ma gestionnaire. J’ai déjà posé un jour de congé pour rencontrer une psy de l’université afin d’être mise sur liste d’attente pour une évaluation neuropsychologique, et j’ai essayé d’expliquer à ma gestionnaire pourquoi je devais prendre ce jour mais j’ai eu l’impression qu’elle était gênée que j’évoque le sujet de la santé mentale.
A l’heure actuelle je réfléchis à écrire à ma psy pour lui demander s’il est possible d’arranger un rv avec un médecin le même jour que le rendez-vous avec la psy de façon à ne prendre qu’un jour de congé (cela voudrait dire déplacer un rv d’un.e autre patient.e pour me faire de la place, je ne suis pas fière de faire cette demande), ou de me faire une lettre officielle expliquant que j’ai besoin de consulter pour un traitement médical, ce qui pourrait m’aider à échanger avec ma gestionnaire.

Y’a-t-il d’autres solutions proposées par le système de santé québécois que je n’ai pas envisagées ?
Avez-vous des ressources à recommander sur la manière d’aborder la santé mentale au travail ?

Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire ce long message, et merci d’avance pour vos suggestions et recommandations !

crybaby88
Messages : 4
Enregistré le : 14 juin 2018, 21:48

Re: TDA et système de santé québécois

Message par crybaby88 » 15 juin 2018, 09:33

Prendre un rendez-vous dans une clinique médicale "sans rendez-vous". Demande au médecin une requête. Ca ira plus vite comme ca je crois.

Répondre