gardons nos amis

Avatar du membre
kayaka
Messages : 234
Enregistré le : 16 févr. 2010, 18:53

gardons nos amis

Message par kayaka »

Le problème avec la maladie mentale c'est qu'on est tellement préocupé parce qu'on vit (et avec raison :!: :!: :!: ) et à moins de vivre cette situation personne ne peut vraiment comprendre un cerveau qui fonctionne mal tant qu'il ne l'a pas vécu. Ceci étant dit, faut vivre dans la vrai vie. Nos amies et nos amoureux ne peuvent pas comprendre...Bon ok mais il faut les concerver car nous avons besoin d'eux. De l'amour et du soutien qu'ils nous portent. Mon tchum n'est atteint d'aucune maladie mais je me fais un devoir de ne pas lui en parler trop. Je ne veux pas également faire vivre mes hauts et mes bas à mes enfants. Mes amies, j'évite également le sujet mais en parle à l'occasion et y met beaucoup d'humour quand je suis d'humeur à ca...vous savez, ca fait du bien que tous y soient et que nous sortions un peu de ce cocon de la maladie. Entendre parler de hockey, de ce qu'on vas manger pour souper des courses à faire ca change le mal de place et les idées. Moi ca me ramène à la réalité. Comme si dans la maladie mentale il y avait un monde paralele...Un autre language...

Mais le besoin de parler et de partager mes questionnement demeure fondamental et je m'en rend compte de plus en plus. Je découvre dans ce forum mes ¨semblables¨. Et je n'oublie pas également le support de mon psy qui m'aide énormément à recader tout ca... Mais je n'oublie pas que j'ai aussi une vie et qu'il faut que j'en profite.
Le ridicule n'a jamais tué personne...Vivons ce que nous sommes c'est tout.
fleur sechee
Messages : 24
Enregistré le : 17 févr. 2010, 19:57

Re: gardons nos amis

Message par fleur sechee »

Bonjour,

oui il faut parler, il est sure que desfois, il faut arrêter un peu pour essayer de penser a autre chose. En parler, est essentiel a un meilleur niveau de vie mais attention, on ne peut pas en parler a n'importe qui car tout le monde ne peut pas avoir l'écoute active, certain manquerons de tact lors du moment de nous dire des choses. Ça peut aussi devenir lourd parfois si on en parle toujours a la même personne, dépendamment. Moi je demande desfois, est-ce que je peux t'en parler car eux aussi ont leurs propres bibittes, on a pas tous des maladies mentales mais tout le monde a de mauvaises passes et ne se sent pas nécessairement bien en tout temps.

Ici on est bien, parce que etk pour ma part, je n'ai aucune gene puisque c'est anonyme, il y a des choses qu'on dit ici que jamais on dirait a nos proches.

Moi desfois en y mettant de l'humour aussi, je me décris comme une ''folle'', une ''fucké'', une personne pas normale si je compare a d'autres qui ne semble pas vivre nos problemes et j'appelle mes comprimés, ma pilule du bonheur alors que ce n'est pas le cas...

Quand je suis dans mes crises, moment ou j'ai des crises de panique, tristesse immense, perte d'appétit, d'intérêt etc...pour tout pendant plusieurs jours rapprochés, bien la je viens beaucoup ici ou etk je lis beaucoup sur le sujet mais je sais qu'il faut que je lâche un peu, changer les idées sinon on a l'impression que plus rien n'existe. Quand ex je met un vidéo d'humour que je trouve sur youtubes et que je me surprend a sourire ou rire, je me dis aie j'ai ris ! comme si c'était un miracle, ben pour moi oui ca l'est.

Ma cousine ma dit de faire chaque jours une liste de 5 choses que je trouve que j'ai fais de bien, c'est pas obligé d'être de grosse choses, dans mes crises, ca peut être, ai pris ma douche, ai fais un repas, ai été un rv avec le psy, ai été faire l'épicerie malgré que je ne trouvais pas la force ou le gout ou autres peu importe pour moi c'est bien car dans mes crises je me sens incapable de rien faire, tout es comme monter une montagne. Je n'ai pas toujours 5 choses et desfois j'oublie ma liste mais quand j'y retourne, je vais mettre ce que j'ai manqué la journée que je n'ai pas mise

J'ai pensé mettre aussi 3 choses que j'ai fais dont je ne suis pas fière ou que je trouve que j'aurais du faire autrement ou ne pas faire, encore la pas pour me dénigrer mais peut-être pour me faire réaliser si je répète certains comportement. Je n'ai pas commencé encore a faire la liste des 3 choses car je ne sais pas si c'est une bonne idée de se donner une opinion négative.

Etk moi quand j'ouvre ma liste, ca me fait du bien de voir
Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: gardons nos amis

Message par Cabotine »

Vous avez raison... Il ne faut pas faire subir nos histoires aux autres, sous peine de les perdre à un moment donné. Parce que c'est ça le truc avec la maladie mentale: il n'existe pas de solution miracle et la misère se repointera toujours le nez à un moment ou à un autre. C'est pas comme une peine d'amour où on pleure tout notre saoûl dans les bras d'un ami et puis après un certain temps c'est tout oublié. On ne peut pas passer à autre chose, la maladie vient nous rappeller que la souffrance reviendra, quoi qu'on fasse. J'ai longtemps tenté de protéger mes proches de ça. Quand je badtrippe grave, je me retire et j'attends que ça passe. Malheureusement, j'ai pas fait ça la dernière fois et j'en paye le prix très cher. Oui il y aura toujours une zone obscure en moi où personne ne peut entrer, pour les protéger.

Bien sûr l'humour aide, j'en parle à la blague souvent et je fais des farces avec mes délires à la con (mieux vaut rire de soi). Mais attention, c'est une lame à double tranchant: il faut savoir pleurer parfois. Il y a des moments où ça doit sortir sous forme de larmes. Nous ne sommes pas des machines, nous sommes humains et avec toute la souffrance personnelle qu'on vit à l'occasion, il faut pleurer. Quand j'ai vécu un deuil, j'ai pas pleuré, je ne me suis pas effondrée. J'ai fait des blagues avec ça, pour montrer à tout le monde que j'étais forte, je ne voulais surtout pas emmerder personne avec ça. Eh bien les conséquences de ça ont été bien pires finalement. Parce qu'à force de tout vouloir garder en-dedans un jour on explose. J'aurais peut-être dû prendre le temps de pleurer, j'avais pleins d'amis autour de moi prêts à me soutenir... J'ai fait la toff, j'ai pété un câble et puis maintenant, 2 ans plus tard, plus personne. Trop déconné.

Je pense que ce que les gens ont le plus peur, c'est du suicide. Qui veut être ami avec un suicidaire chronique? Pour se protéger soi-même il faut couper les liens, parce que sinon ça peut très mal tourner. Que mon meilleur ami se suicide serait la pire chose avec tout ce que ça implique: deuil, culpabilité, remords... Alors du coup les amis aident un moment... et puis se découragent et passent à autre chose, pour leur propre bien-être. Ils ne peuvent pas non plus porter notre fardeau à notre place. À chacun sa merde. On peut se filer des coups de main, s'aider et se changer les idées, on ne peut pas sauver l'autre. Trop s'appuyer sur une personne, c'est lourd et ça ne rend pas service. On donne l'impression d'être totalement centré sur soi alors que ce n'est peut-être pas le cas.

J'apprends une grande leçon à ce sujet ces temps-ci et je vous jure que ça fait bien mal! Alors je suis parfaitement d'accord avec kayaka, il faut prendre nos amis pour ce qu'ils sont, des gens qui peuvent nous aider à nous changer les idées et qui peuvent nous soutenir, mais sans porter le lourd fardeau que nous portons. (pourquoi devrions-nous leur faire ça?)

C'est juste dommage qu'on m'ait laissé tomber au moment où je sors du ''cocon de la maladie''. Prenez soin de vos proches, même au bord du gouffre. Soyez à l'écoute et réservez-leur ce qu'il y a de plus beau en vous.
No human
fleur sechee
Messages : 24
Enregistré le : 17 févr. 2010, 19:57

Re: gardons nos amis

Message par fleur sechee »

Bonjour,

question pleurer, ah moi je pleure si quelqu'un me demande de faire quelque chose et que je suis dans un moment ou je vis une grande souffrance, je le dis honnêtement que si je vais, je vais pleurer et que ca me gêne. Quand je suis dans ces moments la mais quand même capable d'aller a l'extérieur ou de laisser quelqu'un venir chez moi, je fais le tri d'avec qui je me sens a l'aise d'être tout croche sans sentir le jugement. On a des amis mais on a aussi des connaissances, des personnes avec qui on fait des activités, ce ne sont pas tous des amis dans le vrai sens du mot.

Quand je suis dans mes crises, moi personnellement, je vous a faire comme moi, a faire le point sur nos amitiés actuelles et voir ceux qui nous nuisent, nous influence négativement, semblent être nos amis seulement quand on est le fun... moi je fais des genre de ménage. J'en profite aussi pour essayer de renouer avec ceux qui me manquent, qu'on s'est éloignés sans raison particulière sans penser que c'est la faut de l'un ou l'autre. Pour moi l'amitié, c'est la santé. Je remarque que quand je fais mes crises, je m'étais éloigné de mes amis en restant plus solitaire, dans ma maudite bulle. Quand on se sent un peu mieux, ne pas se gêner d'appeler, d'écrire a ceux qu'on aime pour jaser un peu et p-e suggérer un petit souper, aller magasiner ou petit truc qu'on aime les 2 selon les personnes. Quand je ne suis pas capable d'appeler ou que j'évite de répondre au téléphone, au moins je leur écris des emails d'excuse pour leur expliquer la situation. C'est plus facile d'écrire des choses et prendre une hre s'il le faut pour l'écrire. Je vous suggère fortement de si vous décidez de vous isoler, d'au moins garder un contact par écris car on peut choisir le moment ou on écrit et recommencer nos phrases s'il faut avant de l'envoyer. et il m'arrive de faire du copie coller, si j'écris a 2 personnes et que je veux partager certaines choses. Ceux qui comptent pour nous et qu'on se sent que c'est réciproque, il faut entretenir l'amitié donc leur dire qu'on vit un mauvais moment, qu'on les aiment. J'ai une amie qui est venue un matin il y a quelques jours m'apporter un matin un café et un muffin, juste comme ca, alors que nous ne sommes pas voisine. Elle sait que je ne vais pas bien depuis 2 mois, ca commence a aller mieux mais elle savait que je ne mangeais pas beaucoup... Une petite attention comme ca, pour moi ca en dit beaucoup sur l'amitié que j'ai avec cette personne. Elle m'a aussi accompagné a un groupe de discussion a ma demande. Pas tout le monde qui vont faire ca, mais ca ne coute rien d'essayer de demander de l'aide ou de l'accompagnement a ceux en qui ont a confiance.

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: gardons nos amis

Message par Cabotine »

J'aime ta façon de voir l'amitié fleur séchée. Quand on se sent trop mal pour être là pour ses potes, le mieux est de leur dire. Les vrais amis comprendront et respecteront cela. Il y a aussi la famille. On a tendance à l'oublier bien souvent mais la famille peut être d'une aide sans pareil. Je n'ai ni frères ni soeurs mais j'ai une cousine pas mal chouette qui répond toujours à l'appel de détresse, autant que je répond à ses appels quand ça se produit. Alors ça évite d'avoir recours à ses amis trop souvent. Et puis il y a une différence entre ami et connaissance comme le dit fleur séchée. Les connaissances (les ''potes'') sont la pour faire la fête! Les amis, en revanche, sont là aussi pour conseiller et écouter. Mais sans plus. Je pense qu'il faut respecter cela.

Merci à tous ceux qui participent à cette conversation, elle me fait beaucoup réfléchir.
No human
Me Amore

Re: gardons nos amis

Message par Me Amore »

Je ne crois pas que la maladie mentale soit un empêchement de garder nos amis/es...les vrais. La maladie dérange, empêche une relation de tourner en rond, parfois oblige à garder des distances pour un certain temps, chose que l'on peut accepter de part et d'autre. Bien sûr, l'amitié ça se nourrit d'un vécu et si le vécu a été plus difficile pendant un certain temps, cela peut s'expliquer par la suite. Je crois cependant que l'on doive préserver la relation d'amitié ou faire un minimum pour la préserver. Et si quelqu'un nous a trop fait mal dans une relation amicale, on est le mieux placé pour dire non par la suite à cette relation. De la même manière que si on blesse une amie ou un ami, ce dernier peut décider de mettre fin à notre amitié même après qu'elle eût compris que nos réactions étaient la suite de notre maladie. C'est quand même le risque...mais ça arrive aussi à tout le monde ça....pas seulement aux personnes malades du psychisme. Tous les individus perdent un ami un jour ou l'autre après avoir mal réagi ou avoir fait une réponse maladroite. C'est humain et on y échappe pas...on fait parti du lot d'humains qui avons aussi nos maladresses, nos défauts.

Me Amore
raunchola
Messages : 138
Enregistré le : 22 juin 2010, 23:57

Re: gardons nos amis

Message par raunchola »

l'amitié, c'est savoir pardonner, savoir attendre, savoir aimer, savoir partager, savoir aider, savoir donner sans attendre enretour: de son temps, du materiel, de l'amour etc...savoir montrer, savoir apprendre, savoir écouter.
keytek
Messages : 206
Enregistré le : 14 févr. 2010, 09:06

Re: gardons nos amis

Message par keytek »

Bonjour,

Je suis dans une période dont j'ai de la difficulté à gérer mes problèmes. Je ne peux parler de mes problèmes devant ma famille, enfin la famille de mon mari car ils font toujours la comparaison avec sa soeur qui se trouve toujours pire que les autres, alors je ne parle jamais de moi. J'écoute sa soeur qui est très heureuse avec des problèmes.

Lorsque j'avais été hospitalisée à cause d'une dépression majeure, elle avait eu une très mauvaise réaction à tout ça car les gens de la famille avait un peu plus d'attention vers moi. Lorsque j'étais arrivée au chalet, elle l'avait quitté pour retourner chez elle alors je lui avait téléphoné pour lui demander si elle avait besoin d'aide et la réponse qu'elle m'avait fait avait été qu'elle n'avait pas les idées suicidaires comme moi... alors j'avais dit à sa mère d'aller la rejoindre pour la consoler... je savais très bien que c'était une réaction de jalousie car sa mère s'était un peu occupée de moi... Vous savez... comme je le dis souvent la jalousie est plus forte que la police!!!

Lorsque j'avais perdu ma fille, même réaction, elle ne m'avait pas parlé pendant plusieurs mois... Lorsque j'avais subi mon opération au cerveau, même chose, aussitôt qu'elle me voyait arriver au même endroit qu'elle, elle quittait la place...

Mon mari vient de terminer ses vacances et nous les avons passé au chalet, sa mère est très malade et bien la belle-soeur ne se déplaçait pas pour la voir (son chalet est à peu près 500 pieds) parce qu'elle a trop mal à son genou... et pourtant sa mère a 90 ans et elle vient de faire un infarctus de la myocarde. Elle ne marche que 10 pieds et elle est complètement essoufflée et fatiguée. Nous la suivons de très près car elle a fait de l'eau sur les poumons... nous devons donc surveiller sa médication pour la faire uriner. Elle ne doit pas prendre plus de 1 livre ou perdre moins de 1 livre/jour. Elle ne doit boire que 1500 ml de liquide\jour... à cause de tout ça et bien sa propre fille ne la visite même pas, je comprends sa propre mère est beaucoup plus malade qu'elle.

Lorsqu'elle a su que je voyais un psychiatre... elle a tout fait pour en voir un, mais elle a réussi à voir un psychologue et seulement que pendant 6 mois... Je lui dis donc que je ne vois plus le psychiatre pour éviter encore de la jalousie... au cas qu'elle se trouve un autre problème. Lorsqu'elle a su que je faisais du TAG, elle passe son temps à me dire qu'elle a peur de faire ci et de faire ça... tout comme moi (comme elle me dit)... et pourtant je ne lui ai jamais dit ce que c'était le TAG et c'est loin de ce qu'elle pense.

Je pourrais vous raconter plusieurs anecdotes comme ça qui sont vraiment évidentes.

Je ne peux donc absolument pas parler de moi devant elle, de ce que j'aime faire (la musique, le chant, le tricot, le tricotin, la lecture...), je ne fais que l'écouter jusqu'à un moment donné je suis obligée de m'en aller car je ne suis plus capable de l'entendre ni de la regarder. J'essaie d'être la plus gentille possible car c'est la soeur de mon mari mais pas plus...

ALP
Laisse au temps faire ce que l'on ne peut faire sans le temps...

Keytek
Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: gardons nos amis

Message par Cabotine »

:shock: Ayoye! C'est tout un personnage cette fameuse belle-soeur! J'ai une tante qui a un profil similaire. Ces gens aiment avoir toute l'attention, surtout si c'est une question de rivalité comme ça semble être le cas pour toi. Généralement, on est complètement vidés après avoir passé une soirée avec eux.. surtout s'il faut être gentil et écouter leurs lamentations sans fin. C'est vrai que parfois ça peut être lourd, tout particulièrement si tu connais un autre versant de la souffrance psychologique, et dès fois je ne peux m'empêcher de soupçonner une création de problèmes inutiles de leur part. (On dirait qui en a qui font tout pour souffrir.)

Mieux vaut s'entourer de gens positifs qui ont des choses intéressantes à apporter et à partager. Souvent quand il t'arrive une grosse merde dans la vie, les vrais amis ne décampent pas! Ça fait cliché de dire ça mais j'ai pour mon dire que les clichés c'est pas là pour rien.
No human
Pure
Messages : 62
Enregistré le : 16 févr. 2010, 10:06
Localisation : Montréal

Re: gardons nos amis

Message par Pure »

Oui les vrais amis sont importants. Je peux affirmer que j'en ai trois véritables et ils le savent que je les apprécie. Il y a une autre de mes amis à qui je ne parle presque plus. On n'a rien en commun. Alors, faut croire que l'on est pas fait pour être amies.
Répondre