l'impact d'un animal.

Répondre
Avatar du membre
EXILDAOT
Messages : 224
Enregistré le : 26 mars 2010, 18:36
Localisation : Shawinigan
Contact :

l'impact d'un animal.

Message par EXILDAOT » 16 sept. 2012, 11:07

j'imagine que certains d'entre vous ont un animal à la maison.

moi j'avoue que cA met beaucoup de soleil dans ma vie d'avoir un animal domestique.

même que c'est un peu ce qui me tient en vie par moments.

j'ai perdu des chats dans le passé à cause de mes problemes de santé et parfois, ca me hante. ca me met mal à l'aise de penser à ce qui a pu leur arriver. et c'est un peu pour ca que je survis par moments.

peu importe ce que je crois, je n'aimerais pas qu'il arrive quelque chose de maL à mon animal apres ma mort. avec moi, je sais qu'elle est en securité.

et puis c'est tellement le fun de recevoir de l'affection d'un animal quand ca va mal..

suis-je le seul à penser ainsi?

Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: l'impact d'un animal.

Message par Bibine » 16 sept. 2012, 16:37

Salut!

Je n'ai pas d'animal à la maison (sauf si je compte mon chum qui est souvent comme un gros toutou poilu :lol: ).

Mais dans ma vie j'ai eu beaucoup de contact et je dirais même de relations (on s'entend) avec des animaux de basse-cour ou sauvages.
J'ai toujours aimé découvrir leurs personalités et leurs habitudes. Je trouve que les animaux montrent beaucoup de caractère quand on les connaît. Il n'y en a pas 2 pareils, comme les humains d'ailleurs...

Cet été j'ai vu une vraie ribambelle d'animaux sauvages tous plus attachants les uns que les autres. Ils étaient si près et si confortables avec nous c'était magique. On a vu des baleines, des phoques, des aigles, des papillons, plein de chevreuils, des écureuils rayés aussi, des chauve-souris, des poissons, des loutres, des étoiles de mer, des dizaines de sortes d'oiseaux aux cris et aux couleurs différentes.

Je constatais à quel point la présence des animaux sauvages me manque en ville. Ils apportent quelquechose de magique au quotidien. Là-bas, j'aimais bien m'arrêter en chemin pour apprécier leur beauté, leur majesté, leur grâce.
Un côté de moi les envie. J'envie leur liberté, leur capacité d'aller audelà des limites, de saisir les opportunitées qui se présentent, leur capacité de vivre dans l'instant, leurs abilitées de voir dans le noir, de nager rapidement, de sentir les pas des autres créatures, de communiquer dans des langages connus d'eux-seuls.

J'aime les animaux. J'ai hâte de retourner les admirer encore une fois. 8-)

ardens
Messages : 1717
Enregistré le : 15 févr. 2010, 19:44

Re: l'impact d'un animal.

Message par ardens » 17 sept. 2012, 08:26

Salut, j'ai pas d'animal chez-moi ce n'est pas que je ne les aime pas. Mais plutôt que ma femme est allergique :( :(
Je n'ai jamais tué un animal je suis allé à la chasse avec des chasseur mais je n'avais pas de fusil. J'en ai jamais eu :lol: J'aime beaucoup me promener dans la forêt. L'odeur de la forêt l'automne c'est vraiment bon pour le moral.

Edgar
Messages : 956
Enregistré le : 18 nov. 2011, 19:52
Localisation : Lévis
Contact :

Re: l'impact d'un animal.

Message par Edgar » 17 sept. 2012, 09:16

Tu as raison, les animaux mettent de la joie dans une vie.

Moi, j'ai un très gros chat (près de 15 livres!) très affectueux et il m'aide à passer au travers de la déprime et de l'anxiété.

J'ai un faible pour les chats... Si je m'écoutais, j'en aurais 4 ou 5! Mais j'aime tous les animaux: chiens, lapins, chevaux, oiseaux, reptiles, animaux sauvages... Je trouve les animaux apaisants. :)
« You have to die a few times before you can really live. »
- Charles Bukowski

Siren
Messages : 65
Enregistré le : 23 août 2012, 15:17

Re: l'impact d'un animal.

Message par Siren » 26 sept. 2012, 18:42

tu a raison, les animaux domestique sont les meilleurs amis des gens comme nous

moi ma chatte noir Cathy, me rend très heureux, j'ai l'impression que je peux faire une pose de mes souffrances quand je joue avec.

c'est mon petit ange.
merci pour tout

Avatar du membre
misstux
Messages : 72
Enregistré le : 16 févr. 2010, 23:25
Localisation : Baie-Comeau, Québec
Contact :

Re: l'impact d'un animal.

Message par misstux » 08 oct. 2012, 00:33

Edgar a écrit :Moi, j'ai un très gros chat (près de 15 livres!) très affectueux et il m'aide à passer au travers de la déprime et de l'anxiété.
Bienvenue dans le club ! J'ai justement une grosse toutoune de 16 livres qui est très affectueuse et qui a un ronron de diesel, LOL !
J'ai aussi une petite puce de 9 livres qui a du charisme à revendre avec son air de chaton et ses petits miaous de bébé même si elle a déjà 7 ans et demi.

J'aurais de la misère à m'imaginer sans la présence d'un chat. Ça met de la vie dans la maison, quand tu les entends se courir après ou jouer avec un tie-wrap, ou encore quand ça se pointe dans ta chambre en lâchant quelques petits "vrrrou" pour venir se coucher à tes pieds ou à côté de toi.
Image
Les logiciels que j'utilise sont libres, mais j'aimerais aussi être libre de ma prison mentale qui m'étouffe.

Tuto - Mettre un avatar sur le forum
Mon blog gourmand

LiliFRobinson
Messages : 18
Enregistré le : 26 sept. 2012, 12:15
Localisation : Montreal
Contact :

Re: l'impact d'un animal.

Message par LiliFRobinson » 08 oct. 2012, 09:53

Bonjour Exildaot,

Je suis d'accord avec toi, les animaux peuvent nous procurer des soins thérapeutiques incroyables!
J'aime tous les animaux et mon copain me taquine souvent là-dessus... ;)

Nous avons trois chats à la maison et bien franchement, durant certaine période difficile de ma convalescence, je ne sais pas ce que je ferais sans eux!! Ils m'apportent une sérénité lorsque mon esprit me fait violence, ils me calment lorsque je vis une tempête d'anxiété, ils m'amusent lorsque je vois le monde à travers des larmes.

Le plus vieux, M. Bing, est un gros tabby d'environ 11 ans, que j'ai recueilli de la rue, lorsqu'il était tout jeune et maigrichon, sans maison. J'ai avec lui une relation très unique, nous sommes en totale symbiose et je redoute de penser au jour où il ne sera plus là. Je le connais tellement bien ce chat! Je l'adore!
Puis vient ma puce de 4 ans, grosse aussi! toute noire avec comme seule tâche blanche le petit bout de sa queue. Je l'ai adopté d'un refuge lorsqu'elle avait 6 mois, toute petite et apeurée. Quand je suis allée la voir la première fois, je l'ai pris dans mes bras et elle m'a serré très fort l'épaule en se calant dans le creux de mon cou, j'ai alors su que c'était ma puce, et depuis continue de me donner ces caresses en ronronnant très fort! Elle est toujours près de moi et elle dégage une énergie très puissante de sagesse et calme.
Et finalement, le dernier petit qui a maintenant 8 mois, mon copain et moi l'avons dégotter à l'animalerie tout près. Nous sommes tombé en amour avec son duvet gris et ses bas blancs sur chaque pattes! Il était craintif et restait dans un coin, mais nous n'avons pu résister! Et quel bonheur! Il est maintenant très bavard, joueur et affectueux, plus craintif du tout! Il met de la vie dans la maison, et a insufflé un regain d'énergie chez les deux autres. Il est vraiment trop mignon... juste de le regarder me fait fondre le coeur de bonheur.

Bref! Je suis d'accord, les animaux de compagnie sont excellents pour les gens anxieux et dépressifs comme nous... mais aussi pour tous je crois! Ils apportent à l'humain un réconfort qui ne ressemble pas à celui de nos pairs; ils nous aiment inconditionnellement, peu importe nos défauts, nos tords et nos fautes, ils ne nous jugent pas faible ou inadéquat, ils ne nous obstinent jamais car nous nous trompons sur la vie, ils ne font que nous aimer, nous apporter de l'affection et nous donner le sentiment d'une immense compréhension silencieuse... et cela, ça vaut tout l'or du monde!

Merci pour ce sujet de forum... j'adore parler de mes chats, j'en suis amoureuse complètement! Et cela m'a permis de vous les présenter sans remords... ;)
Lili

"Je suis flamme assurément." - Friedrich Nietzsche

Répondre