de retour - garder ses bonnes habitudes

Répondre
emi004
Messages : 14
Enregistré le : 15 févr. 2010, 08:29

de retour - garder ses bonnes habitudes

Message par emi004 » 29 avr. 2010, 17:52

Bonjour,

Il y a un bon bout que je n'étais pas venue sur le forum. C'est fou comment quand on va un peu mieux, on perd vite les bonnes habitudes qui nous ont permises d'aller mieux! De mon côté, j'ai diminué la fréquence de mon yoga, je n'écris plus dans mon petit journal et je ne venais plus ici sur le forum. Tout ceci c'est ce qui ma permis une période plus calme, mais je réalise que je dois continuer et persévérer afin que ces périodes se maintiennent. Je dois maintenir un équilibre de vie. J'ai aussi réalisé que les gens du forum m'ont apporté beaucoup de soutien. Vous êtes très ouverts d'esprit et il n'y a pas (ou très peu) de jugement, alors que j'ai l'impression de déranger les personnes de mon entourage avec mes questionnements et mes angoisses. Alors merci à vous! J'aimerais bien redevenir une membre plus active...;-)

Je suis de retour au travail depuis peu. C'est un retour très progressif. Ça va, mais je ne me sens pas "top shape" non plus. Je me sens un peu "gelée" par les médicaments et mes questions existentielles et mon mal de vivre sont toujours là, mais beaucoup moins envahissants. Je cherche toujours un sens à ma vie. Par moment je me sens très bien et je suis touchée par la beauté de la vie... j'aimerais tant que ces moments durent!

Je termine par une question. Je me sens mal de dire ça, mais le support de mes proches durant ma dépression et les moments d'angoisse m'a déçu. La relation de mon mari et moi en a pris un coup solide. J'ai l'impression qu'il a été toujours présent à mes côtés, mais qu'il m'a aussi laissé tombée dans un sens. Je sens que personne ne me comprends et que les gens veulent me voir que lorsque je vais bien. J'ai l'impression que mes attentes envers mon chum dans pareille situation n'ont pas été comblées et j'ai perdu confiance. J'ai peur pour les crises qui suiveront (me consernant ou non). Est-ce que ce sentiment vous est famillier, avez vous véçu quelque chose de semblable?

Merci et à bientôt!

Répondre