Thérapie Mindfulness/Pleine conscience

Kays.

Thérapie Mindfulness/Pleine conscience

Message par Kays. »

Quelqu'un a déjà essayé? Ça consiste en quoi? J'en ai vaguement entendu parler.

Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: Thérapie Mindfulness/Pleine conscience

Message par Bibine »

Salut!

J'ai commencé le "mindfulness" cet été alors que j'étais aux prises avec de fortes émotions et je sentais que je n'arrivais pas à reprendre le dessus, je me sentais engloutie par elles. J'ai été chercher de l'aide, j'ai reconnu que je manquais d'outils pour gérer mes émotions de façon efficace... et étant donné que je suis sensible, j'étais bien mal partie!

J'ai toujours vu la thérapie comme un garage ou comme une quincaillerie. À chaque fois que j'ai senti que j'avais besoin d'un "ptit check-up" ou que je me rendais compte qu'on ne peut tout simplement pas se goçer un meuble avec une cuiller... j'ai été en thérapie chercher mes outils ou si tu veux, faire ma mise au point.

J'ai fait la thérapie des schémas, j'ai fait de la relaxation guidée, j'ai fait de la thérapie cognitive-comportementale, j'ai reçu des séances d'écoute active, j'ai appris beaucoup de choses sur l'analyse transactionnelle (les jeux-de-rôle inconscients qu'on joue avec les autres). À l'automne 2012 j'ai vu que j'avais un grand besoin d'acquérir de nouveaux outils par rapport à l'affirmation de soi et j'ai fait une thérapie de 8 séances là-dessus qui a été très concrète et qui m'a amené à un autre niveau dans mes relations interpersonnelles surtout face-à-face dans des situations où c'est plus difficile. J'ai bien aimé ce psy et cet été je suis retournée le voir pour savoir s'il ne pourrait pas m'aider pour mon surplus d'émotions fortes.

Entre temps il avait reçu une formation avec Marsha Lineham sur la pleine conscience. Elle est un peu la mère de ce type d'approche et elle a réussi à combiner méditation, behaviorisme et TCC en un tout qui couvre autant le logique que l'émotionel. Sa méthode est très efficace, va droit au but sans détours et d'une façon si claire qu'il est impossible de revenir en arrière une fois le processus de changement amorcé. Elle est en train de révolutionner complètement la psychothérapie moderne et c'est génial surtout pour nous les patients!

La pleine conscience a pour but de réduire la douleur, la tension et le stress, faire en sorte que les émotions fortes ou un mental trop fort ne soit plus en contrôle, vivre avec les yeux grands ouverts, faire l'expérience de la réalité telle qu'elle est, avoir un plus grand sentiment de connection, de ce qui est bon en nous et de validation de notre essence.

La pleine conscience consiste justement à être plus conscient au quotidien. Conscients de notre respiration, de nos sens, de nos pensées à mesures qu'elles défilent dans notre tête. Conscients aussi des différences entre notre côté " Je fais" et "Je suis". Conscient du juste milieu entre faire et être, qui s'appelle "Wise Mind" (difficile à traduire). Conscient du moment présent. Sans juger ce moment, sans rejeter ce moment, sans s'attacher au moment. Être conscient des conséquences, discerner ce qui nous fait du mal et ce qui nous fait du bien tout en lâchant prise sur l'analyse, l'évitement ou le blocage du présent.

Il y a les "skills", les outils de la pleine conscience et ces "skills" sont plusieurs comportements spécifiques à pratiquer qui mis ensemble composent la dite pleine conscience. On peut les pratiquer n'importe où, n'importe quand, en faisant n'importe quoi. Tout ce qu'on a besoin c'est de se ramener au présent et de porter attention pendant la durée du "skill", sans juger.

La méditation entre dans les "skills" de pleine conscience et là-dessus il y en a plein de sortes. La prière peut être une forme de pleine conscience si on a une propension pour le sacré. La pleine conscience peut se faire en mouvement aussi. Les arts martiaux comme le TaiChi, le Qi Gong et l'Akido en font partie. On peut pratiquer les outils en faisant du plein air ou une activité avec un animal de compagnie également.

Ma thérapie cet été a commencé par me réapproprier les "skills" à travers plusieurs exercices précis et des devoirs que j'avais à faire par rapport à cela au quotidien. Après quelques semaines seulement, j'ai senti que je reprenais contrôle sur mes émotions et je me gérais mieux au quotidien. Ça m'a redonné confiance et ça m'a solidifié pour la suite des choses.`

La deuxième partie de la thérapie était beaucoup plus intense. J'ai appris à prendre conscience de mes émotions lorsqu'elles surgissent et à les nommer précisément. Ça a l'air facile dit vite comme ça mais c'est pas mal plus ardu que je ne le pensais! Je me suis rendue compte que je ne savais pas les identifier et les nommer avant qu'elles soient absolument disproportionnées et hors de contrôle... j'ai dû travailler fort là-dessus.
J'ai appris aussi qu'est-ce que mes émotions font pour moi? En quoi elles me sont utiles? J'ai appris à accepter que j'en avais et à les aimer un peu plus. Il paraît que ceux qui en vivent beaucoup n'aiment pas en vivre... je me suis rendue compte que je faisais partie de ces gens et je devais apprendre à accepter que j'en avais, que j'en avais beaucoup et que ça fait partie de ma vie colinne!

Je suis rendue présentement dans la partie de la thérapie où j'apprends à réduire la fréquence des émotions que je souhaite moins vivre et j'apprends aussi à les changer une fois qu'elles sont déclenchées. Je me sens graduellement plus forte et moins vulnérable à cette partie de moi qui "est" ou si tu veux mon "being" mind. Je remarque que je deviens plus résiliente dans ma capacité à gérer les moments difficiles et je perds moins de vue mes émotions positives... elles reviennent plus vite.

J'adore la façon dont les exercices sont faits et comment ils approfondissent ma compréhension de ce qui se passe à l'intérieur de moi quand je vis des émotions. Je peux enfin vérifier si mes émotions sont fondées sur des faits ou sur des interprétations et je peux mieux choisir s'il est sage d'agir ou de ne pas agir sur le coup de cette émotion. Combien de fois dans ma vie ai-je agi sur le coup d'une émotion et que je l'ai regretté après? J'apprends à connaître dans quelles circonstances c'est bon d'aller avec le courant et dans quelles circonstances c'est mieux d'essayer d'aller contre.

Les exercices sont simples à remplir, concrets et très terre-à-terre même si des fois c'est un peu long parce que ça décortique ça sur absolument tous les sens mais c'est justement pour cela qu'ils sont efficaces. Faire les exercices écrits sur les émotions me prend environ 3-5 heures par semaine. Je n'ai eu qu'à retourner voir mon psy une seule fois parce que j'étais tombé sur un noeud que je n'arrivais pas à résoudre avec les documents et j'avais besoin d'autres informations. Les exercices sont à mon avis encore plus efficaces qu'une séance avec le psy, parce qu'il y aura toujours des choses que je ne dirai pas au psy qui sont en mon fond intérieur. Le psy a beau m'écouter, il n'est pas en dedans de moi et il n'est pas moi. Les exercices sont faits par moi et pour moi, personne d'autre n'interfère et j'aime ça. Ça me donne un sens d'accomplissement et de travail bien fait. Bien sûr c'est le psy qui m'a donné les documents alors je le remercie chaleureusement... mais le travail est fait par moi et je m'en donne tout le crédit!

Mon psy m'a donné un autre document de Marsha Linaham qui est un peu la continuité de la pleine conscience, mais dans le contexte des relations interpersonnelles. Je ne suis pas encore rentrée dedans tout à fait mais si je me fie à l'efficacité que la pleine conscience a eu sur ma qualité de vie par rapport à la gestion de mes émotions, j'ai bien hâte de voir les résultats sur la qualité de mes relations!

Je recommende fortement ce type de thérapie aux membres de ce forum...
Juste assurez-vous que le professionnel que vous allez consulter a bel et bien reçu la formation en bonne et dûe forme... dans le monde des psychothérapeutes malheureusement il y a plusieurs personnes qui s'improvisent. Cela dit, ça vaut le coup!

Kays.

Re: Thérapie Mindfulness/Pleine conscience

Message par Kays. »

Merci pour ton partage Bibine. J'ai demandé à voir un professionnel (psychologue en santé mentale) au CLSC parce que depuis que je me porte bien, j'ai constaté que je faisais face à un nouveau problème : mon besoin de réalisation et d'ambition faisait en sorte que j'étais continuellement dans une urgence d'accomplir plein de choses et comme de fait, je ne vivais plus dans le moment présent me projetant toujours dans le futur. J'ai eu besoin d'apprendre à ralentir, à m'accorder des moments ou je ne fais rien et ou mon esprit n'est pas stimulé par quoi que ce soit et à profiter de mes réussites actuelles au lieu de toujours penser à la "prochaine étape". J'ai aussi tendance à ne plus me permettre d'être vulnérable, bien que je sois une personne forte. Et c'est un problème aussi.

Je commence ce mois-ci le groupe, une fois par semaine jusqu'en avril. Je me demande ce que ça va donner.

Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: Thérapie Mindfulness/Pleine conscience

Message par Bibine »

Salut Kays

Ça me fait plaisir de partager ça avec toi et tout le monde... je voulais le faire quand tu as posé la question il y a un petit bout, mais j'étais prise dans un tourbillon et je ne trouvais pas le temps pour te donner la réponse en long et en large.

Oui sûrement que ça va t'aider à reconnecter avec l'autre côté plus "being" de toi et donner un break bien mérité à "doing"!

Je sors juste d'une période intense de "doing" où je n'ai presque pas eu le temps "d'être" et je me suis sentie mal... j'avais très hâte de recommencer à "être" un peu plus. Je sentais que je perdais l'équilibre et je sais que cela peut être dangereux pour moi.

Là je vais te dire que je suis pas mal "being" parce que je suis blessée et que le "doing" a pris le bord en tabarouette! :roll:

J'en profite justement pour avancer sur mes exercices et explorer plus en profondeur des grosses émotions que j'ai vécues ces dernières semaines, mais que je réprimais parce que je n'avais tout simplement pas le temps de les vivre.
Là j'ai le temps alors ça sort... ouvrez les robinets et sortez la boîte de kleenex! :lol:

Bonne chance et je te souhaite le meilleur!

Kays.

Re: Thérapie Mindfulness/Pleine conscience

Message par Kays. »

C'est difficile parce que même si je pense avoir quand même une bonne estime de moi (je m'accorde de la valeur en tant qu'être humain), faire et accomplir des choses est très important pour moi et du coup, j'ai du mal à distinguer l'être et le faire parce que chez moi, c'est trop intimement relié.

Bonne chance dans ton parcours Bibine!

chat
Messages : 274
Enregistré le : 07 août 2013, 10:36
Localisation : Montréal

Re: Thérapie Mindfulness/Pleine conscience

Message par chat »

Kays. a écrit :: mon besoin de réalisation et d'ambition faisait en sorte que j'étais continuellement dans une urgence d'accomplir plein de choses et comme de fait, je ne vivais plus dans le moment présent me projetant toujours dans le futur.
J'ai fait face à ce même problème Kays et après réflexion je te dirais ceci ; un coup qu'une décision est prise pour entreprendre n'importe quel projet (comme chercher un nouvel emploi, se lancer dans des études, entreprendre un nouveau sport, se lancer dans une discipline artistique ou autre, etc) il faut ne plus penser au projet "général" et alors se concentrer dans le présent sur toutes les étapes pour arriver au résultat.

Je ne sais pas si je suis clair ou si je réponds au problème, enfin te tente d'y arriver.

Kays.

Re: Thérapie Mindfulness/Pleine conscience

Message par Kays. »

Bonjour chat,

je ne suis pas sure de comprendre ce que tu expliques. Peux-tu clarifier?

chat
Messages : 274
Enregistré le : 07 août 2013, 10:36
Localisation : Montréal

Re: Thérapie Mindfulness/Pleine conscience

Message par chat »

Bibine, c'est très intéressant et je me sens interpellé par ce que tu racontes. Ça fait des années que je me penche sur ces idées et que j'écris là-dessus

Brièvement je te dirais que le mental est un sacré joueur de mauvais tours. Je dis ça parce qu'il veut toujours gagner, prendre le dessus, toujours vouloir tout expliqué, et surtout nous faire croire. C'est un vrai dictateur.
Alors il faut le dompter et s'en servir comme, je dirais, un simple auxiliaire. Un auxiliaire, comme dans un système de son, car il n'est pas le principal joueur dans notre être.

Alors le mental ne devrait pas être celui qui nous dicte mais seulement celui qui sert à comprendre. Et pour ça il faut le muscler si je peux dire.

Et pour arriver à avoir un équilibre entre le mental ( qui devrait juste servir à comprendre) et tout le reste de notre être ( émotif etc), le mieux est d'apprendre à vivre en silence. Le silence intérieur est un outil d'évolution.

Le silence intérieur rétablit l'équilibre. Le silence intérieur se développe par la pratique. Le silence intérieur assouplit notre esprit. Chaque instant est différent, il faut donc développer notre souplesse d'esprit par le silence pour pouvoir agir et réagir selon chaque instant qui change tout le temps. Agir de façon plus naturel selon les événements, les situations, les personnes quoi!

Bon je résume et ça parait un peu compliqué mais à bien y penser je pense que c'est assez simple.

chat
Messages : 274
Enregistré le : 07 août 2013, 10:36
Localisation : Montréal

Re: Thérapie Mindfulness/Pleine conscience

Message par chat »

Kays. a écrit :Bonjour chat,

je ne suis pas sure de comprendre ce que tu expliques. Peux-tu clarifier?
Je vais essayer de préciser ma pensée avec d'autres mots.

Tu disais " te projeter toujours dans le futur". Et moi je disais tout simplement qu'il faut essayer de juste penser à l'étape actuelle, sans penser au futur. Ou si tu veux " se concentrer" sur l'étape actuelle de ton projet général sans penser au futur. Je sais que ça peut représenter un défi, mais ça peut être un défi intéressant.

Aussi je pense que si tu as tendance à ne plus te permettre d'être vulnérable, alors tu te mets de la pression inutilement.

Comme je viens d'en parler à Bibine, c'est le mental qui te dicte cette idée de ne pas te permettre d'être vulnérable. Ça ne vient pas d'ailleurs tout de même!

Dans le fond nous sommes tous plus au moins vulnérables aux faux messages que notre mental nous dicte.

Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: Thérapie Mindfulness/Pleine conscience

Message par Bibine »

Salut Chat

Je te dirais, que dans mon cas, j'ai toujours rien voulu savoir de mon côté mental, que je trouvais toujours trop froid, trop déconnecté, trop analytique et pas assez humain à mon goût. J'ai passé beaucoup de temps dans ma vie à ne pas en tenir compte, à l'éviter et à le juger... Pourtant c'est une partie de moi! De l'autre côté, mon côté émotif a toujours été roi et il ne m'a pas toujours amené vers les meilleures décisions, vers les affiliations et les fréquentations les plus constructives qui soient... il m'a faire faire des ballounes, des flamèches et beaucoup de souffrance à travers tout ça.

La pleine conscience me montre le juste milieu et m'apprend à TENIR COMPTE DES DEUX CÖTÉS sans les juger, juste en les acceptant, en m'acceptant telle que je suis. Ça change ma façon de vivre radicalement. J'avais l'habitude d'aimer un côté, de le prévilégier et par conséquent détester l'autre et refuser de l'écouter.
C'est difficile de changer mes habitudes de longue date par rapport à eux. Mais avec les nouveaux outils que la pleine conscience m'apporte ainsi que le support du psy qui m'entraîne à mieux le faire... je me sens mieux avec moi-même et j'ai une vision plus globale, plus complètement inclusive de TOUT ce que je suis. Je t'avoue que je suis surprise de voir à quel point JE M'AIME PLUS et je sens moins ce vide intérieur qui me troublait tant.

Je deviens plus diplomate avec mon ange et mon démon assis sur mes épaules... je leur fais comprendre qu'ils ont tous deux raison. Je leur fais comprendre que c'est chacun son tour aussi!

Le silence est, bien entendu un environnement de choix pour ÉCOUTER... son petit coeur battant! ( ;) clin d'oeil à ton autre texte sur ton coeur)
En ÉCOUTANT davantage, c'est drôle combien je reçois plus de réponses!

Répondre