Vivre les émotions au naturelle

Avatar du membre
Licorne
Messages : 81
Enregistré le : 14 févr. 2010, 22:20
Localisation : NOTE: Lire Licorne au Masculin

Re: Vivre les émotions au naturelle

Message par Licorne »

Merci Tee, j'en reviens pas comment ce sont des personnes comme toi que je ne connais que sur le forum qui m'apporte les mots les plus juste pour m'aider.

Alors que ma propre famille, faut que je reste solide et ne montre pas de peine visible devant eux, ils ne comprendrais pas, tout comme ils n'ont jamais vraiment compris mon diagnostique.

Je fait avec, et ces moi qui m'éfforce de les comprendres, on est une famille de 4 gars, et à l'époque, un gars ça devais pas pleuré, même si mon père ça lui arrivais à cause de sont travail.

Mais on ce parle pas des sentiments, ces pour ça que j'ai des amies féminin, je peux alors parler de sentiments et de chose plus vrai que juste de job et de voiture, ce qui est souvent les seuls conversation qui en ressort avec mes amis masculin, à part mes amis qui on un diagnostique similaire.

Moi non plus je n'ai pas eux d'enfants, j'ai pas eu non plus de conjointe avec laquelle ce projet aurais été possible, mais surtout pour la même raison que toi, alors je trouve ça difficile de me voir aller et être encore seul.

Je réfléchi avant d'avoir un autre chat, je sais pas si j'ai vraiment le temps de m'en occuper, et ces compliqué quand viens le temps de voyager.

Vraiment, ces vraiment entre nous que l'on peut mieux ce comprendre.

Merci encore !
ardens
Messages : 1717
Enregistré le : 15 févr. 2010, 19:44

Re: Vivre les émotions au naturelle

Message par ardens »

Salut, j'étais très déçu hier quand j'ai su que je n'irais pas à Montréal comme prévu. Si je n'avais pas pris de médicaments je sais que j'aurais été très anxieux. Les médicaments m'aide beaucoup à faire face à la vie. J'en ai besoin pour voir la vie au naturel :oops:

Je n'ai pas été seulement déçu pour la rencontre mais surtout pour une autre raison que je n'ai pas le goût de partager :cry:
Mais j'aurais beaucoup aimé rencontrer des gens comme moi et en le sachant :D Je sais que j'en ai déjà rencontré mais ils le cachaient le plus possible tout comme d'ailleurs. :cry:
Je mets dans l'univers le désir de vous rencontrer un jour :D :D :D
tee
Messages : 97
Enregistré le : 15 févr. 2010, 10:13

Re: Vivre les émotions au naturelle

Message par tee »

Après plus de vingt ans avec le lithium, le seul effet secondaire qui m'embête c'est la soif exagérée. Non seulement j'ai eu des manies (psychoses) et des dépressions majeures, j'étais toxicomane. Alors la vie au naturel, je n'ai su ce que c'était qu'à l'âge de 29 ans, lorsque j'ai cessé toute drogue et que j'ai pris mon lithium de la bonne façon.

Quasiment 20 ans après, je regarde en arrière et je n'ai pas de regrets. Tous les jours, je rencontre des gens beaucoup plus affecté mentalement que moi, avec un comportement irrationnel et je ne crois plus que ma maladie est la pire chose au monde. J'ai écouté dernièrement sur le canal Discovery Health un reportage sur des enfants diagnostiqués bipolaires. J'ai du fermer la télé car ça m'a fait pleurer. Un enfant de 4 ans qui prend un poigné de pilule le matin et qui se fait crier des noms à l'école (on sait comment les enfants sont méchants entre eux); j'ai remercier la Providence de n'avoir eu ma maladie qu'à 20 ans.

Pis au fond, je ne suis pas fâché d'avoir expérimenter la psychose. Ça parait bizarre d'écrire cela, mais ce n'est pas tout le monde qui sait vraiment ce que c'est. Puis la manie? L'extase de se croire divin et de ressentir l'envie de faire l'amour tout le temps...C'est pas si pire comme expérience après tout. Bien sur, on retombe et on retombe creux. Mais avec le temps, les bons médicaments et bien on finit par apprendre à vivre et à endurer nos émotions. Il nous reste les souvenirs de nos escapades, de nos excentricités et de notre gloire momentanée.

La vie n'est pas si terrible, je pense qu'elle juste un peu différente pour nous. Il nous suffit de l'approivoiser et de remercier la science pour continuer les recherches et découvrir de nouveaux stabilisateurs.

Je suis en vacances et je monte à Québec voir mes parents. Mon père a eu un diagnostique de cancer du poumon en juin avec 4 ans à vivre. Il a 77 ans mais il est plus en santé que toute la famille. On trouvait ça injuste et lui nous a dit qu'il avait eu une belle vie et qu'il était prèt. Il prenait ça pas trop pire mais moi, ça m'a fait mal. Après 4 semaines de légére chimio, la région des métastases est passée de la grosseur d'un $2 canadien à un .10 cents. Alors les médecins sont très optimistes et ont changé son prognostique.

Mon père était un de ceux qui ne pleurait pas, qui gardait tout en dedans. Puis ma maladie l'a transformé et la dépression de ma mère dans les années 90 l'ont rendu très ouvert d'esprit, très compréhensif et aussi très démonstratif. C'est aussi lui qui m'a fait accroire qu'il m'emmenait à la NASA pour raconter mon savoir sur les extra-terreste en 1983 (1ère psychose). C'était bien sur l'hopital et il m'a dit "Tu vois, je ne t'ai pas menti...ils sont tous en blanc, ce sont des scientifiques" :lol: C'est un homme remarquable et plein d'amour. J'ai hâte de voir mes parents, la dernière fois c'était en mai 2009. Je vais surement pleurer en le voyant, mais heureusement toute ma famille va comprendre...

Salut mes amis (es) !!

tee
raunchola
Messages : 138
Enregistré le : 22 juin 2010, 23:57

Re: Vivre les émotions au naturelle

Message par raunchola »

vous etes accro à toutes sortes de pillules ou quoii
Répondre