les maux d'enfance qui reviennent

Répondre
keytek
Messages : 206
Enregistré le : 14 févr. 2010, 09:06

Re: les maux d'enfance qui reviennent

Message par keytek » 07 mai 2010, 07:10

Et bien oui, problèmes psychologiques en viennent à des problèmes physiologiques...

Céphalés, brûlements d'estomac et reflux digestif, serrement de mâchoire, tensions musculaires, etc...
Laisse au temps faire ce que l'on ne peut faire sans le temps...

Keytek

cachou
Messages : 98
Enregistré le : 20 avr. 2010, 09:58
Localisation : ste-sophie (ben creux)

Re: les maux d'enfance qui reviennent

Message par cachou » 07 mai 2010, 10:29

ca recommencé après l'aquarelle ?! T,as peut être justement fait remonté des trucs de ton enfance au fond de toi en peignant ca ...le "ou tout a commencé " si on veut .
Vivre au jour le jour, apprendre du passé pour profiter du présent et rêver du futur...

Brouillard
Messages : 8
Enregistré le : 29 nov. 2010, 20:29

Re: les maux d'enfance qui reviennent

Message par Brouillard » 06 déc. 2010, 22:48

Salut,

Moi de ce que j'ai compris avec mon psychologue, c'est qu'étant petits, on a dû enfouir très profondément des événements pour y "survivre". C'est comme par instinct. C'est comme si notre cerveau se disait que le fait de pas en parler ou y penser nous aidait à continuer d'avancer. Que ça nous fait pas mal si on y pense pas...


Moi mon cerveau avait même créé une histoire à laquelle je croyais dur comme fer jusqu'à ma dépression majeure à 26 ans qui rendait mon histoire plus "vivable" et acceptable... Mon psy m'a dit que mon "histoire" ne tenait pas debout et quand j'ai vérifié par la suite auprès de mes proches, je me suis rendue compte que j'étais dans le champs pas à peu près. Que si les adultes autours de moi n'avaient rien fait, c'est que je n'avais pas raconté ce que je croyais avoir raconté... Mais mon "histoire" inventée rendait tout ça plus "acceptable"... C'est complètement fou quand on y pense... Ton cerveau te joue des tours à toi même...

Alors quand on apprend à s'ouvrir et qu'on a plus vraiment le choix parfois, eh bien les choses qu'on a si bien cachées refont inévitablement surface.

Pour ma part, je n'avais aucune difficulté sexuellement avant de rencontrer quelqu'un qui m'aime profondément et avec qui je me vois plus tard. J'ai des flash-backs très intenses allant jusqu'au dégoût lors de relations sexuelles avec mon chum et je bloque. Je redeviens la petite fille honteuse... C'est rendu que même la seule pensée de le faire me bloque. Dire que je n'avais aucune difficulté avant quand j'étais dans des relations ou des fois j'étais très amoureuses mais que je savais qu'il y avait des choses qui faisaient que la relation ne pourrait pas durer éternellement... C'est très difficile à vivre...Être capable de se donner à n'importe qui (dans le sens ou étant borderline, je compensais énormément par ça. Le sexe était une des zones ou je pratiquais l'excès) mais pas à celui avec qui on se voit faire sa vie et qui vous aime véritablement...

Bref, moi ce n'est pas seulement des symptômes physiques mais aussi des impressions, des odeurs d'endroits, des sensations...et c'est très "réel". C'est comme un voyage dans le temps ou tu revis des trucs oubliés...Il m'arrive de faire des rêves qui sont en fait des "souvenirs" que j'avais oubliés et des fois ça me hante pendant des jours ensuite parce que ça fait que je me rappelle le lendemain matin et que le souvenir se fait parfois plus précis...

Mais mon psy m'aide à comprendre ce qui se passe, m'aide à mettre des mots, à me déculpabiliser et me donne des trucs pour que j'y fasse face et que je m'empêche moi même de ré-enfouir tout ça afin de continuer d'avancer.

Pas toujours facile!

Alors moi aussi je pense que ta peinture a ouvert un petit tiroir dans ta tête. Un petit tiroir ou tu cachais des choses trop sombres pour avoir même pensé le rouvrir un jour.

Mais là, tu fais le ménage!

Bon courage
Vaut mieux calmer la tempête plutôt que de se battre contre le torrent...

Répondre