mal, écrit

Répondre
Aramis
Messages : 223
Enregistré le : 25 sept. 2011, 05:57

mal, écrit

Message par Aramis »

Métamorphose

Au début, la douleur est tolérable
Si bien qu’elle passe souvent inaperçue
Elle grandit, cachée derrière les masques
Elle fait surface les soirs de brouillard
Et disparait honteuse, dès les lendemains
Mais elle croît, hypocrite et sournoise
Elle devient inquiétante, menaçante
On la pointe du doigt, on la craint
Elle est contenue, encore un temps
Puis elle frappe plus durement
Les baumes deviennent normalité
Nécessité, pour combler le vide infini
Elle inspire hontes et culpabilités
Elle embrouille et favorise l’isolement
Elle programme l’inertie et la peur
Elle rend malade le mental
Elle évolue en déchirure de l’âme
Elle devient le Grand Précipice
Mon mal, ma souffrance... ma maladie


Aramis
y2silver
Messages : 36
Enregistré le : 08 sept. 2011, 10:11
Localisation : Ste-Julie

Re: mal, écrit

Message par y2silver »

j'aime vraiment te lire et j'espère qu'en écrivant ça te soulage en même temps ;)
Bonne journée!! :)
Note à moi-même :un jour à la fois et vis le moment présent
Aramis
Messages : 223
Enregistré le : 25 sept. 2011, 05:57

Re: mal, écrit

Message par Aramis »

Bonjour Y2silver,

Je te remercie pour tes mots… !

Oui, j’en retire quelque chose!
Parfois c’est très difficile…
Mais, l’anonymat permet d’évacuer des lourdeurs gardées secrètes depuis si longtemps!
Je me permets d’avoir le sentiment d’être entendu, compris…pardonné!

J’évolue un peu… enfin!


Aramis
Aramis
Messages : 223
Enregistré le : 25 sept. 2011, 05:57

Re: mal, écrit

Message par Aramis »

…et protégez-nous du mal

Le mal se présente sous bien des formes… le mal est partout à la fois!
J’ai bénéficié d’une excellente protection contre le mal… ma mère était une fanatique du « et protégez-nous du mal, amen! ».
Un mal duquel j’ai été particulièrement bien protégé… le sexe!
Heureusement, car c’était un des pires… une sorte de mal supérieur, punissable par le Feu Éternel.
(C’est certain qu’il faut procréer un moment donné… mais il ne faut tout de même pas en tirer du plaisir!)
Un de mes pires souvenirs auditifs, mes parents qui faisaient, qui… je veux dire, ils faisaient…des soupirs épeurants! Sans trop comprendre, je trouvais que c’était inquiétant… ça n’avait pas l’air d’être le fun… hish!
Un moyen très efficace de protéger du mal est le maintien dans l’ignorance… le tabou des tabous! Personne n’en parle, pas de mots pour les parties du corps reliées au mal… défense d’y toucher, sauf les nôtres, en cas de nécessités en liens avec d’autres fonctions incontournables! Mais le moins possible! Une pudeur inquiète, à toute épreuve… nudité interdite dès l’enfance, la honte de son corps encouragée en silence!
Au début du secondaire, j’étais avec des amis de mon âge à la pêche près d’un pont en béton. La structure servant au passage des crues offrait une cachette intéressante pour ceux qui avaient le droit de faire des choses sexuelles. Nous passions par là pour se rendre au Bassin à Roussin… un de mes camarades s’écria en riant « ça sent le foutre! », un autre ajouta… « oui, du jus d’amour frais d’hier », « sperme », etc. Je ne connaissais aucun de ces mots! J’ai compris que j’aurais dû les connaître… j’ai ri jaune, j’en ai répété un ou deux, puis nous avons poursuivi notre chemin!
Encore une incompréhension, encore une ignorance démasquée, encore la honte obligatoire!
Mon premier rêve « érotique » ne comportait pas d’image de femme, pas d’homme… mon subconscient a contourné le problème en me proposant un dinosaure comme substitut. Il était très gentil, il me réchauffait… il me procurait du plaisir, des sensations inexplicables.
Je ne comprenais pas… il a fallu occulter pour un temps!
Les premières blondes… elles me trouvaient très respectueux, bientôt un peu gêné, puis assez rapidement trop idiot, nul côté sexe. J’étais un retardé sexuel… un PD!
Déjà que je manquais totalement de confiance en moi…

Le pire, malgré toutes les attentions de ma mère, malgré mes innocentes maladresses, j’ai réussi à en tirer quelque plaisir… j’ai donc dû appréhender en prime la punition infernale!

Aramis
Aramis
Messages : 223
Enregistré le : 25 sept. 2011, 05:57

Re: mal, écrit

Message par Aramis »

Un sans prénom

Perdu dans la foule… j’ai peur!
Je ne vois plus personne, il y a trop de monde, trop de bruits.
J’aperçois à peine le ciel en haut des adultes … je suis trop petit, presque invisible.
Ceux qui me connaissent ne me cherchent pas, personne ne me crie après!
J’entends des prénoms dans tous les sens… je ne sais plus le mien!
Je ne l’ai jamais su!
Ils m’ont tous oublié, je tremble dedans mon ventre…
Comment savoir qu’ils m’appellent?
Je ne suis personne... je suis un sans prénom!
lavande
Messages : 446
Enregistré le : 10 mars 2011, 21:54
Localisation : Montréal
Contact :

Re: mal, écrit

Message par lavande »

J'aime aussi te lire :)
"Il ne faut juger personne, sans avoir marché 2lunes dans ces mocassins" Proverbe Amérindien
Image

Lavande
Aramis
Messages : 223
Enregistré le : 25 sept. 2011, 05:57

Re: mal, écrit

Message par Aramis »

Le Saboteur d’euphories Aramis

Il ne faut pas trop avoir de plaisirs, nous le savons déjà. Pourtant, certaines situations incontrôlables en procurent, souvent en grandes quantités, malgré les limites imposées. Ces secousses intenses de joies et d’exaltations peuvent avoir des répercussions très néfastes pour l’individu qui les subit. Les pires conséquences sont les appréhensions des réprimandes, les remords de conscience et plus particulièrement l’angoisse de mériter la fournaise infernale.

Mais, il existe des solutions pour pallier ce problème de plaisirs involontaires.
Une façon très efficace d’y parvenir consiste à se munir d’un Saboteur d’euphories de marque Aramis.
Ce petit mécanisme simple comporte un senseur de plaisirs relié à un déclencheur de douleurs physiques à puissance variable. Plus le senseur captera des plaisirs de forte amplitude, plus la douleur infligée sera grande.
La plupart des modèles utilisent les douleurs abdominales ou cérébrales en raison de leurs excellentes caractéristiques inhibitrices de bonheur.
Les plus sophistiqués peuvent induire deux douleurs en simultanée, ce qui augmente exponentiellement l’efficacité de l’appareil. Ils sont surtout adoptés dans les cas d’installation tardive.
Il est fortement recommandé de prémunir les enfants de cette technologie en très bas âge, avant que s’accumulent les séquelles et les preuves.
De plus, les très jeunes sujets sont beaucoup moins exposés à un rejet du système et, la plupart du temps, un modèle de base suffira à maintenir un niveau de plaisirs suffisamment bas.



Donnez-vous la paix de l’âme, gagnez votre ciel… munissez-vous d’un Saboteur d’euphories Aramis!



Témoignages de clients satisfaits

« Depuis qu’ils sont munis de leurs Saboteurs d’euphories Aramis, nos enfants sont rarement heureux. C’est incroyable, dès que le moindre plaisir se présente, ils commencent à avoir des crampes à l’estomac… et terminé les joies et les bonheurs incongrus. Je le recommanderais à tous ceux qui vivent trop heureux. »

« Mon fils riait souvent pour toutes sortes de petits plaisirs qui échappaient à ma vigilance. Son Saboteur d’euphories Aramis a rapidement calmé ses crises… dès qu’il sourit, une migraine salvatrice se développe! Je n’ai plus besoin de le stimuler physiquement, son appareil fait tout à ma place… n’est-ce pas merveilleux? »

« Je ne pouvais plus endurer tous les plaisirs qui m’affligeaient jour après jour… j’ai acquis un Saboteur d’euphories Aramis à douleurs juxtaposées. Les résultats sont ahurissants… ma femme m’a quitté, j’ai perdu mon emploi, je passe des mois sans rire, sans ressentir aucune joie, je suis toujours malade et malheureux. Merci Aramis!»




Le Saboteur d’euphories Aramis… pour une vie éternellement triste!





Aramis vous propose également le Simulateur de cancer, pour les cas récalcitrants.
Clau9

Re: mal, écrit

Message par Clau9 »

:!:
Modifié en dernier par Clau9 le 06 déc. 2011, 11:14, modifié 1 fois.
Aramis
Messages : 223
Enregistré le : 25 sept. 2011, 05:57

Re: mal, écrit

Message par Aramis »

Salut Clau,

Il n’y a pas de réactions voulues…
J’écris, je lis… je m’empiffre des chinoiseries qui goûtent bon pour moi!
Je propose quelques mets de mon cru… qu’on aime ou pas, qu’on rit, qu’on pleure, je n’y peux rien!! Mais ça me fait du bien!

Prenez-en si vous aimez…

Merci et bonne journée!

Aramis


Note : Clau, si tu veux, je peux possiblement te conseiller… je veux dire, quand tu… ben tsé! Quand tu… ben, si tu t’échappes… pour ton pipi!
lavande
Messages : 446
Enregistré le : 10 mars 2011, 21:54
Localisation : Montréal
Contact :

Re: mal, écrit

Message par lavande »

J'aime les chinoiseries Imagemoi aussi.
continu d,écrire, j'aime ca aramis.
A+Image
"Il ne faut juger personne, sans avoir marché 2lunes dans ces mocassins" Proverbe Amérindien
Image

Lavande
Répondre