Contrariée

(maniaco-dépression)
An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Contrariée

Message par An_Ne »

Salut, ce sera long. Merci pour ceux et celles qui liront.

Je suis fâchée.

Je suis tannée que deux personnes me comparent à une personnalité limite alors qu'en général, je ne suis pas comme je suis en ce moment. Instabilité émotionnel, irritabilité extrême voir colère, déprime, depuis le mois de mars, je suis mêlée, je ne me reconnais plus, je passe d'un état à l'autre..
C'est la première fois de ma vie que je me sens dans cet état. Je n'ai pas le souvenir de m'avoir senti comme ça. J'ai déjà été en dépression majeur mais j'ai passé la dernière année à super bien aller en général et dans ma vie, j'ai l'impression d'avoir toujours alterné par des moments ou tout allait bien et des moments dépressifs. Par moment j'entends périodes. Des périodes de quelques mois... plusieurs mois.

Je n'ai généralement pas de labilités émotionnelles et je n'ai eu aucune pensée suicidaire pendant un an et quelque.. je me suis même demandé comment j'ai pu vouloir mourir alors que la vie était si belle et précieuse.

Et là je suis fâchée en dedans, je pogne les nerfs, j'ai eu des envies suicidaires.. tout ça est arrivé si rapidement. Au mois de mars j'avais même un plan et la conviction pendant un moment que c'était la chose à faire. Mais plus maintenant. Plus vraiment. Mais je me désintéresse de choses que j'aimais, ça ne me tente plus ou ne me procure plus de plaisir. Et je suis souvent en colère en dedans, je suis très irritable.. je dirais même que j'ai été enragé parfois. Je vais consulté pour ça demain. C'est nouveau pour moi cette irritabilité. Et je n'ai pas été capable de m'occuper de mon gars depuis des semaines mais la, je me suis préparé à son arrivé pour quelques jours. Ma mère m'a fait découvrir un traiteur qui font des repas congelés santés avec une nutritionniste alors j'en ai acheté plein et ça me permet, je pense, d'être plus à l'aise à recevoir mon fils.
Tk. Sauf que je panique. J'ai l'impression de ne pas savoir comment faire.. avec mon gars oui mais aller à son karaté, aller voir la travailleuse social et mon médecin de famille.. tout ça en moins de 24h.. toutes ces choses me rendent extrêmement sensible et angoissée..

J'sais pas trop comment faire on dirait. J'sais pas comment me levé le matin..

Tk.. j'écris pas pour ça.

J'écris parce que moi, à part l'impulsivité et l'intensité (je suis quelqu'un de passionnée sur des choses et dans la vie quand je vais bien), je ne reconnais rien des critères de personnalité limite sur moi. En ce moment, depuis quelques semaines, je vis plein d'émotions et de colère oui mais pas en géneral. Pas quotidiennement dans ma vie et ça me fâche parce que mon psy et ma mère ont l'air d'oublier ça. Mon psy doute de son diagnostic constamment parce que je ne réponds pas aux traitements comme il voudrait. Il y a quelques semaines il me disait que ça ne pouvait pas être le tpl pour les raisons que je donne, depuis un an, ça va très bien et soudainement pouf, et que sans aucun doute j'étais bipolaire et là il ne sait plus.

Et ça me fâche. Ça me fâche parce que soudainement, c'est comme si j'étais toujours comme je suis en ce moment alors que je sais pertinemment que je ne le suis pas. Je ne me suis jamais senti comme je me sens en ce moment!! Comment je pourrais l'être tout le temps?!

Je n'ai pas de sentiment chronique de vide. Je me sens seule mais j'aime cette solitude. Je me suffis à moi-même. J'ai deux amies que j'aime, ma soeur meilleure amie, ma famille. Je suis du genre 'j'ai des critères hauts pour que je te donne de mon énergie et temps et ça ne changera pas pour que je ne sois pas seule et si ça ne te plait pas tant pis et si je décide de m'investir plus que toi, je ne te demande pas de changer et quand ca ne me convient plus, au revoir.' Vous comprennez?

Je n'ai pas peur d'être abandonné par personne. Aucune peur de ça. Je n'aimerais pas ça que mon père m'abandonne mettons, mais je n'ai pas peur.

Je ne fais pas de menaces suicidaires ni de mutilation récurentes. J'ai fait de la petite scarification début mars mais vraiment c'est que je ne comprenais rien de ce qui m'arrivait et c'était trop et trop soudainement mais je n'aime vraiment pas ça et ce n'est pas arrivé souvent. 2 ou 3 fois dans ma vie et à petite échelle et surtout, je ne menace personne avec ça. J'ai eu des idées suicidaires mais par période et je ne menace personne avec ça.

Je n'ai pas d'instabilité dans mes relations et pas d'alternation entre l'idéalisation et la dévalorisation.

Je n'ai géneralement pas de perturbation de l'identité. Je me remets en question parfois et m'introspecte mais je ne change pas pour être avec des gens. Je sais qui je suis. Normalement mais la je suis mêlé.

Je n'ai pas de colères intenses d'habitude. Je peux être impatiente. Et là, je suis très irritable et j'ai beaucoup de difficulté à être contrariée.. lorsque je le suis je ressens une douleur en dedans.. je ne ressens pas ça habituellement. Je suis une personne qui aime avoir raison et qui n'aime pas être contrariée oui mais je suis ouverte à la discussion et mon point de vue peut très bien changer. Je ne me fâche pas d'habitude.. là, je ressens de la frustration en dedans qui n'est pas là normalement ou qui peut se présenter après un long débat de façon plus légère..

Je ne fais pas d'anxiété dans ma vie. Je peux être stressée ou j'ai déjà fait de l'angoisse mais jamais pour m'empêcher de fonctionner et à certains moments comme une rencontre avec mon patron, je peux vivre un certain stresse. Je ne bloque pas pour ça, je ne me demande pas ce que lui ou elle a pensé de moi tout le temps. La seule chose c'est que, par moment, je parle trop, je parle et je ne veux même pas parler et je conte ma vie et blablabla alors que je voudrais me fermer la gueule!! Dans ces moments, je m'en fais un peu parce que je suis inconfortable. En ce moment je fais de l'anxiété et ce n'est définitivement pas quelque chose avec laquelle je suis habitué de dealer. J'en ai dejà fait par contre. Contrairement à la rage ou la colère intense, j'ai déjà vécu de l'anxiété à différents moments dans ma vie. Comme quand j'étais en dépression ou quand j'ai arrêté de consommer.

Récemment j'ai paranoïer sur des affaires et eu des impressions de complots mais pas juste contre moi, des complots tout court mais ça diminué ça et encore la, ce n'est pas habituel. Je ne fais pas ce genre de chose, je ne ressens pas ça d'habitude et je n'ai jamais eu de moments dissociatifs.

Alors ça me fâche quand on me dit que je suis peut-être bordeline. En ce moment j'ai peut-être plus de symptômes mais ils ne font pas partis de moi quotiennement depuis toujours. Seulement depuis que je suis mêlé depuis mars!! Ça allait bien avant depuis un an et quelque. Puis j'ai commencé à être fatigué vers Noël puis à ne plus être capable de rien faire en mars.. à cause de l'anxiété.. et que ça va vite.. tout changeait tellement vite.. et là aussi ça change.. moins vite mais je suis encore mêlée. Je ne suis pas moi. Je ne comprends pas tout, j'essaie d'avancer là-dedans.. je ne veux pas que ce soit le nouveau moi..je veux être comme l'année passée... pleines de projets et motivée et bien.. heureuse.. créative.. tout ça me semble si loin et si mirage.. je ne comprends pas vraiment.. je ne veux pas rester comme je suis maintenant... ça me rend triste.

Tk voilà. Ça me fâche de me faire dire que je serais comme ça tout le temps alors que je ne me suis jamais sentie comme ça et que j'affronte des nouvelles choses...

Et il fait beau et ça me tape sur les nerfs.. le soleil me dérange.. je n'ai pas envie de sortir. En même temps, ça me fait sentir mal.. ne devrais-je pas être contente?


Merci
lune610
Messages : 177
Enregistré le : 21 nov. 2016, 11:33

Re: Contrariée

Message par lune610 »

je te comprends tellememt sur le fait des 'changements de diagnostique'.
mon ancien psy n'a jamais réussi a me sizer donc entre bipo 2 et borderline il disait simplement trouble de l'humeur. et mon nouveau psy doute et vu que je suis quand meme relativement stable il ne sais pas quoi me donner parceque je voudrais changer de médicament.
je n'avais jamais su que jétais peut etre borderline, je me reconnait mais plusieurs trucs ne me rejoingnent pas dutout. je me reconnait présentement aussi dans le bipo vu mon antécédant dépressif mais vu que je nai jamais fait clairement de Hi, ce n'est pas clair mais ca va trop vite dans ma tete si on joue avec les méds...

cest choquant de se faire 'étiquetter'....de vivre avec puis finalemetn 'etre pu sûr'. :roll: .
An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Re: Contrariée

Message par An_Ne »

Oui..

Sauf que moi, je ne me reconnais pas dans le trouble de personnalité limite dans ma vie en générale à part pour l'impulsivité et l'intensité. Intensité dans le sens passionnée. Je suis passionnée pour des choses. Pas intensité dans mes émotions tout le temps.

Sauf là, je suis mêlée.
Catherine88
Messages : 282
Enregistré le : 17 févr. 2018, 19:44

Re: Contrariée

Message par Catherine88 »

Comme pour le trouble bipolaire... On ne se reconnait pas dans tous les critères et chaque bipo a des caractéristique différentes les uns des autres. Alors si tu es bipo et borderline, tu peux vivre un joyeux coctail des deux. Double diagnostique ce peut, même triple et quadrule en santé mentale.

As tu regarder pour le trouble schizo-affectif?
Les complots, irritabilité, état mixte, pensés et language rapide, sensibilité des sens..malgré que le psychiatre laurait vu messemble.

Et je ne sais pas si cest juste moi qui ne comprend pas bien, mais il me semble que tu te mélange aussi dans ce que tu écris.
An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Re: Contrariée

Message par An_Ne »

Merci de répondre.


C'est la première fois que je me sens comme je me sens en ce moment... que je vis plein d'émotions mélangés et instables comme ça. Que je rage quand on me contrarie.. que je suis mêlé et instable comme ça. Que je m'invente des histoires et les croient ou que je me sens en danger ou que je paranoï... (moins maintenant, c'était plus il y a quelques semaines ça).
La dernière fois il y a 3 ans c'était moins intense et plus dépressif.. moins mêlé.

J'ai 33 ans. Je n'ai pas de problème schizoïde.

Il a diagnostiqué un état mixte mais il est ambivalent et revient sur sa décision parce que je ne réagit pas aux traitements comme il le voudrait et ça me dérange ce doute.
Je me reconnais dans l'état mixte et dans la bipo. Je ne me reconnais pas dans le tpl. Je ne veux pas être bipo mais je m'identifie malheureusement dans la plus part des symptômes et en ce moment, oui il y a des symptômes qui ressemblent au tpl mais ils ne sont pas omniprésents dans ma vie en général, ils le sont juste là en ce moment, depuis mars.

Alors ça me mélange de me faire dire que je serais tout le temps comme ça alors que ce n'est pas vrai. Parce que pour être bordeline, ces symptômes doivent être là tout le temps.

Tk...
blondebleue
Messages : 1769
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Contrariée

Message par blondebleue »

Bonjour an_ne,

Est-ce si important de mettre un diagnostic pour soi même? Les psy le font pour établir une traitement mais c’est pas parce qu’on appelle ça bipolaire, borderline ou X que ça change qui on est. Tu sembles avoir une bonne idée de qui tu es. Laisse ton psy se démêler dans ses diagnostics. Il ou elle n’a pas à te faire subir son incertitude.

Si c’est pas indiscret, tu prends quoi comme médication pour ton état actuel? C’est déjà difficile à vivre ces états anxieux et instables sans te surcharger avec la question du diagnostic. Concentre toi sur le fait de rendre tes journées plus douces et profite de la visite de ton garçon.
An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Re: Contrariée

Message par An_Ne »

Merci blondebleu.

Bin je trouve ça important pour avoir un plan et pour parler avec mon garçon de ce que j'ai et avoir un plan avec lui aussi mais oui, je devrais laisser aller ça un peu.. Ça me dérange aussi parce que bordeline voudrait dire que je suis toujours comme ça dans ma vie tout le temps et c'est faux.. tk...

Je m'accroche à des pensées.

Mais aujourd'hui ça va mieux! J'suis pas heureuse mais je suis excitée et surchargée!

Peut-être que je suis vraiment heureuse! Mais je trouve ça soudain alors j'sais pas.. j'pense pas que ce soit du bonheur... peu importe!!

:P
blondebleue
Messages : 1769
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Contrariée

Message par blondebleue »

An_Ne a écrit : 30 mai 2018, 11:59 ...
Peut-être que je suis vraiment heureuse! Mais je trouve ça soudain alors j'sais pas.. j'pense pas que ce soit du bonheur... peu importe!!
Est-ce important si ça s’appelle du bonheur? ;)
Quand on se sent bien faut le prendre!
An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Re: Contrariée

Message par An_Ne »

J'sais pas, les gens disent pas que dans la bipolarité, quand on monte, on redescent?

C'est dans ce sens là..

J'suis mêlée et vis plein d'états différents depuis mars alors... je ne pense pas que c'est du bonheur comme j'ai vécu dans la dernière année... ou tout était beaucoup plus simple et léger.
Je ne pense pas que me sentir excitée, agitée le goût de rire fort et de chanter et de dépenser soudainement soit nécessairement adéquat et pour durer mais pis!!!!

C'est le fun d'être énervée. :lol:
Catherine88
Messages : 282
Enregistré le : 17 févr. 2018, 19:44

Re: Contrariée

Message par Catherine88 »

Jai entendu parlé aujourdhui dun trouble de la personnalité AMBIVALENT. Es ce que cest un autre mot pour limite ? Ou une autre sorte ?
Répondre