Bipolaire et TDA (Questionnement à propos du Vyvanse)

(maniaco-dépression)
Jean-Simon
Messages : 14
Enregistré le : 11 juin 2018, 12:21

Bipolaire et TDA (Questionnement à propos du Vyvanse)

Message par Jean-Simon » 11 juin 2018, 14:05

Salut,
je vous écris parce que j'aimerais savoir si quelqu'un d'entre vous reçoit un traitement similaire au mien.

Le printemps passé (2017) j'ai eu un gros épisode hypomaniaque, et on m'a diagnostiqué bipolaire type 2. J'ai été mit en arrêt de travail. J'ai été hospitalisé quelques semaines, mon psychiatre à réussi à me stabiliser avec la médication, mais je suis resté en arrêt de travail par la suite. S'en est suivi une dégringollade dans une dépression sévère après une tentative de retour progressif à l'emploi à l'hiver. J'ai dû être hospitalisé parce que ça n'allait vrai-ment pas, malgré plusieurs essaie d'anti-dépresseurs. Mon psychiatre m'a parlé de traitement ECT (electrochocs), j'ai accepté de tenter le coup. J'ai reçu pas loin de 20 séances sans effets miraculeux. Suite à quoi mon psychiatre à soulevé l'hypothèse que j'étais peut-être TDA et le fait que mon TDA ne soit pas traité pouvais nuire au traitement de la dépression sévère dont je souffrais. J'ai passé un questionnaire de plusieurs questions et ma mère à réponds au meme questionnaire. Le constat de mon psychiatre était sans équivoque, en plus d'être bipolaire, j'aurais un trouble déficitaire de l'attention depuis toujours.

Pour faire court, il m'a mit sous une forte dose d'Ativan et une faible dose de psychostimulants (il a essayé le Ritalin au début, la dexedrine pour finir avec le Vyvanse 30 mg ) et les symptomes dépressifs se sont mit à s'améliorer. On m'a donc donné mon congé d'hôpitale. Depuis je suis maintenu dans un état neutre. Même que je dirais TROP neutre. J'ai l'impression d'avoir à peine suffisamment de motivation pour les tâches du quotidien, je n'ai pratiquement jamais de plaisir, je n'ai pas l'impression que j'ai asser d'énergie pour recommencer à travailler. Je ne me sens pas en dépression, je n'ai pas d'idées noires... seulement, je ne sens pas d'enthousiasme, comme si j'étais figé émotionnellement. À ma dernière rencontre avec mon psychiatre en avril dernier j'allais plutôt bien, j'avais trouvé un endroit pour faire du bénévolat et j'avais le projet de retourner sur les bancs d'école, mais je lui avais dit que je ne sentais pas vraiment les effets positifs du Vyvanse sur mon focus et ma motivation. Il m'avait donc monté la dose à 40mg en me disant qu'il devait être prudent quand au dosage des psychostimulants comme j'ai une fragilité bipolaire (on a aussi diminué beaucoup ma dose d'Ativan, en espérant que mon énergie s'améliore).

Ce matin j'avais une rencontre avec lui. Il a constaté que j'étais plutôt apathique et je lui ai décris ce que j'ai écris plus haut concernant mon état ''trop neutre''. Il a décidé de monter ma dose de Vyvanse à 50 mg pour les 10 prochains jours et à 60 mg pour la suite.

Est-ce qu'il y a des gens parmi vous pour qui le Vyvanse a été prescrit dans un dosage similaire et qui sont sortie d'un état similaire au mien?

J'ai l'impression que mes espoirs de retrouver ma personnalité plus jovial et mon ethousiasme par rapport à ma vie repose uniquement sur ce médoc...


Bon, j'ai fais de mon mieux pour essayé de résumer brièvement ma situation, mais si il y a des zones flous je peux sans doutes donner plus de précision.

Merci.

Médication actuelle: Latuda 20 mg - Teva-Divalproex 500 mg - Teva-Lorazem 0.5 mg - Teva-Olanzapine 2.5 mg - Vyvanse 40 mg

Lollipop
Messages : 105
Enregistré le : 06 mai 2014, 20:42

Re: Bipolaire et TDA (Questionnement à propos du Vyvanse)

Message par Lollipop » 11 juin 2018, 14:51

Jai un trouble bipolaire sous latuda 60mg et pristiq 100 mg et un tda sous vyvanse 50 mg. À 60 mg j'avais des gros rush d'adrénaline c'était trop pour moi. Je dirais que le vyvanse me permet de faire ma journée sans ressentir de fatigue et sans avoir besoin de faire de sieste. Il fonctionne bien pour moi pour l'attention. Par contre le vyvanse ne me rend pas hop la vie. Je pense que c'est le latuda qui a fait de moi une personne plate qui trouve tout plate, mais il a également fait de moi une personne stable donc je vis avec ce nouveau moi du mieux que je peux. Je te souhaite de trouver ton équilibre!

Jean-Simon
Messages : 14
Enregistré le : 11 juin 2018, 12:21

Re: Bipolaire et TDA (Questionnement à propos du Vyvanse)

Message par Jean-Simon » 11 juin 2018, 15:48

Merci pour la réponse Lollipop!
Ça fait longtemps que tu prends du Latuda? ''Une personne plate qui trouve tout plate''... Ça finit par s'accepter cet état là...? :(

An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Re: Bipolaire et TDA (Questionnement à propos du Vyvanse)

Message par An_Ne » 11 juin 2018, 15:51

Pour moi ce n'est pas acceptable. :roll:

Lollipop
Messages : 105
Enregistré le : 06 mai 2014, 20:42

Re: Bipolaire et TDA (Questionnement à propos du Vyvanse)

Message par Lollipop » 11 juin 2018, 15:55

Je ne trouve pas la vie sans intérêt mais j'ai moins de fun qu'avant. Je ne ris pas beaucoup. Mais je suis prête à faire des sacrifices si ca veut dire ne plus faire de dépression...
Je dramatise un peu je suis pas si plate. Objectivement je dirais que j'ai moins de répartie qu'avant. J'ai eu une passe où je me sentais vraiment à plat mais ca va mieux. Je ne suis pas tres expressive non plus. Mais j'ai une belle vie.

Jean-Simon
Messages : 14
Enregistré le : 11 juin 2018, 12:21

Re: Bipolaire et TDA (Questionnement à propos du Vyvanse)

Message par Jean-Simon » 11 juin 2018, 15:55

An_Ne a écrit :
11 juin 2018, 15:51
Pour moi ce n'est pas acceptable. :roll:
Tu vis la même chose An_Ne ?

An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Re: Bipolaire et TDA (Questionnement à propos du Vyvanse)

Message par An_Ne » 11 juin 2018, 16:03

J'ai vécu cet état neutre à cause des médicaments ou je suis plate et tout est plate et j'appelle ça zombie et pour moi ce n'est pas acceptable.

Jean-Simon
Messages : 14
Enregistré le : 11 juin 2018, 12:21

Re: Bipolaire et TDA (Questionnement à propos du Vyvanse)

Message par Jean-Simon » 11 juin 2018, 16:04

An_Ne a écrit :
11 juin 2018, 16:03
J'ai vécu cet état neutre à cause des médicaments ou je suis plate et tout est plate et j'appelle ça zombie et pour moi ce n'est pas acceptable.
Tu en parles au passé... C'est indiscret de te demander comment tu as fais pour t'en sortir?

Jean-Simon
Messages : 14
Enregistré le : 11 juin 2018, 12:21

Re: Bipolaire et TDA (Questionnement à propos du Vyvanse)

Message par Jean-Simon » 11 juin 2018, 16:12

Lollipop a écrit :
11 juin 2018, 15:55
Je ne trouve pas la vie sans intérêt mais j'ai moins de fun qu'avant. Je ne ris pas beaucoup. Mais je suis prête à faire des sacrifices si ca veut dire ne plus faire de dépression...
Je dramatise un peu je suis pas si plate. Objectivement je dirais que j'ai moins de répartie qu'avant. J'ai eu une passe où je me sentais vraiment à plat mais ca va mieux. Je ne suis pas tres expressive non plus. Mais j'ai une belle vie.
Je suis content que tu aies une belle vie. Je crois que je ne pourrai pas en dire autant tant que je ne me serai pas sorti de cet état apathique... J'espèrais vraiment qu'on me réponde que le Vyvanse à plus forte dose faisait ''dégriser'' l'humeur.

An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Re: Bipolaire et TDA (Questionnement à propos du Vyvanse)

Message par An_Ne » 11 juin 2018, 16:18

J'ai arrêté les médicaments avec l'accord de mon psy. Là je suis hs depuis mars après 1 an et quelque de fonctionnalité et de plaisir et c'est certain que je refuse de retourner à cet état zombïque. Là je prends du tegretol mais c'est ça qui arrive avec moi, les médics ne fonctionnent pas assez pour me rendre fonctionnelle et/ou me font payer cher les effets secondaires.
Et c'est compliqué... :|

Répondre