Arrêt de traitement

(maniaco-dépression)
An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Arrêt de traitement

Message par An_Ne »

Bonjour

Comme mon traitement au tegretol ne fonctionne pas assez et que je commence à avoir trop d'effets secondaires désagreables, mon psy veut me changer pour pour de l'épival. Épival que j'ai déjà essayé. Il dit que j'étais mieux lorsque j'avais eu ça dans la formule back in 2016 mais je ne suis pas convaincue.
J'ai mieux été quand j'ai arrêté les mésicaments. Je me souviens que lorsque j'ai arrêté les traitements en septembre 2016, ce n'est pas parce que ça allait mieux, c'est parce que ça faisait déjà 6 mois que je voulais arrêté parce que j'avais l'impression d'avoir le sang empoisonné par tous ces essaies et j'avais un corps en très très mauvais état dû à tous ces essaies et tout ça, assez inutilement.

De plus, je suis dans le doute de ma bipolarité. Tout est si subjectif.. Alors je ne peux pas m'empoisonner dans le doute.

Alors je prends du recule. Je vais tester et me surveiller sauf que la, je ne suis plus dans le déni, je ne vais pas me battre contre des signes évidents comme j'ai fait de décembre à avril.

Alors je prends encore du zopiclon pour dormir mais je vais le cesser ça aussi. Il est écrit qu'on doit pas prendre ça plus de 3 semaines et ça fait 4 mois que j'en prends et mon sommeil n'est pas convaincant lui non plus. J'ai arrêté le tegretol complètement avant hier.
Pour le moment, pas trop de changement. Je vais tenir un journal ici.
Lollipop
Messages : 105
Enregistré le : 06 mai 2014, 20:42

Re: Arrêt de traitement

Message par Lollipop »

Il y a des similitudes entre le teouble bipolaire et le trouble de personnalité limite. Ces derniers ne répondent toutefois pas nécessairement à la médication. Peut-être une hypothèse a explorer. Bon cheminement à toi!
An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Re: Arrêt de traitement

Message par An_Ne »

Ouain je sais mais je ne suis pas personnalité limite, je le sais.

Aucun des neufs critères sont omniprésents dans ma personnalité et certains sont juste complètement absents.


Semblerait que bien des bipolaires ne répondent pas au traitements aussi, j'ai demandé à des pharmaciennes...

Merci de tes encouragements! ;)
Lollipop
Messages : 105
Enregistré le : 06 mai 2014, 20:42

Re: Arrêt de traitement

Message par Lollipop »

J'espère que tu trouveras ce que tu cherches avec l'arrêt de la médication. Peut être un traitement qui vient tout juste d'être approuvé et quon ne connait pas encore pourrait t'aider.
Question comme ca: les electrochocs cest juste pour les episodes dépressifs ou nimporte quand. Quand jetais en stage en psy jai vu une dame depressive chez qui rien ne fonctionnait recommencer a vivre apres ce traitement.
An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Re: Arrêt de traitement

Message par An_Ne »

J'ai déjà eu des électrochoques en période de dépression majeure parce qu'aucun traitement ne me sortait de là. J'étais très deep.
Ça a fonctionné pour me sortir du majeur mais pas de la dépression.. pas tout à fait. Je me suis bien senti un mois peut-être et la dépression est revenu. Ça eu des effets secondaires horribles aussi et je ne referais pas ça.
Ça déclanché un trouble alimentaire qui c'est aggravé les semaines et les mois suivants à cause de la médication, ce qui m'a complètement bousillé le corps et qui a été très difficile à régler étant donné ma condition mentale qui deumeurait médiocre. J'ai dû me battre contre ça pour ne pas passer le foutu 300 lbs.. J'ai encore au moins 60 lbs qui appartiennent à ça sur mon corps plusieurs années après.
An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Re: Arrêt de traitement

Message par An_Ne »

Hehe

Je suis de très bonne humeur :lol: mais je ne pense pas pouvoir associer ça à un symptôme. Je me sens revivre et reprendre contrôle sur ma vie et moi-même. Je me sens légère et ma motivation revient.

Me trouve intelligente, belle et capable! :D

Me sens presque comme l'année passée mais certaines activités que j'aime habituellememt ne reviennent pas encore. Je socialise plus via téléphone ou net mais j'ai pas plus envie que ça de sortir. Quoique des fois, je ressens un envie très présente de faire de quoi.. mais j'pense pas que c'est un symptôme non plus.

:lol: :lol:
Ouena
Messages : 2080
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Arrêt de traitement

Message par Ouena »

Bonjour An_ne, je suis contente que tu sois de bonne humeur, profites en au maximum! :P
An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Re: Arrêt de traitement

Message par An_Ne »

Merci Ouena!

Je suis bipolaire, je le sais maintenant. Je n'ai aucun doute mais ça ne veut pas dire que je dois prendre des médicaments, sauf si je deviens psychotique.

Je pense que si je suis complètement honnête avec moi-même dans ma vie, si je fais ce que j'aime, m'occupe de mon dedans et des gens que j'aime et apprends à bien connaître mes comportements à travers mes differents états, oui je vais vivre des hauts et des bas intenses mais je vais garder un contrôle. En gardant à l'esprit que je suis bipolaire et me rappeler que ça passe toujours, essayer de vivre le plus possible un jour à la fois.

Je vais essayer comme ça le plus que je peux.

Je serai possiblement invalide parfois mais j'aime mieux vivre comme ça et ressentir des choses, même si c'est douloureux des fois, que de vivre à moitié handicapée par des effets secondaires de médicaments et rien ne garantit que je serai plus valide empoisonnée de toute façon. Même que jusqu'à aujourd'hui, ça n'a plutôt jamais fait ces preuves. :mrgreen:

:)
An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Re: Arrêt de traitement

Message par An_Ne »

Bien le bonsoir pour ceux et celles qui lisent. :)

Mon état de bonheur et légerté actuel, qualifié d'hypomanie pour le moment, à commencé alors que je prenais le médicament tegretol mais c'est amplifié à l'arrêt complet depuis jeudi le 14, ce à quoi je m'attendais. Petit rappel, je prends le zopiclon pour mieux dormir.. Ce médicament m'aide légèrement et me magane. Il doit me donner tout au plus deux heures de plus mais bon, je les prends ces deux heures.

J'observe un peu de fatigue physique parfois. Je perçois aussi des idées volatiles et discrètes qu'on pourrait qualifier de "paranoïdes". Elle sont faibles. Comme des distorsions mais je les sais irrationnelles. Je perçois le schéma de pensées qui ne m'appartient pas.
Exemple: Je reviens chez moi et une voiture est stationner dans la rue. Rien de plus standard, en temps normal, je n'accorderais aucune importance à cette voiture mais là, une pensée se manifeste du genre "ce sont les assurances qui m'espionnent". Ça se manifeste souvent comme ça, par l'espionnage.

Des théories de complot ou on nous espionne et analyse avant une rencontre de groupe pendant l'attente, ou les choses qui arrivent et les gens qui passent sont tous calculés et rapportent leurs observations. Digne d'une série D. En vrai ou sur les médias sociaux aussi. Je réalise ça. Des moments l'année passée ou j'étais persuadé qu'une personne ou une autre en particulier passait son temps sur mon facebook. Je le croyais profondément alors qu'en réalité, aujourd'hui je comprends bien que c'était du délire. Heureusement sans réel conséquence.

Une manie sans phychose ou une hypomanie ne me font pas peur et il est certainement plus facile de s'observer dans cette état d'hypersensibilité et d'énergie. Pour employer les termes de la TS avec qui je discute, j'aurais un surmoi puissant. Accompagné de certaines expériences, je réussis à calmer ces envolés soudaines ou je me transforme en réalisateure de série D ou ces pulsions d'achats. J'en fait des achats, mais beaucoup moins que ce que je serais capable de faire et sans causer de problèmes pour le moment.
Ce que je comprends en ayant lu un certains nombres de témoignages, c'est que l'hygiène de vie est une clé.
Je suis partie de loin dans l'hygiène de vie, je consommais de la poudre, du speed extacy, mdma, mushi et j'en passe et je buvais alcooliquement comme une alcoolique et le pire de tout, je fumais la cigarrette.. ouf..

Je ne consomme plus rien depuis plus de 5 ans (ciguarette 3) et ce n'est plus un enjeux. Ce n'est jamais aquis mais ce n'est plus un enjeux.

Ce que j'ai déjà compris, c'est comment le sommeil et le repos sont primordials. L'alimentation aussi bien sur.

J'ai une cetaine hâte, oui, d'observer la dépression ou l'état mixte de cet nouvel angle d'acceptation et d'accueil. De m'observer, reconnaitre ce que je vis en dedans et essayer d'identifier, de détacher ce qui vient de la maladie et pratiquer à lâcher prise.

Tout ça bien certaiment sans psychose. Si psychose il y a, je ne niaiserai pas.

:mrgreen:

Peut-être que ça ne fonctionnera pas, peut-être que oui mais pourquoi ne pas essayer.
An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Re: Arrêt de traitement

Message par An_Ne »

Je le moral super mais je suis fatiguée.. ou épuisée oui.
J'éprouve de nouveau du plaisir! Beaucoup même. Je pense être dans un état plutôt normal/haut malgré la fatigue. Je suis pas mal certaine que cette dernière vient d'efforts physiques que j'ai fait trop soudainement et j'ai dérapé un peu avec une escapade, ce qui m'a fait manquer de bon sommeil.

Je fais attention là.

J'y vais plus doucement. Je me suis calmée.

J'ai besoin de repos. Je dois trouver l'équilibre et m'adapter, exactement comme je ferais avec des médicaments.
Je me demande ce que mon psychiatre va dire de tout ça. J'espère qu'il va m'accompagner dans ma démarche. Je le veux en tout cas.

J'ai hâte de lui parler! :)

Je suis à nouveau à l'affût des belles petites choses de la vie! :mrgreen: Et je reconnais mon visage lorsque je souris.

C'est fou selon les états comme c'est différent.

Il y a quelques semaines seulement, je ne comprenais pas comment j'avais pu être heureuse, je n'assimilais pas mon propre bonheur éprouvé dans la dernière année, je ne me reconnaissais pas, j'ai eu des idées suicidaires et envie de mourir.

Aujourd'hui, je me sens légère et surtout, je ne comprends pas comment j'ai pu avoir envie de mourir. Ça me paraît absurde. La vie est belle et j'ai espoire de trouver une solution pour moi.

Je trouve ça très intéressant. En prenant conscience de ça, je me demande ce que je peux en faire.
Répondre