Bipolaire type IV

(maniaco-dépression)
Répondre
Tetsuo
Messages : 5
Enregistré le : 17 mars 2018, 09:30

Bipolaire type IV

Message par Tetsuo » 25 juin 2018, 07:14

Bonjour à tous,

Je rejoins le club des bipolaires!

J'aurai préféré un club de maquette, de bagnole ou d'échec, mais pour ça, faudra repasser. 

J'ai différentes questions, j'espère que vous pourrez y répondre. 

Tout d'abord, concernant le diagnostic. J'ai été estampillé type 4 après 2 heures de rendez-vous. Qui dit type 4, dit tempérament hyperthymique. Hélas je ne me retrouve absolument pas dans ce tempérament, ni mes proches d'ailleurs. J'ai bien commencé à sombrer suite à un burn-out (travail 7 jours sur 7 en cumulant deux boulots pendant 3/4 ans) mais je n'ai pas l'impression d'avoir vécu à 200 à l'heure. Je suis un gros dormeur, je n'ai pas d'addiction, si ce n'est la cigatette. Aucune présence d'hypomanie, mais des phases depressives de quelques jours avec beaucoup d'anxiété, de rumination et d'idées noires, puis plus rien. Ce cycle dure depuis un an. Le psychiatre a décidé de me mettre sous lithium, 250mg/jour. Pas de contrôle de lithémie et arrêt progressif de l'effexor (prescrit par mon ancien psychiatre) qui, il faut l'avouer, n'était pas franchement efficace. 

Je m'interroge beaucoup face à ce diagnostic. Tout d'abord parce que, à mon sens, à force d'élargir le spectre de la bipolarité, dans 10 ans tout le monde sera bipolaire. La bipolarité est, comme son nom l'indique, une oscillation entre deux pôles. Dans mon cas il n'y en n'a qu'un...

Le psychiatre qui m'a diagnostiqué est un spécialiste des troubles de l'humeur. Remettre son diagnostic en question et donc, par la même occasion, ses compétences, n'est pas mon but. Mais je m'interroge beaucoup.

Concernant le lithium, je me doute qu'il doit y avoir des effets secondaires à la pelle et qu'ils sont spécifiques à chaque individu, je me trompe?

Merci de m'éclairer sur tout cela.

Bien à vous,

Tetsuo

An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Re: Bipolaire type IV

Message par An_Ne » 25 juin 2018, 07:23

Ça pris 4 ans à mon psy pour établir un diagnostic clair de bipolarité.

Au contraire, je pense que n'importe qui est en droit de remettre un diagnostic fait sur deux heures pour toute une vie en cause. On est en droit de remettre un diagnostic en cause point.

Tu devrais en parler avec ce médecin par contre.

Tetsuo
Messages : 5
Enregistré le : 17 mars 2018, 09:30

Re: Bipolaire type IV

Message par Tetsuo » 25 juin 2018, 09:50

Merci pour cette réponse.

Effectivement, ça me parait rapide.
Maintenant ce spécialiste est une sommité dans le milieu. Lui en parler est difficile, il est très éloigné de chez moi: 3 heures de train. Je dois le revoir dans 3 mois. C'est une hypothèse de diagnostic que j'avais déjà établi. Mais maintenant que le verdict est tombé je suis sceptique :lol:
C'est mon côté hypocondriaque...
Le premier psychiatre m'a collé une étiquette de trouble anxio-depressir.
Le deuxième trouble bipolaire type 4.
Il faudrait un troisième avis, mais cela s'apparente plus à une recherche en vue d'un achat automobile, qu'à un diagnostic médical...

Bien à vous,

Tetsuo

21h
Messages : 135
Enregistré le : 14 mars 2018, 15:00
Localisation : Bordeaux, France

Re: Bipolaire type IV

Message par 21h » 25 juin 2018, 15:06

Moi le diagnostique a été posé après 2 entretiens de 2h, idem par un spécialiste renommé.
J'ai du mal avec l'hypomanie. On a pensé à un épisode, mais difficile à évaluer. Mon conjoint n'a rien remarqué.
Bref, j'imagine qu'avec le temps, tu seras fixé sur la véracité du diagnostique.

Tetsuo
Messages : 5
Enregistré le : 17 mars 2018, 09:30

Re: Bipolaire type IV

Message par Tetsuo » 27 juin 2018, 17:48

Me concernant il n'y a même pas d'hypomanie...
J'ai du mal avec le diagnostic de trouble bipolaire, le type n'est pas la question.
Bipolaire, comme son nom l'indique, contient deux pôles. Mais moi j'ai le ressenti d'un seul de ces pôles. Le bas - et la normothymie. Pas de haut. Des mieux, ou forcément je suis heureux de ne pas être mal. Mais rien d'assez significatif pour que cela soit pathologique.
J'ai commencé le lithium depuis 2 jours et j'ai l'impression que c'est pire. Forcément, il est trop tôt pour juger de celui ci, mais faute de mieux c'est pire...

Bien à vous,

Tetsuo

Répondre