Une petite histoire

(maniaco-dépression)
Répondre
modjo
Messages : 355
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Une petite histoire

Message par modjo »

J'ai une petite histoire a vous raconter.

Il était une fois l'histoire d'un jeune homme de 15 ans dont la vie avait été heureuse et parfaite jusque là. Mais des problemes commencaient a apparaitre dans son esprit. Sans raison apparente, il commencait a se sentir de plus en plus mal.

Pourtant exterieurement, tout semblait aller pour le mieux comme dans le meilleur des mondes. Il était premier de sa classe à l'école. Il avait une petite amie qu'il aimait de tout son coeur. Il avait des amis fiables et honnetes et une famille plus qu'aimante et présente pour lui.

Cependant, malgré les apparences, le mal etre du jeune homme commencait à s'accroitre intérieurement. Ses résultats scolaires, brillants jusqu'à lors, commencerent a décliner de facon inquiétantes. Il commencait a s'énerver sans raison et surtout à se sentir de plus en plus mal. Au bout d'un an sa petite amie décida de le quitter car elle n'arrivait plus à le supporter.

Pour appaiser son mal etre, il se mit a consommer des drogues. Il commenca par l'Alcool. La plus accessible et peut etre une des drogues les moins cheres. Puis il enchaina sur la marijuana. Herbe et résine de canabis. Il faut avouer qu'au début cela lui procura beaucoup de joie et de plaisir. Mais les effets négatifs commencerent à se faire sentir et malheureusement ils devinrent plus nombreux et fréquents que les effets positifs. Alors le jeune homme, se mit a consomer de la MDMA, communément appelée ecstasy. Il invita chez lui une jolie jeune fille rencontrée récemment dans son école et à qui il fit découvrir les plaisirs de la mdma. Ils passerent leurs nuits a se droguer et a faire l'amour. Mais comme pour la marijuana, les joies que lui apporta l'ecstasy disparurent progressivement. Alors le jeune essaya la cocaine mais les conséquences furent les memes. Plaisirs de courtes durées. Effets négatifs trop nombreux. Au moins, il ne sombrait pas dans la dépendance. Il devait au moins ca à la vie. Mais son mal etre et ses emotions negatives persistaient. Il se sentait toujours aussi mal.

Alors le jeune homme chercha refuge dans l'amitié. Il emmenagea avec son meilleur ami dans un grand et bel appartement. Ce fut fete sur fete. Amusement sur amusement. Rire, joie et déconnade. tout le monde s'y pressait pour passer du bon temps. Mais le temps n'y fit rien à l'affaire. Au bout d'un an, le mal etre du jeune homme revint a la charge. Les emotions negatives demeuraient. Il se sentait toujours aussi mal. Peu à peu, ses amis de détournerent de lui ou c'est plutot lui qui se détourna d´euxs preferant ne pas les deranger avec sa souffrance aux origines inconnues et se sentant trop honteux surtout de sa condition. Bref, au bout d'un an, il décida de partir voyager car il n'en pouvait plus de se sentir aussi mal.

Il décida de partir a l'autre bout du monde en esperant que ca calmerai un peu son mal etre. Il alla habiter un an à nouméa. La vie était paisible en nouvelle calédonie. Ile des pins. Baie des citrons. Cocotier et plages de sable fin. Il s'y fit de bons amis. Mais les émotions négatives et le mal etre revenait a la charge. Alors il décida de partir vivre au canada dans le froid et sous la neige de la nouvelle écosse, sur la cote est du continent nord americain. Mais rien n'y fit. Les émotions négatives revennaient inéxorablement tel le violent aller et retour des vagues sur elles-mêmes, lorsqu'elles se brisent contre un obstacle.

Le jeune homme décida alors de chercher l'apaisement de son mal etre dans le plaisir sexuel. Il emmenagea, avec le quelque argent qu'il avait gagné a travailler, a bangkok en thailande. Chaque jour, il couchait avec une fille différente. Il faut dire qu'au début c'était tres drole. Il put assouvir tous ses fantasmes comme coucher avec deux filles en meme temps. Mais en fait c'était le seul fantasme qu'il avait car il n'était pas vraiment homme de fantasme. Son fantasme a lui c'était simplement de ne pas ressentir ce mal etre difus qui ne le quittait jamais. Pendant un an il coucha avec une fille différente chaque nuit. 365 nuits. 365 filles. En vain. Son mal etre demeurait.

Alors il retourna dans son pays. Il y rencontra une fille. Ils tomberent amoureux l'un de l'autre. Au bout de quelques mois il emmenagerent ensemble. Cette fois c'est bon, se dit le jeune homme, mon mal etre va disparaitre maintenant que j'ai trouvé une femme avec qui partager ma vie. Mais le mal etre revint. Et le jeune se sentait de plus en plus mal. Au bout d'un an, il n'en pouvait plus de cette situation. Alors il décida de quitter la jeune fille.

Alors l'homme tenta de trouver refuge dans l'art. Pendant un an il ecrivit des poeme et des chansons a la guitare. Chaque jour il ecrivait un poeme et une chanson. 365 poemes. 365 chansons. En vain. Cela n'appaisa pas son mal etre.

Alors l'homme tenta de trouver refuge dans le travail. Il essaya une quinzaine de travail pendant une quinzaine d'année. Manutentionnaire dans un hypermarché. Agent immobilier. Controleur de gestion. Serveur. Vendeur de site internet. Informaticien. Professeur des ecoles. Equipier chez mc donald's. Equipier chez Quick. Equipier chez burger king. Etc... En vain. Chaque fois qu'il commencait un travail ca se passait bien. Mais au bout d'un certain temps, le mal etre finissait par revenir et devenir insuportable.

Alors l'homme s'initia a la philosophie, notamment a l'épicurisme. L'homme devient incollable sur le sujet. Il en savait autant que n'importe quel philosophe. En vain. Sa souffrance était toujours aussi intenable.

Alors l'homme s'interessa aux religions. Au christianisme notamment. En vain.

Alors l'homme s'interessa au bouddhisme. Il médita pendant un an. En vain.

Alors il en eu marre.

Alors il décida de se suicider. Il monta en haut d'un chateau, sur la tour la plus haute. Mais il ne trouva pas la force de sauter. Alors il rentra chez lui en voiture. Il roulait a tres vive allure. Mais il ne trouva pas la force de foncer dans un arbre. Une fois rentré chez lui, il se mit un sac en plastique sur la tete mais il ne trouva pas la force de mourir.

Il repensa a ses problemes qui etaient apparus quand il avait 15 ans.

Beaucoup de temps s'était écoulé depuis.

Il avait passé un an se droguer. Un an a habiter avec son meilleur ami. deux ans a voyager. Un an a coucher avec des filles. Un an en couple avec sa bien aimée. Un an a ecrire des poemes et des chansons. quinze ans a travailler. Un an a étudier la philosophie. Un an a étudier le Christianisme. Un an a etudier le bouddhisme et méditer.

Au total, vingt cinq ans s'étaient écoulés.

Il en avait à présent 40.

Sa vie entiere était un échec.

Meme ses tentatives de suicide s'étaient soldés par des échecs.

Alors il abandonna tous ses efforts.

Il vendit tout se biens et décida de dépenser tout son argent et faire la plus grande fete qui ait jamais eut lieu.

Pendant un an, sans arret, il fit la plus grande fete qui ai jamais eut lieu.

Il voyaga dans un maximum de pays. Pris un maximum de drogue. Coucha avec un maximum de filles. Tomba amoureux des centaines de fois. Ne travailla pas une seconde. Se fit des centaines d'amis. Il s'amusa vraiment beaucoup. Mais une fois qu'il n'eut plus d'argent, il rentra dans son pays.

A nouveau, il se sentait tres mal et désemparé.

Alors Il alla voir sa mere et lui dit : mere, ca fait 20 ans que j'échoue a apaiser toutes les souffrances qui sont en moi. Qu'est ce que je pourrais bien faire?

Alors sa mere lui dit d'aller voir un médecin.

alors il alla voir un médecin. Mais Ce médecin était un peu fou.

Il lui prescrivit un peu tout et n'importe quoi comme médicament, ce qui fait que la situation empira.

Le jeune homme qui avait à présent 42 ans se mis a se sentir encore plus mal.

Il retourna voir sa mere et lui expliqua la situation.

Sa mere lui conseilla de changer de médecin.

Il alla voir un autre médecin. Une femme cette fois ci. Cette femme lui donna des medicaments qui le firent aller mieux.

Son humeur et ses emotions commencerent a se stabiliser.

La femme médecin lui dit qu'il était bipolaire de type 2, c'est a dire qu'il avait une maladie qui agissait sur ses emotions et le faisait se sentir tres mal de facon récurrente.

Ils mirent un an et demi a trouver le bon traitement medicamenteux mais une fois trouvé, le jeune homme retrouva gout a la vie et retrouva la joie et le bonheur de son enfance.

Puis il repartit voyager et faire la fete, sans prendre beaucoup de drogues cette fois ci.

Il décida de faire le tour du monde. Puis il retourna chez lui. Il trouva un travail d'assistant de gestion dans une start up.

Et le voila qui ecrivit ces lignes

Cela fait à présent un peu plus d'un an que je suis stabilisé, c'est à dire que mon humeur est stable. Un peu plus d'un an que je me sens bien et heureux dans ma vie.

Ce qui est intéressant dans cette histoire est la morale que l'on peut en extraire.

Pendant 25 ans de ma vie, j'ai cherché par moi meme a ne plus ressentir de mal etre. Mais rien n'y a fait. J'ai tout essayé. Mon ego voulait absolument réussir par lui meme à ne plus souffrir. Mais une fois qu'il a abandonné, qu'il a accepté le fait qu'il n'y parviendrait pas par lui meme, il a trouvé une solution : demander de l'aide à autrui.

Une autre morale est de dire qu'il faut dans une certaine mesure écouter les conseils que l'on nous donne, notamment ceux de notre mere.

Une autre morale est de dire qu'il avoir une certaine confiance dans la science et la médecine meme s'il ne s'agit pas de dire qu'il faut les suivre aveuglément.

Ce qui est fou, c'est que si j'étais allé voir un médecin a 15 ans, je me serais peut etre épargné 25 ans de souffrances. Mais on peut se dire d'un autre coté que si je n'étais jamais allé le voir, mon mal etre aurait perduré jusqu'à ma mort.

Je crois que la morale la plus fondamentale que l'on peut ressortir de tout ca, est que nous n'avons aucun pouvoir. Nous ne pouvons que subir les choses et les evenements.

On peut vouloir que les choses soient différentes de ce qu'elles sont mais il n'est pas en notre pouvoir de le choisir ou de le décider.
SACHA
Messages : 3157
Enregistré le : 11 mars 2014, 12:54
Localisation : Gatineau

Re: Une petite histoire

Message par SACHA »

Merci modjo pour cette belle histoire ;)
21h
Messages : 135
Enregistré le : 14 mars 2018, 15:00
Localisation : Bordeaux, France

Re: Une petite histoire

Message par 21h »

Quelle vie, riches d'expériences. Dans la douleur, ce paradoxe. Ma sœur vit certainement une vie semblable à la tienne, et elle est tellement malheureuse. Rien à voir avec ton histoire pour ce qui est de subir puisqu'elle nie être bipolaire.

Je trouve, à te lire, que tu n'as pas subi ton condition. Tu t'es battu jusqu'à il y a peu pour pouvoir profiter de ta vie. Bravo!
IPHIGENY
Messages : 120
Enregistré le : 17 nov. 2013, 19:49
Localisation : Québec

Re: Une petite histoire

Message par IPHIGENY »

Merci du partage. Étrangement, ressemble au mien.
J'ai soudain le sentiment étrange d'être en harmonie avec moi-même, tout est parfait en cet instant, la douceur de la lumière, ce petit parfum dans l'air, la rumeur tranquille de la ville. J'inspire profondément car la vie me parait alors si simple.
Répondre