Page 2 sur 3

Re: Ma carapace s’effrite

Posté : 26 août 2018, 21:49
par blondebleue
Merci pour le support, ça m’a vraiment aidée.

Les enfants sont repartis cet après-midi. C’était court et intense. On a eu une journée géniale hier de kayak, raclette et plaisirs autour d’un feu en soirée. J’ai osé laisser paraître ma vulnérabilité. Être moi-même. J’en ai même parlé que j’étais pas dans ma meilleure forme quand mon 3e m’a demandé si j’allais bien. Et sans utiliser le mot bipolaire, j’ai discuté de santé mentale avec mon aîné quand on était en kayak sur la rivière. Il a parlé de son anxiété. J’ai parlé de mes hauts et mes bas.

J’ai eu de réels moments de plaisir malgré l’instabilité en sourdine et le sommeil difficile. Mais j’ai eu la larme facile toute la journée depuis leur départ. Ça me ramène à ma réalité. J’angoisse sur la suite des choses avec la médication. Mes inquiétudes reliées au travail aussi.

J’ai l’impression que je suis en équilibre sur un fil...ou en déséquilibre? Ça vous arrive cette sensation que tout peut vite basculer? Comme si j’avais atteint un point de non retour. J’essaie de me dire que ça va passer mais j’ai de la difficulté à me projeter dans les prochaines semaines. Pour l’instant, je planifie juste demain. J’ai des tâches précises à faire, une à la fois...et dormir ce soir. J’ai pris du rivotril avant mes meds du soir pour dissiper la sensation de panique intérieure...

Re: Ma carapace s’effrite

Posté : 27 août 2018, 08:40
par SACHA
blondebleue a écrit : 26 août 2018, 21:49 J’ai l’impression que je suis en équilibre sur un fil...ou en déséquilibre? Ça vous arrive cette sensation que tout peut vite basculer?
oui je vis pas mal ça en ce moment..depuis 2 semaines.

en fin de semaine, je suis aller en camping et mes filles et leurs chums sont venu... c'était aussi mouvementé.. surtout qu'on est habitué à être 2 et on étaient 6.

quand je suis arrivé à maison hier, j'avais juste besoin de solitude... mon mari m'a reprocher d'être froide.. mais bon.. j'aurais du lui dire que j'avais besoin de calme après les jumelles et leurs chums..mais ça me tentait pas d'argumenter...

faut juste prendre les bons moments et aller un jour à la fois.. c'est ce que je fais sinon, si j'essaie de projeter.. j'angoisse

Re: Ma carapace s’effrite

Posté : 27 août 2018, 08:41
par isa456
Tant mieux si tu as passé du bon temps avec tes enfants, ce sont des moments précieux. Tu as bien fait de te confier sur ton état, ils peuvent comprendre et te soutenir.

Pour répondre à ta question oui, il m’arrive de me sentir plus fragile et vulnérable. Dans ce temps là j’essaie d’avoir un rv avec mon infirmière de liaison et au besoin elle en parle à la psychiatre si un ajustement de médication est requis.

J’espère que tu as bien dormi

Bonne journée

Re: Ma carapace s’effrite

Posté : 27 août 2018, 11:54
par Ouena
Contente que tu aie eu du bon temps avec tes enfants ça a dû faire du bien! Question de sentir que tout peut basculer d'un moment à l'autre, je ne sens pas ça car j'ai une vie et un intérieur plutôt stable, neutre? plate? Continue à surveiller ton sommeil et donne des nouvelles.

Re: Ma carapace s’effrite

Posté : 27 août 2018, 13:38
par blondebleue
Ouena a écrit : 27 août 2018, 11:54 ... j'ai une vie et un intérieur plutôt stable, neutre? plate? ...
Je prendrais bien du neutre en ce moment, pour me permettre de tenir le cap jusqu’au changement de médication. Et un retour au travail plus serein. Pour l’instant, j’ai réussi à bien travailler ce matin. C’est déjà ça. Une heure à la fois. Ce soir je vois une amie pour souper. On ira marcher ça me fera du bien.

C’est dur parfois de savoir ce dont j’ai besoin. Dois-je persévérer dans mes efforts pour rester fonctionnelle ou simplement accepter de prendre un break le temps de stabiliser mon humeur et la médication. Je ne sais pas. Je suis du genre à me pousser à bout jusqu’à ce que ça crash...comme si j’arrive pas à déculpabiliser des prioriser ma santé?

Re: Ma carapace s’effrite

Posté : 27 août 2018, 13:59
par An_Ne
Tu es bonne en tout cas.. Je n'ai presque plus de carapace. Je ne suis plus capable de faire semblant souvent ou bien longtemps et je suis incapable de travailler...

Je ne veux plus faire semblant... je ne peux plus. Ça vide l'énergie de prétendre..

Re: Ma carapace s’effrite

Posté : 28 août 2018, 08:39
par blondebleue
An_Ne a écrit : 27 août 2018, 13:59 ...Je ne veux plus faire semblant... je ne peux plus. Ça vide l'énergie de prétendre..
C’est vrai que ça demande bcp d’énergie mais souvent je ne sais pas comment faire autrement pour protéger mon intégrité, surtout au travail. Je ne veux pas qu’on m’etiquette comme bipolaire avec tous les préjugés surtout que ça entraîne. Avec mes enfants c’est différent. Et mes bons amis le savent. Ça fait du bien d’avoir des espaces relationnels où je n’ai pas besoin de me cacher et je peux juste être moi-même...

Re: Ma carapace s’effrite

Posté : 28 août 2018, 21:53
par 21h
blondebleue a écrit : 27 août 2018, 13:38 C’est dur parfois de savoir ce dont j’ai besoin. Dois-je persévérer dans mes efforts pour rester fonctionnelle ou simplement accepter de prendre un break le temps de stabiliser mon humeur et la médication. Je ne sais pas. Je suis du genre à me pousser à bout jusqu’à ce que ça crash...comme si j’arrive pas à déculpabiliser des prioriser ma santé?
WoW, je n'aurais pas su mieux décrire ce que je vis quand je suis en dépression. À chaque fois. Tu peux peut être demander de l'aide à ton conjoint ou une amie pour la prise de décision de t'arrêter. Que quelqu'un t'accompagne chez le medecin.

Re: Ma carapace s’effrite

Posté : 14 sept. 2018, 21:15
par blondebleue
Je suis en sortie de l’hôpital pour la fin de semaine. J’ai finalement complètement laissé tomber la carapace. Une amie m’a emmenée aux urgences et je suis hospitalisée depuis maintenant deux semaines. Mes enfants savent tout. On est à la recherche d’une médication stabilisante de mes cycles rapides. Un essai avec du Saphrys n’a pas été concluant. Lundi on commence l’epival le médicament qui me fait le plus peur. Mais après une longue conversation aujourd’hui avec la pharmacienne du service je suis plus rassurée. On va y aller lentement pendant que je reste hospitalisée. Et comme elle dit, on peut tjrs revenir en arrière et explorer d’autres avenues.

J’avais une peur bleue d’être hospitalisée et je me rends compte que c’est la meilleure place pour être quand on est trop instable.

Re: Ma carapace s’effrite

Posté : 15 sept. 2018, 08:36
par Ouena
Bonne fin de semaine Blondebleue à apprivoiser ton nouveau toi-même, tu semble soulagée à quelque part. Profite bien du soutien de ton entourage.