La maladie et les enfants

(maniaco-dépression)
Répondre
marakasse
Messages : 15
Enregistré le : 06 févr. 2012, 20:58
Localisation : Québec, Qc

La maladie et les enfants

Message par marakasse »

Je me sens vraiment coupable. J'ai 4 enfants dont 2 a l'école et, je dois aller rencontrer une spécialiste de la lecture pour ma fille en 1ere année. Je ne lui ai pas accordé de temps. Je ne fais pas ses devoirs avec elle et encore moins de la lecture. elle se retrouve donc en difficulté. Je suis dans un moment tres instable, on ajuste ma médication car je me promène entre hypomanie et épisode dépressif. Je n'ai aucun intérêt pour l'école des enfants, je fais le nécessaire a la maison, les bains, les cheveux, les dents,...Mais voilà que d'Autres professionnels rentre dans le décor parce que j'ai éré négligente.
Comment faites vous pour vous investir avec les enfants lorsque vous êtes en crise, instable et la vie sans intérêts? Quels sont vos trucs?
"Hier est l'histoire. Demain est un mystère. Aujourd'hui est un cadeau, C'est pourquoi ça s'appelle le présent.[/b]
étincelle
Messages : 417
Enregistré le : 31 janv. 2012, 19:20

Re: La maladie et les enfants

Message par étincelle »

Bonjour Marakasse ! Ton sujet m'interpelle énormément! Premièrement parce que mon enfant est en maternelle et que je me sens un peu comme toi, comme quoi je trouve que je ne m'investie pas assez. Mais aussi parce que je suis professionnelle auprès des enfants ! vlan dans les dents! On se sens encore plus poche! Mais j'en ris tout de même, puisque...on fait ce qu'on peut ! Et ce qu'on peut, c'est l'essentiel...si on ne fait pas l'essentiel...c'est sûr qu'il faut aller chercher du support...auprès de la famille, des proches ou des professionnels...

Parfois j'ai peur que la DPJ s'en mêle...je suis très prompt à la culpabilité...mais je me résonne et je sais que mon enfant ne manque de rien, mais j'ai le regard critique et sévère envers moi-même...je pourrais en faire plus !! Et grosse chance que mon enfant soit bipolaire en plus...déjà des symptômes d'agitation, d'hyperactivité, d'opposition, provocation, lunatique, hyperémotivité, manque de contrôle, etc ! Et ça y va par vagues et pas toujours en fonction des miennes...quoique quelques fois...et ça aussi dans ce temps-là, on se tape sur la tête!

Mais tout ça, c'est la vie. Il n'y a pas de moule parfait, du moins pas pour les bipolaires. C'est comme ça ! Il y aura des difficultés supplémentaires dont ont devra surmonter...nos enfants pourront ou non subir quelques unes des retombées de notre diagnostic. Si on avait le cancer ou autre chose, on serait aussi difficilement disponible, enfin pas autant qu'on le voudrait...est-ce qu'on se taperait sur la tête autant ?

Comme pour tout le reste, on se devra, devoir de parent, de prendre soin de nous avant tout, sans négliger nos enfants...mais négligez reste un mot subjectif et surtout très relatif aux standards de plus en plus exigeants de la société et de l'école...On suit comme on peut...

Alors je ne dirais pas que tu as négligé ton enfant...ne te tape plus sur la tête pour cela ! Car tu t'es concentré sur l'essentiel, les besoins de base, l'hygiène, l'amour du mieux que tu peux...les besoins cognitifs arrivent plus tard dans l'importance des besoins pour l'actualisation d'une personne. Et heureusement, il y a d'autres personnes que toi qui peuvent aider ton enfant à se développer à ce niveau.

Une stimulation précoce aurait pu favoriser son développement...encore faut-il connaître la source de ses difficultés...ce n'est pas toujours dû à un manque de stimulation parental !!! Ça rejoint ici le même mythe que pour la bipolarité...ce n'est pas dû à un truc muche fucké dans notre enfance...En d'autres mots, des difficultés de lectures, trouble de langage écrit, dyslexie, dysgraphie...tout ça peut être dû à une dysfonction neurologique, possiblement même génétique. Et génétique ne veut pas dire nécessairement héréditaire !

Alors ce professionnel de la lecture, orthopédagogue ou orthophoniste pourra faire l'évaluation nécessaire pour connaître d'abord l'origine probable. Puis peu importe, ce qui est important, elle/il pourra surtout proposer des outils et des techniques efficaces en fonction des besoins ciblés à votre enfant. Dès lors, vous vous investirez encore une fois...du mieux que vous pourrez ! Et si vous jugez avec cette personne que ce n'est pas suffisant, alors il sera toujours possible de voir les autres options, de vous tournez vers de l'aide au devoir, ou une petite nièce ou neveu ou voisin(e) qui aimerait aidez votre enfant...En fait je vous suggère cette façon pour l'aide au devoir, si vous n'êtes pas disposée présentement à cette tâche, alors vous n'êtes pas disposée ! En espérant que vous avez du support auprès de vous...et aussi en espérant que vous avez une facilité à vous retourner vers du support. Je vous souhaite aussi une grande ouverture d'esprit de la part de l'équipe de votre école, si jamais viens le temps de mentionnez votre état, vos difficultés à vous. Tout est possible, selon l'ouverture.

Toutefois, je vous encourage à félicitez vos enfants lorsqu'ils réussissent une activité scolaire et aussi lorsqu'ils terminent leurs devoirs...soulignez leurs efforts et félicitez-les! L'estime de soi chez les enfants se développe grandement à travers le regard de leurs parents, à travers de toutes petites choses toutes simples tels que : bravo mon amour, maman est fière de toi...un petit sourire, une petite étoile dans les yeux pour un instant et hop ! Le belle fleur de l'estime de soi germera dans son coeur et grandira à chaque fois ! Alors de cette façon, vous leur donnerez à mon avis, l'essentiel !

Mais, svp, ne vous rendez pas le tableau plus noir par culpabilité...premièrement ça ne sert à rien, sinon empirer notre état et du coup, notre humeur, nos interactions, nos disponibilités, la culpabilité, c'est l'ennemi des bipolaires !!! Et surtout notre spécialité !!! Au yable !!!...Soyez indulgente avec vous et demandez vous plutôt un ''petit +'' que vous pourriez faire pour favoriser sa lecture. Permettez-moi de vous en suggérer !(mais que je vous comprends donc en même temps de vous donnez tous plein de suggestions !! J'espère que c'est ok... ;) )

Ex: Si un(e) de vos ami(e)s va à la bibliothèque avec ses enfants...demandez-lui d'emmener votre enfant de temps à autre...Elle pourra ramener des livres à la maison. Si vous êtes disposées à en lire un de temps à autres, c'est super ! Il m'arrive d'être fatiguée et de dire à mon enfant : ok aujourd'hui, on lit 2 pages et demain 2 autres ! cela équivaut à peine à quelques lignes !! Mais j'me dis : c'est mieux que rien. Et puis surtout je me félicite de m'écouter, et mettre mes limites, réduire mes exigences.

Ex: Si vous avez le goût, chantez quelques comptines du genre : À la soupe soupe soupe, au bouillon ion ion, la soupe aux oignons c'est pour les garçons, la soupe aux lentilles, c'est pour les filles, la soupe aux pois c'est pour moi la soupe au riz c'est pour les amis! loll Et croyez-moi, ça nous tente parfois pas mais après quelques instants, le sourire peut nous revenir assez vite...alors en plus !! C'est bon pour notre moral ;) Il y a aussi de TRÈS bons livres avec lesquels l'apprentissage de la lecture est encore plus facile puisqu'il s'agit des comptines chantés avec CD : 100 comptines de Henriette Major de Fides et : Mon Imagier de l'alphabet de Gallimar Jeunesse qui est mon coup de coeur et même coup de coeur famili ! Vous vous mettrez à chanter vous aussi ;)

Ex: Amusez-vous à faire des rimettes, galipettes, en tapant des mains à chaque consones, consones étant (3) pour Ga-Li-Pette ! (3) Ma-Ra-kasse!

Ex: Pour les lettres écrites comme tel, de temps à autre...sur les écriteaux, poster vous pouvez montrez quelques lettres. Même si c'est un mot par jour ! Ce serait peut-être moins pénible pour vous de cette façon, à un moment naturel, lorsque ça vous tente, que assidûment à l'aider à faire ses devoirs. Je veux dire par là qu'il y a plein d'autres façon de la stimuler.

Une dernière chose...qui est une bonne nouvelle! Les difficultés de votre enfant ont été décelées en 1ère année, ce qui est très bien! Après cela aurait été beaucoup plus difficile, alors il y a plein d'espoir ! Essayez comme vous pouvez, faites vous confiance...et faites leur confiance aussi ! Cela aurait pu arriver autrement...et dans les ''meilleures familles'' comme on dit !

PS. Mon conjoint se disait dyslexique au premier cycle et a même doublé...2 fois! + son français au secondaire!...puis si vous le lisiez maintenant!! J'en suis estomaquée ! Il publiera son roman sous peu!

En espérant vous donner un peu d'espoir...puis votre état va aussi s'améliorer, non !! :)

Un jour, un chauffeur de taxi m'a dit : Ce qu'il y a de bien quand ça va mal, c'est que ce n'est pas pour toujours! Une crise...c'est transitoire...On peut se raccrocher à cet ''après'' qui sera meilleur! Et pour le reste, faites tout en votre possible pour allez mieux...vous !!! je me rends compte que j'ai commencé en te tutoyant et finis en vous vouvoyant loll (le professionnel en moi qui a sorti...c'est bon signe ça !!! ) Bonne chanceeeeeeeeeeee!!!!!!! :):):)


___________________________
Ne vous imaginez pas que l'Amour (et le bonheur), pour être vrai, doit être extraordinaire - Mère Teresa
cachou
Messages : 98
Enregistré le : 20 avr. 2010, 09:58
Localisation : ste-sophie (ben creux)

Re: La maladie et les enfants

Message par cachou »

sens toi pas coupable pour ca, ces gens la sont la pour ca justement, pour aidé ...

Tu sais, je pense qu'on a tous des périodes ou on a plus ou moins envi de s'occupé de nos enfants, et, t'en a pas juste un la... ca prend bcp de courrage pour avoir une si grosse famille ...

C'est dur de s'occupé d'eux quand juste s'occupé de nous semble une épreuve en sois ...te décourage pas, ca va se passé ...

Soit pas en colère contre toi même pour ce que tu arrive a faire en ce moment, soit fiert de ce que tu as accomplis jusqu'a présent ...
Vivre au jour le jour, apprendre du passé pour profiter du présent et rêver du futur...
marakasse
Messages : 15
Enregistré le : 06 févr. 2012, 20:58
Localisation : Québec, Qc

Re: La maladie et les enfants

Message par marakasse »

Merci pour vos bons conseils Étincelle et Cachou...

j'ai été diagnostiqué après la naissance de mon garçon, mon 4e qui a 2 ans et des poussières. C'était pas plus facile avant mais je savais pas pourquoi. Mon conjoint a passé 11 mois en Afghanistan alors que ma 3e avait 3 mois à 14 mois, j'étais toute seule avec les 3 filles. Pour faire une histoire courte, mon conjoint ( ça fait 10 ans et demi qu'on est marié) vient d'être diagnostiqué Syndrome de stress post-tromatique sévère... Il m'a supporté durant les 2 dernières année et maintenant, je sens le besoin de le supporté mais, en dedans, je sais que je suis instable.
Je veux vous rassurer, nous avons une éducatrice du CLSC qui vient a la maison pour nous donné des trucs avec les règles et le renforcement positif.

J'ai encore un grand bout de chemin a faire pour apprendre a vivre avec mon nouveau moi, accepter d'être moins qu'avant. La superwoman que je visais d'être ne pourra pas être. Je dois mettre mes limites et les respectés mais, c'est difficile. Mes objectifs ont toujours été plus haut que celle que les gens s'attendaient de moi. Pourquoi faire a moitié ce que je fais, visons le top, la réussite et j'étais très exigeante et perfectionniste dans toute les sphères de ma vie.( j'étais militaire aussi, a temps plein avec 4 enfants ;) ) Je suis pas capable de ne pas me culpabilisé pour tout et rien, on dirait que tout est de ma faute et la faute de la maladie.

Merci encore de m'encourager a poursuivre ses démarches qui me semblent veine mais qui au bout, ferons LA Différence sur mes enfants et ma famille...

Je suis vraiment heureuse d'être parmi vous et vive le post des petites victoires.
"Hier est l'histoire. Demain est un mystère. Aujourd'hui est un cadeau, C'est pourquoi ça s'appelle le présent.[/b]
cachou
Messages : 98
Enregistré le : 20 avr. 2010, 09:58
Localisation : ste-sophie (ben creux)

Re: La maladie et les enfants

Message par cachou »

militaire en plus tout les 2 ...wowwww ... alors la, moi, je t'admire !
Vivre au jour le jour, apprendre du passé pour profiter du présent et rêver du futur...
marakasse
Messages : 15
Enregistré le : 06 févr. 2012, 20:58
Localisation : Québec, Qc

Re: La maladie et les enfants

Message par marakasse »

on étais militaire... on ne l'est plus maintenant. C'est magnifique lorsque tu es jeunes et célibataire... c'est plus difficile quand tu as un conjoint, militaire en plus et c'est intolérable lorsque tu as des enfants... Moi, je dis chapeau aux militaires qui avec une famille, ont encore une belle relation avec leur conjoint(e) et qui ont toujours du plaisir et la flamme.
"Hier est l'histoire. Demain est un mystère. Aujourd'hui est un cadeau, C'est pourquoi ça s'appelle le présent.[/b]
cachou
Messages : 98
Enregistré le : 20 avr. 2010, 09:58
Localisation : ste-sophie (ben creux)

Re: La maladie et les enfants

Message par cachou »

même si vous l'etes plus, vous l'avez vécu c'est déja bcp ! ....et pour ce qui est de gardé la flamme, militaire ou pas, je crois que c'est la chose la plus difficile a faire ds un couple ...

Mais tu sais, l'important pour vous 2 c'est d'être la un pour l'autre ds vos condictions actuel, de prendre l'aide qui passe et de pas vous en vouloir pour ce que vous etes devenu parce que vous avez fait des choix que d'autre auront jamais le courage de faire ...entk moi militaire, non merci j'ai beau pas tjr tenir a ma peau, je suis pas courageuse a ce point la !
Vivre au jour le jour, apprendre du passé pour profiter du présent et rêver du futur...
Répondre