Culpabilité et maladie bipolaire

(maniaco-dépression)
Plexus
Messages : 178
Enregistré le : 16 août 2010, 06:59

Re: Culpabilité et maladie bipolaire

Message par Plexus »

Allo Mélanie,

J'ai lu tes messages et je vais te répondre plus longuement en fin de semaine mais je voulais rapidement te dire que si le fait d'aller en foyer ne te fait pas perdre ton appartement, je crois que ce serait un bon choix pour toi le temps de reprendre des forces, tu aurais l'aide et une protection. Tu aurais pas à te préoccuper des tâches de bases qui en ce moment sont très lourdes. J'ai une amie qui est allée à la sortie de l’hôpital pour faire une transition, elle se sentait en sécurité. Tu en as besoin je pense. Un break... Un beau et bon break...

Est-ce que ça te ferait perdre ton appartement ? Ce que je comprends c'est pas la même chose que mon amie, elle s'était un foyer de transition avant de retourner chez elle. Toi ce serait pour long terme ? Alors j'imagine qu'il y a des coûts ?... Est-ce que c'est possible d'y aller que le temps que tu reprennes du mieux ? Car un HLM, c'est important de ne pas le perdre... effectivement.

melaniecoeur
Messages : 609
Enregistré le : 19 sept. 2016, 18:05

Re: Culpabilité et maladie bipolaire

Message par melaniecoeur »

Allô, cest un choix difficile. Mais j'aurai du leur dire a l'Hopital. Que je tenais a mon HLM. Mias je ne crois pas que j'aurai pu le garder. A moins d'une période d'essaie, genre 1 mois. ILs voulaient me faire évaluer mon fonctionnement par une ergothérapeute. Mais encore la, je ne savais pas quoi m'attendre. Personne ne savait rien. Moi, l'incertitude, jai du mal avec ca. ca me rend anxieuse. Ton frère a perdu son autonomie ou sa santé s'est détériorer? Pour quil pa passe dun logment supervisé a un foyer de groupe. Je connais rien la dedans. TAnt mieux sil apprécie son foyer. Moi a l,hopital, javais ma propre ma chambre, cest le gros luxe avdc un lavabo. Dans un foyer, tu as ta chambre. IL a été évaluer par une ergo? J'ai oublié de demandé si cétait a long terme, permanent? Ah, cest plate juste 3 ans. Après, tu dois te trouver un apt régulier? Aime tu ca ton apt supervisé? Je vie seule depuis 20 ans. Je suis bien. J'ai besoin d'être dans mes affaires et ma solitude ? Par contre je vais deman der ema on psychiatre si je peux avoir des services de la clinique des troubles de l,Humeur. Genre psychologue, psychoéducatrice pour m'aider a dealer avec la maladie.

melaniecoeur
Messages : 609
Enregistré le : 19 sept. 2016, 18:05

Re: Culpabilité et maladie bipolaire

Message par melaniecoeur »

Allô, je pense que mon choix est fait malgré tout. Je garde mon HLM. Je me dis souvent: Ah, que je suis bien seule, je suis LIBRE ET INDÉPENDANTE, AUTONOME! Je ne veux pas me faire prendre en charge, ce que j'aurai voulu vla 3-4 ans. Je vivais une rupture de 13 ans, cétait dûr et je l'ai vécu seule. Pas d'amies chez qui aller, genre magasiner, coucher la, jaser, aller au resto etc... Ma mère était pas présente non plus. J'ai pas trop de mal avec la solitude. Cest sûr pas tout le temps. J'ai des amis quand même pour sortir, aller au resto, musées etc... Mais ce ne sont pas du monde sur qui je peux compter si ca pas. Ils sont pour les sorties points.

Je ne veux pas me faire évaluer par une ergo, a part si cest pour avoir de l'aide de clinique externe des troubles de l'humeur. Avoir une T.S. ou psychologue, psychoéducatrice pour m'aider a dealer avec la maladie. Mieux accepter quand je suis fatiguée de me reposer, de me donner du temps et ne plus me tapper dessus quand ca va pas et de ne pas me sentir coupable. Apprendre a identifier les phases avant que ca devienne trop intense. Je souhaite que mon psychiatre va être d'accord a m'envoyer dans cette clinique la! Merci

DemiLiard
Messages : 823
Enregistré le : 01 juin 2014, 07:46

Re: Culpabilité et maladie bipolaire

Message par DemiLiard »

Bonne chance pour la suite alors.

Pour mon frère je ne donnerai pas trop de détails mais en allant en foyer de groupe il peut mettre plus de temps à se trouver des activités puisque ça fait moins de tâches à faire à la maison.

Dans mon cas où je suis, oui, c'est 3 ans. Ce qui se passe par la suite dépend des gens. Foyer de groupe si besoin de plus d'encadrement, un appartement supervisé 35h/sem au lieu de 24/7 si on a progressé pas mal mais pas tout à fait prêt à aller en appartement autonome... J'aime quand même ça l'appartement supervisé. Moi je vis seul depuis 3 ans. Ça ne me dérange pas tant vivre seul mais savoir qu'il y a qqun de disponible au cas où est rassurant. Aussi on connaît mieux nos voisins qu'en appartement autonome. C'est sûr que ça demande plus d'efforts pour socialiser en habitant seul. Ce n'est pas tant que je m'ennuie seul mais j'ai peur de m'isoler trop en habitant seul. La limite de 3 ans où je suis est presque écoulée. En même temps je ne voudrais pas habiter avec des étrangers comme colocs. Où je suis me convient pour le moment... j'ai mon appartement seul tout en ayant une "présence".

melaniecoeur
Messages : 609
Enregistré le : 19 sept. 2016, 18:05

Re: Culpabilité et maladie bipolaire

Message par melaniecoeur »

Merci, je souhaite que mon psychiatre sera ouvert et prendra mon hospitalisation en compte que j'ai plus de besoin que juste la médication.

Merci pour ton partage! Tant mieux si tu aime ton Apt. Que va tu faire après ? Vu que ton 3 ans arrive a échéance ? Pourquoi tu ne veux pas trop de détails sur le foyer de ton frère ? C'est normal aussi, pas savoir où il habite. Tu es de Montréal ? Moi oui. On est bien seul dans nos affaires. Moi, je l'apprécie beaucoup ! J'aimerais apprendre a dealer avec la bipolarité. Toi, comment y arrives tu ?

DemiLiard
Messages : 823
Enregistré le : 01 juin 2014, 07:46

Re: Culpabilité et maladie bipolaire

Message par DemiLiard »

Je ne voulais pas donner trop de détails pour mon frère vu que c'est quand même sa vie privée même s'il assume bien sa schizophrénie.

Après les 3 ans je considérais habiter avec mon frère sauf que lui en sera seulement à 1 an au foyer de groupe et risque de vouloir rester plus longtemps vu que ça va bien. Donc je n'ai pas encore décidé, j'essaye de voir mes options. Il y aurait la possibilité d'un appartement supervisé 35h semaine mais mon intervenante semble me conseiller un appartement autonome vu que ça va assez bien. Peut-être que je demanderai si on peut faire une rencontre entre nos deux équipes traitantes à moi et à mon frère...

Oui, je demeure à Montréal. Pour la bipolarité je dirais que quand mon psychiatre a l'interne m'a prescrit la clozapine ça a aidé bcp. Avant ça j'avais été hospitalisé 5-6 fois + 1 fois au centre de crise en moins de 5 ans. Depuis ce médicament, je n'ai pas été hospitalisé en plus de 2 ans et ça a aidé aussi pour contre les idées suicidaires. Je n'ai presque plus d'hypomanies et quand j'en ai elles sont plus courtes et beaucoup moins intenses. C'est surtout avec le côté dépressif de la bipolarité que je lutte ces jours-ci.

Bonne journée!

melaniecoeur
Messages : 609
Enregistré le : 19 sept. 2016, 18:05

Re: Culpabilité et maladie bipolaire

Message par melaniecoeur »

C'est correct je comprends ça pour ton frère.

J'espère pour toi que tu auras une rencontre avec l'équipe de ton frère. C'est beau, vous semblez bien vous entendre. Tant mieux si ça va avec clozaril. Moi, avec mes idées suicidaires, ils auraient dû me donner ça. Si ça t'aide, c'est ça de gagné. Tu reste en ville toi aussi. C'est sécurisant d'avoir 35 h de supervision. Toi aussi tu es bipolaire. Moi aussi, j'ai des troubles d'humeur. Je prends du lamictal et seroquel, Paxil, ça va mieux. Moins de sautés d'humeur. Ça fait du bien, j'arrive a mendurer. Bonne chance! Merci de me lire et me répondre!

Ces temps ci, oui c'est dur car il y a jamais soleil. Ça me manque beaucoup. J'aime pas l'hiver. J'aime l'été. Je te comprends de lutter ces jours bci, c'est évident. Bonne journée ! Merci

melaniecoeur
Messages : 609
Enregistré le : 19 sept. 2016, 18:05

Re: Culpabilité et maladie bipolaire

Message par melaniecoeur »

C'est le même cas pour moi, mon psychiatre veux que mes phase et moi aussi que ça soit moins intenses. Jai eu un gros high en août. Je suis a 75. Mg lamictal. On veut nle monter a 100 mg
Ça ressemble a quoi ton équipe en santé mentale ? Moi, je vais faire une demande a une clinique des troubles de humeur.pour avoir un suivi psychologique. Je vais demander au psychiatre.

melaniecoeur
Messages : 609
Enregistré le : 19 sept. 2016, 18:05

Re: Culpabilité et maladie bipolaire

Message par melaniecoeur »

J'ai aussi 650 mg par jour de seroquel pour stabilisateur de l'humeur.

melaniecoeur
Messages : 609
Enregistré le : 19 sept. 2016, 18:05

Re: Culpabilité et maladie bipolaire

Message par melaniecoeur »

J'ai fait pleins de choses aujourdhui. J'ai été signé une feuille pour ma faillite. La dame était fine et elle m'a fait un calin. J'avais aussi un café gratuit. ILs sont très accueillants. ILs savent que cest pas facile de faire faillite. Je l'ai dit a ma conseillière que jétait bbipolaire. J'ai fait des grosses dépenses lors de mon high. PLus 2 aventures. Forte libido. La, je réalise ce que jai fait, je capote.

Evidement, ma famille ne sait rien. Il faut pas. Je garde ca pour moi. De toute facon, ils ne comprennent pas et je pense que ca serai toujours le cas. Ils sont étroit d'esprit, dans le déni, dans l'ancien temps. Ils pensent que je me trouve des excuses. Mon frère est jaloux de moi car je ne travaille plus. Il se dit que je devrais travailler encore et voit pas mes limitations liées a ma maladie. Ca le fâche que je suis sur l'aide sociale. que jai un HLM. Lui, il va dans le sud avec son copain 3-4 x par année. IL reste dans un apt avec des rideaux de 3000$, fait sur mesure. Quand je lui demande de quoi sur mon ordi, il sait rien. IL dit que il est sur son heure de diner, ou sinon, je l'appèle dans le jours, il a pleins d'appels. Je le dérange et quand il est chez eux le soir ou la fin de semaines, il est trop occupé. IL me fuie depuis que je suis au monde, il me traite comme une moins que rien. IL a 7 ans de plus que moi. ON a jamais été proche. Cest triste, cest le fils a maman, jai pris sa place auprès de ma mère. Il est jaloux de moi aussi car je suis plus près de mon père et pas lui. Cest beaucoup de deuils. Je viens d'une famille dysfonctionnelles, conflictuelle et alcoolique. En plus de mes maladies. Cest pour cela que j'ai besoin d'aide, ca fait beaucoup a gérer. J'aimerai de l'aide :Au niveau d'une clinique des troubles de l'humeur, comment gérer ca avec la famille, les amis. Le quotidien etc. Au moins parler a qqn qui s'y connait en trouble de l,humeur. Mon psychiatre a pas assez de temps pour moi, 15 min, cest pas assez. J'ai besoin de plus étant donné mon état et que mon amie d'enfance habite loin. Je la voie 1-2 x par an. Ma famille ne peut pas m'aider. ILs ne m'accepte pas comme je suis. Moi, je suis ce que je suis, point a a ligne. Je suis un peu ronde, 155 lbs. Je me trouve belle comme ca. Mon père trouve que je suis trop grosse, franchement! Je lui ai dit que je m'aimait comme jétais et que le reste n'importait peu. Mon père a arrêté de critiquer. Il dit que je prend trop de médic et je dors trop. Je me suis affirmé la aussi. J'ai dit jai toujours été dormeuse et cest sûr que la médic m'aide a me calmer et mieux dormir.




Merci!

Répondre