Page 2 sur 3

Re: Bipolarité Cyclothimique

Posté : 04 juin 2012, 12:58
par Bibine
Bonjour!

Bienvenue aux nouveaux!
Il y a de l'espoir, restés bien collés au forum, il y a plein de trésors à aller chercher ici, en plus de ceux que vous apportez! 8-)

J'ai lu le fil et je veux simplement dire ceci:
Peu importe le diagnostic, les médicaments ça reste juste une partie de la solution.
On peut pas faire un gâteau avec juste de la farine.
Ça prend autre chose pour que ça lève et que ça cuise comme du monde (le but c'est que ça goûte bon à la fin! :lol: )

Il y a d'autres parties de la recette tout aussi importantes pour aller mieux (selon moi et mon cheminement):
Réaménager sa vie pour réduire le stress, revoir ses habitudes de vie (sommeil, alimentation, exercice), faire de la psycho-thérapie (entre autres TCC) et être suivi régulièrement non seulement par le médecin mais aussi par un psy, faire le journal de l'humeur assidûment, aller à des groupes d'entraide ou des ateliers offerts entre autres par Revivre ou d'autres organismes pertinents dans la région où on se trouve.

C'est sûr, c'est tentant de croire qu'avec les médicaments ça va être "quasiment magique". Mais c'est faux, la magie c'est dans les comptes de fée. Sur terre, il y a cette chose cruelle qui s'appelle le temps. Il y a aussi cette chose absolument pas spectaculaire et hautement sous-estimée qui s'appelle la constance dans l'effort. Il y a aussi ce concept totalement non-sexy qui s'appelle la responsabilité envers sa propre vie.

Des résultats rapides qui règlent tous les problèmes, ça marche peut-être avec du sirop pour la toux quand tu tousses. Mais pas avec des maladies mentales "invisibles" et complexes, uniques à chacun. Il y a plusieurs éléments qui influencent les maladies mentales... je crois que c'est logique de croire que c'est plusieurs éléments qui peuvent aider cet état de souffrance. Le médecin et les professionnels de la santé sont essentiels, cependant ils n'habitent pas notre corps, il ne vivent pas notre vie. Dans le fond, il y vont souvent presqu'à l'aveuglette, se fient à ce qu'on leur dit. Ils ne sont pas tout-puissants, ils ne voientt pas tout, ne comprennent pas tout. Ils ne sont eux non plus pas parfaits... pas plus que n'importe qui! S'en remettre uniquement aux médecins et aux prescriptions (je le répète il faut quand même les prendre, jetez pas ça par la fenêtre après avoir lu ça ok?) c'est mettre tous les oeufs dans le même panier. Si ça marche pas, c'est trop facile de blâmer le médecin et le système.

Nous aussi on a notre partie à faire pour aller mieux, et on est les seuls à réellement savoir ce qu'on a le plus de besoin au fond, ce qui nous fait le plus de bien. On est responsables de le communiquer aux professionnels que l'on voit. On vit avec soi-même 24 sur 24! On est la personne la plus importante dans nos vies. Qu'est-ce qu'on lui souhaite à cette personne? Est-ce qu'on croit que cette personne a assez de valeur, qu'elle mérite tout le chemin à parcourir pour aller mieux?

Voilà ma réflection... évidemment je suis consciente qu'il est possible que certaines personnes ne partagent pas nécessairement mes opinions!
La beauté du forum!

Bonne journée!

Re: Bipolarité Cyclothimique

Posté : 04 juin 2012, 21:12
par feemystere
Coucou Yeuxverts et les autres! ;) J'ai envie de te dire plusieurs choses. D'abord, pour répondre à ta question: «Est ce que votre combat contre le suicide fait partie de votre vie??» je te réponds OUI. Parlant de combat, je ne mène pas le même que toi. Moi j'ai été diagnostiqué avec un TPL. Je comprends ceci dit ce que tu vis et être entre la pulsion de vie et de mort, c'est récurent pour les bipolaires, les TPL, des dépressifs et même les anxieux j'imagine. Imagine si en plus il y a une crise existentielle qui se pointe! Bref, ensuite j'ai envie de mettre l'accent sur l'espoir et le positif, pour faire suite à Bibine. Je ne sais pas quel âge tu as, moi je suis jeune et je participe aux groupes ouverts de Revivre (17-25 ans) mais il y en a d'autres. Pour ce que j'en ai vu, j'ai la conviction qu'il est possible d'aller mieux malgré la maladie bipolaire. Je t'assure! Oui je ne parle pas par expérience mais de ce que j'entends et vois de mes yeux... wow! Au point ou j'envie même certaines personnes! Ce n'est qu'une question de temps j'imagine avant que ça aille mieux. Ça et aussi une bonne médication, un suivi, une thérapie efficace, des outils extraordinaires à utiliser tous les jours, des activités à faire pour prendre soin de soi, demander de l'aide etc. Le forum est très aidant, le journal de l'humeur aussi. Tu travailles probablement sur toi et il faut continuer cela, tu es sur la bonne voie! Assure-toi d'être entourée de quelques personnes au moins, qui sauront t'écouter, te comprendre, te soutenir... Des gens auprès de qui tu peux être toi-même.

Bon je pense avoir fait le tour. Sur ce, prend soin de toi et à bientôt! =-)

Re: Bipolarité Cyclothimique

Posté : 05 juin 2012, 07:28
par Bibine
:D Salut Noé

Au cas où tu te demanderais c'est quoi le journal de l'humeur et où se le procurer voici le lien:
http://www.revivre.org/utilisateur/docu ... humeur.pdf" onclick="window.open(this.href);return false;

Je l'ai personalisé à ma façon, en marquant aussi si j'ai fait de longues siestes ou pas dans la journée... bref à toi de trouver ce qui est révélateur chez toi. On est tous particuliers!

Depuis février 2011 mon psychiatre me le fait remplir religieusement et je t'avoue au début je trouvais ça stupide, anodin, je ne comprenais pas où il s'en allait avec ça. J'ai quasiment lâché plusieurs fois, surtout dans les downs. Mais là je comprends!

Ça prends 1 minute par jour, mais à la longue ça pèse lourd dans la balance.
Je me rends compte de mes fluctuations saisonnières mais aussi hebdomadaires, comment mon cycle menstruel m'influence, comment l'alcool (m'influençait pcq là c'est réellement fini), comment les trop courtes nuits de sommeil répercutaient sur les jours suivants, quels sont mes signes avant-coureurs... tout ça! :o

Je me comprends mieux maintenant et quand j'ai une mauvaise journée, ou même un 2-3 jours dégeu, je panique beaucoup moins qu'avant parce que je sais qu'en général ça va de mieux en mieux. à la longue j'ai pu faire des moyennes avec les données; par exemple je suis stable au moins 15 jours par mois, je dors tant d'heures, je bouge tant de jours par mois, mon appétit est bon tant de jours ... etc. Ces données me rassurent, me prouvent que oui il se passe quelquechose mais que non c'est pas aussi débile ni catastrophique que je le pensais avant de commencer le journal. ;)

Ça me montre les bons côtés et les moins bons d'une façon neutre. Et mon psychiatre se réjoui parce que ça lui facilite la tâche grandement et on sauve du temps dans les rendez-vous... je n'ai pas à tout lui raconter il a juste à lire la photocopie plus tard! Donc j'ai plus de temps pour lui poser des questions et trouver des pistes de solutions concrètes à ajouter dans ma vie jusqu'au prochain rendez-vous. Il sent que je suis sérieuse dans l'amélioration de mon état et le journal rempli chaque mois lui prouve. Donc il m'appuie plus et a envie de plus s'investir avec moi, ce que j'apprécie grandement! 8-)

Avec mon emploi j'ai eu la compagnie d'assurance à mes trousses et j'ai dû passer une contre-expertise... c'était reéllement difficile. Après 3 heures de questions ultra-personnelles drillées à vitesse grand V, il ne voulait pas approuver le fait que je suis bipolaire. J'ai attendu jusqu'à la fin, jusqu'à sa conclusion finale pour lui sortir mon Joker. J'ai sorti le journal de l'humeur de ma sacoche, un an de notes sur mes humeurs. Il n'avait jamais vu le journal de sa vie et il était bouché ben raide. Je lui prouvais sur papier, solidement qu'il était en train de conclure autre chose que la vérité pour faire sauver de l'argent à la compagnie d'assurances. Il a approuvé le diagnostic et je suis repartie de là avec le droit de ne plus jamais travailler de nuit parce que ça nuit à ma santé mentale. MÉGA-VICTOIRE! Je n'aurais jamais pu obtenir ça sans le journal! :D

Ça vaut de l'or! Même si ça a l'air un peu "cucu", un peu "nerd", un peu " ben là franchement, moi je vais faire ça? Peuh!"... ;)

Je te raconte ça à toi Noé mais ça vaut pour tout le monde! Bipolaire, Anxieux, Dépressif, TPL ...etc! Ça marche pour tout le monde et oui ça peut contribuer à nous faire aller mieux avec de la constance et du temps (mais par jour c'est juste 1 minute!) ;)

Re: Bipolarité Cyclothimique

Posté : 05 juin 2012, 15:28
par Noé1983
Hey merci vous m'aidez vraiment dans vos commentaires!!!!

zieuverts : je comprends vraiment ce que tu peux ressentir!!! Quand je suis down, moi aussi je passe des heures à dormir et ne pas être "réveillable". Je pleure, je mange à peine ou tout au contraire je me "garoche" dans les cochonneries. Ça dépent vraiment des fois!!!
Ma question de le dire pour le travail, c'est que j'ai lu un article. Une dame qui était préposée aux bénificiaires ne l'avait pas dit au moment de l'embauche. Elle a dû prendre congé parce qu'elle était à terre et puis ses patrons n'ont pas voulu lui donner meme avec un mot du medecin. Elle est retournée voir son doc et il lui a refait un papier. Ses "boss" n'ont pas voulu lui donner. Son médecin à dû s'en meler et aller les voir et leur expliquer que calic, elle est malade pi qui faut qu'elle soit en congé maladie. Eh bien ils l'ont foutus à la porte parce qu'elle ne l'avait pas mentionné lors de l'embauche :(
Donc, ça me fait poser des questions :(
Courages, fait des choses que tu aimes, fait de la méditation. Ça m'aide vraiment moi! Et oui, quand je suis vraiment down, je trouve que je suis un poids pour les gens autour de moi, je ne mérite pas de vivre, et je n'ai qu'une idée en tete : mourir. Mourir pour ne plus souffrir pas pour ne plus vivre...

Bibine : Merci beaucoup! Tu m'as fait vraiment comprendre qu'il était important de le faire. J'ai commencé à le faire le 1ier juin, parce que avant, je ne savais pas que ca existait. Je viens d'etre diagnostiqué donc je ne connais pas tous les trucs ;)
Je le fait religieusement à tous les jours depuis 5 jours maintenant :P
Je suis d'accord avec le fait qu'il est aussi important de ne pas se fier uniquement aux medicaments et au psychiatre. La semaine prochaine, j'entreprends ma "x" ième psychothérapie. Mais cette fois ci en temps que bipolaire. Donc je ne serai pas "traitée" comme les autres fois. On va travailler sur ça au lieux de mes blessures précédentes. Ça va faire du bien aussi de parler à quelqu'un d'autre que mon chum! Je sais que je peux lui faire 100% confiance, mais il n'est pas psy, il n'a pas les ressources que je recherche pour ça! Pis pour lui aussi, ça va lui faire du bien!!! Il ne trouve pas ça tout le temps évident!
C'est vrai que je dois me dire que la personne la plus importante pour moi est "moi". J'ai tendance à l'oublier.
Je ne sais pas mais depuis que je prends des stab. , ben je pogne encore plus les nerfs apres les gens. Avant, je gardais ça en dedans, j'en parlais à mon chum. Ou bien si j'avais à pogner les nerfs, je les pognait après mon chum justement :( pauvre ti chou... Là , je suis pas capable suporter ma mère, mes beaux parents, ma grand mere , mes "amis-es"... Je le dis ce que je pense.. pi c'est pas moi! Je me trouve agressive pi j'aime pas ça!!! :(
Je trouve ça difficile de faire mes choses quotidiennes. Juste remplir mon lave-vaisselle je trouve ca enorme... Des fois où je suis plus high ca me derange pas. Mais comme depuis la semaine passée.. OUF! je rush!! :/
Le journal de l'humeur je l'apporterai à mon rendez vous le 18. Il m'en avait meme pas parlé. Probablement qu'il ne le savait pas lui non plus. J'imagine que je dois lui en faire une copie et en garder une pour mes archives????

Désolée si mes idées sont pas claires, j'ai un peu de difficulté à les mettres en places ces jours ci...

Merci beaucoup d'être là! ;) xx

Re: Bipolarité Cyclothimique

Posté : 05 juin 2012, 21:01
par Bibine
Salut Noé!

Ça me fait plaisir, il y a pas de quoi!
Tu sais il y a ici des gens qui m'aident, c'est normal que j'aide d'autres personnes à mon tour et tu pourras faire de même toi aussi d'ici peu j'en suis sûre... la roue continue à tourner. :D

Je suis contente d'entendre que tu retournes en psycho-thérapie. C'est vrai que ce sera pas pareil, et en plus cette fois-ci tu prends des notes sur ce qui t'arrive et comment tu réagis. Je ne serais pas étonnée que tu aies des résultats différents... ta recette est différente! ;)

Nos proches, on les aime, ils nous aiment et tout ça c'est bien beau, mais ils ne sont pas neutres. Et ils peuvent juste nous donner ce qu'ils ont et ce qu'ils veulent bien nous donner aussi. Souvent ils ont pas les connaissances et les ressources nécessaires pour nous aider véritablement et en voulant bien faire des fois c'est l'inverse qui arrive, même s'ils avaient les meilleures intentions du monde. Et souvent aussi ils ne peuvent pas nous comprendre autant que par exemple les gens ici sur le forum ou dans les groupes d'entraide. En les laissant respirer un peu et en allant vers d'autres ressources que seulement eux, ça leur montre qu'on se responsabilise, qu'on est pas 100% dépendant et qu'on est sérieux dans notre désir d'améliorer la situation. :D

Entre moi et mon chum ça a été un point tournant majeur, le jour où j'ai décidé "d'aller voir ailleurs" (on se comprend). Ça l'a tellement soulagé c'était fou! Et il ne le dira pas comme ça mais je sais bien qu'il m'aime plus maintenant que je ne m'accroche plus à lui, que je suis indépendante de lui côté gestion des émotions. Il était tellement brûlé! Ça lui a permis de respirer, de se reposer, d'avoir des idées nouvelles, des nouvelles perspectives sur la situation. Ça lui a donné de l'aide aussi pour lui-même, tellement qu'il a décidé d'aller en thérapie à un moment donné quand il a vu que ça marchait pour moi. Tout ça parce que j'ai pris la décision à un moment donné "de le lâcher", de "lui sacrer patience", "de faire de l'air!"
:lol:

C'est sûr la maladie rend pas les choses faciles pour les relations interpersonnelles, je souffre encore beaucoup à cause de cela. Mais le bout des autres je ne peux pas le faire à leur place. Je peux seulement faire le mien. Alors c'est là dessus que je travaille, je fais mon bout, du mieux que je peux. Avant je voulais que les autres changent, mais ça c'est avant que je prenne le temps de voir toutes les choses que j'avais à améliorer moi-même d'abord. Trop facile, de pointer du doigt. Il y a beaucoup d'éléments dans les conflits qui je le réalise et l'admets aujourd'hui, partaient de moi, de mes comportements et de mes distortions. Mais pas tous les éléments. Il y en a qui partaient d'eux aussi. Et je ne peux pas contrôler ça, ni prétendre avoir le pouvoir de les changer. Je ne peux que me changer moi-même et c'est déjà assez tough de même merci, alors les autres... je vais passer mon tour j'ai d'autres choses à faire! :lol:

Comme dit Richard Desjardins: "Que Dieu vous garde, moi j'ai pas le temps!" 8-)

Re: Bipolarité Cyclothimique

Posté : 06 juin 2012, 15:03
par zieuxvert
Bonjour BIBINE!

J'étais heureuse de lire ton dernier message. Tu sais déja d'avoir une vie de couple "normal" n'est pas toujours facile alors, avec un complexe Bipolaire y'a des chances que ça crack sin on ne prends pas le temps d'aller chercher de l'info et des ressources.

Je suis seule depuis 4 ans. Je suis bipolaire, mais mon ex lui était alcoolique. Je ne le savais pas avant d'emménager avec lui. Il savait que j'etais bipolaire et il s'est servit de cette situation pour me faire croire que c'est moi qui était rendue folle....Il m'a tellement réduit à une simple crotte de chien dans mon estime.... ( Il faut dire que avant ça j'ai trouvé des facture de boissons, des bouteille caché et je l'ai mit au pieds du mur sur son probleme...Que j'étais la pour l'aider Il faisait de grosse crises en position feotus, cassait des batons de hochkey dans la maison...bref ça allait pas bien! Mais il ne voulait pas consulter...il disait le faire seul) Il m'annonce qu'il veut qu'on se sépare. Là moi je CAPOTE!!! ça fait pas moins de 9 mois que l'on vient d'acheter la maison, il insistait pour que j'achete avec lui cette maison... J'avais besoin de stabilité dans ma vie. Mais là il veut tout foutre en l'air en disant que je l'étouffe et tout....

Le soir avant de déménager, j'ai tenté de m'enlever la vie. J'étais incapable de revivre un déménagement...financierement non plus.

C'est 3 semaines suivantes que j'ai compris ce qui se passait dans ma vie... Je l'ai surpris avec une fille qui se disait sa blonde depuis déja un moment. DONC...IL ME TROMPAIT ET MANIPULAIT!!!! :twisted: :evil:
Je vous épargne toute les saloperies qu'il a fait.
C'est pour cela que j'ai beaucoup de difficulté ;a faire confiance.

En fait en amour, ça prend vraiment beaucoup d'amour pour aider une personne mais elle doit vouloir s'aider aussi. IL NE FAUT jamais oublier qui nous sommes et toujours demander l'avis d'une ressource EXTERIEURE pour savoir si nous somme en psycose ou non. :?

Moi c'est l'infirmère de l'hopital lors de ma tentative de suicide qui m'a ouvert les yeux. Apres lui avoir expliquer mon calvaire et je pleurais tellement...c'etait épouventable! Meme elle avait les larmes aux yeux car elle me disait avoir vécue cela. :cry:

Un manipulateur(alcoolique) peut être mortel pour un bipolaire si celui-ci veut se déculpabiliser de ses actions. Je l'aimais ....
:roll:
Aujourd'hui, je suis célibataire car je ne veux plus me faire mal. Je ne veux plus toujours etre la responsable des chicanes car" on sait ben elle est bipolaire, a pète des coche pour rien" On a plus le droit d'etre faché, on a plus le droit d'avoir des soupçons, on a pas le droit d'etre super heureuse non plus sinon on est High!!! Moi ça me blesse tout ça. Donc, en gardant ça pour moi et en ayant pas d'amoureux...j'évite les blessures!!

Pourtant j'y rêve à mon Prince Charmant...mais lorsque ça cogne à la porte de mon châteaux (coeur) je fais la même chose qu'avec les témoins de Jéhovas " Shhhhuuuuutttt...j'suis pas là!" :lol:

C'est pas évident pareil.....

Re: Bipolarité Cyclothimique

Posté : 06 juin 2012, 15:20
par Noé1983
Ça m'ammène à un autre point.. comment savoir si les sentiments que l'on ressent sont réels ou bien s'ils sont de notre maladie... Je ne suis pas toujours capable de faire la différence! Ma réalité est très différente par fois de celle des autres...
Comment savoir si on a déjà fait une psychose ou non ?
Tous les gens autour de moi ne croyaient pas que j'étais malade. J'ai toujours tout garder en dedans (mon Dieu, jsais pas comment jai fait) et je suis de meme depuis toujours... donc.. sois les gens ne sont pas attentifs aux réactions, soit ils se cachent les yeux.. soit sont juste innocents.. lol!

Re: Bipolarité Cyclothimique

Posté : 06 juin 2012, 16:33
par zieuxvert
Tu as la même crainte que moi!! Mais maintenant je me fie seulement sur mon medecin ou personne ressources. La ligne est mince.

Car je veux bien accepter mes tords mais je veux pas de ceux du voisin quand même!! 8-)

Re: Bipolarité Cyclothimique

Posté : 22 juin 2012, 21:47
par Noé1983
Bonjour tout le monde,

Avec le beau temps et les travaux scolaire, j'ai eu un petite peu de difficulté à venir sur le forum.
Comment allez vous?

J'ai commencé ma psychothérapie cette semaine et depuis lundi mon doc m'a augmenté mon Épival à 750mg. Je ne vois pas de différence vraiment, on verra..

Re: Bipolarité Cyclothimique

Posté : 22 juin 2012, 21:49
par feemystere
Rebienvenue et au plaisir de te lire! Passe une belle fin de semaine^^