Grosse résistance a la médication

(maniaco-dépression)
Avatar du membre
1Furtif
Messages : 275
Enregistré le : 26 févr. 2018, 00:15
Localisation : Montréal

Re: Grosse résistance a la médication

Message par 1Furtif » 25 janv. 2020, 03:10

Allô Mélanie,

Ce soir c'est pareil. Forte tristesse. C'est très difficile à endurer. Je croyais que mes idées suicidaires seraient parties mais ça semble revenir. Ça vient d'une peine d'amour. Je me sens honteux que cela passe devant mon deuil.

Mon psychologue a réservé une séance pour mardi prochain au cas où j'en aurai besoin. J'en aurai besoin pour le soutien moral, mais je répéterai les mêmes paroles, la même chose, que les dernières séances. Je ne sais pas si je devrai l'aviser que je ne viendrai pas ou non. Les funérailles m'ont coûté très chères. Ça me fait beaucoup de dépenses en peu de temps et non prévues.

melaniecoeur
Messages : 604
Enregistré le : 19 sept. 2016, 18:05

Re: Grosse résistance a la médication

Message par melaniecoeur » 26 janv. 2020, 11:13

Allô Furtif,

Je compatie avec ta souffrance. Je peux comprendre. Tu as un gros deuil a faire et aussi, t'occuper des dépenses liées aux funérailles. Ah oui, tu as une une peine d'amour. Tu as eu une blonde? Tu n'a pas a avoir honte. Cest normal d'avoir de la peine. J'ai eu un chum pendant 13 ans et il m'a laissé en 2013, jai eu aucun soutien. J'ai du traverser ca toute seule et ca été très dûr. Je croyais que cétait l'homme de ma vie.

Cest bien d'avoir un psychologue pour pouvoir te confier. Les funérailles t'ons couté cher? IL y a pas d'autres membres de ta famille qui on pu t'aider la dedans.

Toutes mes condoléances!

Mé.

Avatar du membre
1Furtif
Messages : 275
Enregistré le : 26 févr. 2018, 00:15
Localisation : Montréal

Re: Grosse résistance a la médication

Message par 1Furtif » 01 févr. 2020, 00:04

Allô Mélanie,

Je n'ai pas eu une blonde. C'est une fille qui s'entraînait au même gym que moi. Nous nous regardions et nous nous sourions souvent quand nous nous voyons au gym. Depuis qu'elle avait commencé à me sourire en 2018, je n'arrête plus de penser à elle. J'avais commencé à la saluer en 2019. Et j'ai eu le courage de lui parler. Elle était super contente quand je la saluais et que je lui parlais.

Depuis la mi-octobre elle a changé d'attitude envers moi. J'avais disparu pour elle. Ça m'a fait mal. Et je ne sais pas pourquoi.

À la mi-novembre je lui avais demandé si elle était fâchée contre moi et elle m'a dit que non. Je lui ai demandé aussi si elle voulait aller prendre un café à un moment donné. Elle s'était excusée trois fois pour me dire qu'elle avait un copain. Depuis ce temps je me suis effondré complètement et je souffre énormément. Je l'aime toujours.

Les funérailles m'ont coûté effectivement très cher. Mon compte de banque où j'ai puisé l'argent a fondu. Et c'était pour ma retraite (hors REER). Mon père n'était pas riche. Mais il était toujours là pour nous aider. Mon frère n'a pas pu m'aider, mais il a dépensé auparavant pour des réparations sur la maison. Nous sommes quittes maintenant côté dépenses.

Merci d'être là Mélanie

melaniecoeur
Messages : 604
Enregistré le : 19 sept. 2016, 18:05

Re: Grosse résistance a la médication

Message par melaniecoeur » 02 févr. 2020, 20:53

Allô furtif

Je suis désolée de lire que ça va pas bien. C'est difficile quand on aime qqn et que l'autre c'est différent de son côté.

En plus les funérailles. C'est pas facile. Payer tout ça, ça coûte cher. Accepter la mort de ton père.

Tant mieux si je peux t'aider. Toi aussi tu m'aide en répondant a mes messages! Prend soin de toi! Merci

Avatar du membre
1Furtif
Messages : 275
Enregistré le : 26 févr. 2018, 00:15
Localisation : Montréal

Re: Grosse résistance a la médication

Message par 1Furtif » 24 févr. 2020, 02:04

Allô Mélanie,

Comment vas-tu? Ça fait longtemps que nous n'avons pas eu de tes nouvelles. Écris nous quand tu le pourras.

melaniecoeur
Messages : 604
Enregistré le : 19 sept. 2016, 18:05

Re: Grosse résistance a la médication

Message par melaniecoeur » 26 févr. 2020, 16:46

Allô Furtif,

Cest vrai que ca fait longtemps que je suis pas venue écrire ici. Merci de prendre de mes nouvelles.

Disons que ca va pas bien, pas mieux qu'en décembre. Je suis très découragée, jai l'impression que personne entend ma souffrance. Je suis tannée du système de santé ne prennent pas mon cas au sérieux.

J'ai été a l,urgence le 5 février pour idées suicidaires. J'ai été a l'hopital et ils m,ont vu. J'ai vu un stagiaire et je lui disait que j'en avait assez de souffrir de fatigue, dépression et de manque de motivation. IL avait parlé d'antidépresseurs et il avait nommé les sortes. Ca m'avait encouragée. Le lendemain, je vois une psychiatre, elle me parle d,Un programme de hopital de jour. Elle diminue mon Séroquel du souper de 200 mg a 100 mg. PUis mets mon paxil du matin le soir au lieu du matin.

Je revois mon psychiatre et je lui dit que je vais dépressive. IL décide d'enlever mon séroquel du souper et diminue mon séroquel du coucher de 300 mg a 200 mg.

Je me sens encore fatiguée le jours et je ne ferai que dormir. On dirait que ca donne rien. Je suis découragée. Peut importe les changements dans ma médication fait rien. J'ai plus de welbutrin. Personne a voulu me donner un autre AD. Je suis furieuse, ca fait comme 2 mois que je souffre, ca parrait que cest pas eux qui souffre!!!.

J'ai commencé hopital de jour vendredi passé. On fait un groupe de jours. De 9h a 2h, 5 jours semaine pendant 6 semaines.

Ca ne parle que anglais, je comprend rien. mon psy est est a Westmount, cest anglophone, mais ils ne se forcent pas pour parler en francais, alors, je m'épuise a essayer de comprendre, je me sens encore a part des autres et ca me fait vivre de la peine et de la frustration. Je suis nulle en anglais. Je suis en maudit. NOus sommes au Québec et pas en Ontario ou aux états Unis. Nous faisons des groupes de paroles. de l'exercise physique et des jeux de société. Nos diner sont payer.

Ca fait 3 x que j'y vais. Aujourdhui, jai décidé de ne pas y aller. J'était trop fatiguée, mal au coeur, a la tête. Cest une grosse adaption. Je suis tanné. J'ai vu la psy, lundi et elle a rien fait au niveau de ma médication malgré des plaintes de fatigue et perte de motivation. Je suis découragée. Personne entend ma souffrance. Je tourne en rond. J'ai le goût de lâcher. Et recommencer mes activités habituelles que je faisait avant d'aller a ce programme. Comment ca peut m'aider si le monde parle que l,anglais??? PUis que la psychiatre responsable fait rien ni mon psychiatre traitant au niveau des médicaments. Cest clair, je fais une dépression. J'en peux plus.

Merci pour ton intérêt. Jespère que toi, tu vas bien? Viens donner des nouvelles!

melaniecoeur
Messages : 604
Enregistré le : 19 sept. 2016, 18:05

Re: Grosse résistance a la médication

Message par melaniecoeur » 26 févr. 2020, 17:05

De plus, je vais a l'urgence, et ils me parle de ce programme et ne font rien de plus. Je vais a ce programme de jour et ils ne prennent pas en considération ma souffrance. Ils savent que je suis bipolaire. J'ai vu dans mon dossier que jétait bipolaire type 2, dépressive. Car cest la dépression qui domine. Je suis instable. Ils ne veulent pas essayer un autre AD. l'hiver est difficile. J'ai hâte d'être en avril. J'ai de plus du mal a faire mes repas, lavage, balayeuse. Ils comprennent pas pourquoi,, je feelais bien vendredi passé et que lundi, ca allait plus. Franchement. Ils disent que je suis dépressive et ils font rien. HIer, la psychiatre était la, dans la salle pour une heure et on pouvait poser des questions. Bien, il y a eu que 2 personne qui lui en ont posé. Évidement, ils parlent que l'anglais. J'ahi cette maudite langue. Cest du chinois. Cétait toujours le même gars qui parlait en anglais. J'ai failli sortir de la salle en me disait: bien continuez de parler ensembles, les 2. Nous, les autres nous parlions peu. J'étais pas a l'aise de lui poser des questions devant 10 personnes. Mon infirmière vojulait me parler, jai dit oui et quand elle a vu mon air bête, elle a dit: Ah, demain, on se verra.! Bien aujourdhui, jai resté chez nous, je me suis levée a 11h et jai du me coucher après midi pendant 1h30. J'en ai marre! Ca me prendrai un AD de plus et personne a assez de couille pour m'en donner. Ils voient rien ou quoi!

Je pense que je vais lâcher ce groupe la. Je me sens toujours a part des autres. Cest fachant car au début vla 2 ca m'encouragait de commencer ce groupe. Mais, la, cest trop épuisant pour moi, 5 jours semaine, de 9h a 2h, pendant 6 semaine, ca me fait de la peine que ca se passe de même. Je vais retourner a mes activités dans mon centre communautaire en santé mentale, de tout facon, ca y ressemble beaucoup a lhopital de jour. J'ai une intervenante super gentille. IL y a plusieurs genre d'activités. Je vais recommencer mardi. Demain, il annonce une tempête. Seigneur!!! De plus, jai pas pu profiter de mon été 2019, passée a hopital de réadapt pour mon pied cassé. Cest ruff cet hiver. Merci de me lire, jai le coeur gros de souffrance!

Pourquoi continuer d'aller la, si ca me fait plus rager et me faire de la peine???

melaniecoeur
Messages : 604
Enregistré le : 19 sept. 2016, 18:05

Re: Grosse résistance a la médication

Message par melaniecoeur » 27 févr. 2020, 10:42

Désolé je comprends rien à l'anglais!?? Peut tu écrire en français STP les prochains fois!!

Avatar du membre
1Furtif
Messages : 275
Enregistré le : 26 févr. 2018, 00:15
Localisation : Montréal

Re: Grosse résistance a la médication

Message par 1Furtif » 28 févr. 2020, 03:20

Allô Mélanie,

Je viens de voir ton message. J'en reviens pas que tu sois inscrite dans un groupe anglais de l'hôpital de jour. J'ai déjà fait un séjours dans ce genre de thérapie, mais c'était en français dans mon cas. Déjà que tu te sente seule et isolé des autres, ce n'est pas une bonne idée de te mettre dans un groupe dont tu ne comprends pas la langue ou que tu n'arrive pas à t'exprimer dans celle-ci. C'est un non-sens. :shock:

Je suis d'accord avec toi que tu devrais retourner dans ton groupe communautaire en santé mentale. Tu y seras bien mieux. Tu dis que ça ressemble à l'hôpital de jour, donc je ne vois pas pourquoi tu devrais continuer si tu ne comprends pas cette langue anglaise.

Les psychiatres t'ont certainement réduit tes doses de Séroquel car tu te sens fatiguée. Mais je comprends ta fatigue et que celle-ci ne te fait sentir que de vouloir dormir. J'ai le même cas. J'ai rien qu'envie de dormir. Et quand je fais une activité physique, au lieu d'être fatigué ou sentir que je suis à ma limite de l'effort, c'est le sommeil que je ressens. Je dois alors arrêter mon activité physique sinon je vais m'écrouler et dormir. C'est drôle comme sensation.

Concernant les psychiatres qui ne veulent pas te donner de AD, je ne sais pas trop quoi en penser ou quoi te dire. Comme tu te sens dépressives, tu devrais surtout en avoir besoin.

De mon côté, je vais plus ou moins bien. Je suis encore dans la paperasse et le tri de papiers. Mais ça me fatigue de façon vertigineuse. Je sombre en pleine dépression lorsque je fais cette activité. Je dois vraiment y aller petit à petit. Je suis allé m'entraîner lundi passé dans un nouveau gym. Ce n'est pas extra mais je vais me laisser une chance de m'habituer au nouvel endroit. Je n'ai pas pu y aller mercredi car j'avais rendez-vous chez le dermatologue. Et demain, vendredi, je ne pourrai y aller car j'ai des courses à faire. Donc pas évident tout ça.

melaniecoeur
Messages : 604
Enregistré le : 19 sept. 2016, 18:05

Re: Grosse résistance a la médication

Message par melaniecoeur » 28 févr. 2020, 10:45

Allô Furtif,

Moi aussi, ca me décoit quils m'aient mise dans un groupe anglais. Cétait ou ton groupe en francais? J'ai appelé hier pour dire que j'arrêtais, jétais trop fatiguée et le fait que je comprend pas l'anglais. Je vais retourner dans mes activités habituelles dans mon organisme communautaire en santé mentale. Cest mieux comme ca.

Toi aussi, tu veut que dormir. Si le printemps peut venir ca va beaucoup aider. LHiver, cest très difficle. Surtout que l'été passée, je l'ai passé a lHopital de juillet a août a cause que je m'étais cassé un pied et il fallait de la readaptation. Cest comme si javais pas pu profiter de la piscine des parcs l'été. J'ai pas eu d'été dans un sens. Cest pourquoi, je trouve l'hiver dûre et long. Je te comprend de te sentir fatiguée. Cest pas facile. Les psychiatres ont réduit mon séroquel, mais on dirait que cest pas suffisant. J'ai demandé a mon pharmacien hier de faxer une demande a mon psychiatre que je feel pas et si possible de faire qqch avec ma médication. Peut être augmenter mon paxil. Ca aiderai pour ma dépression.

Cest normal de trouver ca dur de faire la paperasse pour ton père décédé. IL faut passer par la et cest sûr que ca doit te faire de la peine et cest normal. Cest normal ca peut venir fatiguant. Cest important justement y aller petit a petit. ON mange un éléphant une petite bouchée a la fois.

Cest bien de t'entrainer, ca garde la forme. Pour ma part, je marche beaucoup. J'ai arrivé hier a passer la balayeuse. J'étais fière de moi. Cétait sale. La, ca va être la vaisselle d,Hier et mon lavage petit a petit. J'en ai beaucoup a faire. J'ai pas de laveuse ni sécheuse, je dois aller laver au sous sol. Je suis au 3e. Ca me prend du courage et l'énergie. Je vais y aller un peu a la fois.

Lâches pas. Cest aidant de partager avec toi. Merci de m'écrire et cest le fun de s'entraider aussi. Bonne journée!

Répondre