Un suicide qui me donne une leçon de vie

(maniaco-dépression)
Répondre
blondebleue
Messages : 1781
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Un suicide qui me donne une leçon de vie

Message par blondebleue »

Jeudi le 5 novembre dernier, la conjointe d’une amie s’est pendue. C’est moi que les policiers ont appelée pour venir à l’urgence accompagner mon amie. Heureusement, ce n’est pas elle qui l’a trouvée pendue mais les policiers. Mais c’est elle qui avait appelé le 911. Sa blonde lui a fait ça en direct au téléphone...

Quand je suis arrivée à l’urgence, un policier m’a annoncé la mort. Ils attendaient mon arrivée pour l’annoncer à mon amie. Et c’est en me voyant réagir qu’elle a compris que les ambulanciers n’avaient pas pu la sauver.

Cette fille était bipolaire. Et je me sens en partie coupable de son geste...

Elle l’avait dit à mon amie qu’elle était bipolaire. Et mon amie se disait que bipolaire c’était pas la fin du monde parce qu’elle me connaissait moi. C’est donc en partie ma faute si elle a commencé cette relation.

Puis la blonde est devenue jalouse de moi de manière irrationnelle. Je ne suis pas gaie mais elle a développé une fixation sur le fait que mon amie la trompait avec moi. Le dernier texto qu’elle a envoyé qqs minutes avant son suicide parlait de moi. Elle ne pouvait pas vivre avec l’idée que j’existais et que mon amie continuait de me voir.

Je suis la raison pour laquelle elle s’est suicidée qq part...

Je sais, elle était malade, impulsive, colérique. Souvent, j’ai voulu aller la confronter pour lui dire qu’elle s’imaginait des faussetés et faisait souffrir mon amie et elle même pour rien. Mon amie ne voulait pas, alors je ne l’ai jamais fait.

Depuis une semaine, je me demande si j’aurais pu empêcher ce suicide...
C’est tellement ironique que je sois la première personne qui a appris sa mort...

Pourquoi je parle de leçon de vie?

Il m’est arrivé d’avoir des idées suicidaires de bipolaire aussi. Quand les infernaux cycles rapides sont revenus au printemps, j’y ai pensé. Depuis plusieurs années j’accumulais des médicaments si ça devenait trop difficile à supporter...

Le 5 novembre, quand le policier m’a annoncé le suicide, j’ai vécu le choc d’être la personne qui apprend la nouvelle. Qui l’apprend à mon amie. Je l’ai accompagnée toute la nuit à l’urgence, la sœur de la blonde aussi. J’ai écouté et vu leur immense peine. J’étais là quand elles sont allées voir le corps. J’ai vu en direct ce qu’un suicide fait vivre aux autres.

Le 5 novembre, j’ai compris que je n’ai pas le droit de faire vivre ça à personne. JAMAIS. Peu importe ma souffrance.
Cette semaine, j’ai donné mes médicaments en trop à la pharmacie. J’ai mis le numéro de la ligne de support sur mon cell.

Un suicide c’est égoïste et violent. On n’a pas le droit de faire ça à personne.
Suegag
Messages : 392
Enregistré le : 25 juil. 2018, 18:42

Re: Un suicide qui me donne une leçon de vie

Message par Suegag »

Salut blondebleue,
C'est vraiment une expérience traumatisante que tu as vécu hier. Je comprend pourquoi tu parles d'une bonne leçon. Quand j'ai attenté à mes jours la dernière fois, y'a 20 ans de ça, ce sont mes 2 petites sœurs qui m'ont trouvé et qui m'ont sauvé la vie. Te dire combien je pense à elles et à mes enfants quand me viennent les flash... mais justement, ça n'empêche pas les flash, le fantasme sur l'arrêt de vivre.
J'ai toujours la conviction que je ne pourrais jamais passer à l'acte. Mais je m'arrange pour ne pas que ça arrive, en me débarrassant de tous moyens qui me passent par la tête. D'un coup que j'agirais par impulsivité. Des fois, suffit d'un court délais pour changer d'idée. Si le moyen est difficile à mettre en place, le processus peut être suffisant pour calmer la crise. Avoir la corde versus devoir aller l'acheter. Tu as bien fait d'aller porter tes pilules.
Cette personne qui s'est enlevé la vie était bipolaire, mais aussi délirante. Un délire, ça nécessite des soins. Certains délires ne se traitent pas, peu importe les interventions de l'entourage ou le suivi médical. Les personnes délirantes sont convaincues de leurs croyances. Même si tu avaient cessé les contacts avec ton amie, elle aurait pu se mettre à croire qu'elle te voyait en cachette.
Les gens qui restent derrière se sentent souvent coupable. Comme toi, ils pensent qu'ils auraient pu faire quelque chose pour prévenir l'irréparable. Mais ce n'est pas comme ça que ça se passe malheureusement. On peut être alerté par certaines choses, y'a des personnes qu'on peut détourner de cette option, qu'on peut aider à traverser la crise, qu'on peut inciter à recourir à de l'aide. Pour d'autres, on demeure impuissant, pour toutes sortes de raison.
J'ai lu quelque part que 20% des personnes qui souffrent de bipolarité meurent des suites d'un suicide. Mais 80% restent vivants. Sûrement que certaines de ces personnes qui font parties du 80% ont eut une leçon de vie. Dans ton cas et le miens, c'est définitivement une corde que nous avons à notre arc. Et non à notre cou.
Je suis désolée que tu ais vécu cette tragédie. Je souhaite que le calme revienne sereinement dans ta vie. Les ressources de prévention sont là pour les proches aussi, pour passer à travers cet après, qui bouleverse à tout coup. Les ressources aident aussi à accompagner nos proches, question de ne pas se mettre toute la responsabilité sur nos épaules.
Prend soin de toi!
isa456
Messages : 1923
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Un suicide qui me donne une leçon de vie

Message par isa456 »

Ouf ! Quelle épreuve pour toi et ton amie.

Cette personne était en détresse, probablement que même si tu lui avais parlé cela n'aurait rien changé, ce n'est pas de ta faute et ne te culpabilise pas pour ça.

Je pense à toi dans cette période difficile.

J'ai aussi eu des pensées suicidaires lorsque j'étais dans des épisodes dépressifs. On a beau se dire que c'est égoïste, quand on ressent cette pulsion de mort c'est plus fort que tout. Tu as bien fait d'aller porter tes médicaments à la pharmacie.
Mentra
Messages : 172
Enregistré le : 23 sept. 2020, 12:19
Localisation : Montréal

Re: Un suicide qui me donne une leçon de vie

Message par Mentra »

Bonjour BlondeBleue,

Juste un petit mot pour te dire que je suis de tout coeur avec toi et ton amie dans cette difficile épreuve.
Aussi,je partage entièrement le message de Isa.

Bon courage Blondebleue. Je t'envoie pleins d'énergies de lumières et de sérénité.

Avec compassion,
Mentra.
Itsabell
Messages : 1148
Enregistré le : 21 août 2016, 23:25

Re: Un suicide qui me donne une leçon de vie

Message par Itsabell »

Désolé blondebleue pour ce qui t’arrive... je n’arrive pas à mettre des mots... xxx
Ouena
Messages : 2199
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Un suicide qui me donne une leçon de vie

Message par Ouena »

Bonjour Blondebleue, je suis sans mot également et j'appuie le message d'Isa. Bon courage!
blondebleue
Messages : 1781
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Un suicide qui me donne une leçon de vie

Message par blondebleue »

Merci de m’avoir lu et pour votre support.

L’ironie de cette histoire n’a pas de fin. J’ai fait jouer ses deux chiens dans la cours attenant au garage où elle s’est pendue. La suicidée avait mis un immense carton avec un smiley qui fait une grimace pour cacher l’intérieur. J’arrêtais pas d’être obsédée par la grimace.

Et pour la cérémonie funéraire, j’avais déjà dit à mon amie que je n’irais pas. Mais la veille, elle tentait de créer un diaporama de photos avec musique sans succès. J’ai offert de le faire. J’ai trié 500 photos pour en choisir 50. Les ai recadrées. Elle souriait partout. J’ai récupéré sur son cell de la musique classique qu’elle écoutait. J’ai créé le diaporama.

Tout ça me laisse dans une fatigue immense.
Le seul message c’est que malgré nos flashs, nos pulsions de mort irrationnelles, on ne peut jamais faire ça aux autres. Je m’accroche à ça comme une vérité dans l’absolu.
Répondre