Déconnectée, ça vous dit qqu chose?

(maniaco-dépression)
Répondre
Suegag
Messages : 398
Enregistré le : 25 juil. 2018, 18:42

Déconnectée, ça vous dit qqu chose?

Message par Suegag »

Bon matin!

Comment ça va de votre côté? On n'a plus vraiment de publication dernièrement.

Du miens, c'est assez... étrange... Je viens de passer une dizaine de jours complètement instables et intenses. Je parle au niveau anxiodépressif. Hier matin, j'étais vraiment mal. Genre que j'ai marché 4 heures. Je devais parler à ma psychiatre hier matin et finalement, elle m'a rejointe en après-midi. C'était en lien justement avec tout ce qui m'arrivait, surtout l'angoisse/anxiété qui était extrême et le sevrage du wellbutrin qui me causait du trouble. Elle m'a dit que le sevrage du wellbutrin, ça ne déprime pas et que je devrais le cesser complètement. J'avais décidé de le prendre aux 2 jours mais bon. Ça doit être autre chose que la médication qui m'a fait cet effet là. Comme la présence de mon ex chez moi. Elle m'a dit aussi que je devrais aller à l'urgence pour accélérer ma prise en charge avec un autre psychiatre. Elle ne travaille plus à la clinique depuis un bon bout et elle ne peut plus me suivre. Ça m'a laissé sous le choc, comme ahurie, un état de surprise qui lâche pas. J'étais à 1 heure de marche de chez moi alors j'ai continué ma route et depuis, je me sens vide et sans émotions.
Je fonctionne comme un robot. Quand un de mes enfants s'adresse à moi, je le regarde, je l'entend, mais je n'écoute pas. Si ça fini par une question, l'enfant insiste et je l'écoute. Et autre fait surprenant, j'ai répondu à des demandes des enfants (aller dans le grenier pour les trucs de Noël, acheter un bonnet de lutin au dollorama) ce que je n'aurais jamais accepté sur le coup comme je l'ai fait. Mon fils m'a même remercié mille fois et m'a dit qu'il avait l'impression de rêver... Je lui ai dit que c'était la magie de Noël...
Je ne me sens plus dépassée, anxieuse, déprimée, irritée, rien du tout, le calme plat, le vide. Ce n'est pas inconfortable pour l'instant. Je ne travaille pas et mes contacts se limitent à mes enfants.
Seule avec moi-même, c'est l'immobilité. Tout me semble sans intérêt. Je vais surement aller marcher dans la forêt, tant qu'a rien faire. J'ai une douleur sciatique mais je ne vais quand même pas rester à rien faire chez nous... Marcher pour gérer l'anxiété et maintenant, marcher pour gérer le vide. J'ai une commission à faire chez canadian tire. La journée va être longue.
Des témoignages sur le sujet?
Yody
Messages : 33
Enregistré le : 01 déc. 2019, 23:05

Re: Déconnectée, ça vous dit qqu chose?

Message par Yody »

Salut Suegag,

tu es en état de choc pour quelque chose de particulier? Ce que tu décris ressemble beaucoup à la stupeur. Lis ici tu me diras si tu reconnais ce que tu vis.
https://www.cnrtl.fr/definition/stupeur

Dans ton cas ça semble être assez intense pour être de la stupeur. C'est assez inquiétant. Surtout si ton état s'intensifie, tu peux déconnecter de la réalité. Tu pourrais demander à une amie de te contacter tous les jours pour évaluer avec elle si ton état empire. Mais si tu demeure en action comme tu le planifie tu peux passer à côté d'une crise. Être capable de se mobiliser et de demeurer dans l'action est un signe que la stupeur perd du pouvoir.

J'ai déjà été dans un tel état suite à un choc violent. Je parle d'un choc physique, une commotion cérébrale mais c'était la même déconnexion que tu décris. Et j'ai connu une bipolaire qui a vécu ça à l'hôpital, pendant un de mes séjour, c'est là que j'ai appris que c'était de la stupeur. Elle n'interagissait plus avec nous, on aurait dit un robot. C'est comme si il y avait un délai entre l'extérieur et l'intérieur. Une déconnexion.

Reste en contact téléphonique avec des proches si possible. Si ça empire il vaudrait peut être envisager d'aller à l'hôpital?

Viens écrire ici aussi, ça peut t'aider à rester connecté. Moi ça parti tout seul. Quelques jours de moins en moins intense mais je ne suis pas une référence, c'était un choc physique. Mais ça semble être le même état.
Prends soin de toi
SACHA
Messages : 3320
Enregistré le : 11 mars 2014, 12:54
Localisation : Gatineau

Re: Déconnectée, ça vous dit qqu chose?

Message par SACHA »

Salut yody

j'ai déjà vécu des états similaires à ce que tu vis et j'ai remarqué chez moi la cause d'une grande fatigue physique et mentale.

l'exercice physique comme la marche est super pour contrer l'anxiété mais des fois, faut savoir se poser.

et si tu vois que ça dégénère hésite pas à aller à l'hopital ..

allez bonne chance
Suegag
Messages : 398
Enregistré le : 25 juil. 2018, 18:42

Re: Déconnectée, ça vous dit qqu chose?

Message par Suegag »

Salut vous deux! Merci de votre réponse. J'ai cherché un peu sur le net et on s'y perd rapidement dans ce genre de symptômes. Côté activité, je n'ai rien fait jusqu'à présent, à part écrire ici et faire quelques recherches. Je suis toujours en congé d'anxiété... Ça c'est bizarre. Je m'en réjouirais si ce nétait pas si bizarre. En fait, tout est plutôt bizarre. Un calme absolue. Le silence, l'immobilisme, le vide. Je pense que je vais me laisser aller dans ça. Ce n'est pas pire qu'un autre symptôme. C'est même mieux! C'est juste bizarre.
Je vais me recoucher, ça va passer le temps un peu. Les enfants arrivent à 15h45, j'espère arriver à faire un souper qui ressemble à un souper. Je vais revenir écrire, question de rester sur la map.
Suegag
Messages : 398
Enregistré le : 25 juil. 2018, 18:42

Re: Déconnectée, ça vous dit qqu chose?

Message par Suegag »

Bonjour!

L'évolution que ça prend:
Hier, le calme total. Aucune anxiété. J'ai connu un bien-être constant, de la plénitude, je me sentais comme dans un beau rêve. J'étais plus irritable avec les enfants mais somme toute, les émotions étaient paisibles. Une fatigue apaisante m'a accompagné toute la journée.

Aujourd'hui, un peu d'anxiété, de fébrilité, mais à peine. J'ai fais une marche avec une amie, ça s'est bien passé. J'ai remarqué que je me répétais souvent sur ce qui se passe ces derniers jours. Un peu comme je faisais en hypo cet été. Mais j'étais plus à l'écoute que mon amie dans les discussions. C'est juste que je me suis trouvée insistante sur le fait que je me sentais tellement bien sans anxiété. En tous cas...

J'étais paisiblement fatiguée en arrivant alors j'ai fais une sieste. J'étais encore couchée quand les enfants sont arrivés. J'ai callé de la pizza pour souper parce que j'ai pas d'énergie à faire le souper.

Je ne me sens plus comme un robot et j'éprouve des émotions.

Je suis encore perplexe à propos de tout ça. J'aimerais être véritablement débarrassée de cette angoisse douloureuse et permanente. Aujourd'hui, j'y crois un peu moins. Y'a un fond de quelque chose. De la nervosité je pense. Je croise mes doigts.
Répondre