Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

(maniaco-dépression)
garou555
Messages : 70
Enregistré le : 01 juin 2011, 15:49

Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par garou555 »

Salut tout le monde,

Je suis de retour depuis plusieurs mois. Ça ma pris environ 4-5 ans pour être stable dans ma vie et d'avoir surmonter 2 grosses dépressions depuis 2008. J'ai repris mes forces petit peu par petit peu et ça été très long. J'ai 2 arrêt de travail entre 2008 et 2010. Le dernier s'est terminé octobre 2012.

Durant ma dernière dépression, j'ai appliqué à UQAM en arts visuels et à ma grande surprise, j'ai été accepté et j'ai décidé de risquer et que je n'avais rien à perdre, c'est tout un but pour moi. Car je suis déficit d'attention et pour réussir il me faut 3 fois plus de temps pour étudier. J'ai fait 5 cours depuis, je suis à temps partiel et je bonifie d'un programme à UQAM pour les personnes considérée ayant un handicap et je reçoit que des Bourses et j'ai de l'aide pour mon français, la prise de notes et je fais mes examens écrits seul dans une salle.

Ma question. Comme j'étais stable avec le Lamictal 100mlg + Épival 1250mlg + welbutrin 450 + Quiétiapine 100Mlg + Concerta 36 mlg par jour. J'ai demandé à ma psychiatre d'enlever l'Épival car je me sens équilibrer, stable et j'ai vraiment repris confiance à la vie et les bons résultats à UQAM m'aide.

J'ai arrêté l'Épival depuis 2 mois et j'ai recommencé à prendre de la bière assez régulièrement. Je ne me sens pas hypo et j'ai même de la difficulté à me réveillé le matin depuis que la session d'été s'est terminé la semaine passé. Aussitôt que je suis debout, J'essai de toujours trouver quelques chose à faire car sinon je capote et pour me calmer en soirée, je prends de la bière.

Alors, je me questionne, est-ce que cela se peut que depuis que j'ai fait l'arrêt de l'Épival, que je boit plus et j'ai envie de faire la fête et de consommer etc...Je suis en rémission de ma polytoxicomanie depuis 5 ans, et j'ai eu une petit rechute 3 semaines passées. J'ai envie de faire la fête, de m'éclater, de baiser toute la nuit, de pas dormir mais en même temps, je sais que si je le fais, je vais à l'hôpital...

Est-ce que quelqu'un ici consomme plus depuis l'arrêt d'un stabilisateur de l'humeur.

Désolé du roman..

Merci à vous tous.
garou555
Kays.

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par Kays. »

C'est ça le truc, avec le trouble bipolaire, dès qu'on est stabilisé pendant une période de temps, on a l'impression d'être guérit. Je crois que tu devrais continuer à prendre les médicaments que tu prenais si ceux-ci te stabilisaient par mesure préventive.

Je suis stabilisée depuis 3 ans avec la même médication et je continue de la prendre même si je me porte bien depuis trois ans.

Tu devrais discuter de tout ça avec ton psychiatre.
Persévérante
Messages : 233
Enregistré le : 18 sept. 2012, 21:51

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par Persévérante »

Personnellement, je crois qu'on vient parfois un peu tanné d'être stabilisé justement.

On cherche à s'évader de l'équilibre artificiel créé par les médicaments, mais je ne crois pas que ce soit une bonne idée.

L'alcool est un dépresseur à la base et interagit souvent avec la prise de médocs. Il faut vérifier avec ton pharmacien.

La pente demeure et demeurera à jamais toujours glissante puisque notre maladie ne peut pas se guérir mais uniquement se soigner.

J'espère t'avoir aidé un peu, mais si j'étais à ta place, je poserais cette question directement à ton psychiatre. Bonne nuit
Kays.

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par Kays. »

J'ai atteint un équilibre depuis 3 ans, mais je me considère comme étant beaucoup plus que stabilisée : je suis heureuse et épanouie. Et je sais que ce n'est pas uniquement du à la faible médication que je prends. J'y suis pour beaucoup aussi.

Cependant, il faut se rappeler que le trouble bipolaire est une maladie qui se gère a vie, on n'en guérit pas. Il faut donc toujours la traiter. Et c'est très typique de croire qu'on est guérit quand on est stabilisé pendant une longue période de temps. Au contraire, il faut maintenir cette stabilisation avec les outils que l'on avait déjà sinon, il y a grand risque de rechute.
garou555
Messages : 70
Enregistré le : 01 juin 2011, 15:49

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par garou555 »

Bonjour à vous deux.

Merci à vous deux de vos commentaires, c'est bien apprécier. Comme je prends, le lamictal, le wellbutrin, séroquel et concerta, j'ai quand même une base pour avoir un maintient.

Je vais attendre un peu et regarder de près tout les symptômes comme je fais depuis 3 ans. Dès fois je me dis, je ne peux pas croire que l'Épival que je prenais m'aidait à ne pas consommer ou du moins d'avoir le goût moins souvent. Je viens de terminer une session intensive d'été de 8 semaines qui m'a mis sur une adrénaline plutôt positive et l'à, voila plus rien, j'ai envie d'être partout à la fois et en même temps je fais du surplace, j'ai une difficulté d'analyser mon énergie à la bonne place. C'est ça qu'il faut que je surveille. Et en plus, mon appétit est plus grande depuis l'arrêt de l'Épival..

Bon, je vais surveiller cela de près pour les 2 prochains mois et si je vois qu'il est nécessaire de les reprendre, bien je vais devancer mon rendez-vous...Et vous deux, vous prenez quoi comme médoc?

Bon dimanche.

garou555
brisedusud
Messages : 234
Enregistré le : 20 sept. 2012, 21:55

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par brisedusud »

Bonjour Garou555

Pour ma part j`ai pris le lithium 2 ans et j`ai cessé 3mois et maintenant épival 1000 mg.
Je comprends parfaitement et je te dirais que la bière ou vin ou... pour moi c`est un indice.
C`est à dire que je dois éviter ou espacer ma consommation au maximun.

Je trouve que tu as presque la réponse dans ton témoignage ! C`est vrai que les stabilisateurs sont un peu plates mais en même temps la bipolarité ne se guérit pas elle se soigne.

J`ai d`ailleurs posé la question directement à mon psychiatre parce que j`ai 51 ans et traité depuis 2 ans seulement. Donc elle a des patients qui arrêtent la médication ou cesse complètement parce que l`impression d`être ok est là.

Elle m`a dit qu`elle en retrouve à l`urgence d`autres non. Je termine en disant que je vois une ts ce qui m`aide énormément et au clsc j`ai commencé un programme avec une diètéticienne aussi.

C`est la première fois que je m`investis autant pour comprendre cette maladie et je crois que cela porte fruit.

Bon dimanche à tous.
Kays.

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par Kays. »

Je préfère ne pas dire ce que je prends comme médication parce que beaucoup de gens ont tendance à se dire quand ils me rencontrent "Elle se porte si bien, je vais prendre la même médication qu'elle et ça m'aidera", or c'est du cas par cas. De plus, comme je l'ai dit, ça a pris beaucoup plus que juste la médication que je prends pour que je sois aussi heureuse et épanouie que je le suis aujourd'hui. C'est du cas par cas, ce qui marche pour les uns ne fonctionnera pas forcément pour les autres.
garou555
Messages : 70
Enregistré le : 01 juin 2011, 15:49

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par garou555 »

Salut la gang.

Merci Kays, et je comprends très bien que la réussite d'une stabilité pour la maladie bipolaire n'est pas seulement la médication et je le sais très bien car dans les dernières années, oui, nous avons trouvé la médication qu'il me fallait et j'ai suivi bcp de thérapie à la clinique de st-léonard pour les troubles de l'humeurs et le fait d'aller à L'Université depuis l'automne dernier ma redonner confiance, tu peux pas savoir comment je me sous estimait en tant que personne et je ne pensais jamais que je pouvais réussir. Je suis tellement fier de moi, tu peux pas savoir comment.

Car juste penser encore que j'ai été accepté, je n'en crois pas encore mes yeux. En plus, j'ai fait 5 cours et j'ai du B+ en montant. C'est un miracle qui vient de chez pas ou.. En tout cas, je suis plus intelligent que je ne le croyais. Et je suis encouragé de continuer pour avoir un BAC....Peut y croire que moi j'étais poche à l'école....

J'ai terminé mon cours lundi passé et mon adrénaline est retombé et je suis totalement bizarre et depuis une semaine, je bois 2-3 bières par jours et c'est comme si ça me manquait si j'en avait pas. J'ai juste peur de perdre le contrôle et je ne suis pas fière de moi car j'ai commencé à prendre des anabolisants pour pouvoir garder mon énergie: et ma façon de penser dans ma tête a changer et je me sens bizarre.

Merci de me lire mais je vous garantie que tous s'arrangeras et c'est seulement une petite rechute.


à plus les amis(es)...

garou555
Gentleman
Messages : 2290
Enregistré le : 14 févr. 2010, 07:10

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par Gentleman »

Salut Garou

Content de te revoir

Pour ce qui est des médicaments ,au nombre que tu prends ,je croit que n'en prendre un de moins ne peut que t'être bénéfique,j'ai jamais compris les médecins qui prescrivent plus que 2 médicaments pour un même troubles.Comment savoir lequel te fait du bien et celui qui te fait pas de bien.

J,ai peut être une explications pour ton adrénaline qui est monté,c'est juste une hypothèse que je lance comme ça tu pourrais y réfléchir ensuite,tu t'est mis a entreprendre des études ,ils t'on accepter ,ce que tu ne croyait pas au début alors peut-être que tous ça a enclencher le reste.Ça me fait penser a moi ils a quelques année quand j'était sans emploie depuis plusieurs année,j'appliquait partout en aéronautique et autre compagnie intéressante et j'était toujours refuser jusqu'au jour ou une compagnie tous pres de chez moi m'a acccepter et que j'ai découvert par la suite que l,endroit était encore plus merveilleux que je le pensait.Moi qui avait perdu la motivation avant cette évènements dans plein de chose,suite a ça,je me suis mis a faire plein de chose en même temps,j,ai fait un grand ménage chez moi,recommencer a aller voir des gens ,je me suis mis a faire plusieur KM en vélo,a sortir ,voir du monde,etc... j'avais comme toi une forte adrénaline qui voulais se manisfester.alors serait ce suite a une bonne nouvelle que tu espérait depuis longtemps qu'elle est du

Pour la boisson moi aussi ,je me suis mis a boire quelque bière mais je mets ça sur le dos que c'est l'été ,il faut chaud et une bonne bud light lime et citron c'est vraiment un pti plaisir,mais peut etre qu'étude font revenir tes vieux souvenir d'étudiant ou étude et bière le soir allait de soi :P


c,est juste des hypothèse que je lance comme ça,je te souhaite une belle continuation dans tes études et bravo
Gentleman
Messages : 2290
Enregistré le : 14 févr. 2010, 07:10

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par Gentleman »

bon juste parler de bière ,ça m'a donner soif.

a la votre 8-)

Bonne St-Jean
Répondre