Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

(maniaco-dépression)
Kays.

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par Kays. »

Tu peux trouver bizarre les spécialiste qui prescrivent plus que d'une chose pour un même trouble, mais tu n'es pas psychiatre Gentlemen

Il faudrait vraiment qu'il en parle avec son professionnel, si on lui a prescrit plus d'une chose, il doit y avoir une raison

Je sais, vous allez me sortir tout le bla bla bla a propos des compagnies pharmaceutiques qui empochent des millions, et je sais que c'est vrai...mais n'étant pas spécialiste, vaut mieux se fier sur un professionnel que sur une personne qui n'a jamais réellement étudié la psychiatrie.

Si tu veux savoir comment savoir quel médicament fait du bien et quel n'en fait pas, il faut demander à un professionnel, c'est dangereux de sauter à tes propres conclusions comme ça et je trouve hyper dangereux de conseiller à une personne de ne pas prendre une médication qu'on lui a prescrite dans un but précis, surtout venant d'une personne qui n'est pas professionnel.

sans offense mais je tenais à dire ce que je pense là dessus.
feemystere
Messages : 3873
Enregistré le : 31 oct. 2011, 22:50
Localisation : Montréal

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par feemystere »

Gentleman a écrit :Pour ce qui est des médicaments ,au nombre que tu prends ,je croit que n'en prendre un de moins ne peut que t'être bénéfique,j'ai jamais compris les médecins qui prescrivent plus que 2 médicaments pour un même troubles.Comment savoir lequel te fait du bien et celui qui te fait pas de bien.
À mon avis, ça ressemble davantage à un questionnement ou réflexion à voix haute qu'un jugement ou une hypothèse de solution ou autre. Ce n'est pas comme s'il était écrit que le nombre de médicaments devrait être diminué, on sait tous que ce n'est pas en notre pouvoir, cette décision revient au professionnel de la santé qui prescrit le médicament.

N'empêche que c'est intéressant comme point de vue et si ça peut faire réfléchir quelqu'un, tant mieux. Ça démontre un certain intérêt et une curiosité qui pousse à vouloir de vraies réponses.

Bonne soirée gang xx
«Une VRAIE RÉUSSITE inclut aussi la santé, l’énergie, l’amour de la vie, l’harmonie des relations, la liberté de créer, la stabilité émotionnelle et psychologique, le bien-être et la paix de l’esprit.»
Kays.

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par Kays. »

Ben de dire "je crois qu'en prendre un de moins ne peut qu'être que bénéfique'' je trouve que c'est une suggestion qui est hyper dangereuse à faire, mais bon, nous sommes à l'écrit, j'ai peut-être mal interprété comme beaucoup de gens ici interprètent mal mes propos.

Je suis une personne aussi qui cherche à voir les vraies réponses et qui creuse et se pose des questions. Mais même si je suis continuellement en contact avec des personnes ayant des probs. de santé mentale et que je leur apporte mon aide, je ne suis pas psychiatre, j'irais pas dire quelque chose de la sorte à une personne qui prend de la médication dans un but précis. Une de mes amies a fait une TS il y a quelques mois et c'était à cause d'un mauvais ajustement de ses médicaments, comme quoi, si cette personne choisit de suivre ce conseil, ça peut avoir un effet hyper néfaste.

Je dis pas ça pour attaquer personne, je le dis par mesure préventive, car changer le cocktail de médicaments peut avoir des répercussions très négatives et carrément dangereuses dans plusierus cas.
feemystere
Messages : 3873
Enregistré le : 31 oct. 2011, 22:50
Localisation : Montréal

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par feemystere »

Kays. a écrit :Ben de dire "je crois qu'en prendre un de moins ne peut qu'être que bénéfique'' je trouve que c'est une suggestion
HA tu marques un point, j'ai fait une 2e lecture trop rapide, je n'avais pas vu.

Et tu as parfaitement raison pour le changement de médication, à ne pas prendre à la légère. Il faut agir avec maturité et prendre les meilleures décisions pour soi, en pensant au long terme.
«Une VRAIE RÉUSSITE inclut aussi la santé, l’énergie, l’amour de la vie, l’harmonie des relations, la liberté de créer, la stabilité émotionnelle et psychologique, le bien-être et la paix de l’esprit.»
Gentleman
Messages : 2290
Enregistré le : 14 févr. 2010, 07:10

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par Gentleman »

feemystere a écrit :
Gentleman a écrit :Pour ce qui est des médicaments ,au nombre que tu prends ,je croit que n'en prendre un de moins ne peut que t'être bénéfique,j'ai jamais compris les médecins qui prescrivent plus que 2 médicaments pour un même troubles.Comment savoir lequel te fait du bien et celui qui te fait pas de bien.
À mon avis, ça ressemble davantage à un questionnement ou réflexion à voix haute qu'un jugement ou une hypothèse de solution ou autre. Ce n'est pas comme s'il était écrit que le nombre de médicaments devrait être diminué, on sait tous que ce n'est pas en notre pouvoir, cette décision revient au professionnel de la santé qui prescrit le médicament.

N'empêche que c'est intéressant comme point de vue et si ça peut faire réfléchir quelqu'un, tant mieux. Ça démontre un certain intérêt et une curiosité qui pousse à vouloir de vraies réponses.

Bonne soirée gang xx

Merci fee,tu as tous compris

Kays ,je me demande vraiment ou tu voit une suggestions dans mes propos,jai écrit -je croit.....C-R-O-I-T ,je parle de ce que je croit ,je suggère pas,quand quelqu'un me dit dit je croit en Dieu,je croit au PQ ,il me parle de ces croyances ,je voit pas une personne qui cherche a m,enfirwouapper.je sais que je suis pas psychiatres,garou est pas fou ,il est aller demander sa permission auprès de son psy pour savoir si il pouvait arreter.


Si il faudrait que chaque fois que quelque demande notre avis,ce qu'on en pense ici sur le forum et que chaque fois quelqu'un dit ce qui croit est considérer une suggestions et qui est mauvais parceque on est pas un psy ,aussi bien plus rien écrire pantoute puis fermer le forum parceque même les intervenant ici ne sont pas des psychiatres.

Personnelement j'ai le droit de croire qu'est ce que je veut ,depuis le nombre d'année que je suis sur le forum,j'en ai vu en tab..des gens me raconter leur histoires ici et en privé,et des gens qui ont dévelloppé des crises d'épilepsie ou autre troubles qui avait pas avant, juste a cause que leur médecin ont trop jouer des doses trop fortes avec un paquets de médoc j'en ai entendu souvent.J'ai un docteur de famille qui lui même capote quand je lui raconte certaine histoire et pourtant il est médecin généraliste et en médecine mentale.

Pour le reste je l'ai écrit que c'est des hypothèses

Par contre ,j,ai fait quelque blagues sur la boissons,sachant qui prends encore 4-5 médicaments la c'est sur que je vais l'encourager d'essayer trouver des trucs pour éviter la boisson parceque alcool et boisson n'ont jamais fait un bon couples et ça pas besoin d'être un psychiatres savoir ça.

merci ;)
garou555
Messages : 70
Enregistré le : 01 juin 2011, 15:49

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par garou555 »

Bonsoir la gang,

Je vais éclaircir quelques petits points. Tous à débuter en 2008. Les psychiatres qui m'ont suivit ont été très prudemment avec la médication pour moi. Au tout début, on m'a prescrit seulement le Séroquel, et pour moi comme Kays dit, chaque personne est différente. Mais pour moi, ce premier médicament ma sauvé la vie en début de mes crises.

Comme j'étais toxicomane et que je suis en rémission depuis ce temps, les psychiatres ne voulaient pas me prescrire d'autres choses pour mes autres souffrances "un and down" rapide versus "Cyclothymie"que j'avait car il fallait attendre au moins 6 mois minimum avant de m'administrer d'autres médication car pour eux c'était les effets de l'arrêt de tous les drogues que je prenais.

Le temps à passé et je peux vous dire que je n'ai pas bcp essayé de médication à part le lithium et je n'ai pas voulu le continuer car même à petite base, j'étais un sans sentiment et je l'ai arrêté pour le remplacer par "l'Épival", je l'ai pris seul quelques mois avant de m'administrer le "Wellbutrin", le temps passe et on a décidé d'ajouter le "Lamictal" et cela à été le cocktail parfait pour moi, les mois passe et je suis de mieux en mieux depuis que je vais à l'école car ça faisait 2 ans que j'étais en maladie de travail. Comme j'ai un problème d'apprentissage et pour donner toutes les chances de ma réussite moi et mon psychiatre avons décider d'ajouter le "Concerta" et il est merveilleux pour moi, mais j'en ai quand même essayer deux avant mais non, j'étais zombie.

2 mois passé, j'ai demandé à ma psy si je pouvais éliminer un stabilisateur "Épival" car je me sens mieux et en contrôle. Elle a accepté avec difficulté mais j'ai pris un engagement que si le "Lamictal, wellbutrin, Concerta et Séroquel ne fonctionne pas bien je vais savoir que "L'épival" était un bon atout pour l'ensemble de ma médication. OUI, je voulais en arrêter un car je trouvais mon cocktail énorme. Mais si je vais pas bien. Mon rdvous sera devancée. Sa peur pour elle, c'est que je monte en "hypomanie" et si cela arrive bien je sais quoi faire. J'ai trop travaillé depuis 2008 sur moi pour retomber dans l'enfer. Je sais pas plus comment prendre soin de moi.

Alors, oui, nous avons toujours été tranquillement dans la médication et quand j'allais pas mieux je le disais et on ajustais c'est tout.

Merci à vous tous de porter un intérêt à ce sujet. Mon premier signe avant coureur quand je sais que je ne vais vraiment pas bien, c'est la paranoïa assez extrême.

Bonne Saint-Jean et oui Gentleman une bonne bière froide et j'aime la bière très forte, j'en boit 2 et ça me suffit.

chow...

garou555
Persévérante
Messages : 233
Enregistré le : 18 sept. 2012, 21:51

Re: Arrêt d'un stabilisateur d'humeur.

Message par Persévérante »

Bonsoir à tous,

Mon petit grain de sel : en santé mentale, la médication fonctionne par la méthode d'essai/erreur.

Malheureusement pour nous qui en faisons les frais, la médecine du cerveau et/ou de la génétique n'a pas encore assez avancé pour prescrire un cocktail (ni même un seul) de médocs précis pour chaque problématique.

Peut-être qu'un jour nous nous rendrons jusque là (et ça serait vraiment génial).

En attendant, il faut être patient. Engraisser, maigrir, être zombie ou autre ce sont les étapes par lesquelles il faut souvent passer pour se sentir mieux. Ne pas baisser les bras devrait être notre devise!

Beaux rêves et faites vous confiance !
Répondre