place du conjoint : entre soutien, vigilance, essoufflement.

(maniaco-dépression)
Répondre
pozkfe
Messages : 12
Enregistré le : 10 déc. 2013, 13:50

place du conjoint : entre soutien, vigilance, essoufflement.

Message par pozkfe » 24 déc. 2013, 11:26

Bonjour,
Je suis nouvelle sur ce forum et vous lis attentivement depuis plusieurs jours. Ce qui m'amène est la maladie de mon conjoint, Ns vivons ensemble depuis 20 ans et il a, d'aussi loin que je me souvienne, toujours eu des périodes de haut et bas. Beaucoup d'irritabilité, quasi en permanence, et des périodes de dépression. Les periodes hautes se caractérisent par des dépenses importantes et de manière impulsives, très peu de sommeil, des fêtes a répétition (donc alcool). Il a traversé une période haute au printemps dernier qui a duré jusqu'au mois d'août puis il s'est écroulé. Il consulte un psychiatre depuis le mois d'octobre et est sous anti depresseurs et anxiolytiques. Depuis 15 jours il semble aller un peu mieux sauf que j'ai l'impression d'une nouvelle période haute qui s'annonce. J'ai beaucoup lu de livres et témoignages concernant la bipolarité et en les lisant j'ai vu défiler ces 20 dernières années. Je lui en ai parlé mais il reste sur l'idée d'un état dépressif majeur. Je pense qu'il n'a pas le bon traitement , il prenait jusqu'ici du xanax et du tranxene, le psychiatre a changé le xanax pour du laroxyl. Ce peut-il que cela entraine une période de manie ?
Je suis assistante sociale et suis donc formée à l'écoute, la compréhension, l'empathie mais j'avoue que c'est bien plus simple d'intervenir auprès d'autres personnes que de faire face à sa propre situation. Parfois je suis lasse de tous ces excès et m'essouffle. Qu'elle est la bonne distance pour le soutenir sans me perdre moi ? Il remets tout en cause depuis cet été (c
Choix de vie, couple, travail...) et dit être perdu. Et moi suis là, je me demande si ces remises en cause peuvent être dues à la maladie ou pas ? Merci de m'avoir lu

blondebleue
Messages : 1751
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: place du conjoint : entre soutien, vigilance, essoufflem

Message par blondebleue » 03 janv. 2014, 13:53

Bonjour Pozkfe,

Ça peut prendre du temps pour les professionnels de la santé à reconnaître les cycles, surtout quand les highs sont des hypomanies que le patient décrit comme des périodes où ça allait très bien. Peux-tu insister pour accompagner ton mari chez le médecin et parler de tes impressions ?

Et comme tu le pressens, plusieurs antidépresseurs peuvent induire un "switch" vers un épisode d'hypomanie, voire de manie ou mixte. Il m'est arrivée de vouloir prendre des antidépresseurs en espérant retourner vers un high...alors c'est difficile de convaincre un patient que les antidépresseurs ne sont peut-être pas pour lui quand il en retire ce qu'il sent comme un "bon high".

Bon courage et patience...

pozkfe
Messages : 12
Enregistré le : 10 déc. 2013, 13:50

Re: place du conjoint : entre soutien, vigilance, essoufflem

Message par pozkfe » 04 janv. 2014, 08:47

Bonjour Blondebleue,
Merci de ta réponse, j'avais pensé lui proposer de l'accompagner chez le psychiatre mais j'ai peur que ce soit trop intrusif, et puis je me demande comment il va accepter d'entendre mes observations sans trop se sentir accablé. Il traverse une période de mieux et je suis moi-même tentée de ne pas en rajouter. Les fêtes de Noël ont été très festives, c'est comme une parenthèse, j'appréhende le retour au calme dés la semaine prochaine. J'ai du mal à évaluer ce qu'est une période mixte ou de repis (est-ce la même chose ?), j'ai moi-même besoin de repis pour me ressourcer, la tentation est grande de faire l'impasse sur la maladie dans ces moments là. Après 20 ans de vie commune, je suis toujours très attachée à lui et voudrai le soutenir dans cette démarche de soins sans trop l'étouffer. Mais je tiens le coup, pour le bien de notre famille, je me raccroche à notre projet de départ et me dis qu'il s'agit là d'une étape sur notre parcours ;-)
Merci de m'avoir lu

blondebleue
Messages : 1751
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: place du conjoint : entre soutien, vigilance, essoufflem

Message par blondebleue » 04 janv. 2014, 11:26

Bonjour Pozkfe,

C'est tout à ton honneur de vouloir garder le fil de votre projet de vie à deux et de respecter sa démarche. Moi j'ai eu besoin que des gens proches de moi me disent les vraies choses - même si sur le coup j'ai pas aimé l'entendre - pour que je réalise peu à peu ce qui m'arrivait. Ça se prend ieux quand c'est fait avec délicatesse et tu sembles être une personne capable de ça.

Il est chanceux de t'avoir à ses côtés.

Un épisode mixte n'est PAS un répit. Tout le contraire. C'est quand des symptômes de dépression sont accompagnés de symptômes de manie. Le mélange d'agitation et de désespoir fait que tu ne sais plus où te mettre...

jony33
Messages : 1
Enregistré le : 13 oct. 2014, 02:19

Re: place du conjoint : entre soutien, vigilance, essoufflem

Message par jony33 » 13 oct. 2014, 02:20

He consulted a psychiatrist for the month of October and is on anti depressants and anxiolytics. 15 days since it seems a little better but I feel like a new high times ahead. I have read many books and stories about bipolarity and reading I saw scrolling past 20 years. I told him about it but it remains on the idea of a major depression. I think it was not the right treatment, he took far xanax and Tranxene, the psychiatrist changed the xanax for the Laroxyl. What can it be that it leads to a period of mania?

pozkfe
Messages : 12
Enregistré le : 10 déc. 2013, 13:50

Re: place du conjoint : entre soutien, vigilance, essoufflem

Message par pozkfe » 13 oct. 2014, 10:53

Pourquoi ce message en anglais ?

Répondre