Une petite nouvelle! Mon histoire

(maniaco-dépression)
Répondre
Ophelie01
Messages : 7
Enregistré le : 28 mars 2014, 12:58

Une petite nouvelle! Mon histoire

Message par Ophelie01 »

Coucou, je suis nouvelle sur le forum! Je vous explique un peu mon parcours de vie comme bipolaire :

Je suis diagnostiquée bipolaire de type II. J'ai 27 ans et j'ai eu le diagnostique il y a un an et demi. Toutefois, je suis malade depuis que j'ai 13 ans (dépression + anxiété) les psychiatres savaient pas trop ce que j'avais... trouble d'adaptation avec symptômes anxio-dépressifs, traits borderline, traits histrioniques, ils ne savaient pas trop (j'ai eu 4 évaluations psychiatrique entre mes 13 et 21 ans mais jamais de diagnostique de bipolarité)... Ainsi, j'ai été traité dès mes 13 ans avec des antidépresseurs qui ont aggravés ma maladie : j'ai été en dépression mixte chronique jusqu'à mes 19 ans (dépression agitée/anxieuse/atypique avec hyperphagie (outremanger, surtout le soir, pour calmer l'anxiété et diminuer la souffrance), hypersomnie la plupart du temps sauf quand j'étais trop anxieuse je faisais de l'insomnie, irritabilité intense, automutilation, idées obsessives sur la mort et le suicide, peur excessive du rejet et de l'abandon (c'est l'élément déclencheur de mon premier épisode dépressif à 13 ans), etc) ... des cycles rapide, des changements d'humeur intense dans la même journée... J'ai essayé plusieurs antidépresseurs et je répondaient mal tout le temps (Paxil 2 ans et demi, Effexor 10 ans, Celexa pendant 2 ans)...

Entre mes 19 et 25 ans j'étais en hypomanie claire ou mixte (avec anxiété importante)... mais pu d'idées suicidaires, je croyais que j'étais ''guéris''(je n'avais pas de diagnostique a ce moment la, je pensais que j'étais seulement sortir de ma trop longue dépression majeure), qu'enfin après 6 ans de calvaire c'était terminé... HÉ NON! L'hypomanie a eu des conséquences importantes sur ma vie. J'ai dû annuler plusieurs sessions de cégep et d'université car j'étais dépressive OU très anxieuse ou les deux. Mes relations amoureuses ont été douloureuses, pénibles, déchirantes... En plus, les deux relations que j'ai eu sérieuses (2 ans et l'autre 4 ans) c'était avec des gens qui avait aussi des vulnérabilités psychologiques alors ça faisait pas un bon cocktail. J'ai de la misère à croire que je pourrais un jour avoir une vie de couple saine et stable.

J'ai commencé à devenir acheteuse compulsive vers 19-20 ans. Je dépensais mon peu d'argent (j'étais aux études à l'université à temps plein) pour m'acheter des vêtements gothiques, médiévaux, victorien, tout plein de vêtements qui valent vraiment chers et difficile à trouver - j'ai toujours été soucieuse du regard des autres et un grand souci de mon apparence physique alors pas étonnant que ce soit dans les vêtements que j'ai eu ma fixation principalemen.

J'ai eu d'autres addictions aussi dont la cyberdépendance, la dépendance affective, l'activité physique, etc.

Ma tendance a outremanger est devenu un réel problème (peu connu encore mais ça s'appelle l'hyperphagie boulimique = c'est la boulimie SANS avoir recours à des méthodes compensatoires donc sans se faire vomir, sans prendre des laxatifs ou sans faire de l'exercice physique de manière excessive pour compenser par exemple). J'ai pris 80 LBS en 4 ans et demi. Les médicaments, n'ont certes pas aidé ainsi que mon hypothyroïdie mais laissez-moi vous dire que ça fait mal au coeur, ça fait mal a l'estime terriblement.... maudit que je suis mal dans ma peau.

Bref, j'ai été hospitalisée pour la première fois a 25 ans, l'idée n'était pas de moi mais de ma meilleure amie et son conjoint... j'ai toujours refusé d'allez à l'hôpital, ça me faisait vraiment peur. En faite dès mes 13-14-15 ans j'avais peur de devenir schizophrène tellement j'avais l'impression que j'allais perdre la boule. Je voulais rien savoir au début, les premiers jours à l'urgence psychiatrique je faisais des crises comme un enfant car j'avais honte d'être là, j'avais une peur incroyable d'être abandonné, je pleurais sans cesse... Quand j'ai enfin accepter d'être là et que j'en avais besoin, je suis tombé en hypomanie! Et le diagnostique aussi m'a fait du bien parce que ça expliquait tellement de choses. ENFIN je sais ce que j'ai! Après 12 ans d'errance, d’incompréhension, de souffrance, de désespoir... Malheureusement depuis que j'ai des stabilisateurs de l'humeur, j'ai quand même fait 2 dépressions majeures, la dernière a durée 4 mois (octobre 2013 à fin janvier 2014) et ça a aggravé mon hyperphagie... Je suis présentement à mon 4e essai de stabilisateur, je prend Risperdal avec Lithium, du Synthroid car le lithium a attaqué ma glande thyroïde, Effexor je suis entrain de le diminuer - on attend d'avoir la bonne combinaison de medicaments, que je sois stable avant de l'arrêter completement). Je prend du Concerta depuis aujourd'hui (je prenais ritalin - meme chose que le concerta depuis quelques mois) pour mon attention/concentration.

En tout cas, je me demande si certain vont lire en entier (rire) je me rendais pas compte que j'avais écrit bcp! Je suis présentement en hypomanie modérée.

J'ai lu beaucoup sur la maladie cet hiver et c'est la que j'ai commencé a accepter le diagnostique et à vouloir me prendre en main car c'est une maladie dont le rétablissement dépend beaucoup de la responsabilisation de la personne (hygiene de vie, travail sur soi) pas juste des médicaments. Bref au plaisir de jaser avec vous!!!
blondebleue
Messages : 1769
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Une petite nouvelle! Mon histoire

Message par blondebleue »

Bienvenue Ophélie!
J'ai lu jusqu'au bout :)
Les histoires de bipolaires varient beaucoup mais elles ont souvent en commun le temps qu'il a fallu pour que le diagnostic soit posé, comme chez toi. Et il est vrai, les histoires de couples sont souvent un peu compliquées mais tu n'étais pas stabilisée à ces moments-là. Alors tu verras qu'il y a de l'espoir que les choses se placent pour toi! Tu as l'air bien entourée et bien suivie. C'est un bon signe. Il suffit de mettre le doigt sur le bon cocktail de médication pour toi.

Garde courage et prends soin de toi! Viens nous raconter comment tu vas.

BB
Joumba
Messages : 100
Enregistré le : 22 janv. 2014, 12:11

Re: Une petite nouvelle! Mon histoire

Message par Joumba »

Bonjour Ophélie,

Oui, je t'ai lu en entier avec un grand intérêt et surtout avec beaucoup de respect.
Merci de ton partage car en te lisant je me suis beaucoup reconnue.
Ton parcours m'éclaire sur mon propre parcours.
Ton partage est apprécié, sincèrement.

Joumba
Ophelie01
Messages : 7
Enregistré le : 28 mars 2014, 12:58

Re: Une petite nouvelle! Mon histoire

Message par Ophelie01 »

En effet, j'ai lu que le délai avant d'avoir le bon diagnostique était entre 8 et 15 ans ou quelque chose comme ça. Et pendant ce délai souvent les traitements sont inadéquats alors ça peut parfois aggraver la maladie.

Quant à l'amour... ah l'amour! J'espère un jour avoir une vie affective normale, une certaine stabilité (sans que ce soit monotone, que ce soit moins chaotique). Je sais que je dois travailler l'aspect de l'estime de soi et être plus indépendante.

En ce moment je suis confiante, j'ai espoir, je vois la vie positivement...j'espère juste garder espoir lorsque je vais rechuter...

En faite le plus dur avec cette maladie c'est de MAINTENIR ses bonne résolutions, son hygiène de vie, ses objectifs... je vais bien en ce moment mais j'ai peur à l'automne prochain car je fais constamment des dépressions à l'automne et de l'anxiété.

En tout cas, merci de m'avoir lu! Je pense que ça fait du bien de se retrouver dans un forum comme ça avec des gens qui partage la même problématique.

Ophélie
mélaniecoeur
Messages : 880
Enregistré le : 17 avr. 2012, 13:41

Re: Une petite nouvelle! Mon histoire

Message par mélaniecoeur »

Bonjour Ophelie01,

J'ai tout lu ton message. Dans un sens tant mieux, si tu as un diagnostic déja. Car ca peut prendre du temps a diagnostiquer ce trouble la. La dépression aussi, jai cela depuis que je suis jeune, petite fille. J,ai un trouble anxio dépressif, bordeline et autiste. Dans ce que tu écris, je me reconnais dans cela. J,ai 37 ans. A chaque automne et hiver, je suis en dépression depuis 2003 et au printemps et été, je suis en high. D'ailleurs j'en ai fait un, l'été passée pendant 4 jours, un hypomanie. Et cest en dépression qu'ons cherche de l'aide dans le type II, nous ne faisons pas de crises maniaques, mais des crises de hypomanies. Donc, moins prononcées et les gens s'en rend moins compte. Ils se disent: Ah, elle va bien, elle est de bonne humeur, point. Je suis aussi sensible au rejet et a l'abondon, la pire chose qui peut m'arriver. Cest pas facile. Je prend du Paxil a 40 mg. Du Séroquel, Lyrica, Rivotril. Ca m'aide quand même beaucoup a dormir. Sans cela, je ne dormirai pas. Mais moi, je me demande si je serai bipolaire?? Ca déja été écris dans un rapport en hypothèse M.A.B. ???? (maladie affective bipolaire). Et l'autre fois, du 3 mars au 19 mars, jai été en high aussi et mon psychiatre s'inquiétait et ma t.s aussi. Mon psychiatre voulait me revoir deux semaines après. Je l'ai vu cette semaine et je vais moins bien. J,ai été a l'hopital 2 jours et en centre de crise jusqu'a lundi passé. Les relations sont difficile aussi. Je compatie avec ta souffrance. Aujourd'ui, jai été a ma rencontre pour une plainte que j'ai déposé contre un psychiatre. Celui ci disait que j'avais simulé un épisode de manie l'été passé. Alors, jai constesté ce commentaire. J'ai été prise pour une manipulatrice et cest faux. Je me sentais vraiment en hypomanie et j'ai pas été prise au sérieux du tout par ce psychiatre la. Pourtant les 2 premiers m'ont vu en hypomanie et l'on notés au dossier. On ne peut pas vraiment constester les 2e premiers psychiatres. Alors, le médecin examinateur et la dame des plaintes ont pris ma plainte que j'ai déposée et je vais avoir des nouvelles dans un mois et demi ou avant. Je souhaite que ca va être pris au sérieux. Cest fâchant car j'étais malade et je ne me suis pas faite respecter. J'ai un trouble de personnalité limite. Alors, ce psychiatre la, a vu juste mon TPL. Mais il y a peut être autres chose aussi. Cest ce que mon psychiatre va observer car il veut que je sois stable. Car lui aussi voit mon TPL en avant plan. Mais le TPL ressemble beaucoup au trouble bipolaire, la ligne est mince. On se sent tellement bien en high. Mais après le risque, on peut tomber en dépression. Quand un psychiatre nous voie en high, cest sûrement plus facile de nous diagnostiquer bipolaire. Et bien sûr, il faut qu'il nous voie souvent pour faire un suivi. J'aime bien manger aussi et je fais de l'hyperphagie desfois. Je me gave de bons aliments et desfois, je suis malade, car j'ai trop mangé. Pour le linge moi aussi, je magasine a l'excès. J'ai commencé vers 18 ans. Je peux acheter 3-4 costumes de bains d'un coup, 6 chandails etc, ca peut me couter 200-300$ d'un coup. J'ai eu 3500$ sur ma Visa. .Et j'en ai pas vraiment de besoin d'autant de linge. Mes tiroirs sont pleins et mon garde robe aussi. Je vois le linge au printemps et été, et je pars en peur, je vois en gros. Je pête le feu et quand j'avais mon chum, j'étais plus forte sur le sexe en été. Il était content mais en même temps, en dernier, il ne voulait plus coucher avec moi. Pas longtemps après, il me laissait pendant que j'étais en high en juillet 2013, après 13 ans de vie commune. Quand j'ai commencé les dépressions saisonnières en 2003, je pleurais beaucoup a tous les jours, une prof dans mon cours de secrétariat me proposait d'aller voir mon médecin et prendre des antidépresseurs, j'avais 25 ans. J'avais peur, je ne lai pas fait. Avoir su, j'aurai été bien avant voir le médecin, j'aurai moins souffert de dépression. J'ai commencé a prendre des antidépresseurs en 2010. Puis encore la, c'était pas assez fort, 20 mg Paxil. La, je prend a 40 mg. Mon psychiatre l'autre fois, me suggèrais de baisser a 30 mg pendant mon high. Mais j'ai refusé, je disait que je ne voulais pas retomber en dépression. Je le revois juste le 7 mai. Cest loin. Par contre, il a laissé son no de fax pour la pharmacie sur mon papier de rendez vous. Cest pas facile de se faire hospitaliser.

Je suis du même avis que toi. Quand on n'a un diagnostic, ca nous aide beaucoup a nous comprendre. On n'a un mot sur ce que l'on a. Nous savons ce que nous avons. Surtout quand tu as souffert pendant des années, 30 années. Ca été de même pour mon autisme. Ca été diagnostiqué a l'âge de 30 ans. Je savais que j'ai toujours eu quelque chose de différent des autres. Ca m'a permi de me mieux me comprendre quand j'ai eu le DX en 2007. Je te comprend tellement quand on vit justement de l'ignorance, incompréhension, souffrance et de désespoir. En tout cas, je te souhaite de trouver la stabilité dans ta médication! Cest pas évident desfois. Moi, jai pris du Ritalin et ca m'a fait plus de tort que de bien. Je ne mangeais plus, je maigrissais au bout, je pèsais 95 livres, j'étais très anxieuse et je ne dormais pas. Alors, jai lâché. J'ai un TDAH. En hypomanie, on n'a tellement envie de jaser, je suis super sociable. Cest vrai que cest une maladie qui se traite avec des bonnes habitudes de vie. Une chance que j'ai ma travailleuse sociale qui me suit et que j'ai un psychiatre pour ma médication et savoir si j'ai autres choses en santé mentale. Cest important d'avoir un suivi avec un psychiatre. Comme cela, il peut voir, nous connaitre.

Bonne chance dans ton rétablissement!
Ophelie01
Messages : 7
Enregistré le : 28 mars 2014, 12:58

Re: Une petite nouvelle! Mon histoire

Message par Ophelie01 »

Wow merci de ton partage sur ton expérience c'est intéressant, j'y vois quelques silmilitudes avec mon histoire personnelle.

Quelques petites réactions:

Pour le ritalin/concerta: c'est justement parce qu'il diminue l'appétit (mais surtout les idées obssessives de malbouffe et les fausses-faim) que je l'apprécie autant! Car je fais de l'obésité et prendre 80 livres en 4 ans c'est dur. Évidemment, j'apprécie beaucoup le fait que ça m'aide à me concentrer et à être attentive.

Loadé la carte de crédit, ça je connais ça ! Je l'ai fait trop souvent...et c'est vrai que la libido est augmenté en hypomanie par rapport à la dépression ou la c'est l'inverse.

Pour le suivi psychiatrique, l'importance du suivi psychiatrique, je suis tout à fait d'accord. C'est pour cette raison que j'ai accepté d'allez à l’hôpital en 2012 avec la demande suivante: trouver mon diagnostic et je veux/j'exige un suivi psychiatique. Ça me rassure énormément d'en avoir un. Mais je stress à l'idée que mon psychiatre pourrait décider que j'en ai pu besoin un jour ...

En tout cas, je compatis aussi avec ce que tu vis... ta plainte par exemple ça doit pas être évident à vivre.

Ah et pour les saisons, je comprend seulement aujourd'hui pourquoi l'été a toujours été ma saison préféré. Avec le recul, c'est la saison ou je suis le plus rarement dépressive.

Parlant de ça, maudit hiver qui veut pas finir aussi, hein!
zed

Re: Une petite nouvelle! Mon histoire

Message par zed »

Hello Ophélie,

Voici des petits trucs - mais, stp, vérifier avant de les faires...

Si tu doit plus de $1000, tu peut faire faillite...

Donc...

Tu peut faire augmenter ta carte de crédit AU PLUS HAUT, faire des bons paiements...en retirant de l'argent et continuer de faire monter la limite. Tu peut aussi retirer des montants d'argent cash TROIS MOIS ET PLUS la faillite - si tu retire de l'argent trois mois AVANT la faillite - ce peut être considéré de la fraude. Parcontre, tu peut acheter en nourriture, en vêtements, en produits à la pharmacie - AUTANT QUE TU VEUT, 5 minutes avant de faire faillite: ce sont des produits de base. Par la suite si jamais un agent allait chez-toi (ce qui n'arrive jamais) il peut vouloir voir comment tu vie - MAIS, il n'a pas le droit d'ouvrir un garde-robe chez toi, un tiroir, une boite - il peut juste observer.
Quand tu fait faillite, on prendra ta TPS, TVQ, retout d'impots et n'importe quel gain de lotterie. Si c'est une première faillite, tu payeras entre 100$ et 200$ pendant 9 mois (Si c'est une deuxième faillite ou troisière - le temps de libération sera plus long et le montant à verser au syndics sera plus gros). Ensuite, tu sera libérée. Tu ne devra plus un sous. Tes reers ne sont pas touchable. Si tu est au études ou sans travail pendant 6 mois d'une année, tu peut retirer jusqu'environ 3500$ - MAIS, tu doit le faire après la libération de la faillite sinon, on saisira les montants.
On dit que ton crédit est ensuite perdu pour 7 ans. C'est faux.
N'importe qui peut te faire crédit après 1 jour de la libération de la faillite - S'ILS LE VEULENT.
Encore, si tu à des reers, une maison, un travail, etc...ça prendra pas 7 ans.
Tu peut aussi prendre une carte de crédit dont tu payera un montant (i.e. 500$) en avance - ils accepteront pour sur.
Si ne le fait pas (carte de crédit), que tu désire faire des achats en ligne (Ebay, Amazon, etc, etc, etc...), tu peut prendre une carte de crédit N'IMPORTE OU qui est prépayé ou, tu peut utilisé Paypal (on prend l'argent directement dans ton compte de banque lors de l'achat).

J'espère que ça t'aidera un peu à y voir plus clair, ou n'importe qui qui vie une situation éconiquement dur. Ces nformations sont en lignes sur le web mais, je les ai un peu condensés...

Zed!
Ophelie01
Messages : 7
Enregistré le : 28 mars 2014, 12:58

Re: Une petite nouvelle! Mon histoire

Message par Ophelie01 »

Merci pour les infos mais je suis pas dans une situation aussi critique...Mes dettes sont pas élevés (500$ sur ma carte de crédit) mais je suis très pauvre en ce moment. Je n'ai jamais été sur l'aide sociale et je n'ai pas de salaire depuis plusieurs mois (session universitaire a temps plein a l'automne 2013 abandonnée cause de dépression). Je suis en recherche d'emploi actuellement. Une chance que je suis chez mes parents (un autre truc dont j'ai honte mais bon je me dis que c'est temporaire).

Mais je dois quand même autour de 8000$ en prêts étudiant.
blondebleue
Messages : 1769
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Une petite nouvelle! Mon histoire

Message par blondebleue »

Comment tu vas Ophélie? Ne t'inquiète pas pour ta dette étudiante, tu ne cumules pas d'intérêts tant que tu étudies et le remboursement se fait très graduellement une fois que tu travailleras seulement. C'est aussi ok d'être encore chez tes parents.
Prends soin de toi!
Répondre