Besoin de partager

(maniaco-dépression)
Répondre
Pomme
Messages : 12
Enregistré le : 07 avr. 2014, 07:28

Besoin de partager

Message par Pomme »

Bonjour tout le monde,
Après vous avoir lu pendant plusieurs semaines sans m'inscrire, c'est aujourd'hui que je me décide. Vos témoignages m'ont inspirée et je crois bien pouvoir être comprise ici.
Pour faire un survol rapide de ma dernière année, je suis en arrêt de travail depuis mai 2013, au début pour une dépression plutôt légère. Je rencontre mon chum début juin, je commence à mieux me sentir. 29 juin, ma soeur met un terme à ses jours. Le week-end suivant je suis en Gaspésie pour les derniers adieux, ça c'était la fds de de mon examen de certification pour devenir prof de yoga que je n'ai pas pu reprendre encore, même si les circonstances étaient là, je le voit comme un échec. Je crois que cet événement, le suicide de ma soeur fut le début de la fin, mais je m'accroche toujours. Je consulte un psy. Mon médecin se sert de moi comme rat de laboratoire et essaie tous les anti-dépresseurs, anti-psychotiques et calmants qu'elle connait. Rien n'y fait, mon état empire. Je devrais peut-être voir un psychiatre docteur? Elle me répond que non, ça servirait à rien, je devrais attendre des mois pour en voir un de toute façon. Je parle de tout ça à une amie, représentante pharmaceutique, je ne le sais pas mais elle connait bien une infirmière qui travaille avec un psychiatre. Elle m'organise un rendez-vous. On est en octobre. Son diagnostic: dépression majeure, il me prescrit un nouveau cocktail de médicaments et établi un protocole de médication à être suivi par mon médecin dans le cas où l'option 1 échouerait. Et, elle échoue. On suit le protocole, rien n'y fait, je m'enfonce. Fin novembre j'emménage avec mon chum, je suis toujours chez lui et de toute façon je n'ai plus les moyens de payer mon apart. 50% de mon salaire et des dettes importantes, la faillite est proche, mes parents me sauvent le cul. J'ai des idées noires, le temps des fêtes n'aide en rien, le trou noir dans lequel je m'enfonce semble être sans fond. 31 décembre, suivi avec mon médecin. On est allées au bout du protocole. Mon médecin m'avoue qu'elle est dépassée. Ma seule solution est le suicide, j'y pense de plus en plus, mais ma soeur l'a fait avant moi, elle m'a coupé l'herbe sous le pied. Tout ce qui me retiens, et je le vois comme un boulet à ce moment là, c'est mes parents. Je n'ai pas le droit de leur faire ça. Avec mon médecin je décide de me rendre à l'urgence, on m'hospitalisera 5 jours. 31 décembre 2013 vers 21h15 le diagnostic tombe; je suis bipolaire type 2. On me met sous lithium, ça marche pas. Mi-février, je commence l'hôpital de jour, 3 fois par semaine. Je change de psychiatre (le 4e!) il cesse le lithium et me donne autre chose. Enfin! ça marche, je remonte tranquillement. Début mars, mon chum me dit qu'il n'en peut plus, on décide de faire chambre à part, voir si les choses se placent. Hier il m'a dit qu'il ne ressentait plus rien pour moi. Il faudrait que je déménage, pas qu'il me mette la pression, il veut qu'on soit colocs, mais voilà que c'est beaucoup trop dur à gérer pour moi en ce moment. Et après m'avoir affirmé à plusieurs reprises qu'il n'y avait personne d'autre, il est juste pas rentré cette nuit. Je suis tellement en colère. Me prendre pour une épaisse est une insulte directe à mon intelligence. Je ne sais plus quoi faire, je suis morte de trouille pour l'avenir, l'impression d'attendre la prochaine catastrophe et je me demande bien qui pourrait vouloir d'une bipolaire. Désolée, je n'ai pas su faire court, mais ça m'a fait du bien de mettre ça par écrit, de faire lire ce pan de ma vie à quelqu'un d'externe. Pour terminer, le trou noir est quand même de moins en moins profond, je peux voir le soleil certains jours.

Prenez soin de vous

Pomme
zed

Re: Besoin de partager

Message par zed »

Hello Pomme,

La perte d'un être cher est toujours une grosse épreuve de la vie.
Parcontre, la perte tragique et soudaine peut vraiment nous démolir.
Soit "heureuse d'être malheureuse" - tu à un coeur.
Malgrer la souffrance et la maladie que tu vie - tu est restée humaine.
Tu devrait te regarder dans le miroir et te dire bien des fois que tu est une belle personne.
C'est poche de te dire cela (et c'est juste mon opinion - je ne suis pas médecin) mais, je ne crois pas qu'aucun médicament remplira le vide intense que tu ressent.
Il faut vivre ta peine.
Et encore un commentaire poche et cliché - le temps aidera.
Ce Monde est un buffet et quelques fois il nous fait manger des choses qui ne sont pas digérables...

Bon courage,

Zed!
Shafali
Messages : 76
Enregistré le : 03 avr. 2014, 23:49

Re: Besoin de partager

Message par Shafali »

Bonjour Pomme
Je me reconnais beaucoup dans ce que tu écris. Je suis désoler d'apprendre qu'au moment où tu semble apercevoir la lumière, ton copain t'apprend cette triste nouvelle. Permet-toi de vivre cette tristesse, mais pense à toi et à te faire plaisir. Ne désespère pas. Comme dit Zed, le temps arrange bien des choses, même si c'est dur à entendre... Tiens-nous au courant de ton état!
Elianne
Messages : 18
Enregistré le : 17 févr. 2014, 08:41

Re: Besoin de partager

Message par Elianne »

Ne doute jamais que quelqu'un voudra un jour d'une bipolaire. Moi je suis cyclothymique et en recherche aussi du bon cocktail médicamenteux pour me stabiliser et mon copain est toujours aussi présent dans mes crises d'angoisses, de larmes, de vouloir mettre un terme à mes jours, dans tout ce tourbillon de folie il sait garder la tête froide et m'aider au mieux de ses capacités. Il y a des gens qui ont la vocation d'aider et c'est de ces personnes-là qu'il faut s'entourer, pas des profiteurs de bonheur qui ne sont là que quand ça les arrange.

Bon courage et n'hésite pas à te confier ici quand ça va pas. Moi je le fais et pour un bref moment, je me sens alors comprise.
blondebleue
Messages : 1769
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Besoin de partager

Message par blondebleue »

Bonjour Pomme,

Trouver la médication qui fonctionne c'est tout un art! Plus que de la science parfois...
Nous sommes plusieurs ici à avoir connu des séries de changements de médication sur plusieurs années. Mais ça se trouve quelque chose qui fonctionne et je note que tu dis que ça va un peu mieux. Courage!

Le deuil de ta soeur a sûrement jouer sur ta sensibilité. Ça aurait ébranlé n'importe qui, bipolaire ou pas. Et je pense que comme bipolaire, on est plus sensible à ces événements de vie que d'autres. Tu as du mérite de remonter la pente et ta soeur t'a probablement donné la meilleure raison de rester en vie parce que tu connais maintenant ce que ça peut faire à ceux qui restent.
Pomme
Messages : 12
Enregistré le : 07 avr. 2014, 07:28

Re: Besoin de partager

Message par Pomme »

Merci à tous pour vos bons mots,
Ça fait effectivement beaucoup de bien de pouvoir discuter avec des gens qui comprennent ce que l'on vit.
Zed, je vais mettre en pratique ton truc du miroir, je sûre que ça va aider et oui ma réaction prouve bien que je suis humaine et que j'ai un coeur. Je pense que je vis tout de même la chose assez normalement, que c'est sain que j'ai de la peine, mais je ne suis pas anéantie. J'ai pris action, j'avance, je déménage chez un ami le 23 avril prochain, j'espère que tout ce passera bien.

Elianne, tu parles de profiteurs de bonheur qui ne sont là que lorsque ça les arrange, ouep c'est exactement sur un comme ça que je suis tombée malheureusement. Mon diagnostic de bipolarité a signé l'arrêt de mort de notre couple je pense.

Blondebleue, je peux dire que oui, ma soeur m'a sauvé la vie. Par contre, je ne crois pas que je serais descendue aussi bas si elle ne s'était pas suicidée. D'un autre côté, tout ça a permis d'établir le bon diagnostic pour moi, j'en étais à mon 3e épisode dépressif en 5 ans. Je me demandais vraiment ce qui clochait avec moi. Mes hypomanies elles passaient complètement inaperçues c'est avec le recul que je peux maintenant les identifier.
Mon cocktail de lamictal et de cipralex fonctionne bien je crois, je vois une belle amélioration depuis le début du traitement malgré tous ces chamboulements.

Bref je lâche pas, je continue de prendre mon courage à deux et je fonce en pensant à mon bien être.

Bonne soirée à tous!
Pomme :)
clintee95
Messages : 17
Enregistré le : 02 avr. 2014, 14:41

Re: Besoin de partager

Message par clintee95 »

Pomme, et tous,

Je n'ai pas suivi l'intégralité de ton parcours. Je m'y attacherai. Il se fait tard en France. J'habite à 10 kms au nord de Paris, et je n'en suis pas fier. Je hais le parisiannisme, même si je reconnais que Paris est une des plus belles villes du monde.

J'ai été ému par quelques propos.

Alors, si tu me permets, écoute cela (vous tous, évidemment), le titre est "Pomme" --> https://www.youtube.com/watch?v=alE7xJax0i8
J'étais petit, j'avais un préjugé sur ce groupe français, maintenant, je me rends compte qu'ils étaient bourrés de talents de compositeurs.

Je ne vais pas très bien, je suis en phase post-dépression. Je suis irritable, mais jamais sans raison, c'est l'intensité qui est sans raion. Par exemple, je donne des coups de pieds aux pare-chocs arrière des voitures qui ne laissent pas passer les piétons et qui filent à 50/60 alors que c'est limité à 30. Alors je prends mon depakote et je sais que je peux joindre mon psy quand je le veux, et voire même aller aux urgences.

Amicalement
blondebleue
Messages : 1769
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Besoin de partager

Message par blondebleue »

Prends soin de toi Clintee!

Pomme, si ça peut t'encourager, j'ai de très bons résultats avec le lamictal après avoir essayé 9 autres médications avant. Si tu sens une amélioration c'est bon signe!

Les hypomanies sont souvent des bons souvenirs à ne pas renouveler ;)
Pomme
Messages : 12
Enregistré le : 07 avr. 2014, 07:28

Re: Besoin de partager

Message par Pomme »

Clintee, j'ai écouté la chanson et j'ai bien aimé les paroles: Pomme n'attend personne, j'adore et ça s'applique totalement à ma situation actuelle où j'ai choisi d'arrêter d'attendre après qq d'autre. Prends bien soin de toi et n'hésite pas à demander de l'aide, pour ma part c'est le plus beau cadeau que je me suis fait. On est pas obligés de vivre avec cette souffrance et les ressources sont là.

Blonde Bleue, j'avais beaucoup d'espoir lorsque j'ai débuté le lamictal. Je lisais ton thread, m'y reconnaissait beaucoup et tu disais que ça fonctionnait bien pour toi. Et ça fonctionne bien pour moi aussi! Je suis d'accord avec toi: ne pas reproduire les hypomanies. Bien que je prendrais bien un peu de cette énergie débordante pour compléter mon déménagement :D
Merci d'avoir écrit ici tout ce que tu vivais, tu m'as fait un bien fou dans l'acceptation de la maladie. Je tenais à ce que tu le saches.
Et toi? La stabilité continue?

Au plaisir!
Pomme
Répondre