Bipolarité et fatigue extrême

(maniaco-dépression)
Répondre
Shafali
Messages : 76
Enregistré le : 03 avr. 2014, 23:49

Bipolarité et fatigue extrême

Message par Shafali »

Salut à vous,
J'aimerais savoir si certains d'entre vous souffrent de fatigue extrême. En ce qui me concerne, je suis cyclothymique et bipo type 2 en plus d'avoir des épisodes de grande fatigue. Par exemple, je peux me réveiller en pleine forme, aller faire des courses et revenir quelques heures plus tard, finie, sans énergie avec un sale caractère. La seule façon de m'en sortir est d'aller me coucher. C'est très handicapant en ce qui me concerne.

J'ai cru qu'il s'agissait de fatigue chronique, j'ai essayé pleins de vitamines, j'ai changé mon alimentation, j'ai fait plus de sport, fait des prise de sang... bref... je vois que le problème est dans ma tête. Est-ce un symptôme de la maladie? Surtout que je ne suis pas stabilisée (je prend un AD effexor et de l'abilify) pour le moment.

Y a t-il d'autres cyclothymiques qui vivent de la fatigue extrême?

J'attends de vos nouvelles, merci!
Elianne
Messages : 18
Enregistré le : 17 févr. 2014, 08:41

Re: Bipolarité et fatigue extrême

Message par Elianne »

Je vis le même problème et aujourd'hui même, mon psychiatre a réduit ma dose d'Abilify qui, selon lui, peut rendre vedge certaines personnes. Je passe donc de 10 mg vers le 3 mg. Selon lui, a faible dose, l'abilify devrait être légèrement stimulant au lieu d'endormant.

Ça vaut p-e la peine d'en discuter avec ton psy...

Courage, je suis très bien placée pour savoir que c'est TRÈS handicapant!

Elianne
blondebleue
Messages : 1769
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Bipolarité et fatigue extrême

Message par blondebleue »

Pour moi aussi la fatigue ou la fatigabilité est un facteur qui entre en jeu, et c'est parfois un signe annonciateur d'un down qui s'en vient. C'est un peu le signal d'alarme qui me dit que mon corps veut ralentir et je suis portée à ralentir le rythme quand ça arrive, dormir plus aussi. J'essaie quand même de m'obliger à bouger, même si c'est une marche plus tranquille qu'en d'autres temps.

Des fois la fatigue c'est aussi simplement de la fatigue réelle. Un signe que j'en fais trop. Et comme je suis portée à me surinvestir dans mes activités, comme ne pas pouvoir arrêter de travailler ou faire du ménage trop poussé, la fatigue est un signe que le corps en a trop fait, même si j'estime que c'était pas tant que ça.

Dans les deux cas, c'est un signe que j'écoute davantage maintenant.
Répondre