bi polaire-phase 1 - comment doit on réagir ?

(maniaco-dépression)
Répondre
Francesca
Messages : 2
Enregistré le : 18 févr. 2010, 08:58

bi polaire-phase 1 - comment doit on réagir ?

Message par Francesca »

Comment réagir avec un bi-polaire phase 1 quand il est en manie ?? faut il lui dire que ce n'est pas vrai, c'est son imagination, le remettre dans la réalité ou bien l'écouté, ne pas parlé...etc
une maman qui aimerait comprendre comment agir
merci
???? y a t-il quelqu'un qui pourrait me répondre rapidement SVP ???
Modifié en dernier par Francesca le 19 févr. 2010, 19:06, modifié 1 fois.
Francesca
Messages : 2
Enregistré le : 18 févr. 2010, 08:58

Re: bi polaire-phase 1 - comment doit on réagir ?

Message par Francesca »

merci pour votre réponse .. par contre ce que je voulais dire c'est que mon fils vient de sortir de l'hoptial avec des médicaments de Lipival 3 fois par jour + séroquel 300mg au coucher... cela fait 2 semaines qu'il est sous médicaments.. il en avait déjà pris pendant plusieurs années ( sans lipival) et il a arrêté la prise très brusquement, alors cela a donné une phsychose... maintenant il n'est plus dans cette état mais encore avec des croyances paranoïde.. micro chez lui,...etc c'est ma question que je vous demandais si je dois agir en le ramenant dans la réalité ou seulement l'écouté
merci
tee a écrit :Il y a beaucoup de groupes de soutien pour les proches de personnes bipolaires. Appeler à Revivre ou à votre CLSC et vous trouverez des ressources pour vous aider. La meilleure façon de réagir, c'est d'appeler la police et de faire hospitaliser de force la personne bipolaire. Le type I est souvent psychotique, répétant les mêmes choses mais parfois il peut être violent......pour lui ou pour les autres. Dans un hopital, il y a des psychiatres et du personnel pour le maitriser.

Faut pas essayer de raisonner avec une personne qui a temporairement perdu la raison.

Bonne chance :|
belly

Re: bi polaire-phase 1 - comment doit on réagir ?

Message par belly »

Je suis aussi du même avis que Tee, je suis moi-même bipolaire de type 1 et je sais que personne n'aurais vraiment pus me convaincre de quoi que ce soit en période plus intense des manies ou de dépressions. Je vous conseil de recontactez son médecin traitant et de lui expliquer la situation, il saura vous guider connaissant son patient et ne vous acharner pas à convaincre votre fils il vous épuisera et tentera de vous amener ds ça folie.

N'hésiter pas à demander de l'aide autant pour lui que pour vous.

Bon courage
Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: bi polaire-phase 1 - comment doit on réagir ?

Message par Cabotine »

Mon père était bipolaire de type I et lors de ses psychoses, la seule chose que je pouvais vraiment faire, c'était l'écouter raconter ses histoires. Il s'est lui-même demandé s'il était malade et cela ne l'a pas empêché de faire une psychose.

S'il prend bien ses médicaments et s'ils sont au bon dosage, il reviendra à la réalité de lui-même. Ça prend un peu de temps.
No human
isabelle.polo
Messages : 11
Enregistré le : 14 juil. 2010, 21:27
Localisation : Outaouais

Re: bi polaire-phase 1 - comment doit on réagir ?

Message par isabelle.polo »

Je suis bipolaire de type 1, et lorsque j'ai fait ma psychose, j'ai apprécié le fait que les gens m'écoutais et ne me fesait pas paniqué pour rien. c'est à dire, de quoi tu parle ...... non, juste écouté et répondre par l'affirmative me sécurisait. Pour la personne en psychose c'est déja tromatisant.

Isabelle
ZAZA
mirifica
Messages : 3
Enregistré le : 01 août 2010, 14:33

Re: bi polaire-phase 1 - comment doit on réagir ?

Message par mirifica »

Bonjour,

Je suis moi-même bipolaire de Type 1 et personne n'a jamais pu marrêter dans mes délires. L'entourage est impuissant car l'on n'a pas conscience en perdant le contact avec la réalité que'on est en danger qu'on épuise les proches.
J'ai déjà été hopitalisée à la demande d'un tiers (ma soeur) heureusement. Cette contrainte était nécessaire. Les hospitalisations ont traumatisantes. C'est pourquoi il faut trouver le bon médecin qui adapte le traitement pour éviter l'hospitalisation, qui, répétée, peut devenir invalidante.
Les proches doivent se préserver et trouver de l'aide auprès des associations concernées pour mieux accompagner le patient.
Temporelle
Messages : 2
Enregistré le : 22 mai 2010, 06:39

Re: bi polaire-phase 1 - comment doit on réagir ?

Message par Temporelle »

Etant moi-même bipolaire de type 1, j'ai demandé à des personnes en qui j'ai confiance de me dire quand je n'allais pas bien. Si votre fils sait que vous lui voulez du bien, il y aura un doute qui va se faire en lui-même et quand la maladie deviendra insupportable, il vous demanderas de l'aide pour l'accompagner vers l'hôpital ou son médecin.[color=#00FF40][/color]
sabines15
Messages : 1
Enregistré le : 20 oct. 2010, 16:33

Re: bi polaire-phase 1 - comment doit on réagir ?

Message par sabines15 »

Mon mari est bipolaire de phase 1. Il fait des crises. C'est dur à vivre. Un policier l'a ramené un matin à la maison. Il a été retrouvé nu sur une aire d'autoroute...
Kays.

Re: bi polaire-phase 1 - comment doit on réagir ?

Message par Kays. »

Coucou, je ne suis pas experte, mais je dirais qu'essayer de converser avec le malade n'est pas la chose a fiare, je ne crois pas qu'il faut essayer de le ramener a la réalité car ca serait peine perdue. Il reviendra a la réalité lorsque sa phase de manie sera terminée.
Golfeur
Messages : 29
Enregistré le : 15 févr. 2010, 11:25

Re: bi polaire-phase 1 - comment doit on réagir ?

Message par Golfeur »

C'est vrai. Faut laisser passer la crise en l'encadrant, en veillant à ce que la personne en crise retrouve son équilibre. C'est parfois long, mais il n'y a pas d'autre solution.

Il faut parfois laisser toute la crise prendre sa place et se retirer autant que possible sur la pointe des pieds pour ne pas en subir le contrecoup ou pour en limiter les dégâts de l'extérieur. C'est au bipolaire de frapper son mur. C'est à son entourage de l'aider à se remettre en selle.

C'est difficile de faire tout ça sans se laisser atteindre. Il faut aller chercher de l'aide pour se soutenir. Mauvais passage qui n'est pas éternel. Platte quand il arrive, mais pas éternel.

On se fait plaisir, on ne prend pas tout sur soi et on ne culpabilise pas en se croyant inapte.

Tiens le coup et réserve-toi des moments de répit sans culpabilité en te disant qu'il faut laisser passer la tempête, comme la pluie de novembre qui finit par céder sa place à des temps meilleurs.
Répondre