Bonjour,

(maniaco-dépression)
Répondre
lila
Messages : 35
Enregistré le : 29 mars 2015, 11:03

Bonjour,

Message par lila »

Bonjour à tous :)

Je suis pas mal fort intimidée pour poster sur le forum.
C’est à peu près pareil que de prendre la parole en public. :(
Mais j’essaye de me rassurer en me disant que je ne suis pas la seule…
Et disons que le fait d’être anonyme aide à se sentir en sécurité !

Je vais essayer de me lancer en résumant au mieux la situation… (advienne que pourra)


Je suis bipolaire, diagnostiquée il y a quelques années. Je crois que l’annonce du diagnostic m’a fait l’effet d’une bombe.
Même si ça m’a soulagée que d’une certaine manière on me confirme que j’avais raison depuis tout ce temps (je suis différentes),
d’un autre côté, ça m’a totalement anéanti d’apprendre qu’en fait, SAVOIR ENFIN le mal qui me ronge, ne le ferai pas disparaître…
J’ai toujours cru que si j’arrivais à savoir pourquoi je me sentais si différentes des autres ou peut-être que si j’arrivais à être plus courageuse,
je réussirai à guérir et vivre une vie « normale ».
Dû au choc de la nouvelle, je suppose, je ne suis plus allée chez mon psychiatre.
Mais j’ai continué de prendre mon traitement pendant un certain temps…………….. (puis je l’oubliais, puis je le reprenais, etc.).
Quand de nouveau j’ai eu besoin d’aide, je n’ai pas osé le recontacter.
Je suis plutôt allée voir une psychologue que m’avait conseillé mon médecin (que je vois tjs). Et j’ai fini par arrêter mon traitement sans rien dire à personne.
Dans les grandes lignes, je crois que j’ai eu très difficile à accepter ma maladie. Et avec le temps je me suis de plus en plus renfermée et isolée… jusqu’au point de me retrouver seule …

Il y a quelques mois, j’ai eu des moments vraiment très difficile à cause de la maladie. Au point que je me faisais peur moi-même. Et je m’en remets doucement…. J’étais si désespérée que j’ai recommencé à consulter un autre psychiatre.
Quoi qu’il en soit, je me rends bien compte que je ne peux pas continuer comme ça (à croire que si on n’y pense pas, ça n’existe pas). Je voudrais enfin me prendre en main, J’ai besoin de mieux comprendre pour pouvoir mieux gérer le quotidien… et j’espère pouvoir en discuter ici…

C’est pourquoi, je voudrais savoir si vous, il vous est possible de vous rendre compte qu’une phase est en train d’arriver ? Parce que moi, je m’en rends compte que quand il est trop tard…

Peut-être que ma réflexion va vous sembler idiote ou farfelue, mais c'est comme ça que je le ressens. --> vu que je n’ai jamais vécu autrement qu’avec la maladie, (parce que d’après ma psychologue ça remonterait à l’enfance), j’ai difficile à savoir où s’arrête ma personnalité…et où commence la maladie.
J’ai appris à vivre de cette manière, tantôt trop heureuse, voir beaucoup trop heureuse. Tantôt dépressive voir suicidaire… J’ai appris à vivre de cette manière parce que je pensais que c’était ça ma personnalité, que c’était ça ma vie…
Maintenant je sais, je réalise et j’accepte que c’est pas le cas… je voudrais pouvoir reprendre le contrôle…
Comme je le disais, je me suis tournée à nouveau vers des professionnels. Et maintenant j’ai recommence un traitement… Je me prends en main! En tout cas c’est ce que je veux mais je souhaiterai avoir vos conseils si vous en avez où tout simplement pouvoir en discuter …

Merci d’avoir pris le temps de me lire...

Lila
Manicpanic83
Messages : 16
Enregistré le : 07 nov. 2012, 22:35
Localisation : Montréal

Re: Bonjour,

Message par Manicpanic83 »

Bonjour, je vis un peu la même chose que toi. Je me demande moi aussi où s'arrête ma personnalité et où commence ma maladie. Je suis bipolaire de type 1 et j'ai fait ma première psychose à 14 ans. Pour moi aussi, la maladie s'est déclarée très tôt et j'ai du mal à me définir maintenant que je sais que j'ai une maladie. Par exemple, avant j'étais très fière de me dire que je m'étais sortie toute seule de profondes dépressions, sans l'aide de personne et sans médicaments. Maintenant, je sais que c'est faux, je ne me sortais pas de la dépression à force de volonté, je passais simplement à un autre stade de la maladie. Si tu veux, tu peux aller lire mon témoignage qui s'intitule Mes hauts et mes bas en long et en large + une psychose. J'y explique un peu mon parcours.
Répondre