journal de modjo

(maniaco-dépression)
modjo
Messages : 355
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

C'est ma 7e saison en tant que coach d'oxford city.

Mes classements furent : 18e, 7e, 18e, 5e, 7e et 6e.

Cette saison est la grande galere. J'ai promis les barrages aux dirigeants mais l'équipe est loin d'en prendre le chemin. On perd contre tous les biens classés. Pour le moment nous sommes 9e a 4 poins des barragistes. Le probleme est que l'on joue mal et que l on est beaucoup trop inconstants.

Nous sommes le 3 décembre. Rien nen'est perdu. Mais il y a beaucoup de travail en perspectives.
modjo
Messages : 355
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

J'étais un peu stressé hier. Je ne savais pas quoi faire de mon week end. Alors j'ai imaginé en parler avec ma mere et tout le stress a disparu. Comme par miracle...

When i find myself in times of trouble, mother mary comes to me speaking word of wisdom...
modjo
Messages : 355
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

Les choses se sont passées de façon tres originales.

Nous avons fini 5e et réussi a monter en division supérieure via les barrages.

Mais la saison d'apres fut catastrophique. On s'est retrouvé dernier et je me suis fait virer a quelques journées de la fin.

J'ai recu une proposition pour entrainer une équipe de D2 mais je vais la refuser. Mon objectif est toujours de faire monter une D6 en D1.
modjo
Messages : 355
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

Moment difficile pendant les fetes.

Difficile de me comparer a mes frere et soeur qui grandissent dans leur vies professionnelle et familialle.

Pour ma part, je suis toujours au salaire minimum a vivre chez mes parents a 40 ans. Pas de femme ni d'enfant.

Mais bon, je garde quand meme le moral. Pas le choix.

Sans compter ces medicaments de misere qui vont me faire baisser mon esperance de vie.

Mais bon, il y a quand meme plein de bons cotés donc pas la peine de me plaindre.

Mais bon, c'est bon de déprimer parfois. Ca fait du bien. Paradoxalement.
modjo
Messages : 355
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

Arreter de se faire chier. Oh yeah !
modjo
Messages : 355
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

Mauvaise passe en ce moment mais j'espere qu'elle va vite se terminer. Je reprend mon stabilisateur d'humeur today. J'espere qu'il va vite faire effet apres deux semaine sans en prendre.
modjo
Messages : 355
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

Que pourrais je bien dire ?
N'importe quoi. Tout ce qui me passe par la tete.
Je suis paisiblement allongé pres du feu.
Il fait bon.
Je me sens a peu pres bien.
J'ai repris mes médicaments depuis deux jours.
Je vois la différence.
Il faudrait que j'appelle ma psy pour annuler mon rdv car mon médecin veut bien accepter mon ordonnance pendant 9 mois. Le pied.
Le chat miaule et veut que je lui ouvre la porte pour rentrer a l'interieur. Mes parents sont partis se promener. Je suis seul a la maison. J'essaie de me faire une raison et de me dire que je ne pourrais jamais avoir un salaire suffisant pour louer un appartement.
Je monte dans ma chambre pour profiter du soleil.
Il fait encore beau pour un 11 janvier a 17h.
Le soleil d'hiver est bas mais il fait tout de meme du bien.
J'essaie de me faire une raison donc. Pas de bon salaire. Pas d'appartement. Pas de copine. Pas d'amis. Des médicaments a vie. Une espérance de vie réduite. Que me reste t il ? Quelques petites économies a faire. De quoi voyager en thailande 6 semaines par an. Et puis voila. Un peu de jeux videos. Un peu d'hypomanie de temps en temps.
Le chat monte me rejoindre sur le lit et se pose pres de moi.
Je m'ennuie un peu.
Mais ca va.
Je suis content que les médicaments fassent effets et que je ne sois plus en dépression légère.
Je ne sais pas quoi faire.
J'ai regardé un match de foot.
J'ai joué un peu au pc.
A présent, je n'ai plus trop de désir pour rien. Alors j'en profite pour écrire. La maladie et la dépression ont cela de bien qu'elles nous font relativiser les choses. Quand ca va va un peu mieux, une certaine paix profonde nous envahit par le simple fait que justement ca va un peu mieux. La vie est bizarre. Ce qui me manque le plus, c est de ne pas avoir de copine. L'affection. Les calins. Les baisers. La tendresse. L'amour. J'ai l'impression que cela me rend moins doux mais bon ca va je survis.
Le soleil continue de briller dans le froid de l'hiver et le chat de dormir sur le lit. J'entend une porte s'ouvrir. Mes parents sont de retour. Tant mieux. Et tant pis à la fois. Il me reste 1h30 avant le début du match de football que je souhaite regarder. Tottenham contre Liverpool. Je ne sais pas ce que je vais faire. Alors je continue de glander au lit avec le soleil et le chat. Mais je ne sais plus quoi écrire non plus. Je repense a la thailande. Mon eldorado ephemere. Du soleil. De la chaleur. De la plage. Des filles. Des piscines. De la glande. Des bons repas. De nouvelles experiences. A peu pres un des seuls reves qu'il me reste. Rever de passer du bon temps. De facon ephemere. J'imagine ce que mes parents diraient s'ils me retrouvaient mort, suicidé. Ca ne serait vraiment pas tres cool pour eux. Je n'ai plus de pensées suicidaires depuis des années. Cela fait plaisir.

Je ne sais pas quoi dire alors qu'il y a tant a dire. Que pourrais je dire ? Que j'ai empeche mon petit frere de se faire violer par un pretre quand il avait 9 ans ? Non ce n'est pas le genre chose auquel on a envie de penser. Que pourrais je dire d'intéressant ? Qu'en France c'est la greve. Que les gens ne sont jamais content. Que c'est assez drole.

Je pourrais lire mais j'ai un peu la flemme.

Je pourrais me rappeler les bons souvenirs de ma vie. C'est toujours agréable.

Je ne sais par ou commencer. Peut etre par ma jeunesse quand je passais mes vacances a ibiza en famille. Ma premiere petite amie. Morgane. Nos baisers echangés en cachette. L'odeur de l'ete. La plage. La piscine. Le bleu du ciel et le blanc des maisons.

Je pourrais me rappeler une autre de mes premieres copines. Mais je ne me rapelle plus comment elle s'apelle. Ah si. Loreline. Quel délice d'aller au cinéma avec elle. Puis sophie. La belle sophie. C'était assez délicieux de se promener main dans la main avec elle dans les rues de ma ville. D'echanger baisers, calins et caresse.

Peu de temps avant que la maladie apparaisse. Avec sa premiere manie puis sa premiere dépression. La tristesse. Entrecoupée de quelques épisode de joie parfois. Meelaw. Emeline. Puis le départ pour le nord et les études.

Les bons souvenirs de fetes pleines d'alcool et de cannabis. La decouverte de la cocaine. De la mdma. La decouverte du sexe. Marie. Cathy. Fanny. Que de bons moments passés. Damien. Sebastien.

Puis la dépression a nouveau sur la fin des études. Puis la bonne humeur qui revient. Le départ sur une ile au soleil a l'autre bout du monde. La nouvelle calédonie. Le soleil. La plage. La musique. Les amis. Chang. Jennifer. Ludwig. Nico. Luigi. Puis la thailande. Wee. Israporn. Que de bons souvenirs encore. La vie passe. Les moments sont difficiles parfois. Mais les bons moments existent aussi. Puis retour dans le nord de la france. Sebastien. Rencontre avec ma petite chinoise. Depart au canada apres l'espagne et venise. Puis la depression revient a nouveau. Retour en france a guerande. Grosse depression. Encore. Puis retour chez les parents. Quelques petits boulots ici et la. Vente de sites web par telephone. Depannage informatique. Puis ca va un peu mieux. Debut de la periode mac do. Reprise des etudes. Meditation a outrance. Quelques histoires avec marie, julia et constance. Que de bons souvenirs encore. Puis grosse dépression a nouveau. Puis depart en thailande. Puis retour en france. Ca va un peu mieux. Je commence a voir un psy. Le docteur maboul. Mauvaises frequentations. Instituteur suppléant. Lia. Elise. Puis changement de psy. Debut de stabilisation. Nouveau travail. Qui dure depuis deux ans.

Pas mal de hauts. Pas mal de bas. Pas mal de bons souvenirs. Les amis. Les petites amies. Les voyages.

Damien. Sebastien. Chang.

Morgane. Loreline. Sophie. Emeline. Meelaw. Marie. Cathy. Fanny. Wee. Israporn. Julia. Elise.

Ibiza. Lille. Nouméa. Bangkok. Seville. Venise. Halifax.
modjo
Messages : 355
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

When i find myself in times of trouble, mother mary comes to me speaking word of wisdom...
modjo
Messages : 355
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

Je me sens un peu déprimé en ce moment. Il faudrait que j'en parle a ma mere. J'ai relaché un peu l'attention. Je suis dans un bas. Ca arrive.
modjo
Messages : 355
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

La vérité est que je m'ennuie.

La vérité est que je suis un maniaque compulsif.

La vérité est que je suis décu et triste.

La vérité est que j'ai trouvé la stabilité grace aux médicaments mais que je suis en down car j'ai arreté de les prendre pendant deux semaines.

La vérité est qu'il faut que je sois patient et que je garde espoir.

La vérité est que mon travail me fait chier.

La vérité est que c'est cool d'avoir trouvé du travail.

La vérité est qu'il faudrait que j'attende encore quelques années avant de changer de travail.

La vérité est que je ne trouverai jamais la vérité.

La vérité est que je suis un menteur qui fuit la vérité.

La vérité est que je suis un maniaque compulsif a la recherche d'une recette magique pour le ne plus souffrir.

La vérité est la souffrance des hommes.

La vérité est que personne ne connait la recette magique pour ne plus souffrir.

La vérité est que je rencontrerai probablement jamais la femme de ma vie.

La vérité est que je perds mon temps.

La vérité est que je veux partir en vacances en thailande me taper des putes.

La vérité est peut etre qu'il faut que je laisse plus de place a la vérité dans ma vie.

La vérité est que je me voile la face.

La vérité est qu'il faut que je sois un peu patient avant de retrouver la stabilité.

La vérité est que j'ai arreté les medicaments pendant trop longtemps et qu'il faut que j'attende un peu avant qu'ils refassent effet.

La vérité est que c'est chiant d'attendre.

La vérité est que je pourrais lire.

Mais la vérité est que je vais dormir.
Répondre