prise de conscience : bipolaire type 2

(maniaco-dépression)
missp
Messages : 50
Enregistré le : 26 nov. 2015, 17:58

prise de conscience : bipolaire type 2

Message par missp »

Bonjour a tous ! Je suis suivi en psychothérapie depuis maintenant quelques mois. J'ai parlé avec ma psychologue que je me sentais souvent dépressive et sans intérêts, et ce, de façon assez régulière. Par moment je me sens revivre , je vais mieux je me sens énergique . Mais quelques temps plus tard je me sens de nouveau littargique , triste et sans énergie. Je pourrais dormir 12 heures et plus par nuit . Suite a plusieurs prises de sang , visite au medecin , changement de medicatipn (antidepresseur ) , je me sens toujours comme avant , sans aucune amélioration notable. Ma psychologue ma proposer de parler de mon cas avec la psychiatre du clsc afin d'essayer de trouver une médication approprié qui pourrait m'aider . Aujourd'hui , j'ai su que je devrais rencontrer à nouveau une psychiatre car on me dit qu'il y a des chances que je sois bipolaire type 2. Depuis que j'ai 18 ans je prends des antidepresseur suite à une dépression majeure ainsi qu anxiete sévère et crise de panique. Je suis sur le choc je dois l'avouer . Je me sens vraiment stresser mais en même temps je me sens soulager qu'on a peut etre trouver ENFIN ce de quoi je souffre depuis des années !!!
Et vous comment avez vous vécu l'annonce du diagnostique ? Est ce que le bon traitement vous à fait le plus grand bien ??!!
Merci de bien vouloir me parler de votre expérience !!
Missp
Coco31
Messages : 131
Enregistré le : 10 août 2015, 10:29

Re: prise de conscience : bipolaire type 2

Message par Coco31 »

Bienvenue sur le forum.

Ça fait 10 mois que j'ai mon diagnostique de bipolarité. Ca m'a fait la même chose qu'à toi: un choc puis un sentiment d'être rassurée. Ca expliquait beaucoup de chose.

Dans mon cas c'était suite à un épisode de manie assez sévère. J'avais jamais connue ca avant. C'était surtout des épisodes dépressifs que je connaissais. On a coupé ma médication d'un coup pour freiner la manie et je suis presqu'aussitôt tombé dans un épisode dépressif qui dure depuis.

Trouver le bon traitement est long, mais semble-t-il que c'est normal. On change souvent de médication, on cherche, on s'interroge.... Un jour on trouve.

Bonne chance.
missp
Messages : 50
Enregistré le : 26 nov. 2015, 17:58

Re: prise de conscience : bipolaire type 2

Message par missp »

Merci pour ta réponse !! J'ai eu une épisode de manie suite à n antidepresseur il y a de cela 2 ans. On avait appeler sa une hypomanie toxique. Par la suite , rien de particulier . Comme j'ai toujours été une fille intense personne ne pensait que je pourrais être bipolaire. Je viens de commencer un nouvel emploi et la nouvelle d'aujourd'hui (apprendre qu'il y a de bonnes chances que je sois bipolaire type 2 ) me rends mega anxieuse. C'est comme si tout la confiance que j'avais face à ce nouveau travail venait de prendre le bord. j'étais tellement stresser aujourd'hui que j'ai du me prendre un seroquel pour me calmer les nerfs. Prenais tu des antidepresseur avant ton diagnostique de bipolarité ?!!
Étais tu anxieux ?!!
Coco31
Messages : 131
Enregistré le : 10 août 2015, 10:29

Re: prise de conscience : bipolaire type 2um

Message par Coco31 »

Je prenais effectivement des antidépresseurs avant mon épisode de manie. On pourrait dire que j'ai fait comme toi une hypomanie toxique.

J'ai toujours été anxieuse, mais je vivais bien avec cet handicap. J'arrivais facilement à passé par dessus mes craintes, défoncer les barrières, relever les défis...

Dernièrement l'anxiété me pèse beaucoup. J'ai espoir que ça va changer avec la bonne médication.

Moi je suis en arrêt de travail depuis bientôt 1 an.
Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: prise de conscience : bipolaire type 2

Message par Nath2727 »

Salut MissP

bienvenue sur le forum!

J'ai reçu mon diagnostic de bipolaire type 2 il y a 4 ans, suite à une hypomanie induite par les AD également. Moi aussi, je suis une fille intense qui bouge beaucoup et fait tout à 200%. Mais un jour, du jour au lendemain, je suis tombée en dépression mélancolique sévère. Le diagnostic a été posé à l'hôpital quand on a été obligé de m'y admettre parce que j'avais des idées suicidaires. La psychiatre qui m'avait pris en charge à cette époque me l'a jeté à la figure comme on crache un venin. Je suis restée complètement anéantie mais pas par le diagnostic comme tel mais par le caractère chronique de la maladie. Depuis, j'ai changé de psychiatre et ça va beaucoup mieux.

Plus vite tu auras un diagnostic précis, plus vite tu auras des médicaments appropriés et plus vite tu te sentiras mieux. Il faut en moyenne 8 ans pour diagnostiquer la maladie à date. Chez moi, ça a pris 20 ans... Mais moi aussi, je me sens soulagée car j'ai enfin un nom sur mes symptômes.
Grâce à mon traitement qu'on a mis deux ans à ajuster, je suis à nouveau fonctionnelle, travaille à temps complet, vis une vie entièrement normale, vais à l'université, voie mes amies et ma vie de couple a repris son cours. Bien sûr je prends beaucoup de médicaments mais si je suis bien avec, j'accepte le compromis.

C'est normal d'avoir du mal à accepter ton diagnostic, car tu devras faire le deuil d'un cerveau parfait...
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.
missp
Messages : 50
Enregistré le : 26 nov. 2015, 17:58

Re: prise de conscience : bipolaire type 2

Message par missp »

Bon! Je vois qu'on est plusieurs dans la même situation lol
J'espère seulement que sa ne seras pas trop long avant d'avoir ma rencontre avec le psychiatre afin d'essayer enfin une médication approprié ...pour l'instant j'essaye seulement de reprendre ma vie comme avant de savoir que j'en étais p.e atteinte mais je suis comme prise avec une boule d'anxiété dans le ventre . C'est comme si le peu de confiance que j'avais envers mon nouveau travail (qui commence soit dit en passant demain ) me stress x1000 plus qu'avant que je sache que j'étais p.e bipolaire..je sais que c'est absurde mais c'est exactement ce qui se passe dans ma tête :cry: :(
Aaries
Messages : 5
Enregistré le : 25 nov. 2015, 17:41

Re: prise de conscience : bipolaire type 2

Message par Aaries »

.
Modifié en dernier par Aaries le 20 déc. 2015, 19:02, modifié 1 fois.
missp
Messages : 50
Enregistré le : 26 nov. 2015, 17:58

Re: prise de conscience : bipolaire type 2

Message par missp »

Merci beaucoup ! :D :D
Dodo pour moi avant ce nouveau défi qui commence demain 6h am!!
Bonne nuit à tous :)
Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: prise de conscience : bipolaire type 2

Message par Nath2727 »

Salut Missp,

j'espère que ta première journée de job a bien été et que tu as assuré comme une bête!

Tu sais, le diagnostic permet de trouver une médication appropriée, mais ça reste un mot, une case dans laquelle on est mis par le psychiatre. Mais il est bon de se souvenir qu'on traite le malade et non la maladie. Ne t'accroche pas sur le mot, que ce soit bipolaire, TAG, TPL ou tocs phobiques, ça reste un mot. Seuls les symptômes sont importants. C'est certain qu'avec un bon diagnostic, on peut expliquer certains comportements qu'on a eu par le passé, mais sinon, on reste des individus et les traitements en psychiatrie sont aussi individuels, ce qui fonctionne pour l'un ne fonctionne pas forcément pour l'autre.
On a tous plus ou moins quelque chose: cancer, sclérose en plaque, trouble bipolaire, diabète. On est souvent notre maladie au lieu de se dire que nous en sommes atteints. Le TB se traite relativement bien par une médication appropriée qui, probablement, diminuera également beaucoup ton anxiété. Ce sera seulement bénéfique pour toi.

Donne-nous des nouvelles!
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.
missp
Messages : 50
Enregistré le : 26 nov. 2015, 17:58

Re: prise de conscience : bipolaire type 2

Message par missp »

Bonjour !
J'en suis don à ma deuxième journée de travail complète! Pas toujours facile mais je tiens bon :)
J'ai recommencer à prendre 25 mg de seroquel au couché , ce qui m'aide à bien dormir et à calmer mon anxiete .
J'ai hâte d'avoir des nouvelles du psychiatre pour un traitement approprié !
Répondre