Rechercher l'âme soeur dans l'invalidité de la bipolarité

(maniaco-dépression)
Cain
Messages : 26
Enregistré le : 07 mars 2016, 22:26

Re: Rechercher l'âme soeur dans l'invalidité de la bipolarit

Message par Cain »

En tant que malade, tu devrais connaître l'importance de ton traitement.

Devons-nous endurer vos "up and down" parce que vous décidez de ne plus vous soigner?
Devons-nous souffrir parce que vous souffrez?

Nous pouvons être là pour vous, mais, je crois que vous devez comprendre qu'il s'agit d'une forme de "contrat" ou d'entente responsable entre vous et les gens qui vous entourent, il ne s'agit pas d'amitié conditionnelle, il s'agit d'accepter une amitié stable, et que cette stabilité passe par prendre vos médicaments régulièrement.

Il s'agit de poser des limites claires à ne pas dépasser : la prise de médicaments est gage de stabilité pour vous, et pour ceux qui vous entourent aussi, et je crois que des personnes non malades, compréhensives ne peuvent qu'être que bénéfiques en terme de stabilité en posant ces limites claires et fermes vis-à-vis de la prise de médicaments et du suivi avec le médecin.
Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: Rechercher l'âme soeur dans l'invalidité de la bipolarit

Message par Cabotine »

Je ne suis pas de ceux qui sont malades. Je suis de ceux qui ont accepté la maladie d'un proche. La réalité est que parfois ces gens-là sont trop malades pour aller chercher les soins nécessaires et vont même stopper une médication. Parce qu'ils sont malades. Et dans ces cas-ci les personnes comme toi ne sont d'aucune aide. Bien sûr que c'est une relation avec conditions! Je comprends, toutefois, que ce n'est pas tout le monde qui peut voir la maladie en face. Ce n'est pas un reproche, tu fixes tes limites et c'est légitime, reste que si on est un bipolaire en crise, mieux vaut ne pas croire que vous serez d'un grand support!

Aimer inconditionnellement, c'est accepter les travers de l'autre. Pas demander à gommer ces travers. Savoir qu'ils sont là et que l'être aimé fait de son mieux pour les gérer.

Personne ne t'oblige à t'entourer de gens instables. Si ton pote se tape une psychose, tu seras le premier à décamper, et c'est légitime. Mais, sachant cela, tu peux aussi donner le contrat à une personne qui sera en mesure de dealer avec.
No human
Cain
Messages : 26
Enregistré le : 07 mars 2016, 22:26

Re: Rechercher l'âme soeur dans l'invalidité de la bipolarit

Message par Cain »

Je vais te poser une question.

En phase d'hypomanie, qui écoute quand on lui dit de consulter ou d'aller prendre ses médicaments?
As-tu déjà vu un malade en phase up écouter quand on lui dit qu'il n'est pas bien et qu'il devrait prendre ses médicaments régulièrement?
Surtout quand on est ni conjoint, ni membre de la famille? On a aucune autorité pour demander l'hospitalisation.

Personne, c'est le propre de la phase up.

On se sent totalement désarmé, alors comme tu le dis, oui, dans ces phases là, on n'est d'aucune aide.
Non seulement ça, mais ces phases de up sont souvent propices aux brimades et aux réflexions blessantes, comme le disait Nath dans un autre commentaire, nous sommes humains, comme tout le monde, et je crois que nous avons tous une limite de remarques désobligeantes et blessantes que nous pouvons accepter, à tout le moins, sur le coup.

La différence, probablement, entre quelqu'un qui accepte la maladie d'un ami, et quelqu'un qui le rejette totalement, c'est : savoir prendre ses distances lorsque la personne est en phase "up" et qu'elle arrête son traitement, et qui de toute façon n'écoutera rien d'autre que son délire maniaque/hypomanique, pour éviter de s'en prendre trop dans la face inutilement, mais savoir revenir au moment opportun, donc, quand sa redescend, sans la faire se sentir honteuse, mais peut-être en l'amenant fermement à prendre conscience de l'importance de son traitement.

Avec une de mes ex, j'ai réussi, par je ne sais quel miracle à l'amener à consulter dans un entre-deux phases qui n'était pas tout rose, on s'est laissés peu de temps après, mais au moins elle était suivie.

Il faut comprendre qu'on peut être compréhensif, mais qu'on ne peut pas se sacrifier entièrement à un malade non plus.

Dans la vie, tout n'est pas blanc ou noir,on ne rejette pas les gens parce qu'ils sont malades, mais ça ne veut pas dire non plus qu'on peut tout accepter, surtout les blessures en phase up, sous prétexte que les gens sont malades, il n'en reste pas moins que pendant les phases normales, ce sont des personnalités intéressantes à côtoyer, très sensibles, d'où l'intérêt supplémentaire à être ferme avec la prise de traitement pour prolonger ces phases de stabilité.

"Aide-toi et le ciel t'aidera", dit le dicton.
Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: Rechercher l'âme soeur dans l'invalidité de la bipolarit

Message par Cabotine »

Tu as tout à fait raison. Personne n'aime être blessé inutilement.

Après, quand les bipolaires sont en phase up, c'est aussi là qu'ils sont les plus vulnérables et qu'ils ont le plus besoin de soutien, même s'ils affirment le contraire!

J'ai enduré un tas d'insultes par abnégation. J'accepte que la vie m'a apporté une personne malade et que cela a eu des répercussions sur ma propre santé mentale. Je suis fière de ne pas avoir abandonné cette personne-là.

Or, je comprends aussi tout à fait que nbre de personnes aient besoin de se protéger, je sais mieux que personne qu'un bipolaire en phase maniaque peut être très méchant! Si tu savais comme ils s'en veulent, après coup!
No human
Cain
Messages : 26
Enregistré le : 07 mars 2016, 22:26

Re: Rechercher l'âme soeur dans l'invalidité de la bipolarit

Message par Cain »

Je sais qu'ils s'en veulent Cabotine, et pas seulement pour les insultes, mais pour les comportements à problème aussi qui accompagnent les phases up.

Et c'est la raison pour laquelle, même si je m'éloigne dans les phases up, je reviens dans les phases stables, même down, je suis là, il n'y a pas de problème.

Mais les phases up, pour des raisons qui me sont personnelles aussi, je peux pas, c'est trop de stress sur mon taux de cortisol fragile, je dois me protéger aussi.
Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Rechercher l'âme soeur dans l'invalidité de la bipolarit

Message par Nath2727 »

Je pense que tu fais bien de te préserver, Cain. Rien ne t'obliges à endurer des phases de high et de te rendre malade à ton tour. Malheureusement, lors de ces phase d'exaltation, il n'y a plus trop de solution pour nous faire entendre raison. Mais tu peux être présente de loin, juste un petit support pour quand l'humeur redescendra. Mais tu as le droit de ne pas vouloir supporter ces phases qui sont parfois épuisantes pour les proches autant que pour les malades. Ne te culpabilises surtout pas...
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.
Répondre