Le capitaine du bateau navigue en eaux troubles!

(maniaco-dépression)
Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Le capitaine du bateau navigue en eaux troubles!

Message par Cabotine » 04 mars 2016, 14:15

Et c'est le cas de le dire.

Non seulement je suis dans le caca financier le plus opaque dans lequel j'ai eu l'occasion de nager jusqu'à présent mais en plus je suis en dépression. Oh, c'est non officiel, rassurez-vous, mais c'est ça pareil.

Et je ne vois plus clair du tout, du tout, du tout.. Tout se bouscule dans mon petit cerveau: que devrais-je faire? Quitter mon emploi pour en trouver un autre plus payant? Laisser tomber mes ambitions, travailler plus fort pour réussir les objectifs que je me suis fixée, mais il y a des obstacles phénoménaux et aussi des sacrifices à faire pour ça. Je sais pas.

Je suis bien en amour mais j'ai des doutes qui m'assaillent depuis si longtemps, mais je sais pas si ce sont des doutes raisonnables ou justifiés, je ne sais pas ce que je veux ou ce que je veux pas, je ne veux pas le perdre mais je devrais le quitter, mais est-ce la bonne décision? Suis-je malade au point où je n'ai plus aucun jugement? Est-ce que je suis le jouet de mon cerveau qui me fait vouloir autre chose et qu'il se pourrait bien que je perde tout si je l'écoute? Je ne sais plus.

Mon copain m'a dit cette semaine qu'il ne voyait pas en moi une fille malade mais simplement comme ayant du mal à gérer mes émotions et qu'à ses yeux je suis tout à fait normale. J'étais soulagée d'apprendre ça et puis, plus tard, je me suis demandée si j'avais tellement bien joué le jeu de la normalité que j'avais réussi à éblouir tout le monde ou bien si je me fais juste du cinéma et que je mérite rien d'autre qu'une balle dans la tête. Parce que je me censure énormément, je me fais violence pour pas que mon trouble paraisse et je vis mes états d'âme seule, en cachette, depuis que je suis en couple.

J'ai l'impression d'être lésée dans tous les aspects de ma vie, amour, finances, travail, école, vie sociale, etc... et que, parfois, on me veut du mal ou bien qu'on pense du mal de moi. Mais, là encore, je sais pas si c'est le fruit de mon imagination ou bien si je suis juste malade ou simplement une pauvre conne et si toutes les pensées qui se bousculent dans ma tête finiront par cesser un jour et qu'enfin, je verrai plus clair. Je sais que je dois agir en quelque part, mais je ne sais pas où ni qu'est-ce qui va pas dans ma vie! Tout ça se mélange et je suis incapable de prendre une décision. J'ai l'impression que mon cerveau me joue des tours, et en l'occurrence, j'ai abdiqué de tout. Je suis franchement à veille de craquer, ça fait tellement longtemps que je suis dans cet état d'incertitude, sans aucun moyen de trancher les dilemmes qui me font face et du coup, je piétine dans la même situation. J'en vois plus le bout. Je n'arrive pas à trouver une stabilité et un bien-être assez longs dans le temps pour que ce soit vraiment significatif. Il faudrait que je sorte de ma vie pendant quelques temps pour me reposer, regarder le tableau et ainsi mieux voir ce qui ne va pas, et ce qui va. Savoir ce que je veux réellement. Mais, chose certaine, je ne suis pas bien du tout, du tout, du tout.

Avant, pour contrôler ça, je me faisais du mal physiquement. Mais, avec le travail que je fais et mon conjoint, je n'ai plus cette possibilité-là. Ça me donne l'impression que mon corps ne m'appartient plus totalement et ça fait naître en moi un sentiment de désespoir.
No human

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: Le capitaine du bateau navigue en eaux troubles!

Message par Cabotine » 04 mars 2016, 14:30

Prenez, par exemple, l'idée d'aller chez le docteur. Ça fait des années que j'y pense et aujourd'hui je devais faire ça mais j'en suis incapable parce que je ne sais pas si c'est une bonne chose ou non de le faire. Je vais sortir de là super démoralisée parce que le médecin va m'avoir simplement signé un papier et que j'en aurai pour des mois de démarches avant de voir un psy. Mais, si j'avais fait ça il y a 1 an, aujourd'hui j'aurais probablement un suivi. Mais mon copain n'est pas chaud à l'idée que je prenne des médocs et puis les effets secondaires sont à considérer avec le travail que je fais et puis, suis-je réellement malade? Et si j'étais juste comme ça? Une fille tordue du cerveau qui se fait des idées et qui se sabote sans cesse? Les médicaments ne soignent pas la connerie.

Et si c'était ma thyroïde? Mon copain trouve que ça ressemble à de l'hyperthyroïdie mon affaire. Alors je devrais aller chez le médecin mais, tant qu'à y être, il faudrait que je parle de cette petite bosse dans mon sein gauche, du coup, ça fait pas mal de trucs et je sais que je serai mal reçue chez le médecin, c'est toujours comme ça. Il faudrait que j'y aille 3 fois. Alors j'y vais pas.

Je devrais être en train de remplir plein d'obligations à l'heure actuelle mais je suis si embrouillée et apathique que rien ne se fait.

Vient la culpabilité et l'anxiété. Et la tristesse. Je n'ai plus la force de faire le ménage dans ma vie, ni de combattre les hauts et les bas, surtout les bas, ni même de faire le ménage dans ma tête. J'ai envie de tout laisser tomber, tout saboter, morceau par morceau, de dilapider ce qui me reste d'argent et de finir ça comme dans L'hiver de force. Avec plus rien d'autre que moi et mon auto, pour me sauver de tout.
No human

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: Le capitaine du bateau navigue en eaux troubles!

Message par Cabotine » 04 mars 2016, 14:37

Devrais-je me réfugier dans mon monde spirituel pour échapper à la destruction? Et si mon monde spirituel n'en était pas vraiment un et que tout était le fruit de ma perception faussée par la maladie? Je ne sais plus en quoi faire confiance. En Dieu? En la vie? Le Karma? Je me sens persécutée. Je me sens angoissée et trahie par tout ça. Voir abandonnée. Et si ce n'était pas vraiment ce que je veux? Et si tout ça n'avait été que chimère?

Et de cette incertitude généralisée naît la fatigue, qui verse dans l'épuisement pour finir en désespoir. Je ne crois pas que ma situation peut s'améliorer, quoique je fasse.
No human

Nath2727
Messages : 3440
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Le capitaine du bateau navigue en eaux troubles!

Message par Nath2727 » 04 mars 2016, 17:53

Salut Cabotine,

tu as raison, je crois qu'il est grand temps que toute cette énergie se canalise et que cesse ces questionnements sans fin. Mais tu sais exactement ce que tu as à faire, tu l'as écrit: vas consulter, les médicaments ne soignent pas la connerie mais avant le Ritalin, on traitait les enfants atteints de TDAH comme des crétins finis. Aujourd'hui on sait qu'ils ne sont pas stupides mais justement relativement intelligents. Les médicaments ne traitent pas les questions existentielles auxquelles tu te heurtes, mais ils peuvent adoucir ta vie et tes perceptions pendant que tu fais un grand ménage et que tu redéfinis tes priorités. On est beaucoup à osciller comme tu le fais, mais on n'est pas obligé d'en souffrir, on peut le faire dans le calme et le cerveau plus clair, sans pour autant être shooté au gaz. Et si ton copain ne veut pas que tu prennes des médicaments, qu'est-ce que tu en as à faire? Ton corps t'appartient, c'est bien la seule chose qui nous appartient vraiment d'ailleurs, et ce sont tes décisions qui priment sur ce que les autres peuvent penser. Tu sens peut-être venu le temps de faire certains choix et ça te fait peur car personne ne peut t'aider à les faire. Tu dois apprendre à choisir ce que tu veux, mais ne t'inquiètes pas, il y en a pour qui c'est l'ouvrage d'une vie. Tu sembles tout à fait "normale" et très articulée, d'ailleurs le fait d'aller rencontrer un médecin ne signifie pas que tu sois malade et puis même si c'était le cas, où est le problème? On a tous nos soucis à gérer, nos questions et nos doutes et tu n'échappes pas à cette loi.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: Le capitaine du bateau navigue en eaux troubles!

Message par Cabotine » 06 mars 2016, 13:27

Merci pour vos réponses!

Ce matin, je vais mieux. Oh, je sais bien que dans quelques heures, je vais me sentir mal à nouveau, vers la fin de l'après-midi, souvent c'est là que ça commence. Je vais faire la sieste pour passer au travers.

La médication. Je me suis demandée pourquoi je tète autant pour aller chez le docteur. C'est pas pour me trouver des excuses mais je crois avoir trouvé la source de mon malaise. Je n'ai plus confiance en la médecine!

Je hais les docteurs! Ces gros plein de cash qui te passent en 10 minutes parce qu'ils doivent en voir plus. Pour être payé plus. Des prescripteurs, tout heureux de te mettre sous pilule après 10 minutes de discussions. Les médecins se sont complètement désolidarisé de la population. Ne se portent à la défense de rien d'autre que d'eux-mêmes. Quand est-ce que vous avez vu les docteurs défendre les infirmières pour qu'elles aient des conditions de travail acceptables? Quand est-ce que les médecins se sont portés à la défense des enseignants, métier ô combien essentiel dans une société, au moins aussi essentiel que le leur? Jamais. Et ils se sont mis 800 millions de $$$ dans leurs grosses poches alors que des enfants de mon quartier vont à l'école le ventre creux se faire enseigner par un prof en burnout. Dans des écoles qui tombent en ruine. Mis à part le docteur Julien, en avez-vous vu des médecins sortir de leur cabinet pour aller sur la place publique et dénoncer des aberrations sociales? Non. Et ils ont même le culot de te regarder de haut, quand tu demandes des soins légitimes, parce qu'à leurs yeux t'es pas autre chose qui autre patient débile qui n'y connaît rien. C'est à peine s'ils reconnaissent leurs erreurs, quand ils en font.

Pourquoi j'irais les voir, ces gros pleins de M...?

Pour de vrai, je les déteste tous autant qu'ils sont! Du coup, je reporte encore et encore, sachant que d'aller m'asseoir en face d'un de ces crétins va me mettre de mauvaise humeur pour de nombreuses journées.

Oui, montée de lait. Ils sont payés des centaines de milliers de dollars annuellement et sont incapables de te diagnostiquer un truc simple comme une appendicite aigue. Et s'embourbent dans leurs diagnostiques en santé mentale, jouent à l'apprenti sorcier avec leurs amis les pharmaceutiques et n'en ont rien à faire de toi, quand bien même que tu crèves au bout de ta corde parce que ta dose d'antidépresseurs était inadéquate. T'es qu'une statistique pour eux. Un gagne-pain comme un autre. La plèbe. Ils se soucient de toi uniquement si t'as l'étiquette ''cancer''. Là, tout d'un coup, ils font leur travail tel l'avocat qui flaire la bonne cause, celle qui fera avancer sa carrière.

Et personne ne se plaint de ça! Les médecins sont la honte de notre société. Ces bien nantis qui te regardent avec mépris parce que tu n'as pas le même niveau d'études. Forcément alors t'es un imbécile. Et qui jouent à l'odieux chantage du ''je vais aller pratiquer ailleurs si tu ne me payes pas plus, même si ça doit mener à la ruine de la société''. Alors qu'on leur a payé leurs études, à ces parasites.
No human

isa456
Messages : 1525
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Le capitaine du bateau navigue en eaux troubles!

Message par isa456 » 06 mars 2016, 16:59

Courage Cabotine, j'espère que les eaux se calmeront !

D'ici là, garde le cap et essaie de ne pas trop te poser de questions tant que tu te sens dans la brume.

Nath2727
Messages : 3440
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Le capitaine du bateau navigue en eaux troubles!

Message par Nath2727 » 06 mars 2016, 18:04

S alut Cabotine,

je crois que tu es en colère contre les médecins et que tu généralises un peu vite.

Je travaille dans des soins intensifs où chaque jour, je vois des médecins cernés jusqu'aux oreilles parce qu'ils étaient au bloc toute la nuit, sauver des gens, réparer leur artères et les remettre sur pieds quand ces mêmes personnes n'y croient même plus.
Je vois ce que la médecine fait de meilleur quand une équipe de chirurgiens se creusent les méninges pour trouver des solutions de maintenir les gens en vie et de leur assurer une qualité de vie après l'opération.
Je vois des résidents complètement épuisés faire des gardes interminables, qui tiennent à peine sur leurs jambes tellement ils sont vidés et réviser leurs examens sur un coin de table avec un sandwich et un coke pour tenir le coup, pour prendre les bonnes décisions.
Je n'ai même pas lu ton message au complet tellement je te trouve injuste. Ça me rend triste de voir ce que tu penses des médecins, une chance qu'on pense pas tous comme toi sans quoi, ils lâcheraient leurs études, leur garde et tous les sacrifices qu'ils ont fait pour te soigner quand tu auras un accident où une maladie grave, car ce sont ces mêmes personnes qui vont recoller tes morceaux en orthopédie, traiter ton diabète et te reconstruire le visage en plastie. Je crois qu'ils méritent notre respect. Je suis vraiment désolée si tu as eu une ou des mauvaises aventures avec des médecins... Pourvu que jamais je ne sois contaminée par une pareille ingratitude! Ceci dit, je ne t'en veux pas, j'exprime seulement mon avie et celui-ci n'engage que moi. ;)
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: Le capitaine du bateau navigue en eaux troubles!

Message par Cabotine » 07 mars 2016, 18:39

Tu as raison, il y a de nombreux bons médecins. À Sainte-Justine, ils se battent comme des défoncés pour sauver la vie d'enfants malades. C'est comme la police, y'en a des bons, mais la profession dans son ensemble manque terriblement d'éthique et ce, à différents niveaux.

Oui j'ai eu de très mauvaises expériences avec les médecins, que ce soit en psychiatrie ou en médecine générale. Il a fallu que je hurle en salle d'examen et que j'exige des soins immédiats pour qu'enfin on m'enlève mon appendice tout purulent et cancéreux. Ils sont mis 4 ans à mettre le doigt sur le bobo, 4 ans pendant lesquelles j'ai passé pour une hypocondriaque finie aux yeux de plusieurs médecins. Et j'étais malade pendant tout ce temps. Malade et proactive dans mes démarches pour trouver le problème. Je me suis butée à plusieurs murs et je ne suis pas la seule à qui c'est arrivé. Pour la psychiatrie, j'ai simplement pas confiance.. là aussi je suis mal tombée, je suis cynique, j'ai pas d'espoir..

Après, enfin j'espère que les médecins de garde aux soins intensifs se démènent tout autant qu'à Sainte-Justine, parce que franchement ce serait scandaleux sinon et je doute que ce soit déjà arrivé qu'un patient y ait été mal soigné. Ces gens-là font un travail formidable.

Mais me faire dire par un médecin en clinique sans rendez-vous que, pour me signer une prescription afin de voir un psychiatre, il fallait que je repasse par la clinique et que je prenne un autre numéro, parce que lui est payé à l'acte, calvaire ça fait dur!

Comme pour la police, c'est pas parce que y'en a des bons qu'il faut fermer les yeux sur le reste... combien seraient ravis qu'on privatise tout, histoire de gonfler leurs honoraires.

Et puis il y a cet embarrassant 800 millions de dollars, somme sonnante et trébuchante s'il en est.


Ok oui j'ai la haine (je suis plutôt fâchée pour tout et rien ces jours-ci) et mon message passe peut-être mal mais ce que je dis c'est: ''Il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark!''
No human

Nath2727
Messages : 3440
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Le capitaine du bateau navigue en eaux troubles!

Message par Nath2727 » 07 mars 2016, 19:19

?
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: Le capitaine du bateau navigue en eaux troubles!

Message par Cabotine » 07 mars 2016, 19:21

Je ne sais plus trop si je devrais m'exprimer sur cette plateforme. :? Parfois il arrive que j'aie envie de m'exprimer sur la maladie bipolaire, dans laquelle je me reconnais, mais pour moi l'issue ne passe pas forcément par la médication et la thérapie. J'ai déjà fait ça et je n'ai pas tellement envie de recommencer..

Peut-être que tu te dis que la seule piste de solution se trouve dans les démarches médicales et que je ne devrais pas venir me plaindre si je fais pas ça, peu-être que je suis juste parano, je sais pas trop. Ces temps-ci je suis fâchée contre tout et je pense souvent que les autres me veulent du mal, ou ont une dent contre moi, ou bien veulent intentionnellement me nuire. C'est très angoissant et je me doute que c'est pas normal mais j'y peux rien, vraiment. En plus, ça me fait faire toutes sortes de niaiseries et j'ai l'impression que je suis juste une grosse conne, une fille trop bizarre et à côté de la plaque, je sais pas trop. Ça me fait perdre tous mes moyens et j'ai plus confiance en rien! :( Cette angoisse m'empêche de faire ce que j'ai à faire et je cumule les ennuis, financiers, travail.. je cumule les choses à faire urgentes comme envoyer des factures. J'arrive à peine à faire la vaisselle. Me faire à manger est une tâche insurmontable, en tout cas aujourd'hui. J'ai l'impression que tout ce que je fais est mal et que rien ne peut guérir ça. S'il-te-plaît, me juge pas trop durement!
No human

Répondre