Page 26 sur 64

Re: Pente descendante

Posté : 30 mai 2016, 06:13
par isa456
Nath ce n'est pas moi en blond c'est Angie, moi je suis brune foncée.

Je travaille comme conseillère en communication marketing depuis 15 ans.

Mais j'ai encore fait une nuit d'insomnie à cause de cette histoire, faut pas que je me raconte des histoires, je ne suis pas prête à laisser mon travail et à plonger dans le vide comme ça.

J'ai dit à mon chum que c'était trop vite pour moi. Il va être déçu...

Re: Pente descendante

Posté : 30 mai 2016, 07:42
par Hedwig
Respire Isa, c'est l'urgence qui te fait peur pas le changement.

Explique le à ton chum. Rien n'est jamais définitif.

Re: Pente descendante

Posté : 30 mai 2016, 10:03
par isa456
En plus j'ai discuté avec une amie de l'université qui habite la région et elle m'a dit que le marché de l'emploi dans mon domaine n'est pas bon là bas et que les salaires sont peu élevés. Bref, on laisse tomber le projet

Re: Pente descendante

Posté : 01 juin 2016, 18:17
par isa456
C'est étrange être en arrêt de travail, je me sens en marge de la société. Je vois ces travailleurs qui courent et je me demande comment je vais reprendre ce rythme.

Depuis que je suis arrêtée, je vais chercher les enfants à l'école dès la sortie des classes à 15h15 alors que normalement je vais les chercher vers 17 h, on arrive à la maison tôt, du temps pour les devoirs et beaucoup de temps pour préparer le souper.

Je me rends compte que j'étais épuisée de ce rythme... Pourtant je ne travaille que 35 h semaine.

Il me reste 1 mois et demi avant la reprise, je vais tenter de continuer de recharger mes batteries.

Re: Pente descendante

Posté : 01 juin 2016, 18:56
par Hedwig
Il n'y a pas de possibilité de reprendre à mi-temps?

Je sais que je suis encore incapable de reprendre à temps plein 18 h (6 classes) et 12 h (4 classes) c'est encore considéré trop par ma psychiatre. Mais financièrement 9 heures c'est pas possible.

Quelle est ta situation Isa ?

Re: Pente descendante

Posté : 01 juin 2016, 19:00
par isa456
J'ai fait quelques temps à 4 jours par semaine mais ça coûte cher et je ne suis pas certaine si je pourrais le faire encore.... Car c'était dans le cadre d'un programme spécial qu'on ne peut pas faire à répétition. Mais l'organisation pour laquelle je travaille est en mode économie, peut être seront ils ouverts. Je vais en discuter.

Je ne comprends pas ton 12h ? 12h de travail par semaine est considéré temps plein ?

Re: Pente descendante

Posté : 01 juin 2016, 19:11
par Hedwig
12 h c'est un temps partiel. 18 h c'est un temps plein.

Mon problème c'est qu'avec ma mise en place du blog et reseau social avec mes élèves, je bossais h24 même en congé maladie parce que j'étais pas remplacée sur des courtes durées.

Plus fort que moi, incapable de lâcher mes élèves sans suivi pédagogique. Je me suis explosée à la fin. Je vais d'ailleurs reprendre ma psychothérapie pour comprendre ce qui m'empêche de lâcher prise quand c'est le boulot.

Re: Pente descendante

Posté : 01 juin 2016, 19:17
par isa456
Tu es perfectionniste et consciencieuse et tu as à coeur la réussite de tes élèves.

Mais il faut parfois accepter de tourner les coins ronds pour se protéger.

Re: Pente descendante

Posté : 02 juin 2016, 04:25
par Nath2727
Excuse-moi, Isa, je suis rendue que je mélange tout le monde sur le forum, vu que je suis une visuelle, j'ai du mal à démêler les histoires des fois, désolée. Mais j'aime bien le blond quand même ;) . Quant à reprendre le rythme, rien ne te pousse à le faire, rien ne te pousse à courir ta vie à perdre haleine, toujours pressée, toujours en retard. Comme dit mon père, sois plutôt en avance sur le retard prévu (ça veut pas dire grand chose mais je trouve l'idée excellente). :lol:

Hedwig, comme le dit Isa, tu es une perfectionniste. Mais si la perfection est valorisée dans notre société, elle te pourrit la vie comme ça se peut pas. Et elle te mène tranquillement mais surement vers la dépression... Il serait effectivement judicieux de comprendre pourquoi ce sentiment est-il aussi exacerbé chez toi. Moi-même j'ai fait la démarche avec un psychologue et nous avons conclu assez vite qu'il est né le jour où j'ai eu besoin de faire quelque chose de bien pour avoir l'amour de mes parents ou du moins l'illusion d'avoir à travailler fort pour recevoir de l'amour. Au début les enfants veulent satisfaire leurs parents, mais plus tard, il continuent à vouloir satisfaire tout le monde en pensant qu'ainsi, ils seront plus aimés par les autres. D'où vient ton besoin d'amour? Grosse question, mais ça fait du bien de se la poser de temps en temps.

Re: Pente descendante

Posté : 02 juin 2016, 08:36
par Hedwig
Tu as raison ma Nath,

C'est pour ça que je vous apprécie tant ma petite gang !

On s'est toutes comprises tellement vite et de si loin.

Je suis en effet à la recherche de reconnaissance tout le temps. Parce que j'ai longtemps cru que j'étais bonne à pas grand chose. Alors quand j'ai découvert l'enseignement et que j'ai pu le mélanger à ma passion L'ANGLAIS !!! C'était fini pour moi !

Quand j'aime c'est passionnément alors l'hypomanie n'est jamais bien loin.

Merci à vous les girls de me comprendre si bien et de m'aider à avancer.