Travail et rétablissement

(maniaco-dépression)
isa456
Messages : 1726
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Travail et rétablissement

Message par isa456 » 15 mai 2016, 17:15

Bonjour,

Je suis en arrêt de travail depuis 1 mois, bipolaire de type 1. Je suis sur le marché du travail depuis plus de 15 ans, avec quelques interruptions pour des congés maladie.

Je pense que le fait de travailler aide à ma stabilisation, pourtant, je ne suis pas à l'abri de rechutes. Comment bien concilier vie professionnelle et bipolarité ?

Là je me questionne, j'ai lu que les retours suite à de longues absences dues à une dépression étaient difficiles (voir http://alpabem.qc.ca/retourner-au-trava ... si-facile/) . J'appréhende mon retour. Devrais je retourner même si je ne me sens pas prête pour ne pas trop décrocher et faciliter ma réintégration ?

Vous qui êtes bipolaires et lisez ce forum, est ce que vous travaillez ? Si oui, avez vous eu des congés maladie ? De combien de temps ? Comment s'est passé le retour ?

Désolée pour ces questions, je m'interroge beaucoup en ce moment, je ne me sens pas bien à la maison mais je ne me vois pas au travail en ce moment
Modifié en dernier par isa456 le 15 mai 2016, 18:55, modifié 2 fois.

Angie_450
Messages : 774
Enregistré le : 18 févr. 2016, 17:49
Localisation : Longueuil

Re: Travail et rétablissement

Message par Angie_450 » 15 mai 2016, 17:17

A mes 2 retours de congé de maternité ca c'est super bien passée
Je suis sur le chomage depuis fin novembre et je redoute VRAIMENT le retour au travail. J'ai peur que ca ne fonctionne pas :( J'ai peur de ne pas retombée dans la réalité de notre routine démente ... mais en même temps je passe tout mon temps a espérer retournée sur le marché du travail car je suis plus capable de passée mon temps entre 4 mur a faire du lavage/ménage!
Si tu cherches l'approbation des autres, tu deviens leur prisonnier

isa456
Messages : 1726
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Travail et rétablissement

Message par isa456 » 15 mai 2016, 17:24

Tu es sur le chômage parce que tu étais malade et ne pouvais continuer ?

Moi aussi j'appréhende le retour à la routine, j'espère pouvoir faire du 4 jours-semaine si possible, c'est plus serré pour les finances mais ça laisse le temps de respirer.

Angie_450
Messages : 774
Enregistré le : 18 févr. 2016, 17:49
Localisation : Longueuil

Re: Travail et rétablissement

Message par Angie_450 » 15 mai 2016, 17:38

J'avais manqué beaucoup (avec billet du médecin souvent) a cause de ma bipolarité alors mon dossier était pas reluisant. Donc quand le contrat de mon client a été échue j'ai perdue mon emploie car manque de place pour me replacer
Si tu cherches l'approbation des autres, tu deviens leur prisonnier

isa456
Messages : 1726
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Travail et rétablissement

Message par isa456 » 15 mai 2016, 17:50

Je comprends ça, moi aussi je me suis absentée souvent avant de tomber en arrêt. J'avais épuisé ma banque de maladies.

Collembole
Messages : 27
Enregistré le : 05 janv. 2015, 16:02

Re: Travail et rétablissement

Message par Collembole » 15 mai 2016, 18:39

Allo Isa,

Je voulais te partager mon expérience...j'ai été diagnostiquée bipolaire type 2 à l'âge de 20 ans et j'en ai maintenant 48. J'ai toujours travaillé même si j'ai vécu quelques courtes périodes d'inactivités. Quand je vivais des moments difficiles, je démissionnais car je n'avais pas d'assurance et surtout parce que j'avais honte d'expliquer mon état. Il y a 5 ans, j'ai eu une grosse rechute, la pire de toute, et j'ai pu bénéficier d'une assurance-invalidité. J'ai avisé mon employeur et il m'a appuyé, heureusement. Sauf que mon arrêt de travail a duré 4 ans...mon médecin et mon employeur jugeait que je n'étais pas assez en forme et apte à prendre une telle décision. Je me suis fiée à eux et je dois dire que ça ne m'as pas aidée. Plus le temps passait, plus j'étais déconnectée d'une vie active, plus je déprimais et me sentais inutile. J'en suis venue à croire que je ne pourrais plus retravailler et tu peux t'en douter, ça n'aidait pas mon moral. Bref, j'ai finalement réussi à démissionner (mon employeur n'acceptait pas ma lettre de démission) car je savais que je ne pourrais plus retourner là sans me sentir stigmatisée et aussi le travail ne me plaisait pas vraiment. Je fais maintenant des contrats à mon rythme et ça n'a pas été facile du tout. Mais j'ai repris une vie active et j'en suis très fière. Si c'était à refaire, je n'aurais pas été inactive aussi longtemps. On n'est jamais complètement rétablie alors il ne faut pas trop attendre de l'être car sinon la marche est beaucoup trop haute à monter. Je ne sais pas si je recommencerai à travailler à temps plein, mais c'est un objectif à moyen terme. Pour le moment, je profite pleinement de ce retour à la vie et suis confiante en l'avenir.

En résumé, oui prend le temps de te remettre sur pieds mais je crois que le travail (ou le bénévolat, j'en fais les journées que je ne travaille pas) fait partie des éléments qui mènent au rétablissement. J'en suis convaincue.

Tu sauras quand tu seras prête et écoute ta petite voix intérieure, elle se trompe rarement.

Collembole

isa456
Messages : 1726
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Travail et rétablissement

Message par isa456 » 15 mai 2016, 18:45

Merci Collembolle pour ton témoignage. C'est intéressant à lire et ça ajoute à ma réflexion. 4 ans, c'est vrai que c'est une longue pause. C'est une bonne idée que de faire des contrats, c'est une bonne transition.

La je me sens inutile comme tu le décris, je ne suis pas prête à reprendre sous peu pour autant.. Je vais en parler à mon médecin quand je la verrai,

Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Travail et rétablissement

Message par Nath2727 » 22 mai 2016, 07:27

Tu sais Isa, si tu attends d'être prête, si tu attends l'alignement des planètes (qui n'a lieu que tous les 5000 ans), si tu attends d'avoir le goût, le temps, l'énergie et l'envie, il y a peu de chance que tu retournes au travail bientôt. Comme le dit Collembole, le retour au travail est d'autant plus difficile que tu as été longtemps en arrêt.

Théoriquement, selon les docs, lorsque tu as retrouvé 60% de tes capacités, tu es apte au travail et sincèrement, je crois que c'est une excellente thérapie. Pour moi aussi qui ai été en arrêt pendant deux ans, ça a été un véritable traitement. C'est très épeurant, c'est même paniquant au début mais c'est faisable, crois-moi. Au début, ça fait bizarre, mais tranquillement la routine se réinstalle et ça fait du bien au moral de se sentir utile. Bien sûr, tu recommences pas à temps complet tout de suite, tu y vas en douceur, un ou deux jours par semaine, puis tu augmentes tranquillement.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

isa456
Messages : 1726
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Travail et rétablissement

Message par isa456 » 22 mai 2016, 08:26

Merci pour ton témoignage nath.

Mon retour est prévu pour la mi-juillet, je pense pouvoir m'être reposée assez pour reprendre à ce moment là. Tu as raison, le travail aide au rétablissement.

Je ne pourrai pas faire de retour progressif par contre, ou alors seulement pour 2 semaines, mon assureur n'est pas pour ça.

Tu as été arrêtée 2 ans ? C'est un long arrêt. Tu as mis longtemps à te remettre dans ta routine de travail ?

Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Travail et rétablissement

Message par Nath2727 » 22 mai 2016, 13:48

Oui, 2 ans c'est long, mais ce n'est pas infaisable. La dépression a été très longue à se résorber, j'ai quand même été hospitalisée 3 mois...

Mais ça m'a pris 2 semaines pour retomber dans mes pantoufles à la job. Avec un peu de rivotril la première semaine et hop, je suis retombée sur les rails. Mes collègues ont été supers avec moi, très compréhensifs. I

l faut te faire confiance Isa, tu vas stresser la première journée, tu vas avoir l'impression que tes collègues arrêtent pas de te regarder mais en fait, c'est simplement toi qui te surveilles toute seule. Puis, je te conseille de te concentrer sur ton travail, de faire de ton mieux et tu verras que tu sortiras de la job avec la sensation du devoir accompli aussi cliché que ça puisse paraître.

Encore une fois, fais-toi confiance, tu as plus de ressource à l'intérieur de toi que tu penses. Tu nous en donneras des nouvelles et quand tu reliras tes messages, tu verras que tu t'es inquiété pour rien.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

Répondre