Ça va, ça vient...

(maniaco-dépression)
l'eveilenlibrepensée
Messages : 91
Enregistré le : 07 juil. 2016, 02:12
Contact :

Re: Ça va, ça vient...

Message par l'eveilenlibrepensée » 10 juil. 2016, 05:07

:D "nous ne formons qu'un" Peut avoir différente signification selon les croyances..."

(j'aime bien cette définition que suppose Hedwin : soit " ensemble nous sommes plus fort ! "

Il y a en une plus répondu expliquant que dans le subatomique, toute matière est constituée à la base d'une même essence et que dans cette univers que nous partageons, tout est lié... Ce qui pourrait déplaire à Nath 2727 qui ne veut faire fusion avec nous : des éléments d'une si grande similitude en tant que race humaine...

Mais en réponse à la signature D'Hedwin : J'ai voulu insinuer que la vision d'être deux part, comme le prétend Jung : soit "le moi et le soi" nous porte à la dualité dans les phases de notre personnalité. Seulement si il y a désaccord entre la personnalité, ou l'intellect, et l'être , soit la conscience d'être vivant en ce monde. D'autres penseurs décrivent ces deux parties de l'individu ; comme l'Âme et le mental... (Là je risque d'avoir perdu Nath, dsl 2727.) tout ça pour dire en réponse à ce cher HEdwin : Unifie tes parts distinctes par un commun accord,en ou de, la vision quelle peuvent avoir et tu mettras fin à la dualité que vivent les bipolaires dans leurs esprit.

Dualité que je ressent fortement dans les réponse de certaines personnes sur ce site : qui partent en guerre pour se valoir dans leurs propres pensées en dénigrant les réponses des autres, au lieu de s'affirmé en faisant état de leurs pensées dans un bût constructif ...

Un gars qui aime tout le monde auquel il appartient :geek:
Modifié en dernier par l'eveilenlibrepensée le 10 juil. 2016, 05:24, modifié 1 fois.
Crois en toi et la vie te sera surprenante !

l'eveilenlibrepensée
Messages : 91
Enregistré le : 07 juil. 2016, 02:12
Contact :

Re: Ça va, ça vient...

Message par l'eveilenlibrepensée » 10 juil. 2016, 05:20

Je ramène ici un texte que je partage dans mes propres commentaire, il est ma vision de l'amitié :

Les vrais amis

« L’on a beau se dire avec insistance, ce que l’on représente pour eux. L’on a beau s’en vanter, ce ne serait que par un orgueil malsain. Dans la vie, les gestes que l’on porte et la façon dont on en parle de nos amis, témoignent de la véritable affection que l’on a pour eux… »

Aucune médisance, aucun mauvais mot et sûrement pas une flopée de bêtises ne sort de nos lèvres, quand l’on parle de nos amis. Qu’ils soient présents au non, l’amour que nous leurs portons ne comporte pas d’ombre exécutoire. La fierté joyeuse d’avoir de tels copains, n’a d’autre sens que le plus grand des respects. Être là, avant tout pour leurs êtres fidèles et dévoués, est la cause principale de notre fraternité. Rien ne peut ternir l’engagement face à de l’amitié sincère, les bons amis sont là les uns pour les autres et en toutes circonstances. Devant l’animosité d’un champ de bataille, devant l’impopularité d’avis contraires ou pour le moindre fait, l’on porte en nos cœurs les personnes dites amies. Bien sûr, il y a des gens de passage que le temps ne peut transporter et qui font montre d’un tel sentiment. Des gens biens, cela existe en notre monde. Et c’est d’ailleurs ceux de cette race qui ne laissent aucun souvenir amer. Mais par chance il y a ceux qu’aucune distance ne sépare, ceux fait pour durer en amitié…

François Guay
2016/07/08

Je ne cherche pas une guerre d'opinions mais de véritable partage avec vous tous...
Crois en toi et la vie te sera surprenante !

Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Ça va, ça vient...

Message par Nath2727 » 10 juil. 2016, 06:41

Salut l'Éveilendoublepensée,

Penser que je dénigre les autres démontre à quel point tu ne me connais pas.

Il ne faut pas voir la malice là où elle n'est pas.

Malheureusement ou heureusement d'ailleurs, je possède un jugement que je respecte pour l'avoir longtemps peaufiné. Je ne cherche pas l'affrontement, je ne suis simplement pas d'accord avec ce que tu exprimes et je l'exprime, comme il est de mon bon droit sur un forum. Après ça, quand on vient étaler son opinion sur un forum, il faut, je pense, savoir faire face à l'adversité de pensée que l'on pourrait y trouver, de bonne grâce, en toute simplicité et en toute humilité. Ne pose donc pas un jugement si dur sur moi, avant même de me connaitre, prends la peine de jauger à qui tu as affaire et sache que sur un forum, tu rencontreras inévitablement des personnes qui ne seront pas toujours de ton avis et le respect de celles-ci fera en sorte que tu y trouveras des trésors inestimés.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: Ça va, ça vient...

Message par Cabotine » 10 juil. 2016, 19:43

Ah la-la, que répondre à tout ça?

Hedwig: J'aime aussi beaucoup ta signature. Il me semble que si tu te portes bien avec tes deux moi, c'est qu'ils sont équilibrés. Ils travaillent donc ensemble, à l'unisson, et c'est une excellente chose.

éveilenlibrepensée: vous écrivez beaucoup sur ce fil et les thèmes que vous évoquez sont si nombreux que j'ai du mal à vous suivre. Tout ça semble très intéressant, toutefois, vous employez un ton paternaliste qui me déplaît, j'en ai bien peur. Je prendrai le temps de lire vos écrits lorsque j'aurai l'esprit plus alerte.

ouana: pour le travail, je me suis dit la même chose aussi: ce n'est qu'un boulot et je peux très bien me réaliser ailleurs qu'au travail. C'est une autre façon d'aborder la vie avec laquelle j'ai ben de la misère! J'ai beau essayer de me rentrer ça dans le crane, une partie de moi refuse encore et je suis déchirée entre la nécessité de payer mes comptes avec un boulot pas si pire ou tenter de mieux gagner ma vie avec une passion.

L'école me manque. Je pense souvent à y retourner pour écrire un mémoire, recherche et création en littératures de langue française puis de me faire engager dans un cégep de région comme prof. Je pourrais écrire, avoir une petite entreprise à côté et ça serait bien. Le département me manque, les profs, les matins frisquets sur la montagne, l'odeur du café et les amphithéâtres remplis d'étudiants. Je pourrais être auxiliaire de prof et corriger les copies des première année de bacc pour arrondir mes fins de mois. Au moins, j'aurai été jusqu'au bout de mes objectifs. Je laisse toujours tomber en chemin et je suis tannée.

Pareil pour l'écriture. J'ai arrêté d'écrire en sortant du bacc, écoeurantite aigüe après 5 ans de travaux pratiques. J'écrivais bien mieux avant. Maintenant, j'écris comme si je n'avais jamais été à l'université. Ça me manque de me creuser la tête sur un texte, mon cerveau s'emmerde!

Je travaille cette semaine alors j'ai pas le choix d'être en forme et de bonne humeur, c'est quand même un mal pour un bien, et vu que je vais faire entrer un peu d'argent je dirais que c'est plutôt bien que mal.

Merci pour vos réponses, j'ai pas tendance à croire qu'à plusieurs on est plus forts (en tout cas sur le plan psychologique) mais peut-être bien que la solitude n'a pas réponse à tout?
No human

Hedwig
Messages : 861
Enregistré le : 06 avr. 2016, 22:17
Localisation : Martinique (Département Français d'Outre-mer)

Re: Ça va, ça vient...

Message par Hedwig » 10 juil. 2016, 21:00

Cette expression est galvaudée c'est vrai.

J'aime à croire quand même que nos douleurs et nos manières de les vivre, les supporter et les appréhender nous unissent dans un même effort. C'est cet effort qui nous rend plus forts selon moi.

Merci Cabotine, je ne dirai pas que j'ai trouvé un équilibre disons plutôt que j'accepte le déséquilibre parce qu'au fond c'est ce qui fait de nous ce que nous sommes et nous permet d'avancer.

Comme je le dis souvent l'arc-en-ciel est un phénomène optique magnifique mais il a besoin de pluie et de soleil pour se révéler. Il serait bien que nous réalisions que nous avons autant besoin de larmes que de rire pour vivre pleinement.

Oh que de choses qui se bousculent dans ta tête ma Cabotine !

Peut-être serait il intéressant de continuer ta job "plate" et te remettre à écrire sur ton temps libre (en te fixant des objectifs simples sur ton temps d'écriture, de recherche, de rédaction ,..) et de voir ce que ça t'apporte concrètement.

Ton souci c'est de commencer et pas tenir sur la durée. Ce serait peut-être un bon début.

J'attends de tes nouvelles Cabotine !
I AM TWO AND I GET ON WELL WITH BOTH MY SELVES

Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Ça va, ça vient...

Message par Nath2727 » 11 juil. 2016, 04:06

Salut Cabotine!

Pourquoi te dénigrer et dire que tu ne finis jamais rien? Au contraire, tu prends simplement la décision de mettre certaines choses sur la glace à un moment que tu juges opportun, c'est une question de choix et ce choix est forcément le bon puisque c'est toi qui le fais sans pression extérieure.

Je comprends bien que ton cerveau est moins stimulé et qu'il s'ennuie de l'écriture. Alors pourquoi simplement ne pas écrire à temps perdu, juste pour le plaisir? Et puis qui sait où la vie va te mener? Tu peux retourner à l'école et finir enfin ce mémoire, c'est une question de choix et tu as tous les droits. Laisse-toi aller ma belle, fais ce qui te fait grandir et qui te plait. Tu as énuméré les choses qui pourraient se passer alors fonces! Le monde est rempli de gens qui ne se respectent pas et qui ne vivent pas la vie de leurs rêves. Tu es jeune, tu peux décider de faire ce choix.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

Ouena
Messages : 1869
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Ça va, ça vient...

Message par Ouena » 11 juil. 2016, 04:32

Cabotine a écrit :Ah la-la, que répondre à tout ça?

Hedwig: J'aime aussi beaucoup ta signature. Il me semble que si tu te portes bien avec tes deux moi, c'est qu'ils sont équilibrés. Ils travaillent donc ensemble, à l'unisson, et c'est une excellente chose.

éveilenlibrepensée: vous écrivez beaucoup sur ce fil et les thèmes que vous évoquez sont si nombreux que j'ai du mal à vous suivre. Tout ça semble très intéressant, toutefois, vous employez un ton paternaliste qui me déplaît, j'en ai bien peur. Je prendrai le temps de lire vos écrits lorsque j'aurai l'esprit plus alerte.

ouana: pour le travail, je me suis dit la même chose aussi: ce n'est qu'un boulot et je peux très bien me réaliser ailleurs qu'au travail. C'est une autre façon d'aborder la vie avec laquelle j'ai ben de la misère! J'ai beau essayer de me rentrer ça dans le crane, une partie de moi refuse encore et je suis déchirée entre la nécessité de payer mes comptes avec un boulot pas si pire ou tenter de mieux gagner ma vie avec une passion.

L'école me manque. Je pense souvent à y retourner pour écrire un mémoire, recherche et création en littératures de langue française puis de me faire engager dans un cégep de région comme prof. Je pourrais écrire, avoir une petite entreprise à côté et ça serait bien. Le département me manque, les profs, les matins frisquets sur la montagne, l'odeur du café et les amphithéâtres remplis d'étudiants. Je pourrais être auxiliaire de prof et corriger les copies des première année de bacc pour arrondir mes fins de mois. Au moins, j'aurai été jusqu'au bout de mes objectifs. Je laisse toujours tomber en chemin et je suis tannée.

Pareil pour l'écriture. J'ai arrêté d'écrire en sortant du bacc, écoeurantite aigüe après 5 ans de travaux pratiques. J'écrivais bien mieux avant. Maintenant, j'écris comme si je n'avais jamais été à l'université. Ça me manque de me creuser la tête sur un texte, mon cerveau s'emmerde!

Je travaille cette semaine alors j'ai pas le choix d'être en forme et de bonne humeur, c'est quand même un mal pour un bien, et vu que je vais faire entrer un peu d'argent je dirais que c'est plutôt bien que mal.

Merci pour vos réponses, j'ai pas tendance à croire qu'à plusieurs on est plus forts (en tout cas sur le plan psychologique) mais peut-être bien que la solitude n'a pas réponse à tout?
J'ai bien compris le message Cabotine, j'espère juste que mon commentaire n'étais pas trop paternaliste, si tel est le cas, je m'en excuse sincèrement. Moi j'ai fait ce choix (accepter une petite job) pour plusieurs raisons mais je comprends que c'est pas obligé pour tout le monde et je souhaite de tout coeur que tu trouve ta voie. C'est tellement important.

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: Ça va, ça vient...

Message par Cabotine » 11 juil. 2016, 13:37

Ouena, ce commentaire ne s'adressait pas à toi!

Au contraire, merci pour tes conseils et pour ton temps. Sincèrement.
No human

l'eveilenlibrepensée
Messages : 91
Enregistré le : 07 juil. 2016, 02:12
Contact :

Re: Ça va, ça vient...

Message par l'eveilenlibrepensée » 13 juil. 2016, 01:59

Dsl que mon ton ait pu te déplaire chère Cabotine,

Je n'ai jamais eu le titre de paternel avant ce jour et je vais moi-même, également, relire avec attention, ce la tête reposée, le fil de cette belle échange dont tu es l'hôte. Je doit reconnaître que j'ai de la difficulté à voir de la souffrance sans me permettre d'y mettre mon grain de sel. Non pas par mauvaises intentions... Mais l'enfer est pavé de bonnes intentions ne dit-on pas ???
Je m'abstiendrai de faire des remarques dans le bût d'inciter une démarche quelconque sur ton fil, ou de reprendre des personnes sur la façon d'on ils utilisent la voie de la communication...

N'osant pas te conseiller en ce moment sur les points que tu soulève dans ton partage, je vais me contanter de te souhaiter le meilleur des avenirs. Si la plume t'Appel, je peut te témoigner, il n'y a plus riche expérience personnel que de s'écrire et de s'exposer pour mieux se découvrir. Je te souhaite sincèrement de compléter ton mémoire...

L'éveil en libre pensée
xxx

:roll:
Crois en toi et la vie te sera surprenante !

Hedwig
Messages : 861
Enregistré le : 06 avr. 2016, 22:17
Localisation : Martinique (Département Français d'Outre-mer)

Re: Ça va, ça vient...

Message par Hedwig » 13 juil. 2016, 08:06

Comment vas tu Cabotine ?

Pensée tu peux ouvrir ton fil sur tous ces thèmes passionnants. Celui sur la douance pourrait intéresser beaucoup de personnes sur le forum.

Je suis moi-même concernée et je pense que je suis loin d'être la seule. Nos maladies vont souvent de pair avec une douance non détectée, frustrée, surinvestie ou inconnue.
I AM TWO AND I GET ON WELL WITH BOTH MY SELVES

Répondre