Lettre à mon psy

(maniaco-dépression)
Répondre
l'eveilenlibrepensée
Messages : 91
Enregistré le : 07 juil. 2016, 02:12
Contact :

Lettre à mon psy

Message par l'eveilenlibrepensée » 07 juil. 2016, 02:49

L’illusion d’un pouvoir extrême

(J’accordais trop de pouvoir à la psychiatrie !)

Ce texte, je le propose à toute personne souffrante qui veut se prendre en main. Disant aucunement que je ne veux plus être suivis par la psychiatrie moderne, j’ai écrit ce texte et vous offres des liens en commentaires pour approfondir avec vous, ce qui, je crois aujourd’hui, me permet de vivre sainement sans médications. Je tente de départager ce qui m’apporta mes idées de grandeur et un culte malsain qui m’a longuement déstabilisé.

Je me suis avancé bien des fois en laissant croire au gens que je peux être médium. Je suis, depuis ma jeune vingtaine, un parmi tant d’autres qui aiment l’inexpliqué. J’ai visité à travers différentes lectures les grandes tendances religieuses et spirituelles de différentes époques. Mais, j’aime tendre ma foi en l’homme et la pratique que l’on peut faire dans la réalité de ce jour ; l’an 2016 après Jésus Christ. Le terme « Médium », je ne l’ai que trop galvaudé, c’est-à-dire que j’en ai fait un mauvais usage. Plus sincèrement, j’ai avancé des trucs pour ce que je croyais sur le moment véridique dans diverses époques de ma vie.

Voilà où j’en suis aujourd’hui : J’aime croire que je suis hors du commun, diagnostiqué bipolaire en 2003 et récemment abstinent de la prise de mes médicaments. Je tiens à aviser ceux qui désireraient suivre mon exemple, que j’ai fait une démarche très sérieuse en croissance personnelle pour vaincre mes symptômes psychotiques. J’ai également suivi une cure psychologique en prenant consciences de ces nombreuses distorsions cognitives qui m’éloignaient de la réalité de ma vie terrestre. J’ai plané durant de nombreuses années dans l’espoir d’atteindre mon idéal. C’est pourquoi, malgré mes nombreuses hospitalisations dans des centres psychiatriques, je n’ai jamais voulu croire que mon diagnostique était définitif. Et même si je me laisse tenter par les courants spirituels à la vogue ; je ne suis ni véritablement croyant, ni athée. Ne bénéficiant pas d’une vision extra-sensorielle assez développée pour mentionner avec la plus grande certitude mes croyances personnelles, je suis très sensible aux énergies. J’expliquerais le terme « énergie » de la manière suivante : courants internes et externes qui se manifestent dans les structures vivantes sur terre dans leurs propres dimensions. Dû la maladie qui me fût diagnostiquée, je préfère garder les pieds, sur terre dans la troisième dimension bien palpable que j’habite. Je parle ainsi de ce qui m’octroi tout de même ce don merveilleux de médium.

Mais quel est-il au juste, ce don ? Je vais tenter ici de vous l’expliquer. Ce don que je m’attribue n’a rien de sorcier, sinon une hypersensibilité aux courants énergétiques qui nous environnent tous sur cette bonne vieille terre. Pour ce faire, j’ai dû taire mon mental et par le fait même, tous débordements émotionnels interférant dans la paix de mon esprit. La science de la santé mentale explique un phénomène qui empêche cette paix d’esprit, que je recherchais tant. Sans détailler trop longuement, il est question que nos pensées procurent une distorsion aux niveaux des émotions, si celles-ci ne sont pas en accord avec la réalité de l’instant, ainsi qu’une prédisposition à maintenir un équilibre rationnel. Alors, voilà comment j’explique le plus rationnellement possible, ce don particulier que je vous témoigne. En étant neutre devant l’inconnu, je syntonise mon environnement, en écoutant ce qui se produit en moi. Que ce soit la nature, ou, ce qui peut devenir plus complexe, les gens qui me font face. J’ai développé cette technique répandue dans les soins alternatifs, par des pratiques méditatives et l’étude des soins énergétiques, en hausse de pratique sur notre continent occidental. Cette pratique ancestrale demande une capacité à être libéré de tout ce qui provoque une manifestation de turbulences affectives, comme ci-haut mentionné. Pour l’homme moyen habitué aux soins de la médecine contemporaine, il peut être facile d’étiqueter une telle pratique de charlatanisme. Ne vous leurrez pas en vous jetant aveuglément sous les mains de n’importe quel praticien ! Par-contre, il existe des soignants très efficaces.

Pour approfondir mon talent de praticien, j’ai dû longuement m’exercer à lire les courants qui émanent du corps de mes clients. Il vie en nous, par cette force de vie qui chevauche le long de notre systèmes nerveux et plus exactement le long de nos méridiens et corps énergétiques, des encodages et empreintes qui me révèle l’histoire émotive logée dans les tensions ou les blocages du flux énergétique. Souvent même, un bon praticien peut comprendre les comportements employés chez le sujet qu’il traite et qui désorganisent le parcours de ses champs énergétique. Il est évident que le nombre d’années ainsi qu’une forte prédisposition de lecture de ses champs énergétiques, font de lui un excellent praticien. Pour ma part, j’ai pratiqué diverses techniques dans des activités de différentes natures, comme le Qigong, la méditation et même, j’ai été formé en tant que gardien de feu par des gens qui vouaient un culte à d’anciens rituels de purification autochtones. De plus, j’ai une formation en massage suédois, en Reiki et en soins énergétiques de pierres chaudes ; technique que j’ai vite intégré avec mon expérience passée de pratiques chamanistes. Pour être plus efficace dans ma pratique, j’ai dû adopter une hygiène de vie plus saine. J’évite maintenant toute forme de consommations qui pourraient me perturber ou me déstabiliser. La consommation de drogues illicites est un des graves problèmes que j’ai connu, avant de pouvoir vous témoigner le bien-être que je vie maintenant. Perturbant bien des gens, qui, comme moi, souffrent de différents troubles de l’humeur, ces drogues ne sont en aucun cas produites selon des règles certifiées. De plus, elles n’offrent pas, comme en pharmacologie, de liste connue qui nous informe de leurs effets secondaires. Puis, dans bien des cas chez le consommateur, ces drogues ne sont qu’un patch étouffant son déséquilibre émotif.

Donc, voici les difficultés que j’ai rencontré en tant que bipolaire pour m’intégrer ou plutôt faire un retour actif en société. Bien sûr il y a eu le patch de narcotique duquel j’ai pris trop de temps à me retirer. Mais que fût-il au juste, sinon la couverture du monde intarissable d’angoisses qui m’ensevelissais jour après jour dans un mal-être constant. Mes difficultés étaient directement de l’ordre d’une mésestime envers moi-même. Ce manque, je dois chaque jour veiller à le combler le plus fidèlement possible. L’estime personnelle déficiente n’est pas que l’apanage de la maladie mentale diagnostiquée, mais est tout aussi bien celle de tous et chacun dans le monde auquel on vit. J’ai vite compris que ce mal qui me rongeait est celui qui me fût octroyé par la vie en général. Notre société et cette performance qu’elle nous demande tous d’accomplir dans le monde du travail m’a fait connaitre le burnout, un mal en constante croissance. Combien de titres devons-nous posséder dans ce monde de l’employabilité pour se satisfaire ? Moi, j’en ai nécessité plus qu’un avant de me reconnaître dans mon humanité en recherche d’équilibre. J’ai voué que trop longtemps un culte à ma vie professionnelle. Il m’aurait été plus utile de partager de la reconnaissance dans tous les facteurs de ma vie : soit professionnel, familiale et bien certainement, je dois aussi balancer mon temps de repos, mon alimentation, mes loisirs, mes activités en société et mes relations en général. Ce qui m’empêchait de le faire fût, à ma surprise, que je devais démontrer plus d’affirmation pour exprimer mes besoins. Cherchant la reconnaissance à l’extérieur, je ne savais aucunement reconnaitre mes besoins fondamentaux et d’exprimer le manques que je vivais.

En conclusion, je suis un praticien qui se soigne maintenant de lui-même et qui ne néglige pas pour autant ses rendez-vous externes avec son psychiatre. Je demeure rester prudent avec ma santé mentale. Je ne voudrais pas revivre l’action d’être un instable courant les rues en société…

François Guay
2016/06/22
Crois en toi et la vie te sera surprenante !

Ouena
Messages : 1872
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Lettre à mon psy

Message par Ouena » 07 juil. 2016, 11:25

Merci pour ce texte, je l'ai lu plutôt en diagonale, car je n'ai pas en ce moment la concentration nécessaire pour le lire en entier. Mais ça me parle beaucoup beaucoup. Merci encore!

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: Lettre à mon psy

Message par Cabotine » 07 juil. 2016, 18:15

J'ai du mal avec le mot "médium". On l'emploie pour tout un paquet de trucs qui n'ont rien à voir avec la médiumnité qui, elle, désigne la capacité d'un individu à communiquer avec le monde des esprits.

Une fois, je me suis mise au tarot, pour voir comment ça fonctionne. Tout ça est une question de perspicacité: es-tu assez fin finaud pour comprendre la personne qui se trouve en face de toi? Tu pourras lui dire des choses qui lui feront croire que tu possèdes un don que d'autres n'ont pas.

Nous possédons tous cette capacité de "voir" l'invisible pour celui qui veut bien ouvrir son esprit. Il n'y a pas de don, d'élu, de chamanisme... il n'y a que des hommes prisonniers de leur psyché et de leurs sens imparfaits. Quiconque prétend posséder des facultés particulières et te demande de débourser des dollars pour t'en faire la démonstration est un arnaqueur.

J'ai aussi longtemps étudié les sciences occultes et j'ai travaillé pendant plusieurs années dans le domaine. J'ai tout testé: pierres, pendules, reiki, sauge, magie, arts divinatoires, etc....

De la belle grosse foutaise tout ça. Rien de vrai: il n'y a que l'homme et sa peur viscérale de la mort. Alors on invente des choses pour se rassurer.

À mon humble avis, il n'y a que des antipsychotiques pour contrôler ce type de symptômes, mais ça, ça te regarde.

Cordialement!
No human

l'eveilenlibrepensée
Messages : 91
Enregistré le : 07 juil. 2016, 02:12
Contact :

Re: Lettre à mon psy

Message par l'eveilenlibrepensée » 08 juil. 2016, 09:24

Merci de ton point de vue Cabotine...

Je suis d'accord avec toi sur le fait que la médiumnité rémunéré est un ramassis de foutaises...

Ce que je tente d'exprimer dans ce texte est plus banal que de voir les autres mondes. Oui je dit, dans une certaine forme, avoir la capacité de ressentir les bagages émotifs des gens qui me côtoient. C'est pour moi voir l'autre monde celui de la vie intérieure des autres. Mais, ce, seulement quand je suis libre de moi-même, quand je ne suis pas aux-prises avec les tumultes de mon mental. Puis, pour avoir de l’expérience avec ma clientèle et d'avoir travaillé dans une ressource en santé Mentale comme intervenant, je sais un peu de quoi je parle. Je vais bien sans médicaments pour te rassuré et suis loin d'être un déluré... Ce que j'ai de vraiment particulier se sont mes années d'études pour bien me comprendre avec les phases de la Bipolarité, que j'ai bien compris (En ce qui concerne mes propres symptômes psychotiques, bien sur !). Tout ça réunis fait en sorte que je comprend bien les autres pour m'avoir moi-même étudié, rien de paranormale ici. Mais bien, une grande connaissance des comportements humains et des pensées qui s'y rattachent...

Humblement et, ce, sans aucune rancune :) , sois en certaine. Au plaisir de discuter plus attentivement, sans échauffourées d’intentions portées à l'égard de l'autre, sur ce qu'il exprime...

merci !
Modifié en dernier par l'eveilenlibrepensée le 08 juil. 2016, 12:16, modifié 1 fois.
Crois en toi et la vie te sera surprenante !

l'eveilenlibrepensée
Messages : 91
Enregistré le : 07 juil. 2016, 02:12
Contact :

Re: Lettre à mon psy

Message par l'eveilenlibrepensée » 08 juil. 2016, 09:28

bienvenue Ouena,

Prend soin de toi et reviens dans la discussion quand tu veux !
;)
Crois en toi et la vie te sera surprenante !

l'eveilenlibrepensée
Messages : 91
Enregistré le : 07 juil. 2016, 02:12
Contact :

Re: Lettre à mon psy

Message par l'eveilenlibrepensée » 08 juil. 2016, 09:37

Pour ceux que ça intéresse,

Je tiens une page facebook sous le nom de : https://www.facebook.com/FrancoisGuay/

Vous y trouverez un bonne partie de mon parcours, plusieurs de mes textes se veulent de nature à porter à la réflexion. J'y attache des liens en commentaires pour ceux qui veulent sans sortir des difficultés avec leur santé mentale...

François Guay
Crois en toi et la vie te sera surprenante !

l'eveilenlibrepensée
Messages : 91
Enregistré le : 07 juil. 2016, 02:12
Contact :

Re: Lettre à mon psy

Message par l'eveilenlibrepensée » 08 juil. 2016, 09:51

Voici des liens qui approfondissent cette lettre à mon médecin, plus haut mentionné...

http://www.institutsmq.qc.ca/en/maladie ... index.html

http://www.douglas.qc.ca/info/psychose

http://www.psychomedia.qc.ca/psychologi ... efinitions

https://fr.wikipedia.org/wiki/Quatorze_ ... _Henderson

Et ce dernier en liens avec les droits de l'humain (vous avez des droits à faire respecter, comme d'être accompagné chez votre psychiatre si nécessaire)

http://www.fondationdubarreau.qc.ca/pdf ... inesFR.pdf
Crois en toi et la vie te sera surprenante !

Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Lettre à mon psy

Message par Nath2727 » 08 juil. 2016, 16:50

Salut L'éveilenlibrepensée,

La sensation d'être médium, de comprendre enfin la vie et le paysage intérieur de l'autre... C'est pas un des symptômes de la manie? Difficile de croire un bipolaire qui vous annonce ça, comme ça, sur un forum. Je pense être d'accord avec toi même si je ne comprends pas tout ce que tu écris. Par contre, pas tout à fait d'accord pour dire que tu comprends les autres. L'humain est complexe, je ne crois pas qu'on puisse se vanter de le comprendre vraiment. Du moins des milliers de philosophes reconnaissent humblement ne pas y parvenir. Malheureusement dans les hôpitaux psychiatriques, les étages de bipolaires sont remplis de personnes qui pensent avoir un don et en particulier celui de la compréhension du monde.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

l'eveilenlibrepensée
Messages : 91
Enregistré le : 07 juil. 2016, 02:12
Contact :

Re: Lettre à mon psy

Message par l'eveilenlibrepensée » 08 juil. 2016, 19:08

Allo Nath 2727

Je ne prétend pas avoir la science infuse, soit je ne comprendrais rien des gens sans prendre le temps de les connaitre un peu. Mais en faisant connaissance par le dialogue, l'on vient à ce comprendre, n'est-il pas ! Je ne dis nul part avoir des sensations de médiumnité. Pour tenter de t'expliquer, ma capacité et plus une syntonisation. C'est comme un peu branché ta radio sur un poste. Ainsi, je ressent l'émotivité des gens qui m'entoure et pour être bien certain de mes sensations, j'en discute avec la personne désignée. Voilà, il n'y a rien de psychotique là dedans, juste une force que l'on peut développer avec la pratique...

Une exemple de syntonisation me vient, le fœtus dans le ventre de sa mère ressent les émotions qu'elle vit. C'est même ainsi que nous formons notre bagage émotionnel. Cela vient à dire que nous réagissons avec beaucoup de similitudes de la même façon que nos mère sur le plan émotif...


J'espère avoir su t'éclairer un peu plus...
Crois en toi et la vie te sera surprenante !

Répondre