J'ai stoppé mon traitement

(maniaco-dépression)
Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

J'ai stoppé mon traitement

Message par Cabotine » 29 août 2016, 10:07

Et voici pourquoi.

Bonjour à tous! J'espère que vous vous portez bien et que la fin des vacances n'est pas trop pénible pour personne. Moi ça va.

Bref, ça irait mieux si je n'avais pas dû stopper mon traitement à l'Épival de manière subite, en fait, je sais pas trop si j'ai bien fait de le faire ainsi mais l'enjeu m'angoissait beaucoup trop. Je n'ai plus mes règles, je ne les ai pas eues de tout l'été et mes menstruations ont commencé à s'espacer au printemps, pas longtemps après avoir commencé l'Épival à 750mg par jour pour traiter mes changements d'humeur. Le traitement allait super bien, mon copain et moi étions contents des résultats et la vie suivait son cours. Or, mon copain et moi souhaitons avoir un bébé et l'absence de règles n'est tout simplement pas une option. Nous désirons commencer les essais dès le début 2017, donc dans plus ou moins 4 mois, et naturellement il aurait fallu que je cesse l'Épival parce que les risques pour le foetus sont très grands comparativement aux bénéfices. Mais là, plus de règles du tout, même pas un petit sein gonflé, pas une crampe, pas même un spot. Nada. Ça fait peur! Je suis allée chez le gynéco et ce dernier m'a prescrit des prises de sang et une écho. Il a dit que c'était la médication et que je devais en discuter avec mon psy. Mais, sur le chemin du retour, je me suis retrouvée très frustrée de cette situation et je m'en voulais d'avoir pris ces pilules-là, en fait, j'étais hors de moi-même! Sitôt arrivée à la maison, j'ai balancé les comprimés dans les chiottes. Je sais: c'est mal.

Mais j'ai pas pu faire autrement, pour moi, ma santé reproductrice compte plus que tout le reste, je souhaite tellement fonder une famille! Et puis l'Épival me rendait maladroite et tremblotante, ce qui compliquait mon travail. Et puis il y a ce fond de dépression qui a résisté au traitement et qui prend de l'ampleur ces jours-ci, sans doute parce que je n'ai plus de divalproex dans les veines. J'ai gardé le risperdal toutefois, pour ne pas devenir folle. C'est dur.

Il me monte de ces envies suicidaires par moments, c'est l'horreur. Comme une envie de laisser tomber. Je me dis aussi que, de toutes façons, je suis bien trop fuckée pour faire des enfants, que mon copain va me laisser si je suis trop instable et surtout si je m'enfonce encore plus. Je ne suis plus que l'ombre de moi-même, je me reconnais à peine, plus ça va et plus je suis dedans. Je ne vois plus d'amis, j'en ai plus envie. Je ne joue plus de musique, je ne sors pas, je ne prends même plus mon char. Travailler est une corvée. Pourtant j'aimais beaucoup mon travail. Là je veux laisser tomber ça aussi. Et puis je fais ces rêves bizarres dans lesquels j'ai des enfants que je néglige et qui sont malades ou bien ce sont mes animaux de compagnie qui meurent ou deviennent malades à leur tour. Ça me laisse plutôt perturbée. L'arrêt de l'Épival n'a rien à voir avec toutes ces sensations: je me sens comme ça depuis plusieurs mois maintenant.

Je devrais sans doute voir mon psy mais pas très envie de passer la journée à l'urgence et que voulez-vous qu'il fasse?

J'aimerais comprendre ce que veulent dire ces rêves-là... la dernière fois que j'ai fait des rêves aussi perturbants, j'étais physiquement très malade (j'avais une tumeur maligne et j'en souffrais). Alors ça m'angoisse un peu, tsé.


Merci de me lire, je ne parle de ça à personne sauf à vous, sur ce forum. Je n'ose pas en parler à mon chum, il est la seule raison pour laquelle je suis encore capable d'avancer et je ne veux surtout pas le perdre. Oui, je fais semblant d'aller bien, tout le temps, même dans l'intimité.
No human

isa456
Messages : 1534
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: J'ai stoppé mon traitement

Message par isa456 » 29 août 2016, 11:37

Je comprends ton impulsion d'avoir stoppé le traitement subitement mais ce n'était pas une bonne idée de le faire sans en parler à ton psychiatre, le mieux est d'arrêter graduellement. Là les chances que tu tombes en dépression ou monte en manie sont grandes.

Est ce que tu peux prendre un rv bientôt avec ton psychiatre ?

Peut être qu'un changement de molécule te ferait du bien. Pour ce qui est d'avoir des enfants, ça se peut, là encore, tu dois en discuter avec ton psychiatre.

N'attends pas trop

Comme toi j'ai arrêté l'an passé de prendre l'abilify et je l'ai regretté, s'en est suivi une période d'hypomanie et là je suis en pleine dépression

Courage

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: J'ai stoppé mon traitement

Message par Cabotine » 29 août 2016, 21:24

Je sais que ce n'est pas une bonne chose de stopper tout net, je crois avoir réagi ainsi parce que mes retards de règles ne sont pas liés à une éventuelle grossesse et ça me frustre .

Je pars avec la mauvaise idée qu'un enfant m'aidera à combler l'ennui dans lequel je suis plongée depuis un bon moment mais je viens de comprendre que cet ennui est dû à la dépression et que je ne peux pas avoir d'enfants tant que je suis pas bien. Chose qui me rend encore plus triste...

Mon couple et la perspective de fonder une famille sont les 2 choses qui me forcent à rester stable mentalement mais c'est de plus en plus difficile à faire. Les pilules ont aidé un temps, ça m'écoeure d'avoir ce genre d'effet secondaire mais je ne peux pas supporter de prendre quelque chose qui interfère avec mon cycle reproducteur! J'ai stoppé la pilule contraceptive pour les mêmes raisons.

Je vois mon psy seulement à la fin du mois de septembre, c'est quand même assez loin. Je pourrais me rendre aux urgences mais à chaque fois que je fais ça c'est difficile à assumer devant mon copain. Il trouve ça dur... il voudrait que tout se passe bien tout le temps, et moi je suis là avec mes hauts et mes bas à craindre de le perdre. Il m'a même avoué qui ne savait pas trop où nous en serions si je n'avais pas commencé le traitement.

Pourtant, je n'ai pas eu de grosse manie ni de grosse dépression depuis que nous sommes en couple, je contrôle comme je peux, j'avoue que je ne sais pas trop quoi faire avec ça.

J'aurais dû parler de mes symptômes dépressifs à mon psy bien avant mais il était en vacances. Puis, j'ai travaillé pas mal.

En tk.. je vais aller au dodo...
No human

sophilune
Messages : 249
Enregistré le : 02 juil. 2015, 18:04
Localisation : St-Jean-sur-Richelieu

Re: J'ai stoppé mon traitement

Message par sophilune » 30 août 2016, 06:40

Bonjour Cabotine,

Pourrais-tu devancer ton rdv avec ton psy ?
y a-t-il d'autres intervenants dans ton équipe soignante ? infirmière ?

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: J'ai stoppé mon traitement

Message par Cabotine » 03 sept. 2016, 08:12

Salut Sophilune,

Non il n'y a que le psychiatre, je n'ai pas d'équipe soignante.. Et je ne peux pas non plus devancer ce rdv, le psy est tout le temps débordé. Si je veux le voir, je dois aller attendre aux urgence de Jean-Talon (d'habitude je passe par la clinique externe) puisqu'il est chef de département là-bas.

Il faut dire que je n'ai plus vraiment le temps d'aller poireauter aux urgences... l'arrêt du médicament a produit son effet et je crois bien que je me tape une hypomanie :? Je suis debout aux aurores et j'enfile les projets, je me sens parfois carrément exaltée, c'est pas désagréable mais comme vous le savez, ça vient avec des humeurs très changeantes... hier, j'ai fait la gueule parce que le dépanneur n'accepte pas les billets de 100,00$ et je me suis déplacée pour rien (je n'avais que ça en cash, pour un paquet de clopes). J'étais encore fâchée contre eux ce matin! Je suis quand même allée chercher des cigarettes, à cette heure-ci il n'y a qu'eux d'ouverts...

Enfin, je me rend compte de cet état et j'essaie de rester sereine, de laisser cet état suivre son cours et de ne surtout pas m'énerver. Je me doutais que, dès que l'Épival aurait quitté mon organisme, j'aurais une période d'hypomanie. Et, en effet, mon organisme prend le dessus puisque j'ai aussi mes règles! Pour ça je suis bien contente, c'est rare que je dis ça mais oui oui :lol:

Je ne compte pas rester sans traitement. Peut-être qu'une légère dose de lithium fera l'affaire, ce n'est que pour quelques mois, après il faudra réarrêter parce que l'heure de la procréation aura sonné pour moi!

Et c'est ma motivation: je veux rester équilibrée le plus possible, et soigner ma santé mentale, avant de penser à faire des enfants. Alors je canalise ce trop plein d'énergie dans une foule de petites choses utiles: je mets à jour mes finances, je classe la paperasse, je fais du ménage, je vois des amis que je n'ai pas vu depuis un bon moment, ce qui me fait du bien, et aujourd'hui je fais une vente de garage avec ma maman! On passera un bon moment mère-fille (enfin j'espère!) et les sous iront sur mes dettes. Mon délire du moment? Payer mes dettes! Je ne suis pas surendettée mais les temps ont été durs...

Parfois, les états d'hypomanie ont du bon: je n'ai jamais été autant à mon affaire et même ce matin je suis allée à la banque pour finir de payer une vieille carte de crédit qui traîne dans mes comptes courants depuis des années!

Voilà pour le moment.

Bonne journée à tous!
No human

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: J'ai stoppé mon traitement

Message par Cabotine » 07 sept. 2016, 07:40

Bonjour à tous,

J'espère que vous allez bien et que vous avez bien profité du superbe week end que nous venons de terminer!

J'ai pas arrêté une minute! On recevait, mon copain et moi, et il y a eu du va et vient toute la fin de semaine chez moi, ce n'est pas de tout repos d'accueillir des gens à la maison. Mais ça en valait le coup: j'ai passé de bons moments avec ma mère et la belle famille, en plus j'ai un très bon ami à moi qui est venu souper avec son copain, qui est très gentil d'ailleurs!

Étant donné les symptômes d'hypomanie, j'ai pris le temps de me reposer lundi parce que je sais pertinemment que la descente sera difficile si je ne fais pas attention à ça. Heureusement, les choses semblent se calmer de ce côté-là mais je me suis fait avoir que trop souvent: on se sent un peu d'humeur élevée et on pense qu'on fait attention et que cela suffira mais, sans trop s'en rendre compte, on glisse dedans et 2 mois plus tard c'est la débandade.

Combien de temps durent vos états hypomaniaques ou maniaques?

Pour moi, ça dure au moins 1 mois, d'après ce que j'ai pu remarquer. Je m'en rend compte quand ça commence et je constate les dégâts vers la fin, quand je me retrouve complètement épuisée et à bout de nerfs. Entre les deux, ça va ''juste'' bien.

Et vous? Comment ça se passe? Sentez-vous l'hypomanie venir ou bien êtes-vous pris par surprise?

Bonne journée à tous!
No human

SACHA
Messages : 2646
Enregistré le : 11 mars 2014, 12:54
Localisation : Gatineau

Re: J'ai stoppé mon traitement

Message par SACHA » 07 sept. 2016, 07:53

salut cabotine,

en premier lieux... prend soins de toi...

pour moi c'est tout nouveau mais j'ai remarqué que mes épisodes sont assez rapide.. ça dure 1-2 semaine après ça retrombe..et j'ai aussi des états mixtes.

quand je dors pas bien et que je dois avoir recours au somnifère, c'est pas bon signe..et c'est ce qui m'arrive en ce moment.. l'hypomanie est pas arrivé :lol: mais je la sens me regarder derrière l'arbre.

si l'hypomanie fini par me rattrapper, ca va être ma 3ieme en 5 mois.. mais je fais tout pour que ça passe et que finalement ce n'est pas une hypomanie..

contrairement à plusieurs, moi l'hypomanie ce manifeste par des gros sauts d'humeur (je pette littérallement ma coche), beaucoup d'anxiété, ma tête qui roule à 200/heure, si je pourrais courrir le marathon de boston, ca me ferait du bien et si j'ai le malheur d'être de bonne humeur, hello les dépenses..

je penses qu'il faut juste être à l'écoute de son corps et laisser faire les autres (Mari et famille) qui exige que tu sois au top

bonne chance...

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: J'ai stoppé mon traitement

Message par Cabotine » 07 sept. 2016, 08:44

Moi aussi j'ai des états mixtes... en fait, j'ai remarqué que mes ups finissent souvent en états mixtes Où l'anxiété se mets de la partie. Mon corps a trop d'énergie mais tout devient noir dans ma tête.. je deviens un peu parano aussi, j'ai la terrible impression qu'on parle dans mon dos ou qu'on me dissimule des choses. Ça devient extrêmement pénible et c'est épuisant.

Avant tout ça, j'ai carrément des moments d'exaltation et je suis super fébrile, comme si quelque chose d'extraordinaire était sur le point de se produire. Une chance, je ne fais pas trop de folies dépensières parce que j'en ai pas les moyens.. le pire qui peut arriver est que je dépense ma paye en gugusses de pharmacie et que je me retrouve un peu cassée par la suite. Oui je dépense trop mais jamais rien d'extravagant!

Ces états mixtes, c'est seulement depuis le virage maniaque que j'ai fait en 2007-2008 alors que je prenais des antidépresseurs. J'aimerais bien m'en débarrasser d'ailleurs...

Désolée pour la grosseur de police mais je n'arrive pas à réduire la taille lorsque j'écris à partir de mon cellulaire!
No human

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: J'ai stoppé mon traitement

Message par Cabotine » 07 sept. 2016, 08:45

Pas de souci avec la taille de police finalement...
No human

isa456
Messages : 1534
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: J'ai stoppé mon traitement

Message par isa456 » 07 sept. 2016, 09:09

J'ai été en hypomanie quelques mois l'automne derniet, je dormais peu, j'avais une énergie débordante et 1001 projets et j'ai dépensé + . Puis je me suis sentie fatiguée, très fatiguée... Et s'en est suivie la dépression. Je sens que je m'en sors tranquillement mais c'est long...

Répondre