Le jugement des autres fait mal autant au conjoint

(maniaco-dépression)
Danny
Messages : 23
Enregistré le : 04 oct. 2010, 19:52

Le jugement des autres fait mal autant au conjoint

Message par Danny »

:( Le psy de mon conjoint nous a déjà dit......Si ce serait possible je mettrais tous mes patients dans le platre...de cette façon les gens comprendraient qu'ils sont vraiment malade.
C'est fou comment les gens peuvent juger les personnes dépressives!!!!!!
Mais ça nous donne une raison de faire le ménage...que ce soit du côté des amis que de la famille.
Quand j'ai appris que mon conjoint avait été diagnostiqué Bipolaire, j'ai fait des recherches afin de comprendre et comment l'aider.......pour certain (une grande majorité disent de ce bouger le c..... Que c'est parce qu'il s'écoute)
Vous savez pas à quel point sa me pue carrément au nez!!!!!!
J'ai pris la peine de discuter avec ma famille de la maladie de mon conjoint......pffffffffff ça compris un temps, maintenant c'est «ben voyons qu'il se donne un coup de pied , il ne s'aide pas!!!»
Suis-je obligé de vous dire comment je peux être enragée d'entendre ces conneries!!!!!! J'ai beau expliquer..mais bon je ne peux rien n'y faire à part faire du ménage autour de moi!!!!!

Mais je peux vous dire que moi qui à les humeurs dites «normales» leurs attitudes me fait excessivement mal, alors je me mets dans les souliers de mon conjoint.....vraiment pas évident!!!!!! Malgré le fait qu'ils ont de la difficulté à gérer leurs humeurs....Les personnes diagnostiqués Bipolaire ont une force en eux pour réussir à «dealer» avec ceux qui les jugent!!!
Moi j'ai énormément de difficulté à «dealer» avec ce que les gens pensent de mon conjoint, je suis d'un tempérament assez promt et colérique et quand ont touche à quelqu'un que j'aime ça fait des flamèches !!! :twisted:

Par contre je dois être capable de jauger ma colère auprès de ma famille parce que sinon je couperais carrément les ponts avec eux!!!
SebR
Messages : 9
Enregistré le : 09 juin 2010, 08:54

Re: Le jugement des autres fait mal autant au conjoint

Message par SebR »

Personnellement je trouve beaucoup plus simple de taire à tous ou presque la maladie. Sans doute que la plupart comprendraient au moins un peu, mais j'ai pas la force d'expliquer. Peut-être quand je serai enfin stable, ou enfin plus près de la stabilité, j'en parlerai plus. Mais pour le moment, outre ma conjointe et mes parents à peu près personne est au courant.
Danny
Messages : 23
Enregistré le : 04 oct. 2010, 19:52

Re: Le jugement des autres fait mal autant au conjoint

Message par Danny »

:cry: J'ai sincèrement cru que la famille proche aurait compris :roll:
Et le pourquoi que nous l'avons dit , c'est que mon conjoint avait constament des crises de panique intense, et ont avait invité à passer des jours en vacances avec eux....... :cry:
J'ai sincèrement pensé que ma famille proche aurait compris................ Toute une claque!
Mais bon ont apprend de ses erreurs! Le plus important c'est que la base tienne le coup! (notre couple) le reste ben il faut apprendre à vivre avec que voulez vous...mais ce n'est pas évident d'être témoin, j'ai tendance à vouloir entourer mon conjoint avec du velours!!!!
tee
Messages : 97
Enregistré le : 15 févr. 2010, 10:13

Re: Le jugement des autres fait mal autant au conjoint

Message par tee »

Les seuls qui comprennent, et bien c'est nous ici. Je t'admire de donner du support aussi sincère à ton conjoint. Ma famille comprends ma maladie car j'ai eu ma première psychose à 20 ans suivie d'une dépression majeure à 21 ans............suivi d'une autre psychose 7 mois plus tard........suivi d'un hospitalisation ou j'ai été diagnostiquée. Ma famille au complet pleurait au pied de mon lit d'hopital quand mes 2 psys ont annoncé "la nouvelle" à mes mes parents ainsi qu'à mes deux soeurs. Je peux t'assurer que pour avoir été tous témoins de mes variations d'humeur pendant l'année précédente, ils n'ont pas douté un instant qu'ils s'agissait d'une maladie. Ils pleuraient parce que c'est incurable et que le traitement n'est pas toujours adéquat.

Grâce à la compréhension, à l'amour, au support de ma famille je suis maintenant stable. J'ai 47 ans et je vis en dehors du Québec. Ils viennent tous me visiter le 15 octobre et on dirait même que ma maladie a unifier ma famille. Surtout qu'en juillet, j'ai su que mon père souffrait d'un cancer du poumon. Ils comprennent que je suis plus émotive, alors ils n'ont pas téléphoner pour m'annoncer cela. Mes deux soeurs sont montées en auto, ont couché à l'hotel et sont venues me l'annoncer en personne. On a pleurer, on s'est serré les unes contre les autres mais au moins je n'étais pas seule. Meilleure preuve qu'ils comprennent ma maladie.

On stabilise plus rapidement quand on sent de l'amour autour de nous. De l'amour, ce n'est pas de l'appitoiement. Mes parents n'ont pas toujours écouter mes plaintes et oui, je me suis fait dire de "prendre sur moi" mais faut comprendre que la famille est touchée durement par notre maladie et parfois, ils disent des choses sans les penser. La compassion doit se faire sentir des deux côtés.

Est-ce qu'il est dépressif en ce moment ou est-ce qu'il est "actif". Qu'est-ce qu'il fait de ses journées? Quel effet ça a sur tes humeurs?

tee xo
Jeff
Messages : 243
Enregistré le : 13 févr. 2010, 23:37

Re: Le jugement des autres fait mal autant au conjoint

Message par Jeff »

Moi, je pense que la maladie est totalement incompréhensible pour une personne non atteinte dans la même veine que Tee. On est condamné à un certain isolement. Il faut le vivre personnellement et interagir avec les autres comme si on avait rien. En parlé ne fait que compliquer les affaires ( à part pour les proches ). Malgré le fait que je suis discret sur la chose, beaucoup ( trop ) de gens ont fini par le savoir. Des fois certaines personnes veulent bien faire en me posant des questions sur ma santé. Je reste évasif parce que je sens un piège. Je peux pas expliqué le comment du pourquoi. Ce qui m'agace, c'est que j'ai l'impression que certaines personnes doutes de ma capacité à vivre de manière autonome. Je ne peux pas garantir que je ne ferai jamais plus d'épisodes mais je ne veux pas vivre dans l'inquiétude perpétuelle que cette épée de Damoclès tombe. Un jour à la fois...

Pour en revenir aux préjugés dans la population, ce n'est pas quelque chose qui m'apparaît claire. La bipolarité est un trouble connue. D'ailleurs demain, un film traitant sur la bipolarité chez les enfants, Ça tourne dans ma tête, réalisé par Louiselle Noël ( elle-même bipolaire ) va être projeté ( http://www.cinemaparallele.ca/Ca-tourne-dans-ma-tete" onclick="window.open(this.href);return false; ).

Donc sur le terrain, je suis plutôt frileux pour en parler mais ça devrait l'être de moins en moins car au niveau médiatique, il y' a continuellement des témoignages sur ce trouble.

Jeff
Marinade
Messages : 97
Enregistré le : 25 mars 2010, 19:52

Re: Le jugement des autres fait mal autant au conjoint

Message par Marinade »

Bonjour,

je pense que oui ici on se comprend sur se site. Il y a aussi des personnes qui même si on pense qu'il nous jugerait, il ne le ferait pas. Je crois que ne rien dire a personne c'est souffrir en silence. Il y a des gens qui nous aiment et qui ne vont pas dire donne toi un coup de pied, tu es faible etc... Je crois que ca dépend de l'éducation et des expériences vécues pour elle-même ou ses autres proches. Moi ayant mes propres problemes dépressif et anxieuse, je suis beaucoup préoccupé par ceux qui semble se sentir comme ca. J'ai besoin de les conseiller, de leur montrer des outils, des idées et leur dire qu'il y a possibilité d'aller mieux avec certains changements et effort a consulter et ce même quand on pense qu'il n'y a plus aucun espoir.

Il y a des gens qui vous nuisent et vous vous sentez encore plus nulle a leurs coté, évitez-les pour un certain temps en leur expliquant si vous le désirez que vous n'aimez pas leurs jugements, qu'ils ne sont pas dans votre peau et que donc, leurs commentaires négatifs ne sont pas nécessaire et que donc vous préférez ne pas discuter avec eux. Entourez-vous de gens qui vous soutiennent. Il ya souvent des moments ou on veut etre seul par peur du jugement, pour pleurer seul, pour se laisser aller seul dans notre pyjama etc... je pense qu'on a besoin aussi de nos moment seuls mais pour les moments ou vous sentez que vous aimeriez bien avoir quelqu'un pour vous soutenir, et que vous avez confiance en cette personne, appelez-la...
Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: Le jugement des autres fait mal autant au conjoint

Message par Cabotine »

Je pense que les personnes qui jugent le plus sont celles qui comprennent le moins en fait.. Et même si certaines personnes qui sont ouvertes d'esprit ne jugeront pas la maladie, ils se buteront à l'incompréhension un jour ou l'autre. Veux veux pas, il y aura toujours un fossé entre les personnes dites ''normales'' et ceux qui dealent avec la bipolarité. Même les personnes les plus proches de moi ont fini par me dire un jour ''oui mais c'est comme ça pour tout le monde, il faut que tu te démerdes!'' Alors bon, je pense que personne n'est parfait et que eux aussi peuvent commettre des maladresses en essayant d'aider. Pis c'est vrai que, même si on est bipolaire, on peut apprendre à se démerder quand même et tirer notre épingle du jeu.

Or, je pense que la maladie peut être compréhensible, dans une certaine mesure, par des proches qui ont eu à vivre avec la personne malade. Plusieurs personnes savent tout ce qu'implique la bipolarité parce qu'ils ont un proche atteint. Mais ces parents, conjoints et amis ne sont pas des psychiatres ni des psychologues. Ma mère m'a dit l'autre jour à quel point elle se sentait démunie face au problème. On a eu une discussion houleuse durant laquelle elle n'arrêtait pas de me reprocher d'être ''hyper'' alors que moi, j'avais pas du tout l'impression de péter ma coche au contraire, je me trouvais très calme et posée. Honnêtement, je comprends toujours pas pourquoi elle me trouvait trop énervée mais je constate qu'on a pas du tout la même vision des choses et qu'en fait elle veut m'aider mais euh.. visiblement ça marche pas. Dès fois chu tellement mêlée que j'me comprend même pas alors aller demander à quelqu'un qui n'est pas moi de comprendre quelque chose... si les proches ne pourront jamais tout à fait, c'est illusoire de croire que des connaissances ou des amis plus éloignés y arriveront. Et c'est de là que vient le jugement. Ça prend des gens qui acceptent la situation sans vraiment la comprendre. Ça prend des professionnels qui ont appris à comprendre la maladie pour aider plus concrètement. Quant à ceux qui jugent, eh ben ils devraient se dire qu'ils n'ont pas les outils nécéssaires pour le faire et que s'ils sont incapables de saisir les enjeux de la situation, ils devraient au moins s'abstenir de porter un jugement.

Bref tout ça pour dire que je trouve admirable que tu aides ton copain et que tu veuilles t'impliquer dans son bien-être psychologique, ce n'est pas tout le monde qui peut faire ça. C'est dommage que tu aie à faire face à des commentaires impertinents de la part de ta famille. Perso je trouve que c'est pas vraiment de leurs affaires.
No human
Danny
Messages : 23
Enregistré le : 04 oct. 2010, 19:52

Re: Le jugement des autres fait mal autant au conjoint

Message par Danny »

Vous êtes tous très gentil!! Merci beaucoup.....
Pour répondre à la question de Tee...mon conjoint présentement a des ateliers de réinsertion sociale, ça le fait sortir de la maison, mais d'après moi il n'est pas au mieux de sa forme...quelques fois je le surprend à pleurer pendant que nous écoutons la télévision. J'ai l'impression qu'il se laisse aller....il ne prend pas soin de lui, l'apparence il en a absolument rien à cirer (ce qui avant il était fier comme un Lion!) Il n'est pas du tout agressif, mais très lunatique !
Par contre si je me réfaire au tout début de sa grosse dépression, il a amélioration.
Et oui effectivement j'ai dû me rendre à l'évidence que certaines personnes de ma famille n'aidait absolument pas l'ambiance!!! Et surtout l'estime !!!!
Ce qui rend l'ambiance encore plus froide c'est que nous restons juste en face !!!! Et que mon conjoint adore son logement!!! De plus je sais que de bouger son environnement pourrait avoir un effet négatif sur mon conjoint, mais ce n'est n'y sain pour lui n'y pour moi de rester là!!!!
Ce n'est pas moi qui est diagnostiqué, mais je vais vous avouer que l'attitude de ma famille ma tout simplement jeter par terre! Et ça me fait énormément de peine de voir que plus personne n'agis normalement avec mon conjoint et je me sens extêmement mal parce que je croyais sincèrement que je faisais le bon «move» et je me suis planter royalement et par mon geste j'ai contribué à la peine que mon conjoint vit présentement. :cry:
tee
Messages : 97
Enregistré le : 15 févr. 2010, 10:13

Re: Le jugement des autres fait mal autant au conjoint

Message par tee »

Tu sais Danny, il fait encore une dépression. Je pleurais en écoutant la télé, parfois à sanglot, parce que c'était sensé être comique et je me sentais tellement triste en-dedans.

C'est surement bon que tu l'aides dans ce terrible tourment. Il y a deux choses que la thérapie m'a appris et je pense que c'est la clé pour ne pas perdre l'équilibre. La première est de se foutre un peu de ce que les autres pensent, car même si on était parfait: les autres auraient quelque chose à dire sur nous. La seconde est que c'est dur d'aider si on s'implique trop. Si tu te brûles à aider ton conjoint, il n'aura plus personne. Même s'il ne file pas, ne te gêne pas pour recevoir des amies. Le pire qu'il peut faire est de s'enfermer dans une chambre. Les dépressifs n'aiment pas voir des invités. C'est psychologique, s'isoler fait partie de la dépression. Mais toi, tu n'es pas dépressive....alors il faut que tu vives pour rester assez forte pour l'aider.

La marche est une bonne thérapie. Comme les dépressifs ne sont pas jasants, ils pleurent souvent, un Ipod ou un lecteur de mp3 est un bon outil pour marcher. De la musique pépé est toujours plus souhaitable. Moi, j'ai toujours cru que la musique influencait mes humeurs et prendre l'air ..... ce n'est jamais mauvais.

C'est bon que tu penses à ton conjoint, mais il faut que tu penses à toi entre temps.

Bonne chance!

tee xoxox
Atropos
Messages : 4
Enregistré le : 11 oct. 2010, 00:51

Re: Le jugement des autres fait mal autant au conjoint

Message par Atropos »

Il est encore passé minuit.

Que dire après cette grosse crise de larmes? J'avais tellement besoin de parler à quelqu'un ...

Je suis si mêlée et je t'ai lu, toi, Dany. Je suis diagnostiquée par mon excellent médecin « dépression majeure» depuis environ 8 à 9 mois. En fait depuis environ janvier. De la fatigue chronique c'est devenue de l'épuisement total. Je n'ai pas sortie de l'été. Puisque je suis en couple, et que je voyais ma conjointe de plus en plus renfrognée, nous avons vu notre médecin de famille ensemble. Mon doc a bien compris qu'à travers mon suivi que ma compagne apprendrait mon état morbide/suicidaire. À la maison nous en avons parlé. C'était il y a 6 mois.

Ma conjointe a été très malade ces dernières années phisyquement et elle a perdu de son autonomie partielle. Je l'ai toujours soutenue.

Or ce soir, elle m'a dit au restaurant, après qu'elle a reviré une situation - comment dire - heu! Enfin, elle tourne souvent les situations dans lesquelles elle est fautive contre moi. Par exemple : ce soir j'ai fait un geste anodin sur la table qui n'avait rien de méprisant ou dans lequel je me moquais d'elle, mais encore une fois, elle m'a fait une de ces crises dont elle a l'habitude en jetant tout sur moi. Bref ... tout ceci pour vous dire qu'elle a fini par me dire qu'elle était écoeurée de jouer à la mère avec moi et que peu de personne endurait cela.

Nous sommes ensembles depuis 10 ans. Je lui ai dit que lorsqu'un couple s'aime nous n'avons pas à penser comme cela, mais elle a dit que nous n'étions pas un couple ancien comme mes parents.

Travailleure autonome, j'ai du m'arrêter et fermer boutique. J'avais une assurance sur ma visa et comme je n'avais pas la force de les appeler, je lui ai demander d'appeler mon assurance carte pcque visa me/nous harcelait dès 8h le matin au point où nous sommes à décrocher le téléphone. Elle n'a jamais voulu le faire. Je n'ai pas eu la force de téléphoner. Il est trop tard maintenant. Visa a réclamé ma carte et a vidé mes comptes chaque fois que mes payes entraient automatiques. Là aussi je lui ai demandé de m'aider à changer de compte et arranger les choses : « je ne suis pas ta mère» botte toi le cul et le ciel t'aidera m'a t-elle dit. Car selon elle après sa maladie, elle s'est rétablie vite car, « quand on veut on peut». Pour mon travail, lorsqu'on appelait, je lui laissait des consignes pour que personnes soient dans le trouble. Elle ne le faisait pas, ou elle disait que je n'avais rien fait. Résultat : je passe pour une personne incompétante et peu soucieuse de l'éthique auprès ma clientèle.


Ma dépression m'a mise dans le rouge de près de $50,000.00 parce que ma conjointe m'a dit que ce n'est pas à elle de payer notre nourriture, de faire la vaiselle, d'entretenir notre maison, etc. pour mon arrêt de travail. Il y a 3 semaines j'ai dû recontacter une nouvelle clientèle avec tous le stress que cela me cause. Ensuite, j'ai dû travailler de longues heures. Lorsque j'arrive brûlée nette, uil y a un tas de vaisselles qui traînent car selon elle, qui est à la retraite, si elle fait a manger, je dois laver la vaiselle. Si je ne le fais pas au moment qu'elle veut, c'est le drame. Lorsque je lui dit que je suis épuisée, elle me dit, qu'on ne fait rien ensemble et si elle fait à manger, je dois faire la vaiselle ( vieille convention). L'autre jour, j'ai fait un voyage d'affaire de 4 jours, je suis revenue et devinez quoi : la vaiselle était là...

Nous avons mis la maison en vente, pcq'uelle trouvait que 13 pièces c'étaient trop. Et moi absente, elle s'ennuyait. Puis depuis sa maladie la maison était devenue trop grande. Ce soir, je lui ai dit que si j'étais dans le plâtre me forcerait-elle a faire tout ceci ? Elle m'a dit que ce n'était pas le cas et à pleurer sur mon sort je n'irais pas loin.

J'ai presqu'hurlée dans le restaurant que j'étais malade qu'elle n'y comprenait rien. En sortant du resto, je suis allée chercher mes effexor, je prends 185 mg. En route je lui ai demandé si elle voulait qu'on se quitte elle n'a jamais répondu à cela mais elle m'a dit que si elle avait mis la maison à vendre c'était pour moi. Elle n'aurait pas déménagé autrement. Nous sommes entrée à la maison et elle a fait comme si nous n'avions parlé de rien. Nous avons regardé la TV, elle m'a embrassée, m'a souhaitée une bonne nuit et elle est partie se coucher en me laissant seule.


Et c'est là que j'ai craqué ...

Désolée de la longueur de la lettre et des fautes, mais il fallait que cela sorte et j'ai cherché un endroit où m'exprimer, non sans avoir hésité, car j'avais recommencé à me mutiler ...
Répondre