Shootée aux hormones!

(maniaco-dépression)
Répondre
Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Shootée aux hormones!

Message par Cabotine » 07 mars 2017, 22:07

Bonjour forum, ça faisait un moment.

J'aimerais savoir si certaines ici ont vécu (ou plutôt survécu) à une grossesse sans médocs?

J'ai dû tout arrêter du jour au lendemain, lithium et trazodone, sous l'avis de mon psy. Eh ouais, j'ai une brioche au four comme on dit et le lithium est dangereux car il risque de causer des malformations cardiaques.

Et, comme si c'était pas assez, j'ai aussi arrêté le pot, moi qui fumais régulièrement depuis plus de 15 ans. Je dois avouer que je trouve ça ''raide''.

Sans parler des hormones et des nausées (du matin, du midi, du soir, alouette). C'est ben beau la grossesse mais là-là, moi, j'capote.

Il y a à peine 1 mois, j'étais dans un gros creux de vague et je pensais même au suicide. Je me suis mutilée pour la première fois en 4 ans. Pour m'aider, je suis allée m'inscrire au gym, histoire de prendre du poids un peu (je suis de constitution maigre). Au début, c'était ma seule raison de vivre. Et puis, il y avait aussi le sauna d'après gym, petite gâterie que je me réservais pour relaxer et me féliciter d'être sortie de chez moi. Sauf que là, fini la musculation et les saunas (surtout les saunas), je suis si triste, j'adorais ça. Pour me consoler, je tète des pastilles au gingembre en priant le ciel que ça ne se termine pas en fausse couche. Je vous dis pas l'angoisse.

Pour couronner le tout, mon copain est parti ce matin... oh je sais qu'il reviendra, mais pour le moment mon couple va pas bien du tout, du tout, du tout. Grossesse qui tombe mal vous voyez.

Alors, les filles? Il y en a parmi vous qui sont passées par là? Est-ce qu'il y a un risque de dépression pendant la grossesse? Comment on traite ça? Et des risques pour bébé?

Bon, l'option suicide, c'est out pour toute ma vie dès à présent. J'ai comme une petite tristesse quand j'y pense: ma porte de sortie qui se referme d'un coup, parce que future maman ne fera pas à son enfant ce qu'elle s'est fait faire il y a 8 ans. D'ailleurs il me manque... j'aimerais bien que mon papa soit là :cry: il aurait fait un grand-père formidable, quel gâchis.

Bon, encore un pavé... mais bon, j'en suis pas à ma première récidive :lol:

Bonne soirée mesdames et messieurs!
No human

Angie_450
Messages : 774
Enregistré le : 18 févr. 2016, 17:49
Localisation : Longueuil

Re: Shootée aux hormones!

Message par Angie_450 » 08 mars 2017, 11:39

Bon matin ma belle Cabotine!
J’adore les pavées! Ça me donne à réfléchir  Je suis en effet passée par la grossesse et la bipolarité… 2 fois dans ma vie (je suis maso je sais!) A ma fille en 2010 ca avait quand même bien été, jusqu’au 6eme mois ou j’ai eu un down. Effexor est le moins dangereux pour bébé, mais il cause quand même un petit sevrage a la naissance. Bébé plus difficile, prise au sein un peu moins bonne et besoin de câlins intense! Ma poulette s’en est bien sortie malgré tous. (8,3 livres et 21 pouces de bébé !) et elle fesais c’est nuit a 3 semaines de vie (alléluia!)
Mon fils ça été une autre paire de manches. Il est né par césarienne planifiée a 39 semaine (7.3 livres et 20.5 pouces de petit homme) et a eu des reflux, des intolérances alimentaires et un besoin immense de câlins! On devait mon mari et moi l’avoir sur nous a tour de rôle pendant 1 mois car il ne voulait RIEN savoir de ce coucher dans son moise plus que 30 minutes (galère! Je veux me laver moi!) Ca finie par passée après un mois… même s’il ne faisais pas ces nuits! Pour lui j’avais pris effexor tout le long de ma grossesse.
Chaque enfant et chaque grossesse son différente. Écoute ton corps, tes envies (surtout de nourriture car souvent c’est un message du corps pour te dire qu’il te manque quelque chose dans ton alimentation) et respecte-toi dans tout ça  Tu vas voir ton corps va changer, mais c’est pour une si belle cause! N’abandonne pas non plus dès l’accouchement pour ravoir ton poids de jeune fille. Laisse-toi le temps de te remettre de l’accouchement et après hop a l’exercice! 
Allez bonne grossesse!
Ang
Si tu cherches l'approbation des autres, tu deviens leur prisonnier

blondebleue
Messages : 1748
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Shootée aux hormones!

Message par blondebleue » 08 mars 2017, 12:37

Bonjour Cabotine,

La vie vient de te donner plein de motivation maintenant pour prendre soin de toi! Y'a un petit quelqu'un dans ton ventre qui en dépend.

Si ça peut te rassurer, je ne me suis jamais sentie aussi bien que pendant mes grossesses. Je pense même en avoir eu 4 parce que j'étais si bien pendant. Comme je n'étais pas diagnostiquée à l'époque, il n'a jamais été question de médication pendant la grossesse.

La partie difficile est arrivée après mes accouchements. Même si j'ai eu des bébés dormeurs et pas difficiles, j'ai eu des symptômes dépressifs après chaque accouchement. Dans 2 cas, ce sont devenues des dépressions postpartum et j'ai dû être hospitalisée après mon dernier bébé. Je tentais de gérer par moi-même et je n'osais pas en parler. Mais si j'avais été bien suivie, j'aurais probablement pu les éviter. Comme tu seras bien suivie, tu devrais pouvoir éviter le down postpartum et bien profiter de ton poupon.

Le mieux reste de faire confiance à ton psychiatre...

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: Shootée aux hormones!

Message par Cabotine » 08 mars 2017, 14:11

Merci les filles pour vos réponses et encouragements!

Eh ouais, concilier grossesse et maladie mentale est tout un challenge. Heureusement, je peux dire avec certitude que mes idées dépressives et suicidaires se sont envolées comme par magie aussitôt que la conception s'est faite. Les dates concordent. C'est comme si mon corps avait dit: ça y est, plus de raison d'être triste, un petit être en dépend maintenant. La nature est bien faite à ce niveau je trouve. J'ai mis ça sur le compte de mon nouveau programme de gym et des périodes de détente, ce qui a certainement aidé.

Ce que je redoute: l'état mixte. Je suis sujette à ça et c'est extrêmement souffrant et anxiogène, ce qui serait très nocif pour ma crevette. Et difficile à stabiliser. Mais bon, rien ne prouve que ça arrivera et je me dis qu'il ne sert à rien de capoter avec quelque chose qui ne se produira peut-être pas, au final.

Mon combat? La cigarette! Ohhh, que c'est dur dur dur! J'ai énormément réduit (moi qui en étais incapable!) et c'est déjà bien, mais il faudra faire mieux.

Et pour le poids de grossesse, en fait, je suis très heureuse (et impatiente) de prendre ENFIN! tout ce poids! Moi qui complexe tellement sur ma maigreur! C'est drôle, l'autre jour ma belle-soeur me disait que si tu n'avais pas au minimum 30% de graisse, tu étais complètement infertile et inapte à enfanter... la tête qu'elle a fait quand je lui ai dit que j'étais enceinte :lol: :lol: forcément mon IMC est bien en deçà de ces 30%... le plus triste est que je risque de tout reperdre dans les mois qui suivront l'accouchement, pour ne me laisser qu'une bedaine flasque et fripée :evil:

Mon copain et moi on se parle. Oh, on a toujours des différends, on doit déménager pour nous rapprocher de son travail et ça me plaît plus ou moins, surtout que je devrai organiser un déménagement avec une belle grosse bedaine (pour une fois c'est pas moi qui vais forcer!). Et les déménagements me causent systématiquement des états maniaques, malheureusement... je devrai changer de psychiatre (et d'obstétricien par la même occasion), c'est pas l'idéal. Disons que j'anticipe beaucoup!

Nous verrons bien. Je vais commencer par traverser le 1er trimestre, encore 6 semaines à faire et ce sera un cap de franchi.

Pourvu que BB s'accroche à la vie autant que j'aie pu le faire de mon vivant. J'ai le feeling que ce sera un petit zizi!

Bon allez, je me mets à ce maudit TP qui me rebute et qui est en retard de 2 semaines (mon prof n'a qu'à bien se tenir, j'ai un beau billet médical à lui montrer)

Bonne journée à tous (et toutes: c'est le jour de la femme!)
No human

Répondre