nouvelle et inquiète

(maniaco-dépression)
shapoo
Messages : 44
Enregistré le : 18 janv. 2011, 01:07

nouvelle et inquiète

Message par shapoo »

bonjour,

je commence à lire les sujets de ce forum petit à petit, ça me rassure parfois, mais ça m'inquiète aussi.

je vois une psychologue depuis 6 mois, elle est moi, après consulation du DMS-4 sommes certains que j'ai un trouble bipolaire type 2. mais j'ai rencontré 2 psychiatres (rencontre de moins de 30 minutes) qui me disent que je n'ai rien.

en octobre et en décembre, j'ai vécu 2 épisode très intense de dépression, idées suicidaires, j'avais un plan, que je ne garde pas loin d'ailleurs. en ce moment je vais assez bien. mais je refuse de retourner au travail de peur que le stresse, l'angoisse et les idées ne reviennent. je cherche désespérément un psychiatre pour me soigner, mais en vain...

j'ai une amie qui étudie en médecine et qui m'a dit que le type 2 de bipolaritée est très controversé dans la pratique et que bien des psychiatres n'y croient simplement pas.

j'ajoute au stresse de mon diagnostique, la honte totale d'avoir une maladie mentale. j'ai menti à mes parents, de peur de leur réaction. je ment aussi à d'autres personnes pour les mêmes raisons. j'ai peur qu'on me traite de folle...

je crois que j'ai des hypomanies, mais pas de 'high' super intense. par contre, quand la déprime arrive (4 fois en 4 ans) ça fesse dur, très dur. j'ai très peur que ça reprenne, je veux plus me sentir comme ça, vouloir crisser mon char dans le fleuve, vouloir disparaitre. j'ai 28 ans et je devrais penser à avoir des enfants, pas à mourir à tout prix.

je suis incapable de trouver un psychiatre pour me traiter... j'ai dû faire plus que 100 appels dans la dernière semaine. j'engoisse parce que mon employeur doute de ce que je vis, il veut que je rencontre un psychiatre pour évaluer mon invaliditée, mais payer à 1000$ de l'heure, je doute de la sincérité de la personne que je vais rencontrer...

mon copain va à une rencontre à revivre demain soir, enfin... j'espère que ça lui apportera des réponses et une meilleure compréhension de ce que je vis. en ce moment, il croit que je suis paresseuse et que je fais rien pour m'aider. pourtant, j'ai l'impression de faire JUSTE ça, essayer de trouver de l'aide. et moi j'ai une rencontre vendredi avec M Kofi.

j'ai aussi un problème d'alcool, j'ai lu que c'est assez typique pour les femmes bipolaires, s'il y en a parmis vous qui en souffrez, faite-moi signe. je suis suivi par dollar-cormier pour ça. j'ai un patern assez attipique d'alcoolisme, je crois que c'est la bipolarité qui en est la cause. "self-medicated" genre de traitement maison. ça calme des up et réduit les downs.

mes ups sont bizares... trips sexuels intenses et dangeureux, apprendre le suédois, la course auto (pas à la télé, mais en faire pour vrai) écouter la même chanson 100 fois en ligne, se défoncer au travail aller jusqu'à en rêver, jouer à tétris 8 heures par jour... est-ce que quelqu'un se reconnait?

c'est rien de vraiment mal... mais c'est assez eccessif selon ma psy pour être des hypomanies et entre-lassé des dépressions, ça ferait de moi un type 2.

bon, je sais aussi que trop parler est un des symptômes... je pourrais vous en défiler jusqu'à demain matin très facilement, je dois être dans un high...

je veux juste un diagnostique. si quelqu'un connait un psychiatre pour m'aider, svp gênez vous pas. je vis dans la crainte de revivre un down ultra suicidaire. j'ai un cousin qui y a passé, je veux pas que ma famille revive ça. et dernièrement mon frère m'a avoué avoir des idées noires parfois. je crois que ça traine dans la famille...

j'en suis rendue au point ou j'aimerais mieux perdre ma job que de ne pas être soignée. je veux pas que les idées noires reviennent, c'est trop épuisant et c'est comme des sables mouvants, on y est attiré sans le vouloir.

à vous lire, je décourage que même après 3-4 ans de diagnostique, la médication pose encore problème. c'est très décourageant, mais j'espère... à force de chercher, je vais bien trouver. je veux aller mieux, je suis tannée de vivre en dent de scie.

continuez à poster vos histoires. la meilleure des choses à mon avis est de savoir qu'on est pas seul, malgré la famille, les amis, les collègues... je suis prète déjà à aller prendre un café pour en jaser. les cancéreux et les diabétiques le font, pourquoi pas nous!
shapoo
Messages : 44
Enregistré le : 18 janv. 2011, 01:07

Re: nouvelle et inquiète

Message par shapoo »

bon je viens de me relire... je suis surement sur un high... désolée

je suis très nerveuse et anxieuse depuis mon dernier down, j'ai peur de retomber, j'ai peur de moi. c'est très stressant l'argent, la job, l'assurance, les parents, le copain, les amis, la belle famille...

mon chum me traite de paresseuse parce que je fais pas ci et ça, que je passe mon temps à dormir, que je bois trop... moi ça me prend tout mon p'tit change pour aller à mes rendez-vous, mais j'y vais pareil parce que j'y tien. mais pour lui ça compte pas comme un effort...

je souhaite que l'ateleir de demain pourra l'éclairer, parce que moi je dérappe encore, je crois... je croyais être type 2, mais ce soir ça dégringole dans ma tête...

à demain xxx
DouceLisa
Messages : 9
Enregistré le : 23 nov. 2010, 21:23

Re: nouvelle et inquiète

Message par DouceLisa »

Parle a ta psychologue de trouble de personnalité limite mais va lire avant sur internet renseigne toi , moi je me retrouve
beaucoup dans ce que tu as écrit , je rêve d'apprendre une autre langue , un cours de danse , excessive
rêveuse , écoute bc la même chanson quand j'aime . Au début ma spy ma dit personnalité limite trouble de comportement ( bc de qualité : généreuse , etc... pense pas a moi mais plus aux autres) disont je parle plus au passé car maintenant que la même psy me donne des médicament plus pour soigner les supposer ''high '' que je fait au 4 a 5 ans quand je subbit un stress , j'aime pas les effets
je suis plus au neutre plus qu'avant , moins de rêves et en plus moins d'énergie . J'ai peur
de retourner sur le marché du travail ( un an travaille pas subit harcèlement psychologique verbal a un emplois occupé 8 ans = stress = résultat chômage un ans )je dois retournée sur le marché mais peur .... car moins d'énergie qu'avant mais il le faut .
Mais j'ai beaucoup aimer te lire moi aussi je me retrouve dans bc de chose que tu as écrit
mais j'aimerais que ma spy change ma médication mais pas évident.

au moins tu est suivi par une psychologue.

voici ce qui est écrit dans une brochure que j'ai chez moi .( fait par des spécialites )
Trouble de personnalité limite :
qui en souffre ? 2 % de la population peut se manifester dès le début de l'âge adulte
ou se révèler plus tard suite a un stress intense ( moi c'est arriver vers 28 ans deux ans
après la mort de mon père j'ai fait une dépression après avoir aider ma mère 2 ans)
comportement: un tempérament hypersensible et impulsif , une grande vulnérabilité
au stress , un environnement familial et social dysfonctionnel ( pas nécessairement) .

Comment le reconnaitre :* instabilité ( social ,changement rapide, extrême idéalisation = musique ;) perconnes etc)
* instabilité et fragilité émotionnelle ( émotions se déclenche facilement et sont difficilement nuancées que ce soit des émotions agréables ou désagréables , tout en étant appropriées )
* douleur émotionnelle : pour diminuer la souffrance , elle adopte
a certains moments des comportements potentionnellement dommageable tel que : consommer alcool , drogue , et autre comportements inadaptés comme s'infliger des blessures mais pas nécessairements . etc...

Ma spy au début m'a soummis a un questionnaire très court et avait parler que je me retrouvait comme personnalité limite c,est juste parce elle me prescrit depuis avril 2010
d'autres médicaments plus relier a la bipolarité c'est plus pareil chez moi , a l'endos de la brochure on parle que ça se soigne par thérapie individuel ou de groupe ( comportements )
et qu'une prescription peut être donner pour soigné anxiété etc.
DouceLisa
Messages : 9
Enregistré le : 23 nov. 2010, 21:23

Re: nouvelle et inquiète

Message par DouceLisa »

Mais je t'envois des ondes positives de petit pas comme aller voir quelqu'un en thérapie c'est super ! bonne jounée Sapooh !!
shapoo
Messages : 44
Enregistré le : 18 janv. 2011, 01:07

Re: nouvelle et inquiète

Message par shapoo »

merci DouceLisa de partager avec moi tes infos.

j'ai été lire sur le TPL, mais je ne crois pas que ça soit mon problème. les troubles de la personnalité, de ce que j'en comprend, les gens qui en souffre ont beaucoup de problèmes relationnels avec les autres, parents, amis, collègues et je n'en ai jamais vraiment eu. on ne peut pas toujours être d'accord avec tout le monde, mais je suis très consilliante et je ne change pas mon entourage, j'ai plutôt des bonnes relations avec tout le monde.

par contre, je vais très certainement en parler à ma psy demain (quel adon, c'est mon rdv hebdomadaire!) et merci d'apporter ça à mon attention. je crois que toutes les pistes méritent d'être évaluer pour m'aider.

tu vois, je ne suis pas nécessairement rêveuse. et j'ai étudié en linguistique, alors c'est juste normal pour moi de vouloir apprendre une autre langue. le problème est que quand je me met sur quelque chose, c'est très, très intense. si j'avais pas l'alcool pour me ralentir, je pourrais m'y mettre 24h par jour. quand c'était le suédois, j'apportais mon dictionnaire (payé très cher) au travail pour le lire entre les appels, dans les pauses, sur l'heure du lunch, bref, tout le temps. et ça part comme c'est arrivé, sans raison particulière... le suédois ne fait de mal à personne, mais partir à 3h du matin pour avoir des relations sexuelles avec un étranger... j'avoue que je suis pas toujours fière de moi :oops:

enfin...

quelque chose qui me chatouille dans ce que tu racontes: tu dis que ta psy te donne des médicaments... moi la mienne me dit que je dois absolument voir un psychiatre pour en avoir? est-ce quelque chose m'aurait échappé dans les 'grades' de psychologue?

j'ai hâte d'avoir une médication pour arrêter les dépressions et les idées noires, mais plus je lis ici, plus vous semblez tous dire que ça rend zombie, ça baisse la mémoire et la concentration, et ça m'inquiète beaucoup. je vais faire plus de recherche sur ses médicaments.

merci pour les conseils et le support, j'espère qu'on ira mieux toutes les deux ;)
DouceLisa
Messages : 9
Enregistré le : 23 nov. 2010, 21:23

Re: nouvelle et inquiète

Message par DouceLisa »

Je comprend ,
Non moi aussi pas vraiment de trouble auprès de mon réseau social
mais quelques fois quand j'ai des convictions profondes cela m'hérite
quand on me fait sentir idiote ( sentiment de rejet ) .

Non tu as raison les psychologues ne donne pas de médicaments,
je m'en suis sortis en 2000 avec des antidépresseur de mon docteur
de famille . Mais la ma psychiatre au début je la trouvait gentille
quand elle m'a parler de TPL ( personnalité limites a différents niveau )
je me retrouvait la dedans . J'aime pas quand elle parle de ''High''
et de bipolaire , mais oui elle as dit aussi que j'étais bipolaire type 2 je crois
et alors la médication qu'elle m'a donné je l'ai pris au début et
ce depuis avril 2010 avec une thérapie de groupe de 8 semaines
ça m'a aider mais j'étais avec des gens qui retournait progrssivement
au travail .... tandis que moi je cherche du travail mais j'ai des craintes.
moins d'énergie qu'avant , comme tu dit la médication a des effets secondaire
pas pareil chez tous et chacun . Mais moi j'ai pris du poids ( poids
insolite ) et je me sent pas zombie tout a fait ,mais plus au neutre
je m'aime mieux quand j'ai plus d'énergie et c'est cela le problème
avec moi et ma psychyatre , j'aimerais parler pour baisser la dose
et tout mais elle n'est plus aussi disposer a M,écouter elle me dit
j'ai la tête dure , elle met cela sur ma
prise de poids . La ça fait trois mois pas vue et m'envois a mon
docteur de famille . Mon médecin c'est pas elle la spécialites et
elle pourras pas baisser la posologie et ma psychiatre pas avant fin
mars rendez vous ( ??? )Mon docteure de famille sera pas contente
mais c'est comme ça , elle vois trop que je résiste je veut aller de
l'avant retravailler avant avril 2011 il le faut ( dettes du passé ,etc... peut
pas rester comme ça la j'ai de l'aide de ma mère mais pas pour longtemps
elle peut pas faire de miracles ).

Tout ça pour dire que moi c'est un cycle de au 4 ou 5 ans
face a un stress soit au travaille ou un abandon d'un chum
comme ça m'est arriver en 2006 , moi arriver en 2000
changer job après 8 ans et déces mon père ensuite
en 2004 , un down en 2006 abandon de mon chum
et la en 2010 avant je m'en sortais avec peu de médication
mais la médication est autre ( anti anxiologène ) mais arrêter
ceux que je prend maintenant plus fort je trouve peu
pas trop vite faut avoir une consultation c'est toujours recommander.

Je comprend tes craintes sur la médication , mais
j'espère que tu trouveras de l'aide et des solutions
avec ta psychologue et même faire des choses
qui te passionne t'aideras , petit pas iras loin ;)
prend bien soin de toi !!!
DouceLisa
Messages : 9
Enregistré le : 23 nov. 2010, 21:23

Re: nouvelle et inquiète

Message par DouceLisa »

Oh oui j'oubliais,
si tu consulte un docteur pour tes idées noires surement il te prescriras des anti-dépresseur ça pas l'effet de ''zombie'' ...moi ça m'a aider dans deux de mes dépressions .Présentement c'est plus des anticonvulsant pour l'anxiété que je prends moi c'est ça mais toi ça pourras être autres choses ?? et en dose approprié pour toi . J'espère que tu seras bien orienter . Lâche pas !!
Lisa
Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: nouvelle et inquiète

Message par Cabotine »

Salut!

J'ai lu tes messages et je me demandais si tu avais considéré la possibilité d'avoir un tempérament cyclothymique???
Tu sais, moi aussi dès fois je pars sur une balloune sans nécessairement être sur un high.. Je vais être à fond sur tel ou tel artiste, je vais me taper la discographie complète et je vais lire des entrevues/biographie sur internet. Je vais me partir un projet de bricolage et m'appliquer au maximum, ou encore je vais m'intéresser à un tel sujet et passer ma vie sur wikipédia et youtube à regarder des documentaires, parfois c'est autre chose... Et puis ça me passe. Et je ne suis pas forcément déprimée après coup. Je me dis que j'ai sûrement un tempérament passionné, avide de connaissances de toutes sortes et aussi je dois être très curieuse. C'est probablement ton cas. En tout cas c'est comme ça que je vois les choses.

Rien de si anormal que ça, finalement.

Quant à la déprime, ça c'est une autre paire de manches. Je sais à quel point c'est pénible de vouloir mourir et/ou être triste. As-tu remarqué si c'était surtout à l'automne que la dépression se pointe le nez? Si c'est récurrent ou cyclique, peut-être est-tu unipolaire ou disthymique?

Mais si tu crois être bipolaire, évite les antidépresseurs seuls (sans stabilisateur de l'humeur) il y a risque de virage maniaque.
No human
shapoo
Messages : 44
Enregistré le : 18 janv. 2011, 01:07

Re: nouvelle et inquiète

Message par shapoo »

Côté travail, je te comprends… DouceLisa

Moi aussi je crains beaucoup d’y retourner. Avant mon départ, mon nouveau boss m’a dit : tu sais, tes absences sont mal vues, c’est une ‘tache’ dans ton dossier d’employée et tu devrais éviter que ça se reproduise. Il m’a dit ça juste comme je lui disais que j’avais un problème de santé et que j’aurais surement plusieurs rendez-vous médicaux et que certainement, je devrais manquer le travail par moment pour me soigner.

Je ne connais pas meilleure façon pour créer un stresse énorme vu la situation dans laquelle je me trouve. Alors, en ce moment j’ai décidé de ne pas y aller tant que je n’aurai pas un diagnostique et une médicamentation adéquate, parce que depuis le 31 décembre, chaque jour je me lève en me demandant si je vais avoir envie de mourir encore.

La compagnie d’assurance de mon employeur (la plus grosse banque au canada) a décidé que je devais subir une expertise à grand frais pour prouver mon incapacité au travail et pour approuver le versement d’une assurance invalidité. Je ne sais pas si j’ai raison de douter, mais un psychiatre qui se fait payer 1500$ pour m’évaluer pendant 2h… je suis TRÈS septique.

Si ce psychiatre ne reconnait pas que j’ai vraiment un problème bipolaire et croit que je dois aller travailler, je dois retourner, sinon je suis dehors. Et sans revenu… et là, le stresse de l’argent va revenir, et je vais retomber encore. Si je les écoute et retourne au travail, le stresse du boss, des problèmes d’alcool et des rendez-vous médicaux reviennent, je vais retomber aussi.

Alors c’est un cercle vicieux pour moi et pour plusieurs autres aussi, j’en suis sur. Je rammase autant d’informations que je peux, je prends des notes, ma psy m’aide pour savoir quoi dire et comment les psychiatres évaluent un patient. C’est ma seule option, de tomber sur un évaluateur compétant et compréhensif. Je suis comme toi, j’ai pas mal épuisé mes ressources familiales pour l’argent, vu ma grosse déprime en septembre/octobre. Si au moins je pouvais rester à la maison avec mon salaire et juste prendre soin de moi… ça approche le fantasme!!!

Merci encore pour partager tout ça avec moi. J’ai vu ma psy tantôt, et non, le trouble de la personnalité limite ne s’applique pas à moi. Selon le dms-4, je qualifie pour certains critères, mais pas assez, pas autant que bipolaire type II.

Par contre, je vais regarder pour ce dont parle Cabotine. Oui, je suis curieuse, passionnée, aventureuse… et ça vient comme ça part, pour rien. Ma psy et moi sommes convaincues du bipolaire type II, mais j’en suis rendu à penser que n’importe quelle idée mérite son attention. Comme j’ai fait avec le TPL, je vais me mettre en recherche.

Je ne sais pas ici aussi si c’est moi, mais j’ai l’impression que les psychiatres sont la pire race de médecin. Ils sont septiques, pensent qu’on ne connait rien et que ce qu’on lit sur le net est, s’cusez l’expression, « de la bullshit », qu’on est complètement stupides et qu’eux seul savent ce qui est bon pour nous et ne tiennent pas trop compte de se qu’on leur dit.
Je ne suis pas stupide, ni folle, je suis juste malade. Et j’ai pas l’impression que personne sauf ma psy veut prendre le temps de m’écouter.

Si quelqu’un a un bon psychiatre à me référer, svp faites! Je suis à bout… je ne veux pas me réveiller encore avec des idées noires. Je suis à Montréal, mais je suis prête à me déplacer, à Québec, n’importe ou. Pour autant que quelqu’un m’entende et me soigne…

je veux pas parraitre bonnasse, mais je saurai jamais combien dire merci, c'est très important pour moi de vous dire à quel point ça m'aide de vous parler, de savoir que vous lisez et que vous me répondez... vous prenez du temps pour le faire. je le fais aussi et c'est important pour moi :)
Jeff
Messages : 243
Enregistré le : 13 févr. 2010, 23:37

Re: nouvelle et inquiète

Message par Jeff »

sapooh a écrit :
Je ne sais pas ici aussi si c’est moi, mais j’ai l’impression que les psychiatres sont la pire race de médecin. Ils sont septiques, pensent qu’on ne connait rien et que ce qu’on lit sur le net est, s’cusez l’expression, « de la bullshit », qu’on est complètement stupides et qu’eux seul savent ce qui est bon pour nous et ne tiennent pas trop compte de se qu’on leur dit.
Je ne suis pas stupide, ni folle, je suis juste malade. Et j’ai pas l’impression que personne sauf ma psy veut prendre le temps de m’écouter.
Bonjour sapooh,

ton commentaire m'a fait du bien. :P J'ai «essayé» une dizaine de psychiatres et évidemment je peux pas dire que c'est toute une gang de sales. Au niveau
de la compétence, je trouve que ça s'équivaut. Les critères sont tellement serré en médecine que tout le monde maîtrise la théorie. Vraiment, la grosse différence est sur le plan humain. Il y' en a qui veulent vraiment t' aidé, il y' en a qui respecte pas le patient, il y' en a avec des préjugés ( Ex: les bipolaires sont des braillards ), il y' en qui sont directif etc...

À propos des directifs, j'en ai rencontré une dernièrement. Elle passait son temps à me reprendre. Une vrai chiante. Je parlais et elle me reprenait sans cesse. Un moment donnée j'ai utilisé le mot hypomanie. Elle m'a rabrouer en disant que je jouais au docteur et que je devais m'exprimer dans mes propres mots. Pensez-vous vraiment ceux qui me connaisse que j'ignore ce que signifie le terme hypomanie? Dans mes propres mots, facile à dire, quoi dire... euh, j'ai été remplit de joie super longtemps et je pense que c'est pas correct? :roll: Elle me reprenait dans la construction de phrases. Elle me reprochait de dire «on» au lieu de «je» dans certaines phrases en disant qu'elle ne voulait pas être inclut dans ce que je disais. Elle veut que je parle dans mes propres mots et ensuite elle me corrige à tout bout de champs. :roll:

Elle m'a fait un peu penser au Dc Mailloux qui reprenait le monde à radio tout en disant aux gens de s'exprimer à leur manière.

Je trouve moi aussi qu'ils ont un plan de match et que peu importe ce qu'on raconte, c'est eux qui «savent» ce qui se passe et quel est la solution pour «régler» le problème.

Je trouve que ma relation avec les psychiatres a pas toujours été facile, même très éprouvant par moment. Je pourrais conter un paquet d'anecdotes. Pour le moment, je touche du bois. Mon psy est très relax, très bon. Je risque pas d'exploser avec lui.

Jeff
Répondre