quand ça empire...

(maniaco-dépression)
Répondre
lune610
Messages : 177
Enregistré le : 21 nov. 2016, 11:33

quand ça empire...

Message par lune610 »

jai besoin de ventiler!

avez vous déja eu l'impression que les 'pelules' vous rendaient malades...ou empiraient et modifiaient votre état?

je suis suivi depuis mes 16ans en psy et j'en ai 36. jai été dépressive, essayé sans succès pas mal AD pour finir avec un bon match de lamictal et effexor. ca duré 4-5ans. ensuite je suis devenue speedée sur l'effexor, je l'ai arreté et essayé encore d'autres AD et pour aboutir aux antipsychotique, le seroquel. qui m'a stabilisé depuis 2 ans. je voulais changer vu les effets secondaire. on vient de tenter l'abilify et jai peu dormit en 2semaines et il m'a agité donc cest encore un échec.
entk, jai l'impression d'avoir accumulé avec le temps des effets secondaires on dirait qui sont restés dans ma nature. jai essayé le paxil qui m'a donné de l'anorgasmie...et presque tout ce qui a suivi a une incidence sur ma libido. je l'ai compris lorsqu'on a introduit le seroquel, la dose a resté minime tellemtn longtemps que jai retrouvé le gout a en etre épatée moi meme :lol: . jai meme eu le temps de perdre 17 lbs a rien faire sur mon divan.mais avec la forme XR, en peut de temps ces effets sont revenus.
jai vraiment l'impression que l'effexor m'a fucké le cerveau et cest a ce moment qui des bouffée d'irritabilité, agressivité et mauvaise humeur ont failli venir a bout de ma relation avec mon chum et ma collègue de travail. de simplement dépressive je suis passé a une boule d'irritabilité ...trouble de l'humeur ..tendance bipo 2... bref, le bilan s'alourdit avec le recul.

On le vit tous, trouver le bon match dans nos médicaments cest toute qu'une galère. mon psychiatre vient de m'annoncer sa retraite alors je vais me retrouver pogné dans le systeme de santé avec un inconnu avec qui tout recommencer. je suis présentement en train de réintroduire le seroquel apres mon test d'abilify et je suis super anxieuse pour la suite. jai peur des 'pelules' de leur effet mais en meme temps elles nous sauvent la vie!
blondebleue
Messages : 1769
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: quand ça empire...

Message par blondebleue »

Bonjour lune,

On a tous un peu peur des meds! Mais personnellement j’ai plus peur de ce qui peut m’arriver si je ne suis pas medicamenté. Faut peut-être en arriver là pour accepter la médication?

J’ai aussi vécu quelque chose de similaire à toi avec les AD. Pendant longtemps (15 ans) le Zoloft me permettait de surmonter mes dépressions. Jusqu’au jour où une mini dose de Zoloft m’a entraînée en plein virage.

Est-ce dû à l’exposition répétée au AD? On ne sait pas vraiment de ce que me dit mon psychiatre. Il croit plutôt que cet AD m’entraînait déjà en hypomanie sans le savoir (les plus belles périodes de ma vie!). Et qu’avec l’usage, j’ai développé une hypersensibilité qui a éventuellement mené à ce virage mixte. Et au diagnostic.

Je ne pense pas que la médication a empiré mes symptômes. La bipolarité n’est pas une maladie qui s’améliore avec l’âge. Plutôt le contraire. C’est évolutif, notre cerveau devient affecté par les épisodes successifs. L’espoir c’est que le traitement s’améliore avec l’age avec un suivi étroit et que les épisodes diminuent en fréquence et en intensité. En tous cas c’est mon espoir! Alors il se peut que ce que tu constates comme changements soit lié à l’évolution normale du trouble et non aux effets secondaires des meds.
ef2003
Messages : 137
Enregistré le : 03 oct. 2017, 19:59

Re: quand ça empire...

Message par ef2003 »

Moi, ça m'a pris environ 5.5 ans pour trouver une "bonne dose" de lithium, rispéridal et citalopram. Les médicaments ont un maximum d'effet. Certaines choses demeurent comme les petits highs, mais j'ai appris à gérer avec la psychothérapie. C'est pas facile en tout les cas.
Maré
Messages : 22
Enregistré le : 07 sept. 2017, 15:56

Re: quand ça empire...

Message par Maré »

Moi aussi je suis pas mal désillusionné après des années de traitement. Mais, il y a toujours la possibilité que ce soit pire sans médication... Toutefois, ma continuelle désatisfaction avec mon état de santé m'amener à me questionner sur le fait que je sois vraiment bipolaire. De ce que je comprends, le bipolaire devrait être bien entre les phases de manie et dépressive. Mais que penser si on n'est pas vraiment bien durant ces interludes. Mais si c'est pas la bipolarité, qu'est que c'est...
blondebleue
Messages : 1769
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: quand ça empire...

Message par blondebleue »

Être bien entre les épisodes c’est relatif. Les études montrent qu’une majorité de bipolaires ont des symptômes résiduels. Ils sont juste moins sévères.

Depuis que je prends un stabilisateur (lamictal), je suis bcp mieux entre les épisodes, je me sens « normale » même si c’est un peu plus éteinte qu’avant. J’aimerais être SANS épisode...j’ai encore espoir que ça puisse être la cas avec mon dernier ajustement de meds cet automne...
Maré
Messages : 22
Enregistré le : 07 sept. 2017, 15:56

Re: quand ça empire...

Message par Maré »

Bonjour Blondebleue,
As-tu la référence de l'étude auquelle tu fais référence?
Merci!!!!!!!!
Maré, pas de "e" (j'aurais vraiment dû en mettre un à l'inscription, je mets ça sur le dos de mes problèmes concentration ;)
blondebleue
Messages : 1769
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: quand ça empire...

Message par blondebleue »

Si tu vas sur le site Google Scholar (c’est Google mais juste pour les articles scientifiques) et que tu cherches « residual symptoms bipolar disorder » tu vas en trouver plein.

En voici un récent: http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1 ... 12376/full

Sinon en français tu en trouveras sur Google général: https://www.troubles-bipolaires.com/tro ... un-retour/

Un extrait:
« Le Dr Masson en charge de la conférence L’euthymie dans les troubles bipolaires : un état d’instabilité permanent ?...précise qu’au-delà des apparences, un patient bipolaire qui n’est pas en crise, ne se sent pas forcément bien pour autant.
On estime que 50 % des patients atteints de la maladie bipolaire présentent (des) symptômes résiduels en dehors des crises. Les manifestations sont insuffisantes pour être considérées comme des rechutes. Cependant, il est important de les remarquer et de les suivre afin de prévenir les récidives et les éventuels risques de suicides...certains troubles cognitifs comme des difficultés de concentration ou des pertes de mémoire peuvent être observés. Ajouté à cela, les bipolaires souffrent souvent d’hyperréactivité émotionnelle, de quoi, donc, affecter de façon non-négligeable leur qualité de vie... »
lune610
Messages : 177
Enregistré le : 21 nov. 2016, 11:33

Re: quand ça empire...

Message par lune610 »

Je me suis vraiment encore fucké le systeme avec mon test d'abilify....

Jai tellement de misère on dirait que le seroquel ne 'm'écrase' pas comme quand jai debuter a petite dose.jai le 'shake' endedans pis je suis super anxieuse en fin de soiree je tombe en sevrage...
Je dois l'augmenter je vit ca comme un echec je me voit enchaîner a un médicament que je ne suis pas capable d'arrêter pour ses effets secondaire :cry:
Maré
Messages : 22
Enregistré le : 07 sept. 2017, 15:56

Re: quand ça empire...

Message par Maré »

blondebleue a écrit : 11 nov. 2017, 10:16 Si tu vas sur le site Google Scholar (c’est Google mais juste pour les articles scientifiques) et que tu cherches « residual symptoms bipolar disorder » tu vas en trouver plein.

En voici un récent: http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1 ... 12376/full

Sinon en français tu en trouveras sur Google général: https://www.troubles-bipolaires.com/tro ... un-retour/

Un extrait:
« Le Dr Masson en charge de la conférence L’euthymie dans les troubles bipolaires : un état d’instabilité permanent ?...précise qu’au-delà des apparences, un patient bipolaire qui n’est pas en crise, ne se sent pas forcément bien pour autant.
On estime que 50 % des patients atteints de la maladie bipolaire présentent (des) symptômes résiduels en dehors des crises. Les manifestations sont insuffisantes pour être considérées comme des rechutes. Cependant, il est important de les remarquer et de les suivre afin de prévenir les récidives et les éventuels risques de suicides...certains troubles cognitifs comme des difficultés de concentration ou des pertes de mémoire peuvent être observés. Ajouté à cela, les bipolaires souffrent souvent d’hyperréactivité émotionnelle, de quoi, donc, affecter de façon non-négligeable leur qualité de vie... »
Merci Blondebleue, c'est vraiment intéressant! J'ai hâte de lire ça! Mais, seigneur, en même temps que c'est rassurant sur mon état, parce que ça explique bien des choses, c'est même temps terrible, parce que ça fait que peu importe la situation, on vivra avec des symptomes assez désagréables... C'est décourageant!
Maré
Messages : 22
Enregistré le : 07 sept. 2017, 15:56

Re: quand ça empire...

Message par Maré »

lune610 a écrit : 11 nov. 2017, 20:04 Je me suis vraiment encore fucké le systeme avec mon test d'abilify....

Jai tellement de misère on dirait que le seroquel ne 'm'écrase' pas comme quand jai debuter a petite dose.jai le 'shake' endedans pis je suis super anxieuse en fin de soiree je tombe en sevrage...
Je dois l'augmenter je vit ca comme un echec je me voit enchaîner a un médicament que je ne suis pas capable d'arrêter pour ses effets secondaire :cry:
C'est dur, j'ai pas de conseils à te donner. Il faut se demander si on est mieux avec ou sans médication. Prendre de la médication est un processus d'acceptation qui peut prendre beaucoup de temps... Pourquoi a-t-on cette idée négative des médicaments?!
Répondre