Le Café

(maniaco-dépression)
Avatar du membre
3.14R
Messages : 963
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Le Café

Message par 3.14R » 11 juil. 2018, 19:14

Bonjour, :D

Je recule juste de quelques posts en arrière.
Toutes ces phrases que vous avez écrites s'appliquent à moi.
Ouena a écrit :
11 juil. 2018, 10:19
Je suis certaine que ta perception de toi n'est pas rationnelle et beaucoup plus pire que celle qu'ils ont de toi, c'est en s'exposant qu'on vainc ses peurs.
Lollipop a écrit :
11 juil. 2018, 11:27
Mon gouffre c'est cette absence de confiance en moi qui m'isole, cette honte d'être moi qui m'accompagne constamment.
21h a écrit :
11 juil. 2018, 14:40
J'ai tellement peur d'être jugée et si sensible que je ne suis proche de personne. Qu'est ce qui nous pousse à nous isoler? Les autres ont ils vraiment plus confiance en eux?
isa456 a écrit :
11 juil. 2018, 15:38
À chaque fois qu’une rencontre sociale se présente, j’y vais à reculons. Souvent je me questionne après en me demandant si ce que j’ai fait ou dit était adéquat.
J'ai beaucoup de limitations dû à la maladie bipolaire. Tellement que je suis à la retraite prématurée à cause de cela. Un des gouffres qui est là, devant moi, c'est que j'ai énormément de misère à fonctionner en groupe. Ces petites soirées de jeux, où je ne me présente pas sous mon vrai visage me grugent. Je n'y suis allé que deux fois. Je fais de l'anxiété dans ces moments là. Je n'ai pas confiance en moi en l'état où je suis. Mon coeur bat plus rapidement, j'ai chaud, j'ai froid, de léger tremblements dans les mains, ma mâchoire se crispe, ma concentration fout le camps, des excuses pleuvent dans ma tête pour que je m'en aille et quand je parle, ça parait que je ne suis pas à mon affaire. Le regard des gens sur moi le confirme. Si vous saviez comme j'essaye de rester simple. Pas compliqué, ni subtil. Basique. Mais je suis un extra terrestre. Ça paraît que je m'intéresse à des sujets dont se foute la majorité des gens. À moins que ce soit l'inverse: la majorité des gens s'intéressent à des sujets dont je me fout: politique, religion, actualité, télévision, cinéma, je vous le dis parce qu'on est entre nous mais je ne sais pas qui est le premier ministre du Québec. Et oui, je m'en fout. Toutes mes énergies sont tournées vers ma survie. Toutes. Respirer. Boire. Dormir. Manger. Plus la gestion de ma maladie et quelques activités de retraité (écriture, photographie, téléséries et films à l'occasion, informatique de base et tout cela me sature. Je m'isole souvent là dedans. Rien d'ennivrant pour les autres, vraiment. Je fais un coming out de ma maladie en ce moment ou quoi? :( :o :ugeek:

C'est intéressant pour moi votre participation au Café, ça met du relief dans ma tête. Merci

Ouena
Messages : 2017
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Le Café

Message par Ouena » 12 juil. 2018, 10:00

3.14R a écrit :
11 juil. 2018, 19:14
Ça paraît que je m'intéresse à des sujets dont se foute la majorité des gens. À moins que ce soit l'inverse: la majorité des gens s'intéressent à des sujets dont je me fout
Oui j'ai cette impression aussi,
3.14R a écrit :
11 juil. 2018, 19:14
ça parait que je ne suis pas à mon affaire. Le regard des gens sur moi le confirme.
Ce serait pas plutôt le gouffre qui te fait percevoir cette confirmation? Juste une question comme ça.

Merci de partager ta vulnérabilité avec nous, on se reconnait et on se sent moins seul. Tu semble avoir trouvé un certain mode de vie qui te convient et c'est correct, j'ai juste le goût de te dire continue à socialiser quand même, peut-être qu'à force de confronter ces malaises, ils vont s'atténuer?

Bonne journée à tous!

Lollipop
Messages : 105
Enregistré le : 06 mai 2014, 20:42

Re: Le Café

Message par Lollipop » 12 juil. 2018, 14:09

Je confirme que le regard et les commentaires des autres nous font sentir inadéquats. Une amie m'a qualifiée de "déroutante" après un show d'humour dans lequel je n'avais pas ri une seule fois. Je n'y peux rien. J'apprécie le spectacle, j'analyse les blagues, la façon dont elles sont écrites, j'ai une opinion si c'est une bonne blague ou non mais cela ne déclenche pas chez moi le réflexe du rire.
Même chose dans une conversation avec les collègues de travail, on m'a dit que jetais très serieuse. Elles riaient aux éclats alors que je me forçais à sourire pour paraître normale.
Ne vous trompez pas, je ris parfois, jai seulement l'impression que ce n'est pas au moment attendu par la société.
Je ne m'explique plus aux autres maintenant, je clos la discussion en disant que je n'ai pas le sens de l'humour... Ce qui est faux puisque je suis moi meme assez drôle selon mes proches.

21h
Messages : 135
Enregistré le : 14 mars 2018, 15:00
Localisation : Bordeaux, France

Re: Le Café

Message par 21h » 12 juil. 2018, 17:07

Et moi qui pensais que j'étais seule à avoir ces difficultés de sociabilisation.

Comme Isa456, je me questionne beaucoup après. Bien évidemment j'imagine tous les senari possibles de ce qu'on pu se dire les gens du groupe. J'analyse tout. Pourtant j'imagine qu'ils se sont dit tout autre chose. Ou rien. On a vite fait de penser que l'on est le centre d'intérêt.

Je trouve que c'est courageux de ta part de te confronter au groupe 3.14r. Et tu trouveras une ou quelques personnes avec lesquelles tu te sens bien. Le groupe c'est difficile à gérer.

Avatar du membre
3.14R
Messages : 963
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Le Café

Message par 3.14R » 12 juil. 2018, 17:49

21h a écrit :
12 juil. 2018, 17:07
Le groupe c'est difficile à gérer.
Je travaille chaque jour à me gérer tout seul. Je trouve ça difficile. Vraiment. Mais je fais de mon mieux. Je m'applique. Tu as pas tord du tout de dire que le groupe c'est difficile à gérer.

Aussitôt que je suis avec quelqu'un les choses se compliquent d'avantage. Vivre en couple (ce que j'ai fait une bonne partie de ma vie adulte) m'est devenu impensable. La gestion des amitiés, même virtuelle m'est difficile. Mon esprit s'est trouvé déformé en quelque part par les soins que j'ai du m'apporter il faut croire, je suis exigeant, dur envers moi même et les autres. Un mot me vient à l'esprit: intransigeant. Je ne fais plus beaucoup de concession. Je suis asocial présentement. Peut être que les choses vont changer pour le mieux, qui sait. Je n'ai pas toujours été comme ça.

Alors quand je sors dans un groupe, c'est pas facile. Je me referme sur moi même en espérant qu'on ne me débusque pas trop. Je veux du social. J'aimerais du social. Mais je ne crois pas pouvoir me faire des amis qui sauraient que je suis atteins de la maladie bipolaire alors je ne m'attend qu'à des amitiés superficielles. Des relations comme les soirées de jeux de société, les sorties photos, rien de très personnel. Mais j'ai tout à apprendre pour être adéquat lors de ses rencontres.

Je l'ai la petite voix qui radote dans ma tête et qui me fait sentir mal: ai-je regardé quelqu'un de travers? Ai-je dit quelque chose de répréhensible? Ai-je fait un geste qui aurait été mal interprété? Ai-je pensé à quelque chose d'inapproprié? Ai-je bien fait d'aller là? Est-ce que je me suis bien laver les mains? Shit. Le père à Noïa tourne dans ma caboche. Aller à une soirée me coute quand même un peu. Mais les conséquences de la soirée des fois sont lourdes. Les scénarios que je me conte me font souvent veiller plus tard que prévu. Je ne suis jamais apaisé et satisfait d'y être allé. Ma peur voudrait que je ne fasse plus d'efforts pour me sociabiliser. Mais c'est pas elle qui va décider hein? Déjà qu'elle me pollue la vie je ne vais pas lui abandonner le contrôle des mes activités. Je m'isole en masse comme ça. Je veux essayer de me sortir de l'isolement. Mais ça fait peur.

Il est là mon gouffre. Incapacité à socialiser adéquatement. Incapacité à avoir et entretenir des relations saines et constructives. En fait c'est beaucoup plus compliqué pour moi que ce que je viens d'en dire. J'ai moins de misère à affronter ma maladie comme les manies et les dépressions. Il y a des notions de rejet dans le fait de ne pas se sentir accepté par un groupe. Juste ça c'est intense. Anyway. Je vous parle de ça parce que c'est le sujet du jour pour moi ça d'l'air. :o :D

lizzouee
Messages : 187
Enregistré le : 22 janv. 2017, 18:54

Re: Le Café

Message par lizzouee » 13 juil. 2018, 10:47

Je viens prendre un café (un tout petit, je sors d’une manie quand même :D ) pour vous partager une découverte que j’ai fait cette semaine!

Pour ceux qui ont un iphone et qui comprennent bien l’anglais, j’ai découvert un podcast qui s’appelle The bipolar family.

C’est un père de famille vivant avec un trouble bipolaire et je crois comprendre que sa femme et ses enfants en souffrent aussi et il raconte sa semaine et aborde différents sujets comme la médication, les highs et les downs, la psychose, des trucs du genre.

J’en écoute beaucoup dernièrement ça fait un bruit de fond dans mon appart et je me sens moins seule!

A+

Lizzouee

Ouena
Messages : 2017
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Le Café

Message par Ouena » 13 juil. 2018, 11:00

3.14R a écrit :
12 juil. 2018, 17:49
Ma peur voudrait que je ne fasse plus d'efforts pour me sociabiliser. Mais c'est pas elle qui va décider hein?
Oh que non! :P :mrgreen: :P

Esquisse
Messages : 430
Enregistré le : 15 févr. 2010, 15:29

Re: Le Café

Message par Esquisse » 13 juil. 2018, 16:50

Un petit coucou par ici gens du café (vous acceptez les gens du forum d'à-côté (anxiété) ? :D ),

Pierre, j'ai lu ton message au sujet du besoin de social et de la difficulté. Une idée comme ça, y-a-t-il un organisme communautaire en santé mentale dans ta nouvelle région ? Ça peut être une porte d'entrée pour socialiser sans se mettre trop la pression et n'avoir pas à cacher ses particularités. Ça peut être un endroit où « souffler » ou s'entraider. Ils offrent souvent des activités et sorties. Une implication aussi peut être intéressante, selon ton intérêt et tes capacités (offrir un atelier, participer au CA ou à un comité, etc.) Et ça n'empêche pas d'autres activités ailleurs comme la soirée de jeux ou un club photo ou une activité d'écriture, etc.

Bonne soirée à tous, belles personnes que vous êtes !

Lollipop
Messages : 105
Enregistré le : 06 mai 2014, 20:42

Re: Le Café

Message par Lollipop » 13 juil. 2018, 16:54

Je suis d'accord avec Esquisse. Si un groupe d'entraide existe c'est un bon moyen de socialiser sans avoir à faire semblant. On peut y etre soi-même, franchement c'est le seul endroit où je ne me sens pas comme un extra-terrestre.

Mélou
Messages : 168
Enregistré le : 30 avr. 2018, 19:09

Re: Le Café

Message par Mélou » 13 juil. 2018, 22:20

Bonsoir au gens du café, ici c'est un lait au chocolat.

Vous lire me fais le plus grand bien, parce que je réalise que je suis pas seul à vivre certaines choses.

Ici aussi le social est difficile, tranquillement j'ai eu de moins en moins d'ami... parce que je fini toujours par me sentir coincé dans les amitiés et souvent je coupe les ponts sur un coup de tête. Les amitiés de travail je fais attention c'est plutôt superficiel( souper petite soirée relax). Avec le temps je réalise que j'ai pas d'ami a me confier et sa me manque énormément...

Certain dentre vous vont au groupe d'entraide ? J'ai pensé y aller pour me faire un peu de social sans être jugée.

Bref bon café a tous.

Répondre