Page 61 sur 181

Re: Le Café

Posté : 20 août 2018, 18:09
par Itsabell
JE ME SENS SUPER BIEN!!!!!!!!!!!
Mon entrevue s'est super bien déroulée. Je tremblais mais j'ai pris confiance et j'ai répondu adéquatement à presque l'ensemble des réponses. Elles avaient l'air toujours satisfaites de mes réponses.
Ça a duré 30 min de plus que prévu. Je vais avoir des nouvelles d'ici mercredi. Les journées vont être loooooonges!!!!!!!!
J'ai envie de boire 3 litres de vin pour me calmer! :lol:

21h, moi aussi j'ai lamictal et abilify. Honnêtement, je n'ai jamais compris ce que l'abilify me faisait mais elle n'a jamais voulu le retirer. Elle dit que c'est ce qui me boost le matin.

5 jours sans mon latuda (communément appelé platuda) et je me porte très bien! :D

Jt'en feu!

sur ce, je m'en vais faire un pain aux bananassssssssssss

Re: Le Café

Posté : 20 août 2018, 19:23
par Lollipop
Itsabell peut-être que tu l'as dit ailleurs mais pourquoi tu as cessé le latuda? Est-ce que c'est parce que justement il rend la vie plate? Et remplacé par quoi?

J'ai vu mon psychiatre aujourd'hui. J'ai confiance en lui mais cibole je voudrais diminuer les pilules et cest jamais ca qui arrive... Donc là j'ai latuda comme antipsychotique, Pristiq comme antidépresseur, Mirapex pour le syndrome des jambes sans repos apporté par le latuda, Rivotril pour l'anxiété (environ 3 fois par mois), Desyrel pour dormir (2-3 fois par semaine) et vyvanse pour le tda qui m'avait été prescrit pour m'aider a perdre du poids mais qui n'a pas fonctionné du tout mais qui agit bien pour donner de l'énergie et être focus. Aujourd'hui on ajoute à ca le Contrave, nouveau médicament pour la perte de poids composé de Wellbutrin et de naloxone. Agirait sur le centre du plaisir relié a la bouffe. De ce que j'en comprend il engendrerait une certaine indifférence envers la nourriture. J'essaie ce que je peux en attendant la chirurgie bariatrique...
Tout ça pour vous dire que je me sens un peu comme une pharmacie ambulante et un côté de moi a peur de ce que cela peut causer comme effets secondaires et problèmes à long terme. Bref des fois je flusherais tout ca dans la toilette pour voir comment je me porterais sans ce cocktail ...

Re: Le Café

Posté : 20 août 2018, 20:27
par Itsabell
Lollipop j’ai décidé de l’arrêter parce que je m’endormais à 20h à tous les soirs. Et là je me sens bien alors je l’ai arrêté par moi-même. Je prends déjà de la lamotrigine et abilify. Je trouve que c’est assez.
Toi j’avoue que tu en as beaucoup?! Ma psychiatre essaie toujours de simplifier le plus possible ma médication. Bon, je ne l’ai pas consulté pour le latuda mais je me sens bien. Alors pas besoin.

Re: Le Café

Posté : 21 août 2018, 08:19
par blondebleue
Bonjour à tous, c’est l’fun de suivre la conversation ici, je lis même si j'écris peu...

Itsabell, fais attention à toi, tu te retrouves sans antipsychotique sans latuda et tu sais que c’est l’hypomanie qui s’en vient, juste avant ton mariage. Loin d’être l’idéal non? Peut-être qu’en discutant avec ta psy elle augmenterait l’abilify en diminuant le latuda, c’est un antipsychotique qui protège des hypomanies aussi mais stimulant.

21h, l’abilify m’a sortie d’un état dépressif en juillet, j’en souhaite qu’il t’aide autant!

Sky, lollipop, Isa, Ouena et Pierre, je vous comprends que trop pour la préoccupation du poids. J’ai pris presque 30 lbs depuis avril avec la prise de Rexulti et d’abilify. J’en suis mortifiée. Et c’est le diabète qui se pointe le nez :( alors mon psy est d’accord pour arrêter l’abilify et diminuer le Rexulti pour éventuellement essayer autre chose. Je dois faire qqs tests avant...et si c’etait pas assez, je sens la fébrilité du high ces temps-ci. C’est stressant avec le retour au travail de ne pas me sentir plus stable...

En fin de semaine je reçois mes 4 enfants, certains avec chum et blonde. Ça va faire du monde et du mouvement! Mais j’ai tellement hâte! Je les vois tous ensemble juste 2 fois par an, sinon ils sont tous loin. Des fois, la perspective de vieillir seule, loin de ma famille, avec ma bipolarité qui empire me fait peur... Je vais en profiter pour savourer ce moment avec eux. Vivre le moment présent.

Re: Le Café

Posté : 21 août 2018, 08:23
par 3.14R
Salut à toutes et à tous,

Aujourd'hui c'est la journée du mois où je vais rencontrer mon pusher. Je vois que je ne suis pas le seul à détester avaler des pilules. Même si je me sens bien j'avale quand même. Ma mémoire a de vifs souvenirs de quoi j'avais l'air en manie et encore plus en dépression. En autant que ce soit de ma responsabilité, je ne veux plus JAMAIS retourner là. Itsabell, à quelques temps de ton mariage et avec tous les stress que tu subis, j'ESPÈRE qu'il ne t'arrivera rien de fâcheux parce que tu cesse le Latuda. Vraiment. :) Mais pour me faire l'avocat du Yable, il n'était pas prescrit pour le fun ce médicament là…

Lollipop, je trouve aussi que tu as un gros cocktail de meds. Cela doit être du à ta condition qui est plus sévère que la mienne. Et je comprends très bien le réflexe que tu peux avoir de tout flusher au vidange pour voir. Faut juste penser à de quoi on a l'air quand la maladie nous garoche dans le mur. :shock: Faut s'accrocher. C'est nécessaire. Au pire aller que tu aurais des doutes sur la nécessité de tout prendre ça peut être qu'un avis différent, d'un autre psy pourrait t'aider? Je sais que c'est pas facile à mettre en place d'avoir un second avis mais si tu veux en avoir le cœur net…


Isa456, super le souper du 50e. Il semble y avoir eu une belle réunion de famille. Avant le début de ma maladie je prenais ça à la légère les réunions de famille mais maintenant je les apprécie vraiment au maximum. Même si je ne suis pas proche de chacun d'eux, chaque membre de la famille d'où je viens est important. Encore plus mes enfants. Pour ton sommeil je te comprends, j'ai changé ma médication car j'en étais venu à dormir 16h par jour. :cry: Là je me force pour dormir 8h à 9h mais l'HORAIRE est pas stable. Je me couche et me lève à des heures irrégulières encore. À surveiller. Toi tu vas au chalet pour quelques jours, profites en pour te reposer sans excès. Coupe sur les siestes si je peux me permettre et si tu en fait. :D

21h Moi non plus je ne me sens pas au top. Mais parfois, durant la journée il y a de bons moments durant lesquels je me sens… disons… normal? Mais qu'est-ce que ça veut dire normal? Je ne sais plus. Je devrais dire bien. Je me sens bien. Je suis dans une période de stabilité quand même. Au niveau de l'humeur. Chaque jour j'ai de bons moments, que j'apprécie et qui me permettent d'être heureux. Heureux, qu'est-ce qu'être heureux? Haha, je devrais dire en paix, et calme, et sans anxiété… Si tu vas au travail en vélo, et que tu dis que ce n'est pas assez, tu fais combien de km en tout aller-retour? Et aussi, quelle activité sportive voudrais tu intégrer à ton quotidien ou à ta semaine? :P

skyhight43, toi c'est le foie qui mange un coup à cause des médicaments moi ce sont les reins, lithium oblige. Faut vraiment pas avoir le goût de redevenir dépressif pour accepter de prendre ces pilules là. Vraiment il faut que la douleur ait été infernal. Et pour moi elle l'a été. Tu as donc des probs avec le surpoids et avec ton foie. Je suis désolé de l'apprendre. Souhaitons que ton Abilify en injection soit plus facile à assimiler. :?
_______


Je vis dans un tout petit trois et demi. Je me suis adapté très rapidement à vivre ici, dans cette nouvelle ville. Mais de jour en jour il m'arrive des trucs qui me font comprendre que la véritable adaptation se fera petit à petit. Comme le fait que je ne m'accroche presque plus après mes meubles en me promenant dans l'appart. Comme le fait que je doive l'entretenir régulièrement, alors, en lavant les planchers je m'approprie de plus en plus cet espace que je loue au mois, sur un bail à l'année, cela me rappele que je ne suis pas vraiment chez moi. Je suis un nomade, de passage sur la terre. Ça met du relief dans ma conscience.

J'essaye vraiment de prendre soin de moi. Je mange peu, comme à mon habitude depuis des années mais je mange bien. Pas de cochonnerie. Je prends l'équivalent d'un bon repas par jour réparti dans la journée. Je ne suis pas à mon poids santé non plus. J'ai trente livres de trop. Que je n'arrive pas à perdre. Depuis un an je suis au même poids. J'oscille à 5lbs près. Je devrais être à 180lbs. Mais je fais avec. Je suis ce que j'appelais étant jeune, un bonhomme. Hahaha
Mon challenge actuel c'est de discipliner mon sommeil. En diminuant un meds que je prends depuis des années mais à trop forte dose on en est arrivé à ce que je puisse dormir autour de 8-9h par nuit. Mais comme j'ai dit plus haut, c'est du grand n'importe quand. Je me couche entre 21h et 02h. Pas très stable tout ça. Je m'imagine dormir à heure fixe. Et me lever à heure fixe. Au moins, mon humeur n'est pas encore affectée par ça. Je me croise les doigts que tout continu d'aller bien. On sait que le nerf de la guerre contre la maladie bipolaire c'est le sommeil.

Mes activités sportives se résument à marcher. Même pas toutes les jours mais quand je marche, je le fais pour la photographie. Je marche plus de 10km par jour à l'occasion, moi qui avais de la difficulté à faire 1km par semaine un temps. Je prends des meds contre la douleur et ils m'aident à endurer le mal de dos que je ressens quand je marche trop. Mes activités de retraité demeurent stables: l'écriture, la photographie, la lecture, l'internet et autres activités connexes. Ces activités me permettent d'expérimenter la profondeur. Réaliser ne serait ce qu'une activité régulièrement, chaque jour de préférence, permet d'accéder à la profondeur et celle ci permet de toucher à la maîtrise. Ceci emmenant cela, on goûte à la satisfaction du travail bien fait, à la sécurité qu'apporte une activité que l'on connait et au fait que je ne doive pas constamment me casser la tête pour apprendre quelque chose de nouveau. Pour moi ça touche à la stabilité, la répétition. Quand je parle d'Internet et des activités connexes, il y a le temps que je passe à lire le forum et à y écrire.

J'essaye de me créer des routines. Il parait que ça aide à se sentir mieux. J'ai fait des centaines de centaines de liste dans ma vie sur ce que j'aimerais faire dans la vie. Maintenant que je suis très limité, j'en suis venu à ne retenir que quelques trucs. J'essaye de les faire un peu à chaque jour. Le forum c'est environ deux fois par jour pour le lire et pour écrire, au deux ou trois jours en moyenne. Je n'ai pas l'énergie d'en faire plus pour l'instant. Et pour le forum, je me limite au Café. Il y a tant de souffrances autour que je ne suis pas capable d'intervenir. Je me sens limité à ce niveau. Comme vous voyez, je ne filtre pas trop ce que je dis, je suis transparent. Je ne me cache plus non plus. Je me dis que l'essentiel dans la vie c'est d'être clair. C'est si difficile le devenir, encore plus de le partager. On ne sait pas à qui se confier, moi je le fais ici avec des gens qui peuvent comprendre car ils ont, eux aussi, visiter le gouffre et les ténèbres.

Voilà pour les nouvelles du jour,
Au plaisir de vous lire

Invitation spéciale à ceux et celles qui lisent mais n'écrivent pas, venez faire un tour, le caf' est gratos.. ;)

Re: Le Café

Posté : 21 août 2018, 09:11
par isa456
Bonjour!

Un petit mot car je vous écris sur mon cellulaire.

J’ai lu tous vos messages, merci d’alimenter cette discussion.

Le chalet est très joli, sur le bord d’un grand lac. Hier nous avons fait une petite randonnée de 6 km, on retourne aujourd’hui en faire une autre. Je dors bien et je me repose, les enfants apprécient, ils ont fait du kayak sur le lac et ont aimé.

Je vous souhaite une belle semaine!

Re: Le Café

Posté : 21 août 2018, 20:26
par IPHIGENY
Bonjour

J'écris peu, mais vous li souvent. Comme toi, je prends abilify (et je ne sais pas trop ce que ça me fait) mais mon psychiatre me dit aussi que c'est pour me booster le matin. Alors j'ai trouvé cela drôle. Pour le reste j'ai un bon arsenal de medicaments, donc en effet un bon pusher. Lol. Contente de vous lire. Bon courage pour la suite.

Re: Le Café

Posté : 22 août 2018, 01:45
par Itsabell
Je ne prends pas juste latuda, je prends lamotrigine et abilify. On avait déjà essayé de cesser le latuda au paravant. Ça n’avait toutefois pas bien fonctionné ça me causait beaucoup d’anxiété. Mais là j’en ai assez de m’endormir à 20h le soir. Je me sens aussi très stable depuis un bout de temps. On le voit parfaitement dans mon journal de l’humeur. J’ai moins besoin de médication, je le sens. Et je n’ai pas d’anxiété, juste du stress en attendant le verdict à propos de mon entrevue. L’objectif n’est vraiment pas de me déstabiliser. Non, je ne veux absolument pas retourner en dépression parce qu’un jour j’ai peur que ça m'emporte. Mais ce n’est pas la première fois qu’on (avec l’accord de ma psychiatre) tente de cesser le latuda. J’ai juste repris l’initiative par moi même cette fois de le faire.

Re: Le Café

Posté : 22 août 2018, 07:44
par 3.14R
Merci isa456, toi aussi bonne semaine :D

Iphigeny, Bonjour, ma psy de l'époque m'a prescrit de l'Abilify pour la même raison que toi, me booster. J'en prends très très peu par contre, une dose vraiment petite. Et cela avait fonctionné à l'époque, je me demande si on "s'habitue" à la prise d'Abilify. Parce que là, j'aurais bien besoin de doubler la dose. Haha :lol: Est-ce que tu considère ton état stabilisé? Est-ce que tu fonctionne plus ou moins normalement? :)
Itsabell a écrit :
22 août 2018, 01:45
Mais ce n’est pas la première fois qu’on (avec l’accord de ma psychiatre) tente de cesser le latuda. J’ai juste repris l’initiative par moi même cette fois de le faire.
Haaaaaa, ben là tu me rassures. Vraiment, je m'inquiétais un peu de ta décision mais si ce meds est en fin de traitement chez toi c'est différent. Et je me réjouis de la réussite de cette arrêt. Mon nouveau psy vise le minimum utile et une amie vante les mérites de moins on en prends pour l'effet désiré mieux c'est. Elle exagère des fois mais bon, c'est une autre histoire haha.
Tiens nous au courant de ton état Itsabell, si tu veux bien. Et aussi des nouvelles de ton entrevue aussitôt qu'ils t'appellent pour le poste :D

Re: Le Café

Posté : 22 août 2018, 17:28
par Itsabell
J’ai envie de me pendre. Je veux disparaître. Je veux me faire mal.
Demain j’avale tous ce qui me reste de médicaments.