Après la psychose

(maniaco-dépression)
Flatima
Messages : 1
Enregistré le : 26 janv. 2018, 21:40

Après la psychose

Message par Flatima »

Bonjour,

Il y a un an et demi j'ai fait une psychose(pendant une phase de manie) dont les premiers signes étaient apparus environ 5 mois plus tôt et dont les 2 semaines avant d'être hospitalisée ont été vraiment bouleversantes(j'ai encore un peu peur d'y penser). J'ai eu un diagnostique de trouble bipolaire type 1, trouble dont j'ai souffert tout au long de ma vingtaine, mais dont je ne connaissais pas l'étiquette. Ce n'était pas mon premier épisode de manie et je ne compte plus les dépressions. Les épisodes étaient de pire en pire et plus fréquents, jusqu'à ce que je sois a un poil de me retrouver dans la rue, au moment ou j'ai été hospitalisée. Je prends du lithium maintenant depuis 1 ans et demi. J'ai essayer de l'arrêter une fois parce que je trouvais que j'avais très peu d'émotions, mais les signes de psychose sont vite réapparus. Je suis suivie par un psychiatre, j'ai repris peu à peu le travail et récemment, je suis retournée aux études à temps partiel. J'essai d'être "normal" et ça se passe ok, correct, neutre.

Je suis complètement indifférente. Avant, j'avais du plaisir dans la vie(et pas juste quand j'étais en manie), j'étais excitée et motivée par des projets. Je ne suis plus la personne enjouée, créative et sociable que j'ai pu être. Je ne pense pas avoir ressentis de l'excitation à propos de quoi que ce soit depuis la psychose. Je réussis à fonctionner, mais that's it! J'ai vraiment très peu de confiance en moi, je suis plus lente(cognitivement) qu'avant, j'ai une moins bonne mémoire. Je cherche toujours mes mots alors que j'étais plutôt articulée au début de ma vingtaine. Parfois, j'ai l'impression d'être carrément stupide tellement mon cerveau ne traite pas les informations, à l'école surtout, alors que tout les autres étudiants ont compris. C'est plutôt gênant en publique. Ça me prend plus de temps écrire, plus de temps lire, plus de temps tout-ce-qui-demande-un-peu-d'intellect. J'ai vraiment très honte de tout ça, alors j'évite des situations sociales, qui me mettent plus souvent qu'autrement mal à l'aise et surtout celles où je risque de rencontrer des gens qui m'ont connu avant. Une chose que j'ai remarqué aussi, c'est que j'ai de la difficulté à avoir, vous savez ces petites discussions quotidiennes normales et légères mais qui permettent de partager(small talk). J'ai l'impression que mon coeur s'est durcie, dur comme une pierre.

Je me demande vraiment si j'ai des séquelles irréversibles, si je vais retrouver, ne serait-ce qu'un peu de joie sincère de temps en temps. Est-ce que c'est normal que ce soit si long se remettre? Est-ce qu'on s'en remet? J'ai 30 ans et je suis déjà blasée, voir même aigrie. Je fais souvent semblant de rire, je me dit qu'un jour, peut-être un vrai rire sortira.

Quelqu'un vit ou a vécu une situation similaire?

Merci,

Flatima
isa456
Messages : 1781
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Après la psychose

Message par isa456 »

C'est très long se remettre d'un épisode de psychose. Pour ma part, j'ai eu un épisode assez intense en 2012 et ça m'a pris au moins 2 ans à m'en remettre.

Aujourd'hui, je sens que mon humeur tire plus vers le bas mais ça va mieux dans l'ensemble. Je travaille 4 jours semaine, je gère le quotidien avec deux enfants de 9 et 11 ans, je trouve que je m'en sors bien somme toute.

Il y a la médication qui joue aussi sur l'état plus ou moins léthargique. Parle à ton psychiatre de comment tu te sens, peut être est ce que vous pourriez essayer une autre molécule avec moins d'effets secondaires.
Mielton
Messages : 1
Enregistré le : 13 juin 2018, 13:38

Re: Après la psychose

Message par Mielton »

J'ai fait trois psychoses en deux ans et les deux dernières ont été très intenses et suivies à chaque fois d'une dépression. Je ne sais pas si je suis encore dépressif aujourd'hui cinq mois après mon hospitalisation mais je suis rendu à peu près comme toi. Émotions vraiment faibles ou rares, indifférence, capacités de concentration amoindries, sociabilité faible... Avant, j'étais débordant d'énergie, toujours poussé par un désir de découvrir les autres, me faire découvrir et avoir du fun avec mes amis. Aujourd'hui j'ai presque peur de les voir tellement je ne me sens plus à la hauteur de ce que j'étais auparavant. Je ne me vois plus que comme un gars qui sait pu faire la conversation et pu intéressant alors je préfère jouer à Call Of Duty Black Ops III durant tous mes temps libres. C'est une chose qui me permet d'ignorer mon découragement face à la vie maintenant. J'ai 20 ans et je travaille présentement. Je fais des 8 heures et je trouve ça inhumain de passer autant de temps à faire quelque chose qu'on ferait pas. J'les fais pareil mais je préférerais gamer tout l'temps. Mais cet automne j'espère pouvoir retourner aux études et peut être que ça m'intéressera un minimum.

Je vis avec ma blonde et les mois passent sans que j'm'en rende compte. Avec mes antidépresseurs, je ne vais pas autant mal qu'il y a quelques mois, mais ya comme une magie, insouciante et innocente, qui n'est plus là. Tsé je réussis à rire desfois ave mes collègues ou avec ma blonde, d'autres fois j'me trouve drôle mais c'est une joie qui ne fait que m'effleurer un court moment pour ensuite me laisser une humeur totalement neutre. Quand je fais l'amour, je ne ressens plus cette jouissance que de fusionner avec ma partenaire. Quand j'écoute ma musique, je ne fais qu'entendre. L'été arrivé me réjouit pas plus qu'il faut même si j'adore cette saison normalement. Et comme toi, je ne suis plus capable d'avoir ces petite conversations qui parlent de rien. Elles sont rendues pour moi trop insignifiantes pour que j'essaye d'être présent afin de suivre.

Desfois j'me dis que si ça continue de même, à mes trentre ans j'vais être tanné. C'est quoi ça vivre de même quand t'as connu les meilleures années de ta vie juste avant.
Izaza
Messages : 547
Enregistré le : 25 sept. 2017, 20:30

Re: Après la psychose

Message par Izaza »

Je me reconnais tellement dans vos témoignages c’est fou!!! Les joies de la medication j’imagine... c’est ça où la psychose et la dépression... malheureusement je pense qu’il y a des deuils à faire et accepter la vie autrement.. mais oui je sais c’est très difficile, combien de temps on peut vivre dans cet état là... je sais pas... pour ma part j’y vais un jour à la fois....
Lollipop
Messages : 105
Enregistré le : 06 mai 2014, 20:42

Re: Après la psychose

Message par Lollipop »

Flatima j'aurais pu écrire ton témoignage tu es vraiment venue me chercher. Je ne connais pas la solution à tout ca, je sais seulement que je me sens vraiment moins seule quand je vous lis. Il ny a que parmis les bipolaires où je ne me sens pas comme un extra-terrestre. Merci d'être là
Lollipop
Messages : 105
Enregistré le : 06 mai 2014, 20:42

Re: Après la psychose

Message par Lollipop »

Mielton izaza isa 456 nous vivons tous la meme chose mais est-ce que tout ca est normal? Est-ce que nous devons accepter de vivre comme ça ou nous pouvons aspirer à mieux?
Jean-Simon
Messages : 14
Enregistré le : 11 juin 2018, 12:21

Re: Après la psychose

Message par Jean-Simon »

Salut!
Je ne peux pas dire que c'est bien rassurant de lire vos témoignages, mais au moins je me sens moins seul à vivre cet état apathique. De mon côté, j'en ai parlé à mon psychiatre lundi dernier et il semblait optimiste quant à un retour éventuel du plaisir de vivre. Pour vrai, le plus difficile c'est de ne pas avoir la légèreté d'esprit de se laisser aller à un small talk avec ses proches... Mais, j'essaie de me ''dérouiller'' en poussant des petites phrases banales au gens que je ne connais pas, par example à l'épicerie dans la file d'attente ou encore, avec des gens au parc. On dirait que c'est plus facile quand je sais que la conversation n'a pas le potenciel d'aller plus loins qu'un échange de quelques mots anodins sur le beau temps ou les fraises du Québec.

Mon hypothèse à propos de ces changements dans nos aptitudes sociales?

Une fois qu'on a regardé dans l'abysse de la dépression, notre regard sur le monde change.

Êtes vous toujours sensibles aux beautés de la nature?

Ça, pour ma part, ça n'a pas été affecté, mais demandez moi pas si ça me tente d'écouter la dernière comédie Holywoodienne parce que comme ben de mes ptits plaisirs banales d'avant, je trouve ça complètement insignifiant.

Sur une note plus positive, j'aurais le goût de vous dire que le temps répare ben des choses, que si on prends le temps d'analyser nos épisodes de manies, y'a peut-être des indices sur ce qui nous allume profondément. (J'espère que je sonne pas ésothérique ;) )
Lollipop
Messages : 105
Enregistré le : 06 mai 2014, 20:42

Re: Après la psychose

Message par Lollipop »

Jean-Simon tu as raisons sur le.plaisir banal d'avant. Avant tout ça je consommais pas mal de télé, les teleromans, téléréalité... Sincerement je n'y vois plus aucun intérêt. Ca ne me manque pas par contre vraiment cetait très vide. Mais j'aurais aimé conserver mes aptitudes sociales, j'étais bonne en small talk. Et jaurais aimé conserver ma capacité à trouver des choses drôles. Dans un groupe où tout le monde rit je dois faire semblant car je ne trouve pas ca drôle du tout. Je vais voir des shows d'humour, je suis capable de faire une bonne critique du spectacle, de dire que telle ou telle blague etait bien écrite, bien pensée, mais pas une seule fois je n'éclate de rire. Une amie qui ma accompagnée ma dit me trouver assez déroutante dans ce contexte...
Jean-Simon
Messages : 14
Enregistré le : 11 juin 2018, 12:21

Re: Après la psychose

Message par Jean-Simon »

J'observe aussi que c'est déroutant pour les autres, mais bon...
C'est peut-être pas sur ça que nous devrions focuser. Je ne suis pas psychiatre ni psychologue, mais à mon avis ce ne sera pas comme ça pour le reste de nos jours. Pour ma part, il y a de brefs moments ou j'ai des émotions positives plus fortes, comme quand je vais voir un show de musique d'artistes dans un genre que j'ai toujours aimé... Je ne pourrais pas dire que c'est l'euphorie et que ça me met dans un mood super joyeux, mais j'essaie de voir ces montées émotionnelles comme des signes de rétablissement. Continuer de chercher le plaisir me semble approprié et peut-être qu'un de ses jours on sera pris du pire fou rire qui ''déclutchera'' notre cerveau d'une belle façon (je ne parle pas d'entrer en manie lah).

J'ai parfois l'impression que je suis entrain de réapprendre à vivre (surtout émotionnellement), pas vous?
Avatar du membre
3.14R
Messages : 963
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Après la psychose

Message par 3.14R »

Jean-Simon a écrit : 14 juin 2018, 16:23 J'ai parfois l'impression que je suis entrain de réapprendre à vivre (surtout émotionnellement), pas vous?


Oui, moi aussi ça me fait ça.
Répondre