Travail qui déprime

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Répondre
Lorie2015
Messages : 25
Enregistré le : 13 févr. 2017, 18:17

Travail qui déprime

Message par Lorie2015 » 15 juin 2018, 18:30

Bonjour, pour expliquer, je vis une dépression depuis le printemps 2016. Il y a eu deux rejets parmi les épreuves vécues, et ce, la même période durant laquelle j'étais dans la phase d'affirmation de soi. Le travail apporte une différence pour rester debout, me change les idées (secrétariat). Les épreuves que je vis depuis m'ont amené à m'écouter davantage du côté professionnel. À l'été 2017, le remplacement que j'avais depuis 3 mois était fort deprimant, peu d'interaction. J'ai alors pris la décision de me désister à partir de sept. En janv 2018, j'ai débuté une période d'essai d'un premier poste, mais me rendant compte que celui-ci manquait de défis et le sentiment d'accomplissement de soi, j'ai pris la décision de me désister.

De retour sur la liste de rappel, j'ai eu un nouv remplacement jusqu'à mi-mai dernier (travail en coordination dans lequel j'ai grandement apprécié les collaborations avec les cadres). J'ai appris à l'hiver que j'étais nominée pour un poste encore plus haut dans l'une des directions.

Or, depuis ma période d'essai (mi-mai), l'anxiété vécue la première semaine m'a amené des réflexions sur le type de travail dont j'aimais vraiment, et ce dont j'aimais le moins. Je m'ennuie énormément du volet coordination (être dans le feu de l'action au niveau terrain), en particulier mon dernier remplacement. Ça fait près d'un mois et je ressens davantage de déprime que la 1ere sem. Auriez-vous des conseils à me donner ? Ex. : Que peuvent signifier ces émotions ? À l'intérieur, je ressens un grand vide, de la déprime, comme un noeud. Ma dernière collaboration, ça me manque bcp, j'ai eu tellement de beaux mots. J'ai été salué la coordonnatrice hier midi, chacune étions très contentes de nous revoir, et pouvoir nommer combien ça serait réciproque si on retravaillait ensemble. Son ancienne agente (absente depuis l'été 2017) a jusqu'à la 2e sem sept pour revenir au trav, aller essayé le nouveau poste dont elle a été nominée ces dernières sem. Cela occasionne donc l'incertitude que la cadre puisse affiché le poste en sept.

Comme j'ai eu un premier désistement de poste cette année, pour éviter d'être bloqué 12 mois à partir du 1er refus (janv 2019), je veux garder toutes les chances de pouvoir appliquer à l'automne. Je vous remercie à l'avance.

Répondre