plus rien à vivre seul

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Répondre
Romy
Messages : 2
Enregistré le : 17 juil. 2018, 08:13

plus rien à vivre seul

Message par Romy » 17 juil. 2018, 08:49

bonjour, j'essaie d'expliquer ma situation, j'ai vu récemment un psychologue; et "voilà" l'histoire de ma vie; il m'a cru psychologue aussi en gros je lui ai dit non...j'ai eu la vie dure et beaucoup lu, en lui expliquant j'étais précoce/surdoué non diagnostiqué... une prof commune de ma soeur et moi m'a dit récemment, l'école était pas faite pour ceux "comme vous", bon ma soeur a eu un dea pas moi et....c'est important, j'ai eu le bac à 28 ans...pour rien...depuis vogue galère et je suis très fatigué....ras le bol de tout sauf voyager, visiter ou avoir des conversation d'égal à égal, pas des rapport de force, vouloir avoir raison et dialogue de sourd, en gros dans la routine banale, je trouve tout déjà vu déjà dit, ne regarde plus la tv ni les nouvelles; et souvent tous ces trucs là font des drâmes, et les cris et pleurs...c'est plus pour moi, hormis si j'arrive à devenir pro le psychologue et mon psychiatre me soutiennent comme futur art thérapeute même si je n'ai pas de diplôme pour eux mon niveau en arts et ma compréhension/culture suffisent, ils insistent pour que je prenne confiance, pour eux c'est ça qui va pas chez moi, mes paniques/depression ils voient ça secondaire
bon je ne suis pas ici pour me plaindre, le psychologue était d'accord avec mon hypothèse d'hystérie; car avec lui j'étais très bien, détendu tout était "simple" mais face à ma vie, notamment la solitude/routine, j'ai des douleurs psychosomatiques épouvantables, j'arrive pas à sortir du passé, j'ai 39 ans et me sens 80ans et en global trouve les hommes de ma tranche d'âge des grands ado, qui veulent "réussir" "être les meilleurs" ce genre de chose, en fait tout ce que je veux c'est me marier c'est tout, j'en suis à un stade ou mon problème n'est "que matériel" simplement vivre de ce que j'aime comme être art thérapeute, vendre mes oeuvres, et donner des cours de dessin, si j'arrive à briser mes timidités/angoisses pour franchir ce pas là et "seul" car comme artiste je suis vraiment isolé, je dois aller vers les gens....tout le reste ça ira, niveau femmes ça a toujours été la stabilité materielle le problème donc la vie pas "nous", et pour finir pour toutes mes démarches j'aimerais qu'on me tienne la main en ce moment , pour l'amour on va dire je connais la vie, si j'ai simplement quelqu'un là, pour apprécier un coucher de soleil, ou se promener tous les 2 et "heureux en paix" pas de passion ou "être amoureux" tout le reste me semble bien superficiel, j'aimerais savoir quoi faire? car solitude/isolement sont durs à vivre, j'ai des amis mais entre ceux comme moi, et ceux occupés à 1000 choses, c'est l'époque qui veut ça
désolé de la longueur

Rémy
Messages : 39
Enregistré le : 29 juin 2018, 10:54

Re: plus rien à vivre seul

Message par Rémy » 17 juil. 2018, 12:41

Bonjour,
Romy a écrit :
17 juil. 2018, 08:49
j'ai des douleurs psychosomatiques épouvantables
Pas facile de te lire Romy... mais ce qui me parle plus, c'est le message que ton cerveau envoie à ton corps, signe que quelque chose ne va pas dans les pensées/émotions.
Romy a écrit :
17 juil. 2018, 08:49
j'arrive pas à sortir du passé,
Ici, c'est plus clair pour moi. Il y a peut-être de la culpabilité si tu regardes si souvent le passé... (J'aurais dû... Il aurait fallu que je...) les fameux deux verbes devoir et falloir. Comment regarder l'avenir ou le présent si notre pensée est toujours dans le passé avec une certaine culpabilité?

Sache qu'on peut s'affranchir de la culpabilité, cette émotion qui nous gruge tant d'énergie.
Romy a écrit :
17 juil. 2018, 08:49
je dois aller vers les gens....tout le reste ça ira
Ici, tu manifeste ton désir (émotion fondamentale) d'aller vers les gens mais il y a encore le verbe "devoir"... ça prouve que ça semble compliqué de rencontrer de nouvelles personnes. Pour briser la solitude, parfait mais, comment faire? On sent ici de la gêne ou timidité légère qui sont tous deux de l'anxiété. Peur de se faire juger, peur de ne pas être à la hauteur, peur du refus, peur du rejet, peur de l'inconnu, etc... Ceux qui vont vers les gens avec une très grande aisance ne ressentent aucune anxiété. Cette émotion désagréable aussi se travaille et on peut, selon mes lectures, s'affranchir de l'anxiété. J'avoue que celle-là, je ne l'ai pas encore maîtrisée.
Romy a écrit :
17 juil. 2018, 08:49
si j'arrive à briser mes timidités/angoisse
Encore de l'anxiété que tu nous dis tout haut ici. La timidité est aussi une forme d'anxiété (moi-même timide depuis mon enfance). Et l'angoisse, ça parle tout seul. Comme dit plus haut, ça se travaille et on peut s'en affranchir.
Romy a écrit :
17 juil. 2018, 08:49
en fait tout ce que je veux c'est me marier c'est tout,
Tu manifestes un autre désir ici mais il te faut surmonter ta timidité/anxiété pour rencontrer l'amour de ta vie.
Romy a écrit :
17 juil. 2018, 08:49
simplement vivre de ce que j'aime comme être art thérapeute, vendre mes oeuvres, et donner des cours de dessin,
Encore un autre beau désir manifesté ici. Avec tous ces désir, cela te donne une orientation à ta pensée ou à ta vie, un sens, une direction. Si tu suis bien tes désirs qui proviennent de tes besoins, tu devrais te sortir de la dépression, donner un sens à ta vie. Suis tes désirs, sans culpabilité et sans anxiété, tu seras alors dans le moment présent, ta peinture, ton art donc dans l'action, le mouvement et tout cela brisera l'isolement.

Bonne chance!

Romy
Messages : 2
Enregistré le : 17 juil. 2018, 08:13

Re: plus rien à vivre seul

Message par Romy » 18 juil. 2018, 09:51

salut remi merci d'avoir lu, pour le passé, j'en suis plus dans les regrets etc, ni refaire le passé; j'arrive pas à partir de france( je suis français) niveau matériel car mon passé est là, et j'ai plus rien à vivre ici, je me vois vraiment bloqué dans une impasse .J''étais plus heureux dans d'autres pays et j'ai du revenir; mais bon pour ça je suis seul et compris de personne en gros, je suis plus français moi niveau identité, je fais ma vie c'est tout et je sais très bien ce que je veux , c'est ça qui est dur tout est histoire de valeurs dans la vie, des gens sont bien à un endroit ont toujours des choses à apprendre, d'autres plus rien, et doivent partir car ils ont fait le tour de tout, connaissent tout par coeur, plus de suprises alors ça use comme les vieux, avec le sentiment tout est toujours pareil, un roman en 5 pages je devine la fin alors je lis plus. niveau pays j'allais très bien dans le caucase, maroc et slovénie, mais j'étais plus jeune alors je suis revenu, je suis genre vieil aventurier qui veut poser ses valises définitivement
Tout comme je veux pas de grand amour, "la bonne" etc je ne rêve plus rien, j'aime c'est pas pareil, je choisis qui j'aime, je ne tombe plus amoureux par choix aussi, et pour un couple stable faut de l'argent aussi, car rien est idéal, ma routine ici c'est tout est vu/vécu, et j'ai plus rien à comprendre, juste je me sens seul pour tout ce que j'ai à faire; et c'est dur, ma culpabilité c'est qu'on vit pas dans un monde où tout le monde est gentil, si tu réussis une chose d'autres te détestent par jalousie, te veulent du mal font provocation, sarcames etc c'est pénible et je suis fatigué de tout ça, on vit avec les autres à part ses amis on choisit pas, par exemple je plais aux femmes alors plein de types me détestent, ça c'est la société on peut rien y changer
Mon psychiatre me parle en "collègue" pas en psy je suis compris mais pas par ceux autours de moi, c'est ça qui est dur; j'apprends à ne plus m'expliquer ni me justifier en ce moment car ça me donne pire que des migraines tout ça, en conversions physiques j'ai haine/culpabilité en douleur, car avec la vie que j'ai eu j'ai un syndrome post traumatique depuis l'enfance déjà, à 7 ans j'étais déjà dépressif, je porte trop lourd quoi
j'ai besoin de courage et compréhension, et j'en ai pas autour de moi, alors ma solitude est pire, sinon une fois parti tout ira très bien pour moi, mais faut le courage....et je suis vraiment fatigué de me battre

Répondre