Difficile pour moi d'aller chercher de l'aide

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Répondre
RDC
Messages : 2
Enregistré le : 13 août 2018, 00:47

Difficile pour moi d'aller chercher de l'aide

Message par RDC »

Bonjour, je ne me sens pas du tout bien depuis quelques mois, voir des années, et je ne sais pas où aller pour rechercher de l’aide. Je crois que je fais une dépression majeure avec tous les symptômes que ça implique, incluant les idéations suicidaires. Quelqu’un m’a récemment convaincu de la nécessité de consulter rapidement un spécialiste pour m’aider à gérer mon déséquilibre existentiel, mais il y a un obstacle qui se dresse devant moi. C’est que j’ai fait mes études dans le domaine de la relation d’aide, et que je me suis aussi beaucoup impliqué dans ce domaine, ça fait en sorte que je connais énormément de gens dans ce champ de pratique. Peu importe où je vais aller pour rechercher de l’aide, il y a de fortes chances que je croise des gens que je connais, et cette idée m’angoisse énormément, elle me bloque. Un autre problème pour moi, c’est que beaucoup de ces lieux représentent un employeur potentiel (je n’arrive pas à me trouver un emploi dans mon domaine d’expertise, c’est une des raisons de ma dégradation psychologique), c’est que le fait d’être client d’un établissement rendrait caduques pour moi toutes possibilités d’être intervenant à cet endroit. Donc, je suis un peu perdu à l’idée d’être un cordonnier mal chaussé. Vous avez des idées de ce que je devrais faire ?
Rémy
Messages : 39
Enregistré le : 29 juin 2018, 10:54

Re: Difficile pour moi d'aller chercher de l'aide

Message par Rémy »

Bonjour,
une dépression avec des idées suicidaires, il faut se rendre à l'urgence si possible et tout dire, vous serez accueillie en psychiatrie, au moins vous aurez la médication requise pour ne pas passer à l'acte ou faire du mal aux autres. Une autre possibilité serait de passer par votre médecin de famille qui vous ferait rencontrer un psychiatre... et oui, c'est eux qui donnent les prescriptions pour notre mal-être.

Par la suite, si vous avez assez de concentration pour une micro-thérapie personnelle, je la vous conseillerais. Vous n'aurez pas à rencontrer de psychologue car c'est vous qui faites votre propre traitement si on peut dire. Moi, je l'ai faite en 1997 suite à la perte de ma fille par suicide en 1995, le coup était extrême, j'ai craqué, grosse manie puis dépression sévère avec idées suicidaires. Ça a pris 5 ans avant de redevenir pleinement fonctionnel au travail.
Suite à une petite épisode d'hypo-manie en 2016, j'ai été hospitalisé, médicamenté puis j'ai vu une psychologue aussi mais, j'ai refait la micro-thérapie personnelle et là, vraiment je l'ai bien intégrée. Cela m'a permis de diminuer (voir même s'affranchir) des émotions désagréables ou négatives. C'est simple à faire, une page par jour, quelques question de compréhension, des exercices (que je n'ai pas vraiment faits) et tout cela en 107 jours environ. On comprend mieux le cheminement de la pensée, des émotions et des actions. Ce n'est pas de la génération des TCC mais c'est la base de cette dernière. Alors voilà: http://www.renaud-bray.com/Livres_Produ ... 2892257762

Moi, j'ai une vieille version de 1992, ma femme l'a faite aussi suite à la perte de notre fille sous la recommandation de son professeur de graphologie de l'époque (vers 1996).

Si vous la commencez, revenez m'en donner des nouvelles ici...

Bonne chance!
Esquisse
Messages : 449
Enregistré le : 15 févr. 2010, 15:29

Re: Difficile pour moi d'aller chercher de l'aide

Message par Esquisse »

Bonjour RDC,

Au public, j'ai connu une personne dans une situation similaire, il y a plusieurs années, qui a reçu les services d'un CLSC situé dans un secteur éloigné de celui de sa résidence (autre ville, mais voyageable), où elle ne connaissait pas les intervenants et vice-versa. Elle les avait d'abord contactés en mentionnant sa situation et a été acceptée sans problème.

Sinon, il y a toujours l'option de consulter un.e psychologue au privé, démarche qui demeure confidentielle. Si le coût pose problème, certains sont ouverts à des ajustements de tarif.

Ou encore, commencer par chercher de l'aide auprès de son médecin de famille.

Voilà quelques idées...
Revivre
Administrateur
Messages : 281
Enregistré le : 20 nov. 2009, 11:43

Re: Difficile pour moi d'aller chercher de l'aide

Message par Revivre »

Bonjour RDC,

Les conseils offert par les internautes ci-haut sont très pertinent et j'espère que vous pourrez en tirer une stratégie à mettre en place. Je tiens à souligner que bien que votre crainte par rapport à consulter soit légitime, la dépression et l'anxiété sont sans doute en train de vous jouer des tours. Il n'existe pas de code d'éthique empêchant une personne en relation d'aide de rechercher ou de recevoir de l'aide et il s'agirait d'un cas de discrimination réfutable. Ne tomber pas dans le piège des distorsions cognitives vous amenant à imaginer le pire de la situation. Vous avez le droit et vous méritez d'être aidée. De plus, vous avez sans doute des préférences par rapport aux milieu ou vous souhaiter travailler. Vous pourriez donc choisir un ou deux endroits dans lesquels vous êtes prête à faire une démarche, en faisant un choix conscient de faire face à vos préoccupations. En effet, le privé (si vous en avez les moyens) demeure une option tout à fait confidentielle. Vous pourriez aussi concentrer vos effort pour appliquer dans un centre de thérapie à prix modique, quitte à faire la paix avec le fait que vous ne vous sentiriez pas à l'aise de travailler pour eux par la suite. Cette démarche en thérapie semble être la prochaine étape que vous souhaitez suivre pour vaincre la dépression et que vous repousser depuis un certain temps. Il est difficile mais tout à fait possible de reprendre le pouvoir sur votre vie. Il vient un moment ou on doit faire face à la dépression pour ne pas la laisser prendre le dessus.

Concernant vos idéations suicidaires, je vous invite à garder un oeil là-dessus. Les idéations suicidaires sont malheureusement un symptôme qui s'installe lors d'une dépression majeure. Il s'agit d'un genre de baromètre qui vous indique votre degré de détresse. Si les pensées deviennent de plus en plus envahissantes, concrètes, et que vous avez peur de passer à l'acte, il faut prendre des mesures plus drastiques pour veiller à votre sécurité. En effet, les hopitaux sont de bonne ressources d'urgence, ainsi que les centres de crise et les lignes de prévention du suicide (celle-ci pouvant même être anonyme, et certes, confidentielle). Je ne sais pas ou vous vous situez, mais une recherche internet sur google devrait vous diriger rapidement vers la ligne de prévention du suicide de votre région. Voici le numéro pour la ligne de prévention du suicide au Québec: 1-866-APPELLE (277-3553)

En vous souhaitant beaucoup de courage et de persévérance dans vos démarches,
Julia Brito-Denis, intervenante
julia.brito-denis@revivre.org
514-529-5619
RDC
Messages : 2
Enregistré le : 13 août 2018, 00:47

Re: Difficile pour moi d'aller chercher de l'aide

Message par RDC »

Je vous remercie tous pour vos réponses et votre aide. Je vais essayer de consulter un médecin à une clinique sans rendez-vous prochainement, en espérant que ce soit un premier pas vers le mieux-être.
Répondre